Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited – 3 mois gratuits
Voir le deal

Partagez
 

 Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt]   Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt] - Page 2 EmptyJeu 9 Oct - 20:42

Tiens. J'ai beau être aveugle, j'entends tout de même Ewan soupirer de désespoir, une fois conscient que mon esprit le prend désormais pour son nouveau lit. Il n'a pas à se plaindre, j'en connais d'autres qui seraient contents à sa place, uhuhu - - non, ok, en fait, je n'en connais aucun vu que je suis aussi bien accompagné qu'une mante religieuse après l'accouplement, mais ça, vous n'êtes pas censés le savoir. J'ai le droit de faire ma fine-gueule question camarades de vie, boudiou ! Bon, je n'ai pas énormément de tri à faire dans le vide intersidéral de ma liste d'amis, qui se constitue d'une seule et bonne âme ici présente. Je me demande comment il se sent, avec un pote aussi gay qu'un paon, étalé sur lui comme de la sauce tomate sur une pâte à pizza. Ouaip, j'suis sûr qu'on f'rait un bon p'tit plat, à nous deux ! Mais de toutes façons, s'il me dégage, je ne lui en voudrai pas, non non. J'aurais certes le cœur brisé... l'ego bafoué... l'espoir anéanti... mais je ne toucherai pas le sol, donc il peut me repousser... je ne lui en voudrais pas... pas beaucoup du moins. Non, en réalité, j'lui éclate son petit groin s'il daigne me pousser, alors qu'il fasse ce pour quoi il est le meilleur ; rester passif.

Cependant, je me demande si son front est toujours réceptif aux douleurs. Certes, je suis au courant - largement au courant- que nous ne possédons plus aucun nerf destiné à nous faire parvenir la souffrance, mais je ne me souviens plus si les jeunes esprits peuvent toujours la sentir, ou du moins, en avoir une certaine impression. J'espère que non, puisque je ne veux pas de mal à Ewan, c'est un type gentil même s'il est aussi intelligent que mon gros doigt de pied. On est pas tous dotés de la même dose de matière grise, alors, puis-je le juger tel un parangon avec les fesses scotchées à son trône de vertus ? Oh que oui ! Mais j'ai la flemme, et c'est mon ami, alors je l'accepte tel qu'il est. Pas le choix, y avait que lui sur le marché, héhéhé... oh, tiens, il me parle. Connexion en cours... Connexion faite :

- Je sais que ça ne doit pas me faire normalement mais je me souviens encore de la douleur que ça fait, et ça fait très mal.  

J'hausse un sourcil puis plaque ma main sur mes lèvres pour fermer ma gueule, et au passage étouffer le petit rire qui s'en échappe. Il est juste adorable !... C'est impossible d'être aussi mignon, dire que je ne peux même pas le câliner sans passer pour un prêtre catholique... quel dommage qu'il n'ait que quinze ou seize ans, sinon il serait devenu mon nounours préféré. Toujours aussi gaga qu'au départ, j'empoigne sa tête puis dépose un gros SMOUACK sur son front, faisant exprès de le rendre bien sonore histoire qu'il comprenne que ce n'est qu'une blague. Et vu sa lenteur, ça ne m'étonnerait pas qu'il s'imagine des conneries... bah ! Tant pis pour lui, moi, je ne fais ça que parce que ça me passe par la tête~.

- Tiens, bisou magique, on fait ça aux enfants je crois. Désolé pour ton front... tu me pardonnes ? Sinon je t'en fais d'autres, héhéhé...

Menace à vide ou parole en l'air ? Bof, non. Je peux très bien me changer en gros prédateur hybride avec un distributeur à bisous baveux, pour peu que ça me gêne d'embrasser des nains. Mais ce dernier a décidément décidé (décidément décidé, décidément décidé... décidé décidemme-merde.) d'écourter sa vie d'après-vie (sa vie d'après-vie, sa vie d'après-v- - ok, j'arrête.) car il se change brusquement en renard, me faisant ainsi retomber sur le sable tandis qu'il se goinfre de saucisses d'après les bruits de mâchoire que mes esgourdes parviennent à entendre. Saleté de boulimique, tu préfères ces tas de graisse que ton pote ?!  Ok, je retiens... Boudant, je m'installe sur le sable tout en tournant la tête à son opposé, l'écoutant me remercier sans vraiment tilter :

- C'est normal, mais bouffe pas trop sinon tu vas devenir un renard obèse et tu ne pourras plus monter sur mon dos... sans me le broyer du moins.

Je ricane donc puis joue avec mon bâton, l'enterrant dans le sable avant de tourner en rond, essayant alors de le retrouver à tâtons. Cela fait un peu partie de mes jeux favoris, puisqu'étant aussi bien voyant qu'Oedipe, ce n'est jamais très simple de le retrouver... mais je me lasse vite. Alors, dans un élan de désespoir, mes mains se lancent dans la construction de petits pâtés, répandant sur la plage de nombreux boobies crées sous les doigts d'un mec pas très net mais toujours partant pour redécorer Quederla. Cependant, je ne fais pas que des poitrines voluptueuses, non, je dessine tout plein de choses sortant de l'anatomie humaine...~ on peut pas m'accuser, puisque j'ai l'excuse de ne rien voir. Je peux donc demeurer totalement ignorant de mes réalisations, voyez-vous ? Pourquoi sangloter sur son handicap quand il offre réponse à tout ? Mais la voix d'Ewan continue de retentir dans mon dos, alors que je finis tout juste de former les raisins d'un poireau : Qui a dit que mon vocabulaire n'était pas fruité ?

- Diiiiis, on fait quoi maintenant ?

Je m'immobilise puis tourne directement la tête vers lui en lui adressant un sourire peu rassurant. J'ai une idée, mais j'espère qu'il l'acceptera... non, non et non, je ne compte pas faire le concours de celui qui réalise la plus grosse paire de noisettes à partir de grains de sable (ce serait dégoûtant et tout à fait immature de ma part, uhu), ce sera un truc tout à fait banal. Je me redresse donc et me dirige vers lui en sautillant, gloussant comme à l'accoutumée :

- ... Un château ! Et si t'arrives à en faire tenir un plus grand que le mien, tu gagnes un second vol. Partant ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt]   Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt] - Page 2 EmptyLun 13 Oct - 18:15



Je continue de dire que Volkh est bizarre à me faire des bisous sur le front alors que je suis son ami, à venir sur mes jambes, mais bon, il reste quand même sympa ; je crois que c'est le premier ami que je me suis fait et je pense que je peux toujours compter sur lui si jamais j'ai un problème. Lui aussi il peut compter sur moi mais je pense que je ne serais pas autant utile, vu que je ne peux rien toucher sauf en étant en renard mais durant cette période, je risque de mourir...

Alors que je suis en train de manger les saucisses qu'il m'a rapporté, je trouve qu'elles sont plutôt bonnes, certes avec un petit goût d'eau salé et de sable mais ça n'empêche pas le goût. Et puis, j'ai l'impression que lorsque je me transforme en animal j'ai plus d'instinct et je fais moins attention à ce que je mange... Enfin, c'est compliqué à expliquer mais je me comprend. D'ailleurs, il me dit que si je continue de manger autant, je risque de grossir et ne plus pouvoir monter sur son dos... A cette phrase, je relève la tête et les oreilles, comment ça ?! Je ne suis pas si gros que ça !

Je lèche mes babines et reprend forme spectrale et m'approche de Volkh qui était en train de dessiner... Des... Euh... Comment décrire ça ? Je... Je préfère rien dire et pas y penser, je pense que c'est parce qu'il est aveugle donc il ne voit pas ce qu'il fait ! Voilà, je suis sûr que c'est ça, sinon il dessinerait autre chose, il n'est pas comme ça quand même !


- Diiiiis, on fait quoi maintenant ?

Il n'y a rien faire et il m'a promit un autre vol alors je le veux ! Il se retourne vers moi et m'offre un sourire peu rassurant... Euh... J'ai dit quelque chose de mal ? Il se relève et s'approche de moi tout en sautillant et gloussant comme à son habitude... Il commence sérieusement à me faire flipper avec ses manières immatures et enfantine, même moi je ne suis pas autant gamin que lui ! Enfin bref, écoutons ce qu'il a dire !

- ... Un château ! Et si t'arrives à en faire tenir un plus grand que le mien, tu gagnes un second vol. Partant ?

Je croise les bras et lâche un grognement, ce n'est pas du jeu ! Moi je ne peux pas toucher le sable et je ne sais pas faire château de sable avec mes pattes du renard, ce n'est pas du jeu ! Même si il est aveugle, il arrive à toucher et peut se douter des formes qu'il fait mais même moi si je le veux, je n'y arriverais pas. Non, ça ne se fait pas ! Je veux revoler moi.

- Eh mais ça ne se fait pas ! Moi je ne peux pas toucher le sable ! Et je n'arriverais jamais à le faire en tant que renard. Ce n'est pas du jeu !

Je me lève, toujours les bras croisés pour m'asseoir près de l'eau et ainsi lui tourner le dos. Non, je ne suis pas d'accord je veux voler moi et il me demande de faire l'impossible ; je regarde donc l'océan au loin, toujours les bras croisés. Petit à petit, ma colère redescend peu à peu et je suis plus concentré sur les vagues qui viennent mourir à mes pieds plutôt que l'activité qu'à proposé Volkh... Est-ce que ça le rend triste de ne plus voir ?

- Dit Volkh... Est-ce que ça te rend triste d'être aveugle ?

Je décroise les bras et m'avance pour m'asseoir à côté de lui. C'est vrai que j'oublie parfois qu'il est aveugle, il n'en donne pas l'impression alors je ne fais pas attention à ce détail. Mais il ne sait même pas à quoi je ressemble, enfin je crois qu'il m'a vu en hibou mais si il doit toujours se transformer pour voir... Surtout que si j'ai bien comprit en pleine journée c'est dur... Moi je sais que je ne supporterais pas d'être aveugle, ou même de perdre un de mes sens tout court...

- Désolé pour ma réaction de tout à l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt]   Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt] - Page 2 EmptyJeu 20 Nov - 0:27

- ... Un château ! Et si t'arrives à en faire tenir un plus grand que le mien, tu gagnes un second vol. Partant ?

Même si je lui propose ce jeu, je sais parfaitement qu'il en sera incapable - et je ne dis pas ça uniquement parce qu'il est à l'état d'gaz ! Personne sur cette terre, personne dans cette galaxie ne peut vaincre Volkhswagen en matière de création : C'moi le peintre, non mais oh ! C'est pas lui, lui, c'est... le nain du peintre, un peu moins flamboyant comme titre, certes, mais toujours mieux que "fantôme de poche". Ce à quoi je l'ai réduit depuis notre rencontre. "Réduit"... ah ! Je suis un génie jusqu'à dans mes jeux de mots ! Bref, passons. Alors que je continue à moduler le sable entre mes mains, j'entends résonner au coeur de mon esgourde des lamentations enfantines : Il grogne et trépigne, et j'en ignore partiellement la raison. Puis soudainement, la révélation !... Y peut rien toucher. Une envie de rire s'éprend de mon coeur et l'enlace à tel point qu'il me devient douloureux de me retenir. Au bout de quelques secondes à bouillir sur place, j'éclate d'un rire cristallin tout en balayant mon pâté d'un coup de pied bien placé. Le sable se sépare et virevolte dans l'air, tandis que j'écoute avec un amusement certain les couinements de mon jeune ami :

- Eh mais ça ne se fait pas ! Moi je ne peux pas toucher le sable ! Et je n'arriverais jamais à le faire en tant que renard. Ce n'est pas du jeu !

Comment ça, il n'y arriverait pas en tant que renard ? Je plisse les yeux avant de me changer en hibou grand duc, m'avançant pour me rapprocher de lui afin de poser mon cul bourré d'plumes à ses côtés. Je cligne d'un oeil, puis de l'autre, le fixant avec un sérieux incroyable, du moins, venant de moi. Woops, il m'a l'air en colère... Les bras croisés, comme pour me rappeler qu'il m'tire la gueule, Ewan ne m'adresse aucun regard, pire, il préfère la surface de flotte salée à ma tête. Presque vexé, je hulule avant de passer mes ailes sur le sable, allant de temps à autre chercher des grains mouillés près de l'eau histoire de me façonner un mini-pâté. Tâche qui s'avère assez... difficile. Mes serres s'enfoncent dans le sol alors que je bats des ailes pour ne pas rester coincé, jusqu'à ce qu'une vague énorme me claque le beignet avec toute la puissance du roi Triton. Bordel ! Le choc de l'eau contre mon plumage est tel que je pousse un énorme cri d'volaille avant de me retrouver par terre, à moitié K.O. Ça... ça, je m'y attendais pas. Je n'ai jamais aimé l'eau, mais aujourd'hui, c'est décidé - je la hais !

Tout en tirant une tronche de mouton castré, je lève mon corps plumé et me redirige vers Ewan, me secouant pile à sa droite dans l'espoir de l'arroser ; lui qui, de toutes façons, passe à travers les gouttes... Quelle déception. Que dis-je, quel ennui... ! Me sentant gros, je pousse un énorme soupir et retourne à ma forme d'aveugle paumé, trouvant désagréable le contact des grains contre mon plumage moite. Après avoir gentiment patpaté mon ami, j'attrape mon bâton abandonné dans un coin puis le plante avec force dans le sable, comme pour me venger, le laissant en équilibre tandis que je viens m'asseoir sur le bout grossier et épais de ce dernier. Déjà qu'Ewan est petit, si en plus, je me mets en hauteur, il va finir par ne plus vouloir traîner avec moi... mais bon, c'pas bien grave. Il verra bien, s'il fait ça, que je suis désormais indispensable à sa vie morne de nouveau kaput. Les gens reviennent toujours vers moi, tôt ou tard, du moins lorsqu'ils perdent la vie... Un petit sourire déchire néanmoins mon visage demeuré inexpressif jusqu'alors, lorsque j'entends la suite des propos de mon p'tit nain :

- Dis Volkh... Est-ce que ça te rend triste d'être aveugle ?

Ah, la fameuse question ! Tellement délicate, mais pourtant si méritante d'être posée ! En temps normal, j'aurais été tenté d'envoyer bouler quiconque me questionnant là dessus, mais Ewan détient un statut spécial dans mon petit coeur plein d'arc-en-ciels et de gelées aux fruits : C'est mon ami, et je l'aime, à ma manière. Le seul ennui étant que... je ne sais pas. Ma cécité fait désormais partie de moi, j'ai appris à l'adopter, à la dompter, alors qu'autrefois elle m'avait ravagé et forcé à m'ôter la vie... je suppose que le temps fait tout. Ouais, au bout de 200 ans, continuer à chialer à cause d'un sens perdu en perdrait tout le sien ! Mais de par le timbre de sa voix, je me retrouve rassuré d'avoir encore mon ouïe : Ewan n'est plus en colère contre moi et ma maladresse... Je souris, l'air ému voire touché, avant de prendre enfin la parole:

- Lorsque j'étais en vie, oui, j'en étais terriblement attristé ; Qui ne l'aurait pas été ?... C'est principalement ça qui m'a poussé au suicide d'ailleurs...

Je marque un petit temps de pause, croisant les bras tout en me tenant sur un seul pied, laissé en équilibre sur mon bâton. Mon suicide est la seule chose intelligente que j'ai pu faire de toute ma vie, qui elle, ne méritait pas d'être. Je n'ai jamais réussi à disparaître, jamais entièrement... et me voilà coincé ! Ah ! Si j'avais su... si j'avais su, j'aurais fait la même chose. Dans un ricanement, je saute de mon perchoir pour me pencher, comme si je le regardais à quelques centimètres de mon visage. Je n'ai droit qu'à un fond noir, quand bien même je cligne mes paupières recouvrant mes yeux vairons ; moi qui les aimais tant, pourquoi ne pourrais-je pas les revoir une seconde fois ? Je soupire... Ma cécité n'est pas entièrement acceptée, pour cela, il faudrait sans doute que je perde l'esprit... je n'en suis qu'à mi-chemin encore :

- Bien sûr, il y a des choses qui me manquent, de belles choses que j'adorais regarder sans avoir l'impression de m'exploser les yeux avec la lumière mais surtout... Je voudrais pouvoir me voir, une nouvelle fois. Je m'asseois à sa droite avant de prendre mes genoux contre moi, les enlaçant de mes bras : Mais être aveugle offre beaucoup de choses... Il y a 200 ans, tu aurais juré que j'étais sain d'esprit, alors que j'étais le plus fou de tous ; tout comme moi j'aurais juré être bien voyant alors qu'en réalité... en réalité, je ne voyais rien. Mouaip. Je suis heureux d'être mort et aveugle ! Parce que bon, quand on est mort ET aveugle, on ne voit pas quand les gens partent, meurent ou disparaissent... On les attend. Patiemment, sans vraiment voir le soleil se lever ou même se coucher. Puis un beau jour, on les oublie ! Et on erre, comme ça, inlassablement, sans jamais comprendre pourquoi nous n'avons pas le droit de disparaître une bonne fois pour toutes... non, je ne regrette rien de cette nouvelle vie.

Pourtant, elle regroupe d'horribles choses, et j'en ai bien conscience ! J'ai cru un instant que j'allais perdre mon sourire tandis que je parlais, mais non, il est toujours calqué sur mon visage comme pour rassurer ma zoulie pitite écrevisse. Et je dis ça parce qu'il est ROUGE ! Quelle drôle de couleur de cheveux ! Franchement, on se demande qui a pu sortir une telle chose de ses ovaires, personnellement, ça m'inquiète. Pas comme si j'avais les cheveux blancs. Sauf que moi, je peux mettre ça sur le dos de la vieillesse, comme pour cacher que je suis né avec cette tignasse blanchâtre... ma pauvre mère a dû paniquer en voyant un alien sortir d'entre ses cuisses avec le teint aussi laiteux qu'un cul vampirique et les cheveux blancs d'un vieux croulant. Sans parler des yeux, hein. Parce que là, mes deux billes, l'une bleue, l'une rouge (normalement), ont sérieusement dû provoquer un séisme chez les Vaneskieu... J'ai toujours été particulier... Tout en étouffant un petit rire, je passe mon bras autour des épaules de Coupain, faisant mine de regarder la mer, moi aussi.

- Désolé pour ma réaction de tout à l'heure...

Je hausse un sourcil avant de lui faire un p'tit poutou sur la joue - en toute amitié ! A croire que ma condition l'a rendu triste, le pauvre... il ne devrait pas tant s'inquiéter pour moi : Le vieux chêne que je suis a pris suffisamment de coups de hache dans la gueule pour savoir qu'il ne doit pas tomber, ne serait-ce que pour faire chier :

- Meuh non, j'aurais dû me rappeler que tu ne pouvais pas ! T'en fais pas, tôt ou tard, tu auras la même capacité de toucher que lorsque tu étais vivant, il suffit juste d'être patient... En attendant, tu peux compter sur le vieil aveugle qui te sert de pote !... Et sinon, pour ce vol, t'attends quoi pour me le réclamer ? Que je disparaisse englouti par l'ennui ?~
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt]   Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt] - Page 2 EmptyDim 23 Nov - 22:12



- Dit Volkh... Est-ce que ça te rend triste d'être aveugle ?

- Lorsque j'étais en vie, oui, j'en étais terriblement attristé ; Qui ne l'aurait pas été ?... C'est principalement ça qui m'a poussé au suicide d'ailleurs...

Je remonte mes jambes contre mon torse et les entour de mes bras, ça doit être triste de ne plus rien voir du tout... Mais il voit tout noir en fait ? Mais je trouve ça bête de se suicider pour ça, on m'a toujours dit que certaines personnes développait d'autres sens quand il perdait l'un d'eux... C'est un peu comme un super-pouvoir non ? Peut-être qu'il aurait pu développer son ouïe ou son odorat et en plus des pouvoirs que lui donnait son animal il aurait pu développer un autre sens en plus ! C'est dommage...

- Bien sûr, il y a des choses qui me manquent, de belles choses que j'adorais regarder sans avoir l'impression de m'exploser les yeux avec la lumière mais surtout... Je voudrais pouvoir me voir, une nouvelle fois.

Je penche la tête sur le côté... C'est juste ça qu'il veut ? Se revoir une nouvelle fois ? Mais il n'a pas de photo de lui ? Pas de dessins de lui qui lui rappellerait son physique ? Moi personnellement, ça ne me dérangerait pas de ne plus me voir, je ne m'aime pas du tout... On m'a toujours dit que j'étais petit et maigrichon, alors moins je me vois, mieux je me porte.

- Mais être aveugle offre beaucoup de choses... Il y a 200 ans, tu aurais juré que j'étais sain d'esprit, alors que j'étais le plus fou de tous ; tout comme moi j'aurais juré être bien voyant alors qu'en réalité... en réalité, je ne voyais rien. Mouaip. Je suis heureux d'être mort et aveugle ! Parce que bon, quand on est mort ET aveugle, on ne voit pas quand les gens partent, meurent ou disparaissent... On les attend. Patiemment, sans vraiment voir le soleil se lever ou même se coucher. Puis un beau jour, on les oublie ! Et on erre, comme ça, inlassablement, sans jamais comprendre pourquoi nous n'avons pas le droit de disparaître une bonne fois pour toutes... non, je ne regrette rien de cette nouvelle vie.

Mais moi je ne veux pas oublier Rose ! Je ne veux pas oublier toutes les personnes que j'aime ! Et Papa ? Et Maman... Je ne veux pas qu'ils meurent et pourtant je serais obligé d'assisté à leur mort, peut-être même que je serais là pour les accueillir mais je ne veux pas les oublier. C'est impossible ! Même dans 10 000 ans je penserais encore à eux ! Et je suis sûr qu'eux aussi ils continue de penser à moi.

Mais en même temps je comprend ce qu'il veut dire... Peut-être qu'il souffre moins en penser comme ça, peut-être qu'il souffre moins en ne voyant rien... Je sens qu'il passe son bras autour de mon épaule ; je soupire... J'ai honte de ma réaction de tout à l'heure... Moi au moins je peux voir, je ne peux juste rien toucher, ce n'est pas non plus trop handicapant ; je n'ai pas réfléchis quand j'ai parlé et je me rend compte que c'était nul.


- Désolé pour ma réaction de tout à l'heure...

Il dépose un bisou sur ma joue... Berk ! Mais ce sont les amoureux qui font ça ! Je frotte ma joue avec ma main, je ne suis pas amoureux de Volkh' moi ! Et puis de toute façon, je suis trop jeune pour tomber amoureux et c'est un garçon en plus...

- Meuh non, j'aurais dû me rappeler que tu ne pouvais pas ! T'en fais pas, tôt ou tard, tu auras la même capacité de toucher que lorsque tu étais vivant, il suffit juste d'être patient... En attendant, tu peux compter sur le vieil aveugle qui te sert de pote !... Et sinon, pour ce vol, t'attends quoi pour me le réclamer ? Que je disparaisse englouti par l'ennui ?~

Je soupire... Bah c'est long, je vais devoir attendre combien de temps avant de pouvoir toucher quelque chose ? Et puis je ne comprend pas, j'ai réussis à toucher Rose pendant le combat, j'ai réussis à la sauver et pourtant je n'arrive toujours pas à toucher de simple petits objets. Ça me déprime de ne pouvoir rien faire, et lui en attendant il peut faire ce qu'il veut !

- Je n'ai plus envie...

Non, je n'ai vraiment pas la tête à ça maintenant... Et puis, ça fait tout bizarre d'être en vol, peut-être une autre fois, là j'ai envie de rien... Je veux juste retourner auprès de ma famille pour passer du temps avec eux, même si ils ne me voient pas, j'ai besoin de les voir moi... Je regarde Volkh' le visage un peu triste.

- J'ai besoin de passer du temps avec ma famille... J'espère qu'on se reverra très vite... à bientôt.

Et je disparais aussitôt pour réapparaître chez moi ; il est à peu près 18 heures alors Maman prépare un bon repas pendant que papa lit le journal... Je ne sais pas où est Rose, peut-être dans sa chambre ou peut-être dehors mais j'ai envie d'être avec Papa et Maman... Ils me manquent tellement tous les deux ; je vais dans la cuisine pour être avec Maman, elle des pâtes à la carbonara, celles de Maman sont les meilleures ! Je m'assois sur la table de la cuisine et la regard cuisiner, comme quand j'étais en vie...
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt]   Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Et maintenant, c'est quoi le programme ? [PV Volkhoven et Lygatt]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-