Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -25%
Nike Waffle Trainer 2
Voir le deal
74.97 €

Partagez
 

 Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty
MessageSujet: Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]   Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] EmptyMer 24 Sep - 21:35

Lorsque je vis l'As s'en aller en m'abandonnant derrière elle, je n'avais pas bien réalisé qu'elle comptait réellement se tirer. N'était-il pas convenu que nous aurions rendez-vous dans la plus grande amitié, au sein d'un bar quelconque ? Apparemment, cette idée ne résidait qu'à l'intérieur de mon crâne, et avait été expédiée loin du sien... Elle plaisantait... n'est-ce pas ? Non, elle ne pouvait pas me laisser derrière comme ça... si ? Eh bien si, elle le pouvait. Même après la réalisation de ceci, j'étais resté là-bas, planté comme un piquet en attendant qu'elle revienne me chercher, mais rien n'arriva, si ce n'est quelques crétins agités qui voulaient faire de ma peau leur future carpette. Sauf que j'en avais décidé autrement, tandis que je pris mes jambes à mon cou en pinçant mon kimono entre mes doigts de la même manière que l'aurait fait une princesse poursuivie par une bande de brigands.

Entre ma vie et ma fierté d'homme, sincèrement... de toutes façons, y a plus de fierté chez les cadavres ; voyez seulement le bouchon que les croque-morts leur enfoncent pour éviter que les muscles relâchés n'exposent la plus grande répugnance du genre humain. Bref, pour éviter les blagues scatophiles, stoppons-nous là... J'ignorai ce qui les avait arrêté dans leur course effrénée, mais il me semblait avoir vu un bâton voleter... après, j'étais bien trop occupé à jouer aux cartes avec mes instincts de conservation, alors que Kiki gambadait joyeusement derrière son maître paniqué. Durant tout le long, j'insultais intérieurement l'As Domae pour le coup... le coup de... de pute, oui, le coup de pute qu'elle m'avait flanqué. Je ne lui avais rien fait bon sang ! A part rire de son nom, en fait... connasse, connasse, connasse, connasse...


---


Le soleil était à peine couché que je venais tout juste de retourner chez moi après avoir passé ma splendide journée à éviter de me faire fendre le crâne en deux sous la lame d'un quelconque Domae en mal d'hémoglobine. Comme vous devez vous en douter, j'étais exténué, à tel point que j'avais ouvert la porte en grand, avant de me traîner en rampant jusqu'à mon canapé et de m'y étaler tel un œuf au plat patientant sagement pour sa cuisson. Moi qui pensais que j'allais passer inaperçu, c'était râpé !... Un homme doté d'une telle chevelure ne pouvait pas faire preuve de la discrétion d'un ninja, j'avais donc eu tort de penser cela... pourtant, je me refusais à la couper. C'était une aberration, que mes confrères masculins traitent ainsi une chose aussi belle qu'une crinière... ! Dire que j'en connaissais certains avec la boule à zéro ; autant se raser les sourcils, quitte à avoir une tête de veau...

Je soupirai, affalé sur les coussins de cuir puis décidai d'aller me laver pour ne pas sentir la bête après cette course poursuite improvisée. Mais malgré le jet de l'eau glacée en pleine face (par maladresse, je n'ai pas ce genre de jeu. A trente ans, je suis dépassé pour faire la baleine dans ma douche...), je ne parvenais pas à me calmer. Mon coeur battait douloureusement et me donnait l'impression qu'il allait s'arracher de ma poitrine alors que l'air me manquait toujours. Ma tête tournait façon tourniquet, et ce ne fut que lorsque des étoiles commencèrent à sautiller dans mon champ de vision que je compris que je ferais mieux de m'asseoir. Je n'aimais décidément pas courir, ni les sensations fortes... Appelez cela de la fainéantise, mais à vrai dire, ça ne l'était pas du tout ; si je pouvais me muscler un peu plus, je n'aurais jamais craché sur cette occasion ! Être androgyne était amusant, mais temporairement... pis t'façon, il y avait pire que moi. Oui, il fallait que je me dise ça...

Après avoir repris mes esprits entre deux frayeurs à l'idée de tomber dans les vapes sous l'eau, je me redressai et sortis me rhabiller dans un nouveau kimono, pourpre et blanc histoire de changer mon habituel style Othello. Kiki m'observait, tassé dans sa niche tout en étant planqué dans sa chambre (car oui, il en a une. L'intérêt de vivre seul : Pouvoir être gaga sans avoir d'emmerdeur ou d'emmerdeuse pour tout critiquer et tout changer.), mais n'en avait rien à foutre, que son maître ait le cerveau pendant sous le manque d'oxygène. Je ne devais pas oublier mes médicaments, bien entendu...  je ne comptais pas mourir à l'avance. Seulement, alors que je posai ma main sur le sachet contenant toute une panoplie de drogues en tout genre, mon esprit commença à dire merde. Et si mon médecin était un confrère, et s'il voulait m'empoisonner ?... Non... non non, je le connaissais depuis enfant... remarque, si on le lui avait ordonné, peut-être n'allait-il pas accorder d'intérêt à notre longue relation ? Sauf que, remarque, si je ne prenais rien, ça n'allait pas être joli non plus...

Si seulement les As avaient des goûteurs sous la main... si seulement les "si" apportaient quoi que ce soit, aussi ! Malgré le doute, j'ouvrais les petits paquets et engloutissais les pilules les unes après les autres, tout de même attentif à la moindre réaction corporelle. J'attendis un moment, m'asseyant sur le sofa tout en me rongeant les ongles, mais rien n'arriva... Je pouvais donc lui faire confiance, à ce type... Ou alors, c'était un poison progressif ? Comment voir la différence entre un empoisonnement et une santé pourrie ?! Dieu, moi qui avais passé ma vie et mon existence à te maudire et à te lever poliment mon majeur, j'espérai que tu n'avais pas trempé tes couilles d'enfoiré dans mon bol de soupe, ce coup-ci... Oui, j'ai toujours été un blasphémateur. Je ne lui devais rien, alors je pouvais bien l'insulter ! 'Faut bien qu'il se rende utile à un moment ou à un autre... - Hum, quels médicaments je prenais ? Principalement des calmants (que je n'avais pas sur ce coup), et sinon d'autres destinés à réguler ma circulation sanguine et à la fluidifier. Rien de bien joyeux en fait. Ni d'intéressant...

Cependant, j'avais beau être apprêté pour sortir, je ne savais absolument pas où me rendre ce soir-là... alors je repensais à Kira, l'As qui m'avait ABANDONNÉ comme un CHIEN au bord de la route. "Connasse..." Mais même si je l'injuriai tel un mal élevé, je l'aimais bien puisqu'elle avait pris la peine de m'écouter sans en profiter pour me dessiner une étoile à la lame sur le bide, genre nouveau tatouage. (le genre de menaces que je crois avoir entendues en courant.) Comme quoi, tous les Domae n'étaient pas des sauvages fous qui voulaient se servir de ma tête comme ballon de foot, puisqu'elle l'avait gardée bien à sa place sur mes épaules. Gentille As. Pouffant de ma propre bêtise en m'imaginant qu'une ennemie pouvait vraiment être considérée comme une alliée, je me levai et ouvris la porte comme un barbare d'un large coup de botte dans le bois, dévalant les marches avec la rapidité d'un enfant hyperactif, avant de cracher mes poumons plus loin avec la grâce d'un sumo diarrhéique.

Après quelques instants passés à être soutenu par quelques Elementis qui voulaient sûrement s'attirer de bonnes faveurs de ma part en profitant du système (tous des pourris, jusqu'à ma propre équipe !), je me remis enfin "bien" puis partis à la recherche d'un bar ouvert. L'As m'avait planté, et alors ? Je pouvais très bien boire comme un trou, tout seul, comme un gros minable ! J'allais lui montrer que je pouvais très bien me passer de sa présence... Remonté à bloc, j'arpentais les rues en évitant les coins craignos, hésitant avant d'entrer dans le bar de mon choix. The Gem... Ça ne pouvait pas être moisi, avec un nom pareil ! Ou j'allais hurler à la publicité mensongère... Je baissai la tête tout en serrant contre moi mon arbalète (je l'oublie plus maintenant. Plus jamais je ne sortirai sans arbalète.) puis partis m'asseoir sur une chaise en hauteur du comptoir :

- Un... "Jus de poire", allez, qu'attends-tu pour le dire gros nigaud ?... Je regardai autour de moi, m'apercevant que personne n'avait commandé de jus de fruit... merde... Bon. Je devais être un homme, un vrai ! Avec de la testostérone, et tout ce qui va avec ! Et un homme, ça picole, et je le savais très bien ! Euh... whisky s'il vous plaît. F- -....fhhhhhh-... FFFFFFH -... allez, merde, tu peux le faire... Hm. Fort. Merci.


J'ignorai si j'étais un homme en faisant ça... Intérieurement, je savais que je ne tenais pas l'alcool. Peut-être que j'étais un homme, mais en tout cas, j'étais sûr d'une chose : Si j'en étais un, ça devait être du genre très, mais vraiment très très con...
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty
MessageSujet: Re: Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]   Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] EmptyLun 29 Sep - 15:43




Mais nan, j'suis pas bourré jte dis


La demoiselle aux cheveux roses avait apprécié sa rencontre avec l'As des Elementis, un peu spécial dans sa manière de penser mais il restait quelqu'un de sympathique. Certains Domae s'étaient demandés pourquoi elle l'avait laissé repartir en vie, voyant déjà un signe de traîtrise de la part de l'As Domae mais de quoi se mêlaient-ils ? Ils n'étaient pas à la tête d'une Famille eux, ils ne savaient pas ce qui était bien pour les Domae donc elle s'en fichait pas mal de leur avis.

En rentrant chez elle, la jeune femme avait rapporté son échange à Jenny, elle ne lui cachait rien car il s'agissait de sa meilleure amie et Kira aurait la conscience un peu plus tranquille si elle partageait ce secret avec quelqu'un. Enfin bref, elle était partagée entre le fait qu'elle allait bien parce qu'elle avait un nouvel allié et le fait d'être mal car son allié se révélait être l'As Elementis donc normalement son ennemi...

La jeune femme décida d'aller boire un coup pour oublier tout ça, en ce moment elle enchaînait pas mal les soirées avec alcool vu tout ce qu'il se passait avec la Confrérie, ses soucis personnels et tout le bordel, forcément elle devait trouver un moyen d'oublier. Et ce moyen était l'alcool. La Rose alla donc se préparer pour sortir, maintenant qu'elle pouvait utiliser son bras correctement, elle était plus libre de ses mouvements et donc pouvait enfin mettre ce qu'elle voulait sans se prendre la tête pendant des heures.

Elle sortit assez tard quand même, Kira avait prit tout son temps et était restée pour discuter un peu avec sa meilleure amie. Puis, la jeune femme prévint Jenny de sa sortie encore, c'était peut-être irresponsable vu qu'Alma voyait bien sa tante sortir et pas rentrer mais la demoiselle aux cheveux roses était jeune et en aucun cas, elle ne voulait que sa vie soit gâchée par un gosse à garder sans cesse. Alors pour le moment, elle voulait profiter de la vie !

L'As arriva donc dans le bar The Gem, comme d'habitude elle était armée de ses deux dagues qu'elle ne quittait jamais puis elle se dirigea vers l'une des chaises en hauteur du comptoir. La demoiselle aux cheveux roses échangea quelques mots avec le barman, depuis le temps qu'elle venait, ils reconnaissaient les habitués ; l'As ne voulait pas commencer trop fort, alors elle commanda simplement une bière. Comme d'habitude, elle changera et augmentera la dose au fur et à mesure des verres.

Il lui apporta donc la bouteille de bière qu'elle commença à entamer tout en réfléchissant à la situation du moment... Que devait-elle faire ? Comment le Roi prendrait-il cette alliance ? Et si il ne l'acceptait pas, que devait-elle faire ? Ses pensées furent stoppées par l'arrivée d'un homme s'asseyant à côté d'elle, quelle ne fut pas surprise de retrouver l'As Elementis... Dire qu'elle pensait qu'il n'allait pas tenir l'alcool...

- Un... Euh... whisky s'il vous plaît. F- -....fhhhhhh-... FFFFFFH -Hm. Fort. Merci.

Oulah... Il avait galéré pour sortir son dernier mot... Il n'avait l'habitude des bars lui. La demoiselle aux cheveux roses lâcha un petit rire et bu une gorgée de sa bière... Ce n'était pas une bonne idée de commencer par quelque chose d'aussi fort. Le barman lui apporta un shooters lui disant qu'il l'avait bien chargé ; toujours le sourire aux lèvres, la jeune femme s'empara du verre de l'As et le bu cul-sec.

- Ce n'est pas une bonne idée de commencer par ça quand vous n'avez pas l'habitude de boire. Prenez une bière, ça sera mieux.

Sans attendre plus longtemps, la jeune femme commanda la même bière qu'elle avait demandé quelques minutes plus tôt. Et la voilà qui commençait déjà avec ses mélanges d'alcools... Mais Kira n'allait pas le laisser boire un truc aussi fort ; et elle n'allait pas non plus gâcher ce si bon alcool. L'As regarda aux pieds du jeune femme et remarqua qu'il n'avait pas emmené son chien... Tant mieux. Toujours le sourire aux lèvres, la jeune femme reprit la parole.

- Vous n'avez pas emmené votre chien avec vous ? Peut-être qu'il allait vous protéger contre les méchants messieurs bourrés des bars qui ont l'habitude de régler leurs problèmes dans les ruelles sombres.


Je m'exprime en sienna
Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty
MessageSujet: Re: Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]   Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] EmptyLun 29 Sep - 22:20

Le verre de whisky se posa sous mes yeux alors que je sentais ma salive, là, se coinçant dans ma gorge sans que je ne puisse déglutir... Des sueurs froides glissaient le long de mon échine, comme si ce qui se trouvait sous mes yeux était un monstre qui n'attendait que de me bouffer à la moindre preuve d'inattention. Je savais en quoi je tournais, une fois imbibé d'alcool, mais au stade où j'en étais, j'avoue clairement que je m'en foutais. De toutes façons, j'étais faible aux yeux de l'autre queue-de-vache, faible à ceux de miss Œillet, faible pour elle, faible pour lui, faible pour tous et tous pour un... alors je ne pouvais pas tomber plus bas, puis même en creusant, ça n'allait pas être de grand'chose. Je soupirai, enroulant autour de mon doigt l'une de mes longues mèches noires puis regardai d'un oeil inquiet le liquide jaunâtre, dans lequel tintaient deux gros glaçons flottants. Le goût allait être dégueulasse. Fort et dégueulasse, je le savais et pourtant je l'avais ordonné pour montrer que je n'étais pas qu'un vulgaire criquet avec plus de thé vert que de sang dans les veines. Quitte à avoir autre chose que le naturel, autant que ce soit un bon alcool fort à s'en arracher la glotte.

Je posai en un premier temps mes lèvres sur le rebord en verre puis les trempai amèrement dans le whisky, dont le goût suffit à mes les faire ôter directement. Quelle horreur, quelle abomination gustative... Je regardais les autres qui sirotaient ce mélange de... perte des eaux mélangée à du dégueulis comme s'il s'agissait d'un bon petit lait du matin, et grimaçai en voyant que la fameuse diversité des goûts et des couleurs n'était pas vraiment un concept fait pour moi. Maintenant, un dilemme s'imposait à moi : Finir de le boire comme l'homme avec un grand H que je ne suis pas (avec la chanson en fond*) ou ne pas le boire comme le morceau d'omelette que je suis en vérité... Mais alors que je m'apprête à vérifier si mon voisin n'a rien remarqué de mon comportement étrange, ce dernier, ou plutôt cette dernière me choure mon verre avant de se l'avaler en quelques gorgées sous ma mine à mi-chemin entre choquée et dépitée. Je l'avais payé, ce verre ; techniquement, il m'appartenait et je ne voulais pas que quelqu'un d'autre me le prenne ! Je fronçai les sourcils avant de tourner la tête directement vers ma camarade de beuverie, avant de la sermonner :

- Hey, surtout, mais VRAIMENT te gêne pas, pique-moi mon porte-feuilles et mon kimono tant que t'y es, sale voleu... - - Ah. Tu es...

Je n'eus pas le temps de finir de faire trottiner mes neurones qu'elle m'avait déjà proposé de me commander une bière, ce qu'elle fit à la seconde qui suivit ses dires. Sympa, et mon opinion là dedans ? Et si je n'avais pas aimé la bière ?! Ce qui d'ailleurs était le cas, j'y tenais à mon jus de poire, pourtant... j'allais devoir faire des efforts là-dessus. Très discrètement, je fis signe au barman de s'approcher par un petit geste de main et je lui susurrai d'une voix faiblarde de rajouter une légère dose de liqueur cerise pour passer le tout ; Les fruits rouges, qu'on se le dise -ou non-, ils ont au moins la décence de sauver le goût des choses les plus infectes... Il élargit son sourire puis s'en alla préparer son cocktail, provoquant un soupir rassuré de ma part. Mais je n'avais pas fini pour autant... Prenant un air de vieux schnok peu jovial, je posai mes coudes sur le comptoir tout en soutenant mon visage d'une main, toujours tourné vers Kira que je fusillais du regard :

- Vous savez qu'en m'abandonnant ainsi au beau milieu de votre quartier de dingues hystériques, vous avez failli me faire tuer ?... J'ai dû courir comme un dératé pour me sauver les miches...

Oui, j'en gardais un mauvais souvenir, surtout que j'avais toujours un poids lourd compressant mon torse telle une pierre reposant dessus. D'ailleurs, je ne m'étais pas retenu de rappeler mon horrible condition de grand handicapé de tout : "En plus, pour ne rien gâcher, je suis asthmatique. OUI, je sais, on aurait dû m'abandonner dans une poubelle avec toutes ces tares. Ma seule théorie est que ma mère a manqué de temps pour nous lourder..." Je repris ma respiration comme pour rajouter quelque chose puis finalement me tus pour ne pas ouvrir de trop le placard familial ; Ne jamais causer d'eux, ni d'elle, c'était la règle d'or que je m'étais fixé. Seulement, le "nous" était sorti tout seul, sans que je ne puisse m'arrêter. Tant pis, elle allait savoir que la feuille simple était en réalité une copie double, mais peu importait... Avec l'alcool qu'elle avait l'air de vouloir s'enfiler, elle ne risquait pas de s'en rappeler le lendemain. En effet, je l'observai, avec toute la curiosité que ma nature humaine pouvait offrir, faire des mélanges pour le moins étranges, que même payé je n'aurais jamais été boire. Quelle timbrée... Elle allait être malade. Remarque, elle l'était déjà...

- Vous n'avez pas emmené votre chien avec vous ? Peut-être qu'il allait vous protéger contre les méchants messieurs bourrés des bars qui ont l'habitude de régler leurs problèmes dans les ruelles sombres.

Je sourcillai, me penchai puis ramassai mon arbalète que je montrai à Kira, avant de la reposer, l'air de dire que je n'étais pas venu tout seul cette fois. Pas bête la mouette. Certes, Kiki était utile, mais certainement pas dans les combats que j'évitai comme la peste... D'ailleurs. L'autre Kiki était-elle en train de se moquer de moi ?! Non, mais j'allais lui apprendre moi à m'causer mal, à cette mijaurée ! D'un geste brusque, je m'emparai de son verre et le bus à mon tour... à la grecque cul sec, le Gaga' ! Je fus alors pris d'une légère quinte de toux que j'étouffais en plaquant mon poing sur ma bouche, dégoûté et grimaçant. Quelle dégueulasserie... Si des hommes avaient eu la merveilleuse et Ô combien gracieuse idée d'uriner dans ce liquide infâme, je n'aurais même pas été étonné tant le goût me rendait malade. Je lui rendis son gobelet tout en retenant mes hauts-le-cœur, avant de lui rétorquer avec un timbre de voix un peu... grinçant :

- Ah... Beurk... Non, apparemment, Kiki a pensé que tant qu'une autre personne de son nom restait à mes côtés, il n'avait pas besoin d'être présent...  

Je pouffais comme un con puis m'arrêtai brutalement, sentant la chaleur me monter au visage... J'avais bu un peu vite, mais je n'avais pas encore atteint les limites non plus. Tant mieux, sinon elle allait avoir d'autres excuses pour se moquer de moi, c'te connasse. Toussotant et gêné, ma main vint attraper mon fameux cocktail que je sirotais cette fois-ci, m'empressant néanmoins de le boire afin qu'elle ne voit pas l'étrange coloris rouge de la mixture... C'était tout de même meilleur que son mélange à elle. Par contre, mes papilles n'avaient pas laissé passer le fait qu'il avait un peu trop dosé sur la liqueur, mais ça allait encore, j'avais justement ingurgité pire quelques instants auparavant... Elle allait voir, que je tenais bien l'alcool ! D'ailleurs, j'en demandais un second similaire pour lui prouver que sous cette tenue féminine se cachait quand même un bonhomme, un dur de dur avec du poil sur le tors... oui, non, aussi poilu qu'un nouveau-né, mais tout de même doté du chromosome XY ! Je n'allais pas laisser une donzelle me surpasser dans ce domaine-là, puis même... si je ne buvais jamais, je n'arriverais pas à m'y habituer... Il fallait raisonner dans ce sens là.

~~~

Seulement, alors que je commençai tout juste à savourer enfin les zoulis effets de l'alcool après plusieurs commandes (toujours la même), je sentais sur mon crâne, rebondir des petites boules de papier venant d'un gros poussin avachi sur ses 200 kilos de graisses fessières, plus occupé à arracher les pages de son journal plutôt que de les lire. J'inspirai longuement puis expirai bruyamment, comme pour montrer mon mécontentement, continuant malgré tout à picoler comme un trou presque pour oublier que les cons existaient sur cette terre. Je jetai un coup d'oeil vers Kira puis avant qu'elle ne se lève ou quoi que ce soit, pour peu qu'elle se préoccupe de la santé mentale de son ennemi, je titubai vers le type après avoir embarqué mon arbalète avec moi, la posant brusquement sur sa table. J'avais du mal à discerner son visage, alors je plissai les yeux avant d'abandonner. T'façon, il devait être moche pour être aussi con... Pourtant, alors que je m'apprêtai à le réprimander poliment, mes paroles ne s'accordaient bizarrement plus DU TOUT avec les jolies tournures que mon cerveau préparait avec la lenteur d'une marmotte :

- Continue comme ça, gras-double, et le p'tit machin en acier qui pointe là-d'dans comme ton oisillon peut plus faire va finir dans la boîte vide qui t'sert de caboche ! Et j'ai pas envie de cervelle moisie aux fils mal connectés dans MON putain de verre, alors décampes avant que j'te fléchette le cul jusqu'à ce que tu penses qu'une horde de grecs te soit passé d'ssus ! Pourtant, j'suis sûr que vu le paquet d'merde que t'es, ils iraient même pas te toucher du bout de l'ongle - - QUE DIS-JE, MÊME DU BOUT D'UN PUTAIN DE BÂTON SUR LEQUEL SERAIT ACCROCHÉ UN AUTRE PUTAIN DE BÂTON, ET AINSI DE SUITE !

Mon dieu... C'était moi, MOI qui parlais ? J'avais beau vouloir m'arrêter, plus rien ne semblait trop grave à mes yeux, pas même de pointer mon arbalète sur un type qui malgré sa petite frayeur de départ ne semblait pas si intimidé par le maigre roseau que j'étais. Il se leva tandis que mon cervelet lançait déjà le message d'alerte qui indiquait à tous mes membres de s'activer pour me tirer, sauf qu'au moment où son poing manqua de rencontrer mon visage dans un PAF très sensuel, mes jambes se mirent à fléchir et je tombai en arrière, évitant ainsi d'être défiguré temporairement. Je me tortillai tel un vieux ver de terre alors qu'il tentait de me choper, puis finalement, lassé par ses conneries, lui plantai une flèche dans le pied avant de savourer son cri de femmelette. A-ha ! Même lorsqu'il se mit à courir pour sa survie, je me remis -difficilement- sur mes jambes avant de tituber jusqu'à l'extérieur pour aller le chercher, tirant plusieurs flèches dans le tas en espérant l'avoir, mais non. Je n'arrivais plus à très bien voir, seulement à crier quelques trucs qui ressemblaient à "Vas-y, cours, COURS sac à vin, et va pleurer à ta mère pauvre résidus d'fausse-couche, c'est bien la seule femelle qui veut bien de toi à des kilomètres à la ronde !! T'es moche ... !"... alors je retournai m'asseoir à côté de Bad Wolf, sur laquelle je fis reposer ma tête en geignant sur mon sort :

- 'Sont tous méchants 'vec moi t'façon... Et là, j'ai pas été méchant, c'tait vraiment un gras-double tout moche... toi t'es zontille. EH BARMAN, JE PAIE SES PROCHAINS VERRES. Je me redressai alors avant de serrer l'As contre moi, la coinçant dans mes bras avant de prendre une voix de gamine prépubère : Parce que c'est ma coupiiiine~ !  En toute amitié, car elle fait qu'essayer d'me violer d'puis qu'on s'est rencontrés. Ça et m'abandonner dans des coins sombres.
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty
MessageSujet: Re: Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]   Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] EmptyMar 30 Sep - 21:11




Mais nan, j'suis pas bourré jte dis


- Hey, surtout, mais VRAIMENT te gêne pas, pique-moi mon porte-feuilles et mon kimono tant que t'y es, sale voleu... - - Ah. Tu es...

Ah bah il l'a reconnu finalement. La demoiselle aux cheveux roses adorait ses réactions beaucoup trop exagérées ; ce n'était qu'un verre, elle ne lui avait pas piqué son porte-feuilles non plus. Mais après, si il le demande, ça peut s'arranger. Elle n'est peut-être pas aussi douée que Niniel pour voler mais elle sait quand même se débrouiller un minimum... Un vol de porte-feuilles c'est b.a.-ba d'un vol en général mais ne faisons rien, ça ne sert à rien de l'énerver encore plus.

- Vous savez qu'en m'abandonnant ainsi au beau milieu de votre quartier de dingues hystériques, vous avez failli me faire tuer ?... J'ai dû courir comme un dératé pour me sauver les miches...

- Et alors ? C'est seulement failli. Vous êtes encore en vie, c'est le principale. Et puis un peu de sport ne fait de mal à personne hein.


La jeune femme tapa sur le ventre de l'homme ; c'est bon, les Domae n'étaient pas non plus des sauvages à ce point là... Et puis c'était de sa faute aussi ! Si il ne voulait pas être poursuivit, il ne fallait pas se présenter en tant qu'As Elementis et demander l'As Domae dans la rue. Il n'avait qu'à se présenter une fois dans la ruelle lorsqu'ils n'étaient que tous les deux et il n'aurait pas été poursuivre par "ces dingues hystériques".

- En plus, pour ne rien gâcher, je suis asthmatique. OUI, je sais, on aurait dû m'abandonner dans une poubelle avec toutes ces tares. Ma seule théorie est que ma mère a manqué de temps pour nous lourder...

Oh tien, il n'est pas seul... Il y a une copie de lui... Espérons seulement que cette copie ne soit pas aussi folle et déjantée que lui sinon l'As aurait vite fait de sortir du bar le plus rapidement possible et d'éviter le plus possible cet homme. Mais la thèse du sport s'envole à la minute où il a expliqué qu'il est asthmatique... C'est bête. Mais elle s'en fiche de savoir pourquoi sa mère ne l'a pas abandonné dans une poubelle, qu'il mette fin à sa vie si il n'est pas heureux ou alors qu'il devienne alcoolique.

- Vous n'avez pas emmené votre chien avec vous ? Peut-être qu'il allait vous protéger contre les méchants messieurs bourrés des bars qui ont l'habitude de régler leurs problèmes dans les ruelles sombres.

C'est vrai ça, pauvre garçon... Si il s'embrouille avec des gars bourrés il n'a pas son précieux chien pour le défendre et la demoiselle aux cheveux roses n'est pas prêt de lever le petit doigt pour lui. Le jeune homme se pencha pour ramasser quelque chose, Kira le suivit du regard et remarqua une arbalète ; donc elle n'était pas la seule à sortir non armée dans cette ville... En même temps, si on veut un minimum survivre, c'est ce qu'il faut. Tout à coup, l'As Elementis s'empara du verre de bière de la jeune femme et le but cul-sec... Quoi ? Il se vengeait parce qu'elle l'avait sauvé du mal de crâne ? Puis il se mit à tousser violemment avec un air dégoûté... Ah non, vraiment pas l'habitude de l'alcool...

- Ah... Beurk... Non, apparemment, Kiki a pensé que tant qu'une autre personne de son nom restait à mes côtés, il n'avait pas besoin d'être présent...

Après sa phrase il se mit à pouffer comme un abrutit puis il s'arrêta... Comme si il commençait à sentir l'effet de l'alcool monter. Bien, c'est le bon moment pour faire ce qu'elle voulait ; sans attendre plus longtemps, l'As Domae donna une tape derrière la tête. Lorsque la tête commence à tourner un peu, c'est pire. Mais ça lui apprendra à critiquer encore une fois son nom tien. Le barman apporta ensuite la boisson que la jeune femme avait commandé pour l'As qui se trouvait étonnamment rouge... Mais il l'avait coupé ce petit c... Pff. Quel homme tien.

Et il continuait de boire la même boisson, toujours de bière avec un on-ne-sait quoi rouge... Kira quant à elle restait avec ses bouteilles de bières pour le moment ; elle était en train de surveiller d'un coup de l’œil l'As Elementis car son instinct lui disait qu'il allait faire des conneries... Tout à coup il se leva et tituba jusqu'à la table d'un mec qui lui avait lancé des petites boules de papiers sur le crâne armé de son arbalète ; Kira avait toujours sa bouteille de bière à la main, il allait provoquer une bagarre et elle se devait d'agir en cas de problème... Mais une part de curiosité malsaine l'emportait... Elle voulait savoir comment il était bourré.

- Continue comme ça, gras-double, et le p'tit machin en acier qui pointe là-d'dans comme ton oisillon peut plus faire va finir dans la boîte vide qui t'sert de caboche ! Et j'ai pas envie de cervelle moisie aux fils mal connectés dans MON putain de verre, alors décampes avant que j'te fléchette le cul jusqu'à ce que tu penses qu'une horde de grecs te soit passé d'ssus ! Pourtant, j'suis sûr que vu le paquet d'merde que t'es, ils iraient même pas te toucher du bout de l'ongle - - QUE DIS-JE, MÊME DU BOUT D'UN PUTAIN DE BÂTON SUR LEQUEL SERAIT ACCROCHÉ UN AUTRE PUTAIN DE BÂTON, ET AINSI DE SUITE !

Oulah... C'est violent quand même... La Rose ne peut s'empêcher de lâcher un rire franc qui retentit dans toute la pièce ; non franchement ce mec quand il est bourré, il est juste génial ! Le barman demanda discrètement à l'oreille de l'As de le surveiller mais Kira répondit un simple geste de la main qui signifiait qu'elle verrait en fonction des événements ; pour le moment c'était bien trop drôle pour l'arrêter. Mais bien sûr, l'autre se leva et se prépara à donner un violent coup de poing dans la figure de Gaea, Kira s'empara d'une des bouteille de bière vide et se prépara à la lancer mais l'As Elementis tomba au sol et évita l'impact... Eh, mais il a plus de réflexes ou alors il ne tient vraiment plus sur ses jambes ? Puis il tira un flèche dans le pied... Aïe, ça elle ne l'avait pas prévu. L'un sorti du bar pour sa survie tandis que l'autre tentait de le poursuivre en tirant des flèches dans le tas...

- Vas-y, cours, COURS sac à vin, et va pleurer à ta mère pauvre résidus d'fausse-couche, c'est bien la seule femelle qui veut bien de toi à des kilomètres à la ronde !! T'es moche ... !

- Heureusement que je t'avais demandé d'intervenir en cas de problèmes...

- Pourquoi ? Au moins il a bien visé quand il était dans ton bar et il a continué dehors.


Le barman soupira de la non-action de la demoiselle aux cheveux roses qui avait toujours le sourire aux lèvres... Ah, même les soirées avec son cousin ne s'étaient jamais déroulées ainsi. Mais Kira avait eu raison de penser qu'il allait faire quelque chose... Une fois le calme revenu, Gaea tituba de nouveau vers la demoiselle aux cheveux roses et une fois assis il s'affala sur Bad Wolf qui était plutôt gênée de la situation...

- 'Sont tous méchants 'vec moi t'façon... Et là, j'ai pas été méchant, c'tait vraiment un gras-double tout moche... toi t'es zontille. EH BARMAN, JE PAIE SES PROCHAINS VERRES.

... Kira ne bougeait plus, comment devait-elle réagir à tout ça ? Il y a à peines quelques minutes il était en train de battre contre un mec et maintenant il était en train de raconter ses problèmes à la jeune femme... Non mais c'est marrant, mais quand il fait ça sur les autres ; si elle est concernée, ce n'est plus drôle ! Aussitôt, l'As Elementis se releva et coinça la jeune femme entre ses bras avant de prendre une voix de jeune pucelle faisant retourner et rigoler toute la salle.

- Parce que c'est ma coupiiiine~ !  En toute amitié, car elle fait qu'essayer d'me violer d'puis qu'on s'est rencontrés. Ça et m'abandonner dans des coins sombres.

Pitié... Faîtes que quelqu'un vienne l'aider à sortir de cette situation juste horrible... Encore lui, il n'a pas de réputation, il n'a pas l'air d'avoir de fierté mais elle... ELLE ! Il y avait des Domae dans la salle qui allaient bien se foutre de sa gueule le lendemain, il y avait les habitués... Bref, elle était connue ici ! Et il était en train de ruiner sa réputation... L'As jeta un petit coup d’œil au barman pour qu'il la sorte de cette situation mais apparemment il aimait bien la voir souffrir... Pourquoi... Pourquoi tout le monde contre elle.

- Pour la énième fois, je n'ai pas tenté de vous violer ! Je voulais juste que l'on discute sans être interrompu toutes les 5 secondes.

Kira se défit de l'emprise de l'As Elementis... Puis elle regarda le barman lui demandant de ne plus lui servir de verres... C'est bon, elle en avait déjà assez vu et maintenant finit la rigolade. Il allait rester sagement ici tandis qu'elle allait continuer de boire et si elle est de bonne humeur, elle le ramènera chez lui. La demoiselle aux cheveux roses demanda un verre de vodka/coca, pour le moment ce n'était que son deuxième verre donc elle pouvait encore supporter mais elle ne devait pas boire non plus pour surveiller l'autre imbécile... Une fois le verre servit, elle commença à le boire.

- Vous par contre, je vous interdis de boire ! Vous êtes assez bourrés comme ça et si ça continue, vous allez provoquer une bagarre dans le bar !



Je m'exprime en sienna
Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty
MessageSujet: Re: Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]   Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] EmptyDim 5 Oct - 20:49

La rose ne semblait pas savoir comment se débarrasser du gros poids que j'étais, affalé contre son épaule comme si nous étions les meilleurs amis au monde. Je sentais pourtant se poser sur nous les regards pesants de nos compatriotes respectifs, Domae et Elementis, qui se demandaient sûrement ce que foutaient leurs As ensemble. C'est vrai, pourquoi n'étions-nous pas en train de nous fracasser des bouteilles sur le crâne comme le voulait la tradition ? A la place, j'étais en train de câliner celle qui devait être mon ennemie, me plaignant des autres personnes qui m'avaient un peu trop taquiné lorsque j'étais encore sobre. De qui est-ce que je me plaignais ? Oh, de plein de gens. Il y en avait tellement, qui m'énervaient ! Même ceux qui nous entouraient m'agaçaient, à nous mater comme si nous faisions quelque chose de grave. Je pouvais comprendre malgré le gastéropode présent sous ma caboche qu'ils avaient tous les droits d'être bouleversés devant ce spectacle. A leurs interrogations, je levais mon majeur, autant mentalement que physiquement, causant ainsi le choc général.

L'As Elementis, vulgaire ? Mais non, juste un peu bourré. Même si ce geste allait être regretté le lendemain, je n'arrivais pas vraiment à rattraper les choses... ah si, en levant l'index aussi pour faire genre je voulais juste faire le con, ce qui marcha plus ou moins.  Une fois l'affaire classée, je ravalais mon sourire crétin et repliais mes doigts, regardant la masse ricaner à l'écoute de la voix que j'avais prise exprès pour taquiner Kira, qui me repoussa ensuite :

- Pour la énième fois, je n'ai pas tenté de vous violer ! Je voulais juste que l'on discute sans être interrompu toutes les 5 secondes.

Je pris une petite moue boudeuse, avant de lui patpater l'épaule d'un air compatissant... Ah, c'est sûr, c'était plus facile de nier qu'assumer le fait que j'étais un bel Adonis, des gars de mon acabit, propres et entretenus, ça manquait cruellement à Quederla ! Il n'y avait que des torses couverts de sueur, des vieux samouraïs à l'épée émoussée, normal si elle ne s'était plus sentie pisser devant ma bouille d'amour. Je ricanais ensuite en volant le verre au gros qui l'avait abandonné là, le buvant cul-sec au cas où l'idée de me le repiquer lui traverserait l'esprit ; t'façon, y s'était tiré comme un bon vieux couard de merdouille... J'étais bien, pour l'une des premières fois depuis mon insertion chez les Elementis. Je me portais comme un charme, certes, avec la cervelle en pâtée, mais enfin, j'étais zen. Plus envie de me cogner la tête contre un mur jusqu'à ce que mon fluide vital paraisse être de la confiture étalée, plus envie d'étrangler les passants, que dalle. Bien.

Je regardai donc ensuite Kira en lui adressant un petit sourire sympathique, plutôt content de l'avoir avec moi malgré la tête qui tourne et la sensation pâteuse dans la bouche. Sa rencontre me changeait un peu des autres, je n'avais pas à faire semblant (surtout dans mon état, ça m'était impossible) d'être un As concerné, c'était un peu comme avec Nelieru même si au fond... Elle-même endossait le rôle d'As, et devait me surveiller malgré tout... ce n'était pas possible, d'avoir une relation comme les autres, banale :

- Mouuuais... "discuter", héhéhé... T'façon, t'aurais pas réussi...

Je penchais un peu la tête sur le côté, puis voyant qu'elle m'apparaissait comme plus lourde que d'habitude, la posai violemment contre le comptoir. Tous mes membres me semblaient faits en gelée, à tel point que mon cou n'avait même pas réussi à retenir mon crâne. La douleur ne remonta pas avant une bonne minute, alors qu'au milieu des bourdonnements de mes oreilles se glissait la voix de ma partenaire de beuverie :

- Vous par contre, je vous interdis de boire ! Vous êtes assez bourrés comme ça et si ça continue, vous allez provoquer une bagarre dans le bar !

Je tournai le visage vers elle en grimaçant, émettant un "HEIN ?!" choqué. Comment ça, bourré ? Ouais, je l'étais, et j'en avais conscience, mais rien de ce que je fis ne me choquait suffisamment pour arrêter de picoler. Non mais pour qui elle se prenait - et me prenait ?! C'tait pas ma mère, juste une pote... Fièrement et, avec dignité, je tendis la main vers la sortie puis la repliai, faisant venir près de moi une certaine masse de terre que je fis se dresser autour de moi, en cocon avec juste un petit trou pour y passer mon bras. Je commandai une autre boisson que je récupérai de cette façon, ricanant comme un con dans ma petite planque :

- L'est interdit d'inteeeeerdire, chère m'dame ! Ou alors, essaies donc de m'empêcher, gnéhéhéhé...

Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty
MessageSujet: Re: Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]   Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] EmptySam 11 Oct - 12:58




Mais nan, j'suis pas bourré jte dis


- Pour la énième fois, je n'ai pas tenté de vous violer ! Je voulais juste que l'on discute sans être interrompu toutes les 5 secondes.

- Mouuuais... "discuter", héhéhé... T'façon, t'aurais pas réussi...

- T'façon j'en avais pas envie surtout.


La demoiselle aux cheveux roses leva les yeux au ciel, qu'il pouvait être chiant quand il s'imaginait des choses que la Rose n'avait pas fait et ne voulait pas faire. Non mais ! Elle était en couple quand même, et elle n'allait pas tromper Shin... Et encore moins avec l'ennemi. Et puis, il avait l'air d'être gentil, un bon pote avec qui passer du temps mais en tant que petit ami... Kira frissonna, erk, pas la peine d'y penser. Il est beaucoup trop... Déjanté (?) pour elle et l'As péterait rapidement les plombs avec lui. Non non, c'était hors de question d'y penser.

Kira commanda un autre verre tout en gardant du coin de l’œil l'As Elementis, c'était assez marrant mais maintenant qu'il ne voulait plus la lâcher, il fallait qu'elle fasse attention. Elle entendit une tête s'éclater contre un comptoir... Soupirant, la Rose n'osait même pas détourner le regard du barman, c'était Gaea qui avait posé violemment sa tête... Prenant une grande inspiration, la jeune femme regarda l'As Elementis... Effectivement, elle ne s'était malheureusement pas trompée. Celui qui s'était éclaté la tête était bien Gaea. Doué.

- Vous par contre, je vous interdis de boire ! Vous êtes assez bourrés comme ça et si ça continue, vous allez provoquer une bagarre dans le bar !

La demoiselle aux cheveux roses venait de parler à l'As comme si il s'agissait d'un enfant, mais elle le considérait un peu comme tel, si il n'arrivait pas à s'arrêter de boire et qu'en plus il continuait d'engager des combats... Il ne valait pas mieux qu'un gosse. Gaea se retourna vers Kira en émettant  un "hein" choqué... Ses mots n'étaient pourtant pas compliqués à comprendre. La Domae croisa les bras tout en regarder le jeune homme... Comment un homme aussi immature que lui pouvait être As ? Les Elementis devaient vraiment être en période de crise pour l'avoir élu As...

Tout à coup, l'As Elementis ramena vers lui une dizaine de verres qui se trouvaient sur le comptoir, puis se replia sur lui-même... La demoiselle haussa un sourcil, il faisait quoi là ? Gaea demanda une autre boisson et attrapa le verre par la petite fente pour laisser passer simplement son bras... Mais il était débile ou ?... Et en plus il continuait de rigoler comme un abrutit dans son coin... Il n'est vraiment pas net ce gars, encore heureux qu'elle l'ait rencontré plus tôt dans la journée sinon elle serait sûrement partie du bar.

- L'est interdit d'inteeeeerdire, chère m'dame ! Ou alors, essaies donc de m'empêcher, gnéhéhéhé...

Un défi ? Aucun problème, la jeune femme aimait relever des défis ; sans dire un mot, la jeune femme se leva et alla dernière l'As, puis elle posa les mains sur le tabouret et le tira. La jeune femme fit tomber quelques verres au passage vu qu'il était accroché à ses verres qui étaient vides et continua de le tirer sous les regards du bar tout en entier ; puis elle s'arrêta en plein milieu de la pièce. Kira retourna au comptoir, prit le verre de l'As et le bu cul-sec.

- Et il est interdire de m'interdire de vous interdire.

Aller hop, qu'il réfléchisse quelques minutes sur le sens de sa phrase, au moins elle aura la paix pendant 5 ou 10 minutes... Ou alors quelques secondes à peine. Le barman qui commençait à être habitué aux conneries de Kira ne demanda pas son reste et proposa un autre verre à l'As Domae mais cette dernière refusa sous prétexte de devoir surveiller l'autre qui risquait de péter un câble très rapidement.


Je m'exprime en sienna
Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty
MessageSujet: Re: Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]   Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] EmptyDim 12 Oct - 0:51

- T'façon j'en avais pas envie surtout.

Crac. C'est le bruit des cœurs qui tombent en fracas sur le sol, ce que je crus entendre à ce moment précis, retentissant parmi les bourdonnements dans mes oreilles. Certes, je pouvais comprendre que l'idée de me violer ne lui disait trop rien, mais elle se retenait presque de grimacer, la bougresse ! Étais-je vraiment si répugnant que ça, pour lui inspirer un tel dégoût ? Non ! Le pire, c'est que je n'étais tout simplement PAS laid, et pourtant, à sa tête on aurait cru que je l'avais incitée à copuler avec un blobfish visqueux ! D'un air outré, je tournai rapidement la tête pour me regarder dans le miroir de poche que j'avais sorti de ma manche, m'observant ainsi sous toutes les coutures même si mes traits me paraissaient anormalement flous et grossis... ah, en effet, j'avais oublié de remettre du khôl, quoi de plus compréhensible qu'elle ne puisse pas voir ma vraie beauté sans ce petit bijou ?! Je plongeai ma main tremblante dans l'autre manche de mon kimono et en sortis le petit bâton graisseux et noir que j'appliquai sous mes yeux, ayant quelques difficultés à ne pas m'enfoncer le bout dans les globes. Ce serait con de m'aveugler en voulant me rendre plus beau... voire très ironique. Une fois mon maquillage purement masculin sur le visage (eh, le khôl est unisexe !), je rangeai le tout dans mes manches puis rejetai mes cheveux en arrière d'un geste assez vif malgré mon ivresse.

Chose faite, je repris mon duel de regard avec l'As Domae que je fixai d'un petit air pincé, le même que celui de la bonne femme vous ayant jarté du bac à sable sous prétexte que sa fille était trop branchée pour jouer avec vous, enfant. Vous l'aurez compris, le regard de la connasse tirée à quatre épingles, même si je ne suis pas une damoiselle. J'étais beau, bon sang ! Tout le monde me le disait, même certains hommes me courraient après, alors c'était quoi son problème ?! J'étais pas assez rose pour elle, peut-être ?! C'était parce que j'étais NOIR, hein ?! LES KEUUUFS ! J'AI DU RACISME CAPILLAIRE A DÉNONCER !... Bref. Ou alors je ne sentais pas le phoque comme la plupart des autres hommes, qui sait, les femmes pouvaient aimer ce genre d'odeurs rances rappelant allègrement celle de la pisse. Certains appréciaient les velus aussi, mais moi, je prenais soin de mon apparence, si je me laissais aller, oh, ce qu'il serait beau le Gaea, tellement sexy la boule de gras ! ... J'ai toujours aimé manger, que voulez-vous. Si je ne m'écoutais pas, je serais déjà redevenu gros.

Je grommelais puis soulevais mon siège, le décalant sur le côté pour m'éloigner d'elle et lui bouder sa grande gueule. Non mais oh, elle allait voir de quel bois j'me chauffe ! Quoique, j'étais pas vraiment fait d'un bois très endurant, alors je n'allais pas trop souffler sur les braises ; j'avais peur de ses poings moi, de la dame ! Ils semblaient limite plus solides que mon crâne - un seul coup et crac ! Fendu comme un oeuf, plus qu'à y tremper le pain. Mais je n'allais pas me coudre les lèvres pour ses beaux yeux, moi aussi j'avais d'la répartie :

- Grmbleubleubleu... bleubleu.

... Ou du moins, un semblant de répartie. Bizarre, ça ne sonnait pas comme ça, dans ma tête, qui d'ailleurs se retrouvait contre le comptoir après un joyeux BONK ayant résonné dans la pièce. Ce que je pouvais être pitoyable... mais au moins, j'amusais la galerie. Il était rare que je provoque chez les gens autre chose qu'une grimace ou un air dépité, style "cause toujours, tu m'intéresses.", comme avec Gaara, alors j'avoue que ça me plaisait un peu de faire le con. D'où le fait que je ne tentais même plus de m'empêcher, après tout, si ça emmerdait certains (ou certaines), ils n'avaient qu'à tous s'enfoncer le pouce dans le fion et me chanter la sérénade pour que je daigne écouter leurs plaintes. Le bar était à tout le monde - surtout aux ivrognes. Du coup, je rassemblais ma terre et la fis encercler la partie haute de mon corps histoire de protéger mes verres et pouvoir me les vider sans que Vieille-peau-aigrie première du nom me les vole ou me morde les doigts. 'Faut se méfier des sauvageonnes.

D'ailleurs, cette dernière répliqua à ma provocation, et je me sentis cogner contre mon mur de terre que je défis pour la santé de ma cervelle (un peu trop secouée, vu qu'elle avait perdu ses liaisons entre temps), afin de me laisser traîner par l'As Domae complètement folle. Je la fixai alors, repartant s'asseoir à MA place pour siroter SON, enfin, MON verre du VOISIN ! Eh ! C'était moi qui l'avais volé ! "Et il est interdire de m'interdire de vous interdire." qu'elle me dit avant de se casser. Je ne pus que répondre un "gné ?" à cela, et devant l'incompétence de mes neurones face à cette phrase d'une logique difficile, je laissai purement et simplement tomber. Seulement, je sentis se poser sur moi des dizaines de regards intrigués, voire amusés, que je me mis à affronter en les foudroyant du mien. Nan mais ils attendaient quoi ? Que je hurle, pleure, sorte l'arbalète ? Parce qu'à ce stade, j'avais la gâchette facile, et une flèche plantée dans la caboche comme dans une pomme pourrie pouvait arriver vite, très vite même ! Du coup, je me mis à leur aboyer dessus, pour ne pas changer :

- Quoi, vous attendez mon strip-tease, tas d'vicelards ?! J'ouvrai alors mon kimono pour découvrir légèrement mon torse à la manière d'un super  héros, puis le refermai d'un air dégoûté. Z'êtes contents ?! J'espère que ça vous f'ra questionner votre sexualité, puceaux que vous êtes !

Je n'étais pas pourri en matière de muscles, alors je pouvais bien me permettre de les montrer. C'était l'intérieur qui était faible, pas l'extérieur à mon grand bonheur. Une fois cela d'accompli et un petit "HUMPF" digne d'une pouf arrogante émis, je pris la chaise et m'avançai en canard jusqu'au comptoir, à nouveau à côté de Kira qui refusait un verre dans le but de veiller sur moi. J'en étais presque touché, à tel point que je sentis le rouge me monter aux joues. Elle ne voulait pas boire pour s'assurer qu'il ne m'arrive rien ? Quelle fille adorable ! C'est vrai qu'il aurait été plus simple pour elle de s'en aller en me laissant me faire crever (parce que bon, derrière ils rigolaient un peu moins.), mais non, elle était restée ! L'air un peu enfantin, j'attrapai l'une de mes mèches que j'enroulai autour de mon doigt, zieutant Kira en souriant, tout attendri. De mon autre main, j'attrapai la terre restée sur le comptoir et lui fis une mini-statuette d'elle, puis la lui tendis:

- Chhhuis content que tu sois avec moi~. T'as de zoulis ch'veux. Très zoulis. Voilà... prends-la, j'aime bien faire des bonhommes. Garde-la loin d'la flotte et elle durera trèèèès longtemps, ma terre est quasi aussi solide qu'un métal. Je bougeai mes sourcils l'air de dire "héhé", avant de reprendre : Cool, hein ? HEIN ?~ Boui, je sais que ça l'est...Mais j'suis nul pour tout le reste... Pfff...


Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty
MessageSujet: Re: Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]   Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] EmptyDim 12 Oct - 19:10




Mais nan, j'suis pas bourré jte dis


- Et il est interdire de m'interdire de vous interdire.

Et voilà, encore un "gné" en guise de réponse, la demoiselle aux cheveux roses avait bien fait de sortir cette phrase, au moins elle aura la paix pendant un petit moment. Kira refusa de prendre un verre alcoolisé mais accepta un simple petit cocktail histoire de consommer quand même quelque chose tout en gardant ses esprits et du coin de l’œil l'As Elementis. Son cocktail à la main, la Domae se retourna pour voir ce que faisait Gaea qui n'avait toujours pas bougé de son endroit mais il commençait déjà à s'exciter tout seul sur son petit tabouret en plein milieu de la pièce sous les regards des alcooliques du bar.

- Quoi, vous attendez mon strip-tease, tas d'vicelards ?!

La demoiselle aux cheveux roses tira un air blasé... Un strip-tease ? Elle ne l'avait pas foutue en plein milieu de la pièce pour qu'il fasse ça, non simplement pour qu'il soit éloigné du comptoir et peut-être dans le meilleur des cas s'éclater la gueule au sol... De tout façon il n'osera p... Ah bah si il a osé. Et le voilà en train d'ouvrir son kimino à la manière d'un super-héro et le refermé aussitôt d'un air dégoûté.

- Z'êtes contents ?! J'espère que ça vous f'ra questionner votre sexualité, puceaux que vous êtes !

Effectivement, grâce à lui, la demoiselle aux cheveux roses aura tendance à s'intéresser aux filles plutôt qu'à ce genre de mec complètement bourrés et complètement fous. Mais n'allons pas lui dire, il risquerait de mal le prendre et se regarder à nouveau dans son petit miroir de poche, tels les petites poufs qui se trouvaient dans la classe de la demoiselle aux cheveux roses et qui finissaient encastrées dans le mur quand elles devenaient énervantes... Ah... Le bon temps. Ah bah en parlant de petite pouf, le voilà qui sort un "humpf" tout à fait masculin. Non vraiment, ce type est génial, elle ne savait pas si c'était son état normal ou si c'était l'alcool mais ça aurait été dommage de manquer ça.

Bref, elle en avait assez vu donc la jeune femme se retourna pour boire son cocktail tranquillement, mais ses oreilles ne la trahissent jamais... Elle pouvait entendre -comme tous les autres clients d'ailleurs- Gaea revenir en traînant sa chaise jusqu'au comptoir, à côté de la Domae. Tout à coup, il attrapa un de ses mèches qu'il fit tournoyer entre son doigt tout en la regardant avec un regard attendrit... Kira fit un petit sourire gêné et s'éloigna de trois pas... Il était fou.

- Chhhuis content que tu sois avec moi~. T'as de zoulis ch'veux. Très zoulis. Voilà... prends-la, j'aime bien faire des bonhommes. Garde-la loin d'la flotte et elle durera trèèèès longtemps, ma terre est quasi aussi solide qu'un métal. Cool, hein ? HEIN ?~ Boui, je sais que ça l'est...Mais j'suis nul pour tout le reste... Pfff...

... Euh... Que devait-elle dire ou faire maintenant ? Hésitante, la jeune femme tendit la main vers la petite statuette qui était censé la représenter... La Domae n'osait pas vraiment toucher cette terre fait à partir de l'élément de l'ennemi, d'ailleurs cet abrutit en plus de son donné son nom et son statut il donnait aussi son élément... Mais bon, on va dire que c'est l'alcool qui fait ça et qu'en temps normal il n'est pas aussi... Aussi... Aussi stupide.

- Euh... Merci. C'est... Très... Très... Joli.

Et elle allait dire quoi à Jenny quand elle allait rentrer ? Qu'un homme de 30 ans venait de lui faire une statuette de terre ? Qu'elle faisait ami-ami avec l'As Elementis qu'elle est censé détester et sûrement qu'ils devront s'affronter durant un combat entre les deux Familles ? Le mieux serait peut-être de tout laisser là comme ça, de le laisser aussi dans le bar et ne plus jamais lui reparler, l'éviter dans la ville et à la première bataille, le tuer sans penser au peu de moment qu'ils ont passé ensemble ?

Ses pensées ne purent aller plus loin car la porte d'entrée qui claque fit sortir la demoiselle aux cheveux roses de sa rêverie. La jeune femme sursauta un peu manquant de faire tomber son verre mais le rattrapa au bon moment, lorsqu'elle tourna la tête, Kira pu remarquer cinq personnes en uniforme portant chacun un sabre et un autre mec qui les accompagnait ; au début, la jeune femme ne s'en inquiéta pas jusqu'à ce qu'il la pointe du du doigt... La Rose haussa un sourcil et posa le cocktail sur la table puis porta une main à sa ceinture tandis que l'un des gardes s'approchait.

- Vous êtes Bad Wolf ?

- Peut-être.

La demoiselle aux cheveux roses remarqua que les gardes restés en fond avaient eux aussi posé une main sur leur garde épée et celui qui s'était approché tenait dans ses mains un petit papier... Tournant légèrement la tête sur le côté, Kira pu remarquer un avis de recherche ; mais qu'est-ce que... L'As arracha le papier des mains du jeune homme et pu clairement voire son portrait mise à prix pour... 39 500 Derlas ?! Elle baissa ses yeux et remarqua les différentes infractions "Membre du Conclave, Tueuse en série, Agression et Vols"...

- Allez suivez-nous s'il vous plait, et pas d'histoire.

Il reprit l'avis de recherche qui était encore dans les mains de la jeune femme et la prit par le poignet ; aussitôt, la demoiselle aux cheveux roses tira d'un coup sec pour récupérer son poignet... Hors de question de le suivre !

- C'est hors de question ! Le Gouvernement n'a jamais rien fait pour cette ville, repartait toujours la queue entre les jambes quand il y avait des combats entre les Familles et maintenant il commence à se bouger le cul ?


Le bar était silencieux, l'on entendait simplement les deux voix du jeune homme et de la jeune femme qui étaient en train de débattre ; la demoiselle aux cheveux roses n'allait pas les suivre. Tous les gens qu'elle avait tué, c'était par obligation parce qu'ils gênaient l'accès au pouvoir ou simplement pour se défendre. Kira n'avait rien à se reprocher et elle n'allait pas passer sa vie en prison et encore moins avoir la peine de mort ! De plus, maintenant que le Roi était mort, il n'y avait qu'elle qui était à la tête de la Famille... Et c'était hors de question d'abandonner les Domae ! Kira sortie ses deux dagues et se mit en position d'attaque.

- Je vous laisse 10 secondes pour dégager.

Kira était sérieuse, elle n'avait pas peur, se faire cinq personne c'était peut-être dur mais faisable. Bad Wolf n'avait pas encore invoqué son loup, elle ne l'appellerait qu'en cas d'extrême urgence pour l'instant mais elle n'allait pas se défiler devant l'ennemi ; qui apparemment ne voulait pas partir, sortant chacun leur sabre, prêts à attaquer la Rose.


Je m'exprime en sienna
Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty
MessageSujet: Re: Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]   Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] EmptyLun 13 Oct - 19:55

- Euh... Merci. C'est... Très... Très... Joli.

Elle avait reculé. Instinctivement, je l'avais vue s'éloigner de moi de quelques pas légers, sans doute intimidée par mes approches imbibées d'alcool... C'était sûr que j'allais regretter le lendemain de m'être comporté ainsi, de m'être montré aussi proche d'une Domae - et pas n'importe laquelle ! L'As, Bad Wolf, une jeune femme parfaitement capable de faire rouler ma tête le long de ce comptoir si l'envie la prenait. Mais j'avais cette dernière bien trop enfoncée dans le pâté pour réaliser mon erreur, alors je continuais et la forçai à prendre la statuette de terre censée la représenter. C'était un cadeau, bon sang, pas un vulgaire mollard craché dans sa main ! Alors pourquoi me la tendait-elle d'un air limite répugné ? Je commençais presque à me demander si elle n'était pas sujette à l'androphobie, pour se montrer aussi mal à l'aise à mes côtés. Mais dans ce cas, jamais elle ne m'aurait touché, et encore moins plaqué contre un mur telle une australopithèque... finalement, je haussai les épaules en continuant à la regarder en coin, sans prêter aucune attention à la bande d'individus entrant dans le bar.

Même si ma vue était flouté par l'alcool, je voyais très bien ce qu'ils trimballaient avec eux. Des armes, déchets de Quederla et débris de nos conflits enfantins. Mais je n'étais pas surpris, alors je me contentai de les ignorer en reprenant mon occupation principale : Picoler. Pas de l'alcool pour ces fois-ci, car je me sentais un peu partir, et mon estomac menaçait à chaque mouvement de renvoyer la sauce sur les godasses de la belle. Je demandai enfin -ENFIN !- mon jus de poire, insistai fortement pour avoir un petit parasol et une paille, afin de le siroter tout en prêtant attention à la suite des événements. Une gorgée manqua de prendre le mauvais tuyau lorsque je vis l'un des types lever le doigt dans notre direction, et il fallut que je me décale pour comprendre que je n'étais pas l'individu visé... c'était Kira. Qu'avait-elle encore faire comme conneries pour s'attirer les foudres de ces cinq lourdaux ? Rapidement, je posai mon verre, puis me précipitai à l'extérieur tandis que j'entendais sur mon chemin des bribes d'échange entre la joyeuse bande et l'As... qu'elle tienne bon jusqu'à mon retour, car je ne comptai pas rester inactif quand des brutasses agressaient une demoiselle...


"...vous laisse... secondes... dégager."

La main contre le mur et l'autre retenant mes cheveux pour qu'ils ne se mêlent pas au vomi qui s'écoulait de mes lèvres (eh, on peut pas être sexy tout le temps.), j'haussai un sourcil à l'écoute des mots que mon ouïe percevait. Ça allait plus mal, et plus vite que je ne l'imaginais... Je sortis rapidement un mouchoir de poche, m'essuyai les mains dedans avant de le jeter au sol, qui, pour cette fois du moins, allait largement me servir. Alors qu'à l'intérieur résonnait le bruit des épées entrechoquées, moi, je faisais ce pour quoi j'étais le meilleur. Sous mes doigts aplatis contre la terre se formait peu à peu un monstre de glèbe sur lequel reposaient mes pieds, alors qu'il se redressait à la fin de sa construction. Dominant les habitats du fait de ma haute place, tout en me forgeant un petit trône de terre sur lequel je m'assis, je fis pencher le golem afin d'attraper la Domae en furie. Ce n'était pas une tâche aisée, puisque à plusieurs reprises, ce ne fut pas elle mais les types que je faisais sortir du bar, avant de finalement la chopper et la poser sur le crâne du golem, juste à mes côtés.

Je lui adressai un petit sourire en coin, le sourire des reptiles, le même qui ne dit rien de bon pour le futur, puis lui soufflai d'une voix monocorde : "Ouvre grand les yeux Kira, et observe. Je vais te montrer pourquoi on m'a élu As des Elementis...". Ceux qui restaient, ou du moins, ceux qui tenaient debout malgré les attaques de l'As, sortirent du bâtiment et regardaient d'un air béas le géant qui leur faisait face. Il n'avait franchement aucune forme, à peine un humanoïde pour me montrer honnête, mais sa solidité ne laissait aucun doute. Émettant un gloussement malsain, je fis lever le pied du golem avant de l'abattre sur un gars plus inconscient que les autres qui s'apprêtait à l'agresser sous sa lame. On ne touchait pas à mes créations. Et j'espérai pour eux que ma statuette allait bien... Malgré tout, ils étaient loin d'être mauvais. L'un d'entre eux entreprit un saut mais je l'accueillis avec un mur de terre érigé dans le but de nous protéger tous deux, Kira et moi. Gaara et moi avions un élément très similaire... et elle allait sûrement réaliser pourquoi.

J'écartai les bras du golem tout en saisissant celui de l'As pour qu'elle ne soit pas éjectée au vol, puis regardai nos assaillants se faire broyer sous la poigne de mon "petit" bonhomme, les balançant au loin lorsqu'il considérait (ou du moins, je.) que c'était assez de taches sur sa jolie terre brune. Une fois le ménage fait, je remarquai une dernière âme en train de galoper au loin, sûrement dans l'idée de fuir, mais je n'étais pas d'humeur à laisser un con filer. Alors je me mis à lui courir après, toujours amusé et assis sur mon siège royal, c'était plutôt amusant de me battre, pour une fois ! Je l'attrapai par une jambe et d'un mouvement brusque le frappa contre le sol en usant de toute la force gargantuesque du monstre que j'avais crée. Il n'était pas mort, et c'était bien le seul de la bande... alors je le lâchai enfin, avant de faire pencher le golem et attraper les restes de la statuette restée dans le bar. Je pris doucement mon don lorsqu'il me le tendit, puis soupirai en regardant Kira... tant pis. Je n'allais pas le buter pour autant... juste le prévenir. Quittant enfin mon trône, je m'avançai puis me penchai en le regardant d'un air narquois, insensible aux homicides qui souillaient désormais mon élément :

"Tu vois tes copains, mignon ? C'est toi demain si tu recommences à chercher des ennuis à Bad Wolf. Je suis quelqu'un de patient, mais clément, certainement pas... Donc dégage et préviens les autres que s'ils s'en prennent de nouveau à ma coupine ici présente, ils finiront eux aussi en nutriments pour MA terre. Maintenant tu peux te casser. Si t'as un truc cassé, j'te dépose au fait."

Bizarrement, il refusa ma proposition puis s'en alla en boitant, tenant son bras d'une main et traînant sa patte folle derrière lui. J'avais été plus brusque que d'habitude... mais ce n'était pas trop grave. Je tirai Kira par le bras puis descendis du golem désormais accroupi, le faisant se désintégrer lentement. Câlinant la donzelle dans le but de la faire se remettre de ses émotions, je la lâchai rapidement pour ne pas trop la traumatiser, puis reculai de quelques pas... j'espérai ne pas l'avoir trop dégoûtée de moi. Mais au pire... en temps normal, je n'aimais pas tuer. Je n'étais pas un tueur... :

"Je te ramène chez toi, coupine, avant que d'autres n'arrivent ? Oh, et je ne te ferai rien, à toi, j'suis p'têt un peu bourré mais t'es mon n'amie.~ Donc t'en fais paaaas... - Et... euh, tu n'es pas blessée ? Pardon d'être parti, il me fallait un peu de terre, tu vois..."
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty
MessageSujet: Re: Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]   Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] EmptyLun 13 Oct - 22:56




Mais nan, j'suis pas bourré jte dis


Des gardes, des affiches, une Kira armée de ses dagues et un Gaea qui... S'enfuit ?! Non mais attendez, il est en train d'abandonner la demoiselle aux cheveux roses seule contre ces 5 membres du Gouvernement ?! Génial le pote en mousse. Si jamais elle le recroisait, l'As Domae n'hésitera pas à lui faire la peau... Kira aurait dû partir quand le moment se présentait, et elle n'aurait jamais du faire ami-ami avec Gaea. Lâche.

- Je vous laisse 10 secondes pour dégager.

Mais elle n'allait pas se démonter devant eux, peut-être que l'autre était partie, mais la demoiselle aux cheveux roses n'allait pas se laisser faire ! Et apparemment, ils s'en fichaient pas mal des menaces car ils foncèrent sur elle, épée hors du fourreau. Sans leur laisser le temps de quoi que ce soit, la jeune femme sauta sur le bar afin d'être en hauteur et commença par donner des coups de pieds pour les éloigner. Certes elle aimait tuer, mais avec le petit taux d'alcool qu'elle avait dans le sang, elle ne visait pas aussi bien que d'habitude. A quelques centimètres de différences, mais quand même ça pouvait sauver la vie de l'ennemi.

Continuant son combat contre les gars du Gouvernement et certaines personnes bourrées qui voulaient êtres dans les bonnes grâces pour avoir aider à la capture de Bad Wolf. Mais elle n'était pas complètement seule non plus, certains tentaient de l'aider ; la demoiselle s'en sortait plutôt pas mal, arrivant à blesser pas mal de monde mais quelque chose vint troubler le combat. Le sol se mit à trembler... Kira n'aurait pas vraiment réagit si elle n'avait pas vu un truc se diriger vers elle... Oh oh. Descendant de son comptoir, la demoiselle aux cheveux roses essaye d'éviter cette main géante qui essayait de l'attraper, blessant au passage certaine personne. Mais finalement, le truc réussit à l'attraper, la soulevant du sol ; Kira se débattit, sentant son heure arriver puis elle ferma les yeux.

- Ouvre grand les yeux Kira, et observe. Je vais te montrer pourquoi on m'a élu As des Elementis...

La demoiselle aux cheveux roses ouvrit les yeux et regarda partout autour d'elle, elle se trouvait sur le crâne d'un golem géant et Gaea à côté, assis sur un petit trône. Kira resta bouche-bée quelques instants... Pas mal pour un raté. Au moins elle devait le reconnaître, l'As Elementis savait maîtriser plutôt bien son élément et en combat, elle aurait eu que peu de chances... Elle doit au moins reconnaître ça. Malheureusement. Bon, l'As avait eut tort de douter du jeune homme, il avait simplement besoin d'un peu de terre pour créer tout ça.

Avec un gloussement malsain, l'Elementis n'hésitait pas à écraser tout ce qu'il se trouvait sur son passage, la demoiselle aux cheveux roses s'accrochait à ce qu'elle pouvait et se penchait un peu quand même pour voir ce spectacle... Ah entendre des gens hurler et être tué était toujours un réel bonheur. Tout à coup, le bras de l'Elementis vint saisir celui de la Domae qui pourrait s'envoler à tout moment à cause du bordel que foutait ce golem... Bon dieu, elle était entre l'admiration... Et l'idée de rendre son dîner ainsi que tout l'alcool qu'elle avait bû. Une fois le massacre terminé, les As remarquèrent une petite âme qui avait réussit à s'échapper mais qui se fit attraper par la jambe pour se faire frapper dans tous les sens... Aïe.

- Tu vois tes copains, mignon ? C'est toi demain si tu recommences à chercher des ennuis à Bad Wolf. Je suis quelqu'un de patient, mais clément, certainement pas... Donc dégage et préviens les autres que s'ils s'en prennent de nouveau à ma coupine ici présente, ils finiront eux aussi en nutriments pour MA terre. Maintenant tu peux te casser. Si t'as un truc cassé, j'te dépose au fait.

Les rumeurs vont empirer tiens... Mais bon, pas vraiment le temps de penser à ça, au moins, elle lui devait la vie... Pff. Devoir sa à un Elementis, c'était réellement le monde à l'envers. Voyant qu'il n'y avait plus aucune menace autour d'elle, la jeune femme rangea ses dagues au niveau de sa ceinture et continua de regarder la scène ; bizarre, le blessé ne voulu pas de l'aide des As. Bizarre... Mais bon, ils ne vont pas se plaindre non plus. Tiré par le jeune homme, la demoiselle aux cheveux roses descendit du golem qui se désintégrait petit à petit pour retrouver son état de terre ; puis d'un coup, elle se retrouva dans les bras de l'Elementis. Ce qu'elle détestait les câlins. Brr. De n'importe qui.

- Je te ramène chez toi, coupine, avant que d'autres n'arrivent ? Oh, et je ne te ferai rien, à toi, j'suis p'têt un peu bourré mais t'es mon n'amie.~ Donc t'en fais paaaas... - Et... euh, tu n'es pas blessée ? Pardon d'être parti, il me fallait un peu de terre, tu vois...

- J'ai cru que tu étais un lâche et que tu allais me laisser me débrouiller toute seule contre ces 5 types. Désolée d'avoir pensé cela ! Enfin, merci beaucoup.


Aller Kira, dit lui un truc gentil ; pour une fois qu'elle doit sa vie à un Elementis, qui en plus était son ami, elle pouvait faire un effort.

- Bon ok, je dois reconnaître que tu n'es pas si nul que je le pensais... C'était... Impressionnant.

Très impressionnant. Pouvant même rendre jalouse la demoiselle aux cheveux roses qui pourrait détruire bien plus d'ennemis si elle avait ce genre d'arme ; mais bon, elle aimait se battre au corps à corps et que deviendrait-elle sans son animal ?

- Enfin bref, je veux bien que tu me ramènes chez moi, même si les rumeurs sur nous deux vont empirer dès demain.


Je m'exprime en sienna
Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty
MessageSujet: Re: Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]   Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais nan, j'suis pas bourré j'te dis... [PV Kiki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla [fermé] :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-