Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch OLED + Joy-Con à 319€ + 50€ sur le compte ...
319 €
Voir le deal

Partagez
 

 Encore toi!? [pv Elwyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Encore toi!? [pv Elwyn]   Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 EmptyDim 28 Sep - 22:25


Le temps semblait s'être s'arrêté. Il était comme paralysé... Est-ce qu'elle venait de faire ce qu'il pensait qu'elle venait de faire? Un câlin..? Il ouvrit grand la bouche. On aurait un poisson rouge constipé avec de graves problèmes psychologiques. C'était... agréable... d'une certaine façon... mais elle était si petite... il se sentait l'âme d'un criminel qui faisait des câlins à toutes les petites filles de la rue. Ou d'un grand frère. C'était la même chose. Il faut vraiment que je revoie un peu les définitions du dictionnaire. Qu'est-ce qui l'avait donc changé aussi brusquement? Il resta immobile, les bras pendus le long de son corps. Il se sentait bien ici, mais pourtant un peu mal-à-l'aise. Il n'en avait pas l'habitude, surtout avec quelqu'un qui l'engueulait il y a à peine trente secondes de cela. Comment avait-elle pu changer aussi soudainement? Il s'était attendu à une claquer, ou un coup de pied, ou bien une... absence de réaction? Mais sûrement pas à ce qu'elle l'enlace à son tour. C'était très, très étrange tout ça, mais il ne pouvait qu'à s'en prendre à soi-même, c'était de sa faute. Ou grâce à lui? Il ne savait pas vraiment si la situation l'amusait ou le perturbait. Sûrement les deux. Encore un mélange d'émotions, décidément, il ne se comprenait pas vraiment. Il enroula ses bras autour de son dos, reprenant un peu de confiance. Si c'est étrange, autant que ce le soit jusqu'au bout. Ah! Il aurait tellement avoir une petite sœur -pacifique bien sûr- rien que pour pouvoir faire ça. Il la sentait presque fragile... même s'il savait bien que ce n'était pas le cas. On pouvait très bien faire un mètre soixante dix et briser les genoux de quelqu'un. Bon faut vraiment que je me calme avec sa taille là. Il attendit qu'elle prenne la parole, les yeux levés vers le ciel.

« Johnson, Wyn Johnson, fit la jeune fille dans un murmure, J’ai 18 ans, je vis seule et je suis barmaid, et toi idiot ? »

Il ne put s'empêcher d'esquisser un petit sourire en coin. Elle ne l'insultait plus, elle le taquinait... Elle pouvait être adorable quand elle le voulait. Mais ce moment ne dura pas bien longtemps puisqu'elle se détacha de lui peu après cette phrase. Ce geste parut d'ailleurs assez brusque. Il n'avait pas regardé son visage depuis qu'elle l'avait enlacé mais quelque chose lui disait qu'il devait avoir changé. Son ton était presque tendre quand elle lui avait parlé, mais quand il l'observait maintenant, elle semblait... chagrinée? Il eût envie de la prendre une nouvelle fois dans ses bras mais se retint à temps. Calme tes ovules jeune homme. Il se demandait pourquoi elle paraissait aussi désemparée, mais ne la questionna pas. Comme si la situation ne pouvait devenir encore plus bizarre... Il se contenta de sourire, les sourcils légèrement haussés, essayant de lui montrer par télépathie qu'il n'allait pas essayer de lui sauter dessus. C'était curieux... Très curieux comme réaction... Il ne s'était pas trompé, elle avait attisé sa curiosité. Tout était si curieux avec elle. Il en devenait même curieux. Peut-être avait-elle reculé parce qu'elle trouvait aussi ça curieux? Il se demandait même si elle se comprenait elle-même. Enfin, pas besoin de comprendre une personne pour l'apprécier. La preuve, il aimait bien le chat de sa voisine, et pourtant c'était bien connu, les chats étaient tous des psychopathes illogiques qui auront vite fait de dominer le monde d'ici quelques années. A moins que ce soit juste lui et ses délires... Wow. Quand il ne disait pas ses conneries à haute voix, on pouvait presque penser qu'il était mature, avec son sourire énigmatique et son air calme. Même s'il pensait plus qu'il ressemblait à un petit garçon qui souriait jusqu'aux oreilles après s'être fait câliner par une vieille dame avec une canne qui crachait du f- non ce détail n'était vraiment pas important. Sven resta silencieux pendant quelques instants encore, cherchant une réponse correcte à lui proposer. Pourtant il en avait déjà pleins toute faite.
Mais aucune assez bien, assez sérieuse et à la fois assez marrante à lui donner. Mais il n'avait pas besoin de se casser la tête avec tout ça, une toute simple suffira. Après tout, il faisait dans le simple et direct, les réflexions d'une heure ça ne lui allait pas. Allez, courage, un peu de franchise ne faisait pas de mal.

« Le Binoclard, 19 ans, je vis avec deux animaux de comp- deux grands frères. répondit-il, plaisantin, se sentant un peu débile sur le coup, Et je ne fais rien dans la vie, à part chercher un métier blondinette. Et je... te remercie de m'avoir ramené chez toi et de ne pas m'avoir laissé comme une vieille patate -ou haricot- dans la rue. Et je m'excuse pour m'être comporté comme une mouette ingrate... Hem. Ça te dirait qu'on s'en aille? Je commence à m'ennuyer ici. Tu diras au revoir à Tigrou, Wyn. »

C'était simple. Voilà. Alors pourquoi ses joues le brûlaient, comme si s'excuser était impossible pour lui? Ah oui, parce que c'était impossible pour lui. Il l'avait oublié. Il fixa le sol, un peu gêné, mais les releva aussitôt. Ah non, il n'allait pas casser l'ambiance avec son imitation de petit garçon embarrassé. Il releva les yeux, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Encore toi!? [pv Elwyn]   Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 EmptyLun 29 Sep - 19:30

Elle regardait toujours le sol et elle pressentit qu’il allait répondre. Elle pensait qu’il allait lui demander pourquoi elle s’était retirée comme ça. Parce qu’elle était gênée tout simplement. Elle s’apprêtait à recevoir une remarque cinglante, mais il n’en fit rien.

« Le Binoclard, 19 ans, je vis avec deux animaux de comp- deux grands frères » répondit-il, plaisantin.

Elle releva la tête. Deux grands frères, ce devait être génial d’avoir deux grands frères. Cela lui parut injuste même qu’il les insulte, même pour rire. Il avait la chance d’avoir deux frères avec lui.

« Et je ne fais rien dans la vie, à part chercher un métier blondinette. »

Par contre, là elle allait le tuer. Il n’avait pas intérêt à la rappeler comme ça.
Mais là où elle fut le plus troublé c’est qu’il… Oui, elle avait bien entendu…

« Et je... te remercie de m'avoir ramené chez toi et de ne pas m'avoir laissé comme une vieille patate -ou haricot- dans la rue. Et je m'excuse pour m'être comporté comme une mouette ingrate... Hem. »

Pourtant, cela lui semblait impossible. Il venait de… s’excuser… ainsi que de la remercier…
… Il se sentait bien ?
Malgré sa surprise, elle ne put s’empêcher d’être contente qu’il lui soit reconnaissant. Mine de rien, transporter un mec d’un mètre quatre-vingt dix à travers les rues, ce n’était pas mince affaire. Surtout quand on était une fille de vingt centimètres de moins qui porte son sachet de course. Plus celui de l’autre. Elle avait complètement oublié d’ailleurs, que les achats de Sven étaient chez elle. Il faudrait qu’elle pense à le lui dire…

«  Ça te dirait qu'on s'en aille? Je commence à m'ennuyer ici. Tu diras au revoir à Tigrou, Wyn. »

Elle ne put s’empêcher de penser qu’il avait prononcé son prénom d’une manière particulière. Elle n’aurait pas su le définir d’ailleurs. Ou alors elle rêvait. Oui, c’était ça, elle devait certainement rêver et sa mémoire auditive pourtant excellente lui jouait des tours. Elle secoua légèrement la tête pour tenter de dégager toutes ces pensées parasites et inutiles.
Elle se reconcentra sur Sven et ne put s’empêcher de sourire. Un vrai sourire, un sourire amusé. Il rougissait. C’était trop mignon et trop adorable. Cela ne faisait qu’accentuer le côté gamin. C’en était plus ironique et encore plus drôle. Un homme de presque deux mètres, musclés, avec des lunettes qui lui donnaient un air intelligent tant qu’il n’ouvrait pas la bouche, et des réactions d’enfant.
Non, dire qu’il était bête n’aurait pas été juste. Il devait avoir reçu une éducation exceptionnelle et une culture générale certainement deux fois supérieure à la sienne.
Mais quand même.
Elle essaya de cacher son visage amusé mais elle se doutait bien qu’il l’avait vu. Son regard était maintenant illuminé d’un éclat rieur.
Il l’énervait, c’était on ne peut plus vrai, mais parfois ses réactions étaient tout bonnement marrantes. La vie chez lui avec ses frères ne devaient pas être de tout repos pour les parents.  

Elle n’en revenait toujours pas. Elle avait mis Sven Cooper mal à l’aise. Sven Cooper. Le mec qui parle de mouettes dans des excuses.
Cependant, elle voyait bien qu’il essayait de se reprendre au plus vite. C’en était encore plus… adorable ?
Il pouvait être tellement attendrissant quand il voulait. Quand il ne parlait pas, bien sur.

« Par contre mec, tu m’appelles encore une fois blondinette et je peux t’assurer que t’auras plus assez de dents pour le répéter à nouveau après, fit-elle, une détermination à toute épreuve dans le regard, puis redevenant soudainement amicale : Et… Où tu veux aller alors ? »

Sans avoir pris en compte le fait que ses changements énervaient Sven, elle avait parlé sans réfléchir.
Wyn avait cette particularité qui effrayait certains, en intriguait d’autres, de changer d’humeur, de comportement, de pensée, de sentiment, d’état d’esprit, d’émotion en moins d’une nanoseconde.
C’était… normal, chez elle. Elle, elle s’en fichait royalement.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Encore toi!? [pv Elwyn]   Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 EmptyMar 30 Sep - 20:53


« Par contre mec, tu m’appelles encore une fois blondinette et je peux t’assurer que t’auras plus assez de dents pour le répéter à nouveau après, répliqua-t-elle, avant de reprendre un ton cordial, Et… Où tu veux aller alors ? »

Wow. Encore un changement d'humeur. Décidément, cette fille avait un sérieux problème. Enfin bon, qu'importe, ça pouvait en devenir amusant avec le temps. Ou vraiment agaçant. Seul l'avenir le dira. Tiens ce serait un bon titre de livre d'ailleurs. Il ne comprenait pas pourquoi elle n'aimait pas qu'on l'appelle blondinette, il trouvait ça mignon. C'était pas la même chose que blondasse... Quand il pensait à blondinette il pensait généralement à une gamine. Et maintenant, il penserait à une gamine un peu bipolaire sur les bords... Oh mais c'est vrai, elle avait dix-huit ans. Il lui en aurait donné quinze, voir seize à la limite. La taille peut-être? Encore et toujours la taille. Il haussa les épaules à sa remarque, faisant un signe de paix avec ses doigts. Dommage, je n'ai pas de drapeau blanc sous la main. Vint ensuite sa question. C'est vrai, il n'avait pas pensé à où est-ce qu'ils pouvaient bien aller... Il réfléchit un moment, en profitant pour faire disparaître le tigre qui semblait déjà s'envoler vers le Royaume de Mort par Ennui. Peut-être qu'ils pouvaient aller traîner dans les rues ou bien aller se bourrer la g- heu avoir une conversation inintéressante dans un bar. L'inviter chez elle semblait assez délicat, déjà qu'ils ne se connaissaient pas depuis longtemps, et ensuite s'il revenait chez lui maintenant il se ferait démonter. Bon, c'était décidé alors.

« Qu'est-ce que tu penses de- »

Alors qu'il était en train de nager dans des réflexions d'ordre vital -où aller- deux ombres s'étaient dirigées vers lui, pour s'approcher de plus en plus proche... et de plus en plus proche... et de plus en plus proche.... Il sursauta quand il sentit une main se glisser sur son épaule. Il se retourna brusquement, son poignard glissant déjà dans sa paume, d'un geste presque machinal. Il abaissa aussitôt l'arme en reconnaissant les deux visages familiers. Un jeune homme qui avait un peu près la même taille que lui, à quelques centimètres de moins près. Ses cheveux étaient sombres, contrastant avec ses yeux émeraude pétillants sillonnés de cernes. L'autre adolescent était plus imposant et partageait la même chevelure dorée que Sven, sa seule différence avec lui étant ses yeux étaient verts, comme celui qui l'accompagnait. Ils avaient comme... un air de ressemblance. Et pour cause, il s'agissait des deux grands frères du jeune farceur. Le brun était plongé dans la lecture d'un livre qu'il tenait dans sa main, tandis que l'aîné affichait une expression qui n'était pas des plus ravies. En les voyant, Sven le pressentait; ça allait chauffer.

« Mais t'étais où?! On t'a cherché partout! Les parents sont furieux, p*tain t'aurais pu nous prévenir quand même. s'exclama le plus grand »

Et s'en suivit un long monologue que le cadet écouta d'une oreille distraite, un peu ennuyé et agacé par tout le bruit qu'il faisait. Il en faisait tout un tas pour rien... Pff...

« Bonjour au fait. l'interrompit celui qui était en pleine lecture, ne semblant pas vraiment se préoccuper de la discorde, Newton. »

Il lui jeta à peine un vague coup d'oeil pour l'analyser et continua aussitôt sa lecture. Lorsque l'aîné se rendit compte de l'existence de Wyn, -dieu merci Newton existait- il esquissa un rictus censé être sympathique. Ou du moins c'était ce que Sven ressentait. Pas sûr qu'elle le prenne comme ça. Ni que l'aut' le prenne comme ça aussi... A vrai dire l'aut' ne s'en souciait pas vraiment alors c'est comme s'ils étaient trois. Voir deux, vu qu'il avait aussi déconnecté avec la réalité. L'aîné reprit aussitôt de son calme, après une longue inspiration. Zen.

« Enchanté. Je t'avais pas vu désolé. soupira-t-il, oubliant de se présenter, il était beaucoup trop occupé par le silence de Sven, qui se fichait sûrement de lui. Et vu son sourire sarcastique c'était le cas »

Le petit frère rit doucement, la voix un peu rauque. Il voulait s'échapper d'ici... Ils le retrouvaient toujours hein. Toujours. Ils ne pouvaient pas le laisser tranquille quelques minutes? Voir quelques jours? Ce souhait pouvait être égoïste, mais d'un côté ne l'était-il pas? Alors pourquoi se gênerait-il? Et pourquoi tant de questions s'il s'en foutait? Ta gueule Sven, ta gueule... Arrête de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Encore toi!? [pv Elwyn]   Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 EmptyMer 1 Oct - 22:16

Elle se rendit compte un peu trop tard que sa réponse avait pour le moins, intrigué Sven. Il était vrai que les gens ne comprenaient pas toujours ces changements d’humeur si soudains, elle-même ne les comprenait pas, et il fallait du temps pour se mettre à s’habituer à ces brusques changements.
Cependant, il n’avait rien ajouté, peut-être commençait-il à s’y faire ?

« Qu'est-ce que tu penses de- »

Sven s’interrompit soudainement. Ou alors c’était Elwyn qui n’avait pas suivi la fin de la phrase. Deux hommes s’étaient approchés. Elle s’attarda sur eux, les détailla des pieds à la tête. Leur visage lui disait quelque chose…

Non…

« Oh non ne me dis pas que… »
murmura-t-elle plus pour elle-même que pour Sven.

Si. Malheureusement si. Ils lui ressemblaient, c’était incontestable. L’un n’avait pas la même couleur de cheveux, mais c’était clair et net, ils se ressemblaient.
Celui aux cheveux foncés étaient le plus petits, et l’autre blond le plus grand. (Pourquoi fallait-il qu’ils soient si grands ?)Aucun des deux ne portait de lunettes, et avaient tous les deux des yeux verts. L’un lisait un livre, et l’autre semblait furieux.
Elwyn n’en revenait pas. Déjà qu’un seul Sven c’était difficile à supporter, mais alors trois… Bon sang.
Le plus grand posa sa main sur l’épaule de Sven, qui sursauta comme jamais, sortant son poignard. Aussi rapidement qu’il l’avait dégainé, elle plaça sa main devant lui pour l’empêcher de s’en servir. Geste purement instinctif. Le frère de Sven avait vraiment l’air en rogne. Mais pourquoi donc ?

« Mais t'étais où?! On t'a cherché partout! Les parents sont furieux, p*tain t'aurais pu nous prévenir quand même » s’exclama-t-il.

Ouh… Ok… Il était sacrément en rogne. Il lui rappela elle-même, c’était à ça qu’elle devait ressembler quand elle s’énervait. Hum… peut-être pas finalement, elle devait être pire. Elle resta silencieuse, ne sachant que dire, que faire, et surtout pas comment réagir à ça. Pourquoi ses parents étaient furieux ? Et puis, pourquoi prévenir ? Il avait dix-neuf ans, il était adulte, il pouvait quand même faire ce qu’il voulait. Mais peut-être qu’il ne voulait pas qu’il arrive malheur à leur exaspérante et chère petite tête blonde.
L’autre jeune homme blond commença alors une tirade qu’Elwyn n’écoutait que par bribe, jouant avec la manche de son gilet pour avoir quelque chose à faire, et n’ayant qu’une envie, lui dire de la fermer.
Et semblait-il que l’autre ait entendu sa prière :

« Bonjour au fait. Newton. »

Il se retourna aussitôt dans sa lecture, ne jetant même pas un regard à Wyn. Il lui faisait un peu pensé à elle également, quand elle était dans ses partitions, voire même dans un livre comme lui. Rien ne pouvait l’en déconcentrer, et quand on la dérangeait, elle faisait son possible pour y replonger au plus vite.
Elle avait l’impression que lui, il était là, parce que son frère voulait qu’il soit là. Et pas parce qu’il était concerné et donnait de l’importance à l’absence de Sven. Il avait l'air beaucoup plus sympathique que son grand frère.
Grâce à lui, l’autre s’était tu, et un silence se fit.

Le plus grand, celui qui semblait être l’ainé et qui avait si injustement interrompu dans sa tirade, sembla s’apercevoir que quelqu’un d’autre à part ses frères étaient présents. Il jeta un coup d’œil négligemment à Wyn et afficha un drôle de sourire. Très bien… Elle savait bien qu’avec son vieux pantalon déchiré, son vieux T-shirt et son gilet trop grand pour elle, elle devait faire vraiment pauvre à côté des Cooper, mais ce n’était pas non plus une raison pour la considérer comme ça.  

« Enchanté. Je t'avais pas vu désolé » soupira-t-il.

« Salut… » fit-elle, ennuyée, presque vexée.

Il oublia Wyn tout aussitôt pour se reconcentrer sur Sven, qui semblait se moquer littéralement de lui. Elle pouvait comprendre le frère, parce qu’elle aussi, Sven aussi l’exaspérait, sauf que cette fois, son grand frère semblait encore plus énervant. Est-ce seulement possible ?...
Elle entendit Sven rire à côté d’elle, si cela avait été adressé à elle, elle l’aurait prit comme une provocation. Le regard que son frère lançait à Sven énervait la jeune fille. Il le regardait avec une certaine colère, et elle crut même y voire de la supériorité. Elle se demanda si elle aurait eu le même genre de relation avec un frère. Surement, vu son caractère. Et… Non. Il fallait qu’elle arrête de penser à ça. Là n’était pas la question.
Elle songea même à partir. C’était une histoire de famille après tout. Qu’est ce qu’elle avait à faire là dedans ? Qu’est ce qu’elle pouvait dire ? Qu’est ce qu’elle pouvait faire ? Elle avait commencé a esquissé le mouvement d’un pas pour partir, mais elle s’arrêta avant d’avoir pu faire le moindre pas. Au fond, elle savait que Sven la retiendrait. Il n’aurait certainement pas apprécié qu’elle le laisse tout seul avec ses frères furie-son frère furieux alors qu’il ne semblait pas si à l’aise qu’il voulait le montrer.
Elle soupira.

« Dites les gars, je peux savoir ce que vous foutez ici b*rdel ? »

Elle avait lâché ça avec un tel naturel... Fourrant les mains dans ses poches, relevant la tête vers le jeune homme, activant son regard noir. C’était typiquement le genre de phrases qu’Elwyn prononçait au moins une fois dans une journée. Elle allait certainement mettre encore plus en colère l’aîné, mais elle s’en fichait complètement. Qu’est ce qu’il pouvait lui faire de toute façon ? pensa-t-elle, insouciante. Il n’oserait jamais la frapper. A vrai dire, elle ne cherchait pas spécialement à le provoquer, elle était comme ça.
Cependant elle ne put s’empêcher de penser qu’il y a à peine quelques minutes, Sven et Wyn se disputait, Wyn l’insultant, Sven la menaçant, et maintenant elle le défendait. Elle se demandait vraiment ce qui lui passait par la tête parfois. C’était peut-être parce que l’aîné avait l’air encore plus exaspérant que le cadet.
Elle s’était attendue à ce que Sven réagisse, dise quelque chose, se défende mais rien. Elle l’avait fait à sa place, restait à voir de qui allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Encore toi!? [pv Elwyn]   Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 EmptySam 4 Oct - 0:22


« Salut… » lâcha-t-elle

Sven dévisagea Wyn. Elle semblait d'humeur maussade... Étaient-ce ses grands frères qui lui faisaient cet effet là? Pourtant il s'était toujours cru plus chiant qu'eux... Quelle révélation! Mais attends... Elle m'a frappé plusieurs fois non? En quelques minutes elle avait pété un câble, alors que là elle a juste l'air blasée... Ouais nan, finalement c'étaient toujours ses frères qui gagnaient à ce 'jeu'. Quel jeu? Le jeu de celui-qui-peut-tenir-le-plus-longtemps-sans-se-faire-frapper-par-ses-interlocuteurs. Le jeune homme était curieux, encore fasciné par les réactions de la pseudo-lunatique, elles étaient toutes les plus imprévisibles les unes que les autres. Finalement, elle n'était pas si normale qu'elle le prétendait, et pas forcément dans le bon sens... Les fous, il était capable de les repérer à dix kilomètres. En fait, c'était surtout que quand on en était un, ça pouvait toujours aider à reconnaître ses confrères. Un peu comme un bouclé pouvait en reconnaître un autre, entre bouclés on se connaissait... Ou bien un spaghetti qui- Mais dans quelle délire il partait encore?! Wyn ne semblait pas vraiment à l'aise, ou juste peut-être désintéressé, peut-être même les deux en fait. Et le fait qu'elle soit mal à l'aise le mettait mal-à-l'aise, c'était comme contagieux. Vivement que ces deux là partent... Ou qu'il parte avec ces deux-là... Ou qu'il tue ces deux-là...

« Dites les gars, je peux savoir ce que vous foutez ici b*rdel ? »

Ah autant pour lui, il avait juste mal analysé la situation et en avait tiré des conclusion hâtives. Elle semblait plutôt à l'aise en fait. Il entendit un ricanement à sa gauche, sûrement Newton qui avait vu la tête que tirait le grand frère, qui ouvrait grand les yeux, le sourire crispé. A ce moment là, en croisant le regard de son frère, Sven crut, pendant un instant, pouvoir lire dans ses pensées. Il s'attendait presque à ce qu'il balance quelque chose du genre : "Surveille ton langage jeune fille!" mais il ferma la bouche au dernier moment. Ce n'était pas comme s'il pouvait parler... Il y eût un long silence, teinté de quelques soupirs de Newton qui semblait sérieusement s'emmerder. Le grand frère lui tapota l'épaule, comme pour lui demander de faire quelque chose, mais il ne bougea pas d'un pouce. Peut-être pour répondre à sa question? Mais ce n'était pas si compliqué de répondre à une seule petite question. Il se racla alors la gorge, sous le sourire moqueur de ses deux petits frères. Sa gêne se sentait à des kilomètres, pire que les fous ou les bouclés. Il semblait réfléchir à ce qu'il allait bien pouvoir dire qui ne pourrait pas encore plus le plonger dans la honte. La honte de quoi au fait? De parler à quelqu'un qui a employé un mot "vulgaire"? C'était qui ce type sérieux? On aurait dit son frè- ah il avait oublié, c'était son frère en fait. Il se décida enfin à parler, après avoir gagné un peu d'assurance, l'expression à moitié un peu snob, un peu curieux.

« On est là pour récupérer ce petit co- être importunant pour le ramener à la maison. J'espère que t'as pas oublié les légumes, fit-il d'un ton menaçant en s'adressant à Sven, puis en revenant à Wyn, Qui es-tu au juste?
- Tu peux te les foutre où tu veux tes légumes. Ahem! lui répondit Sven
- Pardon?
- Rien rien... »

Sa famille était franchement... dysfonctionnelle. Mais bon, ils prenaient du bon temps -à s’entre-tuer-. Enfin bon, il s'en fichait, si Wyn voulait, ne serait-ce que le connaître un petit peu, il devait connaître son plus gros défaut; sa perfection. Heu non, sa famille, bien sûr, sa famille. Non quand même pas, ils ne pouvaient pas être pire que son côté imbécile et illogique, pas pire que son hypocrisie... Personne ne pouvait être pire que ça. Enfin au moins il n'était pas prétentieux... Était-ce prétentieux de se déclarer non-prétentieux? Les gens qui n'étaient pas prétentieux s'en fichaient. C'est comme les gens qui prétendait ne pas se préoccuper de certaines choses, mais les mentionner c'est y penser, savoir qu'elles existent, donc s'en préoccuper? Bon il était peut-être prétentieux, mais pas tellement, s'il était un vrai prétentieux il se serait dit quelque chose comme 'Le monde n'attendait que moi'. Oups! Il venait de le penser... Il attendait ce que l'échange frère-bipolaire allait donner, surtout que si elle s'énervait encore une fois... Et il avait toutes les 'qualités' requises pour se faire frapper, il avait son sang dans les gènes, et puis... c'était tout en fait. Peut-être sa véritable tête de gosse de riche aussi? Peut-être le fait que la première impression qu'il ait fait été celle d'un terrible faux-cul? Ça pouvait pas être pire que la sienne de toute façon. Et la bipolaire non plus ne pouvait pas parler. Pourquoi il prenait tellement de temps à s'amuser de ces deux-là? Il ne savait franchement pas. Peut-être parce que c'étaient les deux seules personnes à peu près normales qu'il avait déjà rencontré?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Encore toi!? [pv Elwyn]   Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 EmptySam 4 Oct - 1:23

« Dites les gars, je peux savoir ce que vous foutez ici b*rdel ? »

Le grand frère de Sven considéra Elwyn un long moment. Comme s’il trouvait cela impensable qu’elle puisse prononcer des mots.
Pire encore.
Damnation, elle avait osé dire un mot vulgaire. Or, la spécialité de Wyn était sa vulgarité omniprésente. Une habitude chez elle. Elle s’attendait presque à ce qu’il la reprenne. Il devait la prendre pour une folle.

« Oh ça va, t’as jamais entendu d’insultes ou quoi l’idiot ? »
marmonna-t-elle, énervée.

En fait, elle ne savait pas vraiment pourquoi il la mettait en colère. Peut etre que comme pour son petit frère, seul son comportement suffisait à susciter l’agacement chez les gens. Elle n’aurait su dire s’ils étaient tous comme ça dans la famille ou non. Elle espérait que non.
Le dénommé Newton poussait quelques soupirs à intervalles plus ou moins réguliers. Ils étaient sérieux ? Ils leur fallait tout ce temps pour répondre à une simple petite question ? Elle soupira d’exaspération. Elle tenta de garder son calme, ce n’était que le début. Bon sang, trois Sven… Qu’est ce qu’elle allait faire ? Inévitable, le conflit se préparait déjà. Il avait commencé à poindre dès le moment où elle avait ouvert la bouche. Elle sentait que si elle commençait, ils ne s’arrêteraient plus, voulant chacun avoir le dessus sur l’autre, avoir raison, avoir le dernier mot, bref, démonter l’autre. Sauf que Wyn détestait perdre.

« On est là pour récupérer ce petit co- être importunant pour le ramener à la maison. J'espère que t'as pas oublié les légumes, fit-il d'un menaçant, puis Qui es-tu au juste? »

Wyn fut très surprise d’entendre Sven répondre ceci :

- Tu peux te les foutre où tu veux tes légumes. Ahem! répondit Sven
- Pardon?
- Rien rien... »


« Oh il se prend pour ta mère, fit-elle d’un ton faussement attentionné, puis assume tes insultes mec. » s’adressant à Sven avec rudesse.

Elle se fichait pas mal que Sven la maudisse pour cette phrase.  Certes il risquait peut être d’avoir des problèmes parce qu’il ne défendait peut- être pas son frère et qu’il laissait une parfaite inconnue l’insulter sans l’arrêter, mais un autre problème de Wyn était son impulsivité.
Et le frère commençait sérieusement à l’énerver. Sven avait dix-neuf ans, avait-il vraiment besoin de quelqu’un qui soit sur son dos ?
Ou peut-être que c’était comme ça que réagissait les frères et sœurs entre eux. Voire les parents. Après tout elle n’en savait rien et était très mal placée pour juger. Mais elle estimait quand même que passé la majorité, il pouvait être en droit de faire ce qu’il voulait non ? Elle, c’est ce qu’elle aurait certainement fait.
Même si les parents étaient sur leur dos. En même temps, avoir une référence c’était quasi impossible pour elle, vivant seule depuis ses 15 ans, niveau situation familiale, on a vu mieux. « Qui es-tu au juste ? » Et elle, elle n’était pas en droit de poser la même question ? C’était typiquement le genre de questions, le genre de détails qui énervaient Wyn au plus haut point. Au juste ? Et bien juste la fille qui a sauvé la vie de ton petit frère abruti.
Et puis il était con ou quoi ? Il ne voyait pas qu’il ne tenait de pas de sachet ?

« Et parce qu’en plus d’être complètement con, il voit rien, pire que son frère. De mieux en mieux. »


Elwyn ne s’en rendait même plus compte que son ton était agacent, énervant, insultant, voire insolent. Parce qu’en fait si, elle était insolente. Elle répondait toujours. Elle ne pensait même pas qu’il puisse la frapper. Et pourtant, qu’est ce qui le retenait ? Il se faisait insulter par une pauvre gamine de 18 ans qu’il ne connaissait même pas. Pas vraiment sympas de prime abord, comme rencontre. Elle se rendit compte qu’elle avait une rencontre difficile avec tous les Cooper. Est-ce que c’était eux qui ne tournaient pas rond, ou elle le problème ?
Elle préféra penser que c’était eux qui ne se sentaient pas bien.
Et Elwyn se fichait complètement de savoir si Sven essayerai de la retenir de s’en prendre à son frère si jamais il lui prenait l’envie suite à son caractère exaspérant.
Si elle analysait la situation, elle se retrouvait avec Sven, un mec plutôt énervant, et ses deux frères avaient rappliqués. Le benjamin, qui était pour le moins invisible, ou complètement désintéressé, elle ne savait pas trop, et l’aîné, un vrai emmerde*r sur pattes. Ok…

« Je suis pas dans votre famille, mais je crois pouvoir affirmer avec certitude que même si Sven est un chie*r professionnel et un gamin dans sa tête, il n’en reste pas moins adulte. Alors t’es mignon, mais jouer le rôle de sa mère, c’est juste lourd. »


Ça y est, quota d’insultes et d’injures pour la journée : rempli. Elle jurait tout le temps, ne s’en apercevait même plus.
Là elle sous entendait quand même que le frère de Sven cherchait juste à « jouer le rôle de sa mère », en gros à chercher à le disputer alors que c’était censé être quelqu’un de responsable. Il n’avait plus huit ans. Enfin dans sa tête peut-être, mais ça c’était une autre histoire.
Elle attendit avec impatience la réponse du frère de Sven, espérant que celui-ci se réveillerait et se défendrait un peu plus face à son aîné. Certes elle ne le connaissait pas depuis longtemps, mais un point sur lequel ils devaient se ressembler : ils ne se laissaient pas faire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Encore toi!? [pv Elwyn]   Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 EmptyLun 6 Oct - 21:36


« Oh il se prend pour ta mère, fit-elle d’un ton faussement attentionné, puis assume tes insultes mec. »

Sven gloussa en entendant la première partie de la phrase, puis il fit la moue. Il haussa les épaules comme un gosse pris sur les faits. Quant à son grand frère, son visage semblait s'être décomposé. On ne savait pas vraiment s'il était choqué ou juste mort intérieurement. Ses joues reprirent de la couleur pour passer au rouge écarlate. C'en était presque hilarant. Le cadet dût se mordre les lèvres pour s'empêcher d'éclater de rire. Il l'avait rarement vu comme ça... Après tout, il avait plutôt l'habitude de se faire respecter, plutôt que de se faire traiter comme s'il avait sept ans. Cependant, il ne répondrait pas agressivement, n'insérant aucune mauvaise blague ou moquerie dans sa phrase, comme l'aurait fait Sven ou bien Newton. Ces deux derniers le savaient très bien, en effet il était plutôt dans le genre calme, pas très impulsif. Quelqu'un d'à peu près normal en somme, même si ses réactions pouvaient être amusantes, surtout qu'avec un teint aussi cadavérique qui pouvait passer de verdâtre à rouge en un instant, et des yeux aussi expressifs, c'était vraiment facile de deviner ce qu'il ressentait. Au fil du temps, on finissait par le connaître par cœur. Et encore "au fil du temps", c'est-à-dire un peu près une minute pour se rendre compte à quel point il était facile à cerner. Mais malgré tout, c'était quand même un type réfléchi, et pas mal protecteur. Quand même, quand même...

« Et parce qu’en plus d’être complètement con, il voit rien, pire que son frère. De mieux en mieux. »

Ne voyait rien? Oh elle parlait du sachet. La remarque lui fit un peu sourire, même s'il était un peu perturbé de sa propre indifférence face à son frère qui se faisait insulter. Ne devait-il pas le protéger? Vraiment, il ne savait pas. Alors il continua à l'observer, un peu curieux de voir ce qu'il allait bien pouvoir trouver à répliquer. Arborant toujours la même expression, le grand frère fronçait désormais les sourcils. Oh? Il s'énervait? Non, on aurait dit le stade final de l'agacement, entre l'irritation et la l'exaspération. Il ne semblait pas vraiment ravi par ses propos, surtout pour quelqu'un qui appréciait aussi peu les mots vulgaires. Sauf quand c'est lui qui les utilise... Et son ton était si méprisant, ça pouvait presque en donner des frissons. Sauf que quand on s'appelait Sven Cooper on ne s'en souciait pas généralement. Complètement con... Il n'irait pas jusque là. Pourquoi était-elle aussi énervée? Dire qu'il y a quelques minutes elle était sur le point de le tuer, et là elle le défendait... Vraiment lunatique cette fille. Il ne cessait de le répéter, et pourtant lui aussi avait ses petits moments emmerdants, c'est-à-dire un peu près toutes les dix secondes. Et encore, là c'est quand il est de bonne humeur, alors imaginez quand il est d'humeur à tuer des chatons... Oui, c'était assez terrible à voir. Le grand blond laissait parler Wyn, attendant qu'elle finisse son apparente crise de nerf pour lui répondre. Newton et Sven, eux, semblaient s'être effacés de la conversation.

« Je suis pas dans votre famille, mais je crois pouvoir affirmer avec certitude que même si Sven est un chie*r professionnel et un gamin dans sa tête, il n’en reste pas moins adulte. Alors t’es mignon, mais jouer le rôle de sa mère, c’est juste lourd. »

Wow wow wow... Et maintenant? Il n'en reste pas moins un adulte. De sa part c'était une vraie déclaration d'amour. Enfin du moins ce qu'il en connaissait d'elle. Un adulte, un adulte... Lui? Lui? On parlait de la même personne? Décidément elle était vraiment naïve celle-là. Il ne savait vraiment pas quoi en penser, et franchement, peut-être qu'il n'avait pas envie de se fixer une opinion sur elle maintenant. De toute façon, bipolaire, naïve, colérique ou adorable, elle était toujours aussi marrante. Ça lui faisait même un peu peur à vrai dire... En tout cas il savait déjà ce qu'elle pensait de lui; un chieur professionnel -d'ailleurs c'était son expression à lui, elle avait dû sonder son esprit et plagier l'expression- immature "tout de même adulte" parce qu'il avait quand même dix-neuf ans. Et dix-neuf ans c'est pas mal du tout, il se sentait même vieux quelques fois. Il jeta un coup d'oeil du côté "ennemi" de Wyn. Une étincelle s'alluma dans les yeux de son frère, qui se délectait d'un sentiment qu'il ne pût définir. Sûrement le plaisir de pouvoir enfin réagir. Il avait beau paraître mature -un peu près- à ses yeux, n'empêche qu'il avait l'air d'un gamin comme ça. Mais cette lueur disparut bien assez vite pour refaire place au grand frère qu'il connaissait. Ça n'avait duré qu'un instant à peine et pourtant, ça le fit tout de même sourire. Pas si mature que ça en fait.

« Pas besoin d'être aussi agressive c'est bon. Et je suis peut-être pas sa mère mais je suis son frère et je m'inquiète pour lui. C'est le rôle d'un grand frère non? Alors calme-toi. »

Il la regarda avec défi, les bras croisés et les yeux rivés dans les siens. Les yeux dans les yeux, c'était la spécialité des Cooper. Les deux jeunes gens ressemblaient à deux chatons sur le point de se sauter dessus. Il fallait les calmer et vite, sinon ça finirait mal.

« Wyn. fit alors Sven »

Son frère le regarda comme s'il était fou. Il pouvait presque lire la question "hein?" collé sur sa face. Oh, il voyait... Il lui fallait une explication à cet idiot d'être normal. Sven s'éclaircit alors la gorge, attisant l'intérêt soudain de Newton, qui somnolait sur place depuis quelques minutes. Il souriait, amusé par la tournure que prenait cette conversation. Il aurait dû s'y attendre; il y avait toujours une tournure bizarre dans les conversations en présence de Sven. Et puis il ne pouvait pas les laisser se battre pendant des siècles, il voulait rentrer chez lui et manger le plus de chocolat possible, lui.

« Elle s'appelle Wyn. Je l'ai rencontré suite à une situation assez loufoque dont je ne me souviens pas. Elle m'a également porté chez elle alors que j'étais évanoui au marché. Ulrich, elle fait un mètre soixante-dix, essaie de comparer un peu nos poids. »

Il essayait de le convaincre d'arrêter de l'embêter en insinuant indirectement qu'elle l'avait plus ou moins sauvé. (Merci Captain Obvious.) Mais l'intéressé avait peut-être l'air un peu moins sérieux, plus surpris qu'autre chose, il ne semblait pas convaincu pour autant. Sven prit alors une inspiration, un peu d'humour aiderait peut-être. Il en avait vraiment marre de ses coups de gueule.

« Elle sait jouer du putain de piano! Alors la si tu veux toujours faire chier je sais pas ce qui peut bien te plaire! s'exclama-t-il »

Il esquissa un bref sourire, un peu pâle, amusé. C'était comme s'il prenait conscience de sa vraie nature; quelqu'un de gentil. Haha ou pas, c'était juste pour donner un peu d'émotion à la scène, en vrai c'était juste un connard comme les autres. Un gentil connard. Et voilà, c'était gagné, enfin peut-être gagné... Peut-être que cette conviction allait se détruire dans quelques secondes, en espérant que non. Il se retourna ensuite vers Wyn et poussa un soupir. Allez fréro tu peux le faire...

« Bah... Merci d'avoir tiré mon idiot de frère de là. soupira-t-il, exaspéré par l'attitude de Sven
- Idiot? Pff tu t'es vu? répondit Sven en levant les yeux au ciel
- Un peu de respect pour ses aînés, ça ferait pas de mal. marmonna le grand frère, imitant la voix d'un vieil homme »

Wow. Encore. L'imitation de la voix était affreuse, mais Sven se força quand même à esquisser un rictus tordu. Ils se demandèrent tous les deux la même chose en même temps : "Bon elle s'est calmée la bipolaire ou quoi?" Tant de poésie dans ces mots, ils étaient bien frères -de connerie- après tout. Ce soudain changement d'humeur -encore un changement d'humeur? tout le monde a ses règles aujourd'hui!- secoua un peu l'esprit du farceur, qui n'avait pas l'habitude de voir quelqu'un renoncer aussi brusquement à sa mauvaise humeur. C'était... bien son frère oui. Et en quelque sorte, c'était un peu agréable de le retrouver, au lieu du chieur habituel qui, en effet, se prenait souvent pour sa mère ou on-ne-savait-quoi. Il savait très bien que les deux chatons blonds n'hésiterait pas à sortir leurs petites griffes, mais il avait un peu d'espoir. Plus en son frère qu'en la blonde à vrai dire, le pouvoir d'impulsivité étant plus fort chez cette dernière. Ce n'était pas une question de confiance, c'était juste un fait.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Encore toi!? [pv Elwyn]   Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 EmptyMer 8 Oct - 21:43

Le regard du frère de Sven changea. Et il fronça les sourcils. Allait-il s’énerver ?

« Pas besoin d'être aussi agressive c'est bon. Et je suis peut-être pas sa mère mais je suis son frère et je m'inquiète pour lui. C'est le rôle d'un grand frère non? Alors calme-toi. »

Apparemment non.
Il semblait impatient qu’elle finisse de le traiter comme un enfant pour pouvoir ensuite répliquer.
Elwyn leva les yeux au ciel. « Calme-toi. » « Calme-toi ». Elle entendait ces phrases bien trop souvent. Elle soupira. Qu’est ce qu’elle pouvait répondre à ça ? « C’est le rôle d’un grand frère non ? » Qu’est ce qu’elle en savait ? Et il s’inquiétait pour lui, c’est vrai qu’elle ne pouvait pas comprendre cette notion non plus. Elle faisait ce qu’elle voulait quand elle voulait, sortait quand bon lui semblait, répondait ce dont elle avait envie depuis déjà pas mal d’années.
Mais, était-ce une obligation de se comporter de façon si protectrice ? Il ne devrait pas s’en faire autant, Sven était quand même dotée d’une force bien supérieure à la normale et il avait son tigre.
Pourquoi tant d’inquiétude ?

« Wyn. »

Dans un élan de surprise, l’intéressée manqua de sursauter et ouvrit de grands yeux surpris quand elle entendit Sven prononcer son nom de manière si brute.
Tous ceux ici présents semblaient avoir repris un intérêt plus que marqué pour la scène qui se déroulait ici. Le temps semblait s’être arrêté, tous étant suspendus aux lèvres du jeune Domae. Le connaissant, Elwyn avait déjà peur de ce qu’il allait dire ensuite, priant intérieurement pour qu’il se taise. Elle jeta un regard vers le grand frère, son énervement semblait avoir totalement disparu pour afficher une surprise démesurée.
A quoi il jouait le binoclard ?

« Elle s'appelle Wyn. Je l'ai rencontré suite à une situation assez loufoque dont je ne me souviens pas. »

Dont il ne se souvenait plus, intéressant… Mais quel idiot ! Il… Bon, elle n’allait pas passer son temps à s’énerver sur ce sujet, il ne s’en souvenait plus (mais comment ?!), il ne s’en souvenait plus. C’était comme ça. Point.

« …Elle m'a également porté chez elle alors que j'étais évanoui au marché. Ulrich, elle fait un mètre soixante-dix, essaie de comparer un peu nos poids. »

Ah, elle connaissait enfin son prénom. Très joli prénom. Ulrich. Wyn ne put s’empêcher de se dire qu’ils avaient un nom anglais, mais des prénoms allemands. Cela dit, elle avait également un nom anglais et un prénom d’on ne savait où.
Il faut bien avouer qu’elle avait galéré à porter ce grand dadais jusque chez elle. Il était déjà très grand, mais pour elle, lourd. Elle pensait même lu avoir fait des bleus
Mais pourquoi Sven disait-il cela ? Qu’est ce que ça pouvait bien lui faire, à Ulrich ? Il se fichait pas mal de savoir ce qu’elle avait fait, non ? C’est ce que semblait exprimer son visage en tout cas.
L’important c’est qu’il retrouve son frère. Sans jeter un coup d’œil à Sven, Elwyn put deviner aisément qu’il souriait. Ou du moins que cette situation l’amusait. Pas croyable.

« Elle sait jouer du putain de piano! Alors la si tu veux toujours faire chier je sais pas ce qui peut bien te plaire! »poursuivit le Domae.

Cette fois ci, Sven semblait irrité. Pour quelles raisons ?
Wyn leva à nouveau les yeux au ciel. Etait-il obligé de préciser ça ? L’agressivité de son regard et de son visage s’envola en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Elle ne savait plus vraiment où se mettre, n’étant pas habituée qu’on dise autant de chose sur elle en si peu de temps, et ensuite qu’on la présente comme ça. D’habitude, c’était juste « Johnson ». Et ça suffisait amplement.
Sven se tourna ensuite vers elle, pour une raison inconnue et elle en profita pour lui jeter un regard où se mêlaient uniquement la surprise et l’incompréhension la plus totale.

« Pourquoi tu dis ça ? … » murmura-t-elle pour que seul Sven puisse l’entendre.

Elle aurait tellement voulu que les deux frères n’entendent pas leur cadet. Pourquoi disait-il cela ? Qu’est ce qu’on s’en fichait qu’elle joue du piano ou non. Surtout que vue les impressions physique et caractérielle qu’Elwyn dégageait, on aurait difficilement pu croire qu’elle puisse jouer du piano, ou pire, en posséder un. La phrase de Sven sonnait étrangement faux.

La voix d’Ulrich la tira de ses pensées :

« Bah... Merci d'avoir tiré mon idiot de frère de là. »
- Idiot ? Pff tu t'es vu ?


Elle se rendit alors compte,qu’ elle avait prononcé cette phrase en même temps que Sven. Cela la fit sourire.
La colère qu’Ulrich avait pour elle avait été complètement anéantie, une exaspération reportée contre son frère l’avait remplacée. Elle constata alors que Sven n’était pas seulement insupportable avec elle, mais aussi avec les membres de sa famille et que même eux, pouvaient penser les mêmes choses de lui à son sujet.

« Un peu de respect pour ses aînés, ça ferait pas de mal »

Elle se sentit visée. Après tout, de toutes les personnes présentes ici, c’était elle la benjamine. Mais merde, elle n’avait aucune leçon à recevoir de cet homme, frère d’un autre homme qu’elle connaissait depuis deux jours et qui passait son temps à la pousser à bout de nerfs.
Newton ne s’étant pas vraiment manifesté, elle ne pouvait pas vraiment le juger, même si elle avait déjà une petite idée en tête. Ulrich en revanche, c’était différent. Il semblait vraiment attaché à ses frères, même si le cadet était insolent, et semblait prêt à faire n’importe quoi pour les protéger. Il était également calme, si Elwyn avait été à sa place, elle aurait rembarré celui ou celle qui aurait osé lui parler comme elle venait de le faire.
Elle n’avait jamais songé à ce que quelqu’un puisse être aussi prévenant, et protecteur vis-à-vis d’un autre membre de sa famille.
Reprenant son calme, Elwyn finit par soupirer une fois de plus, se tournant vers les deux frères, elle leur tendit une main, à qui lui répondrait en premier. Elle attendit quelques secondes avant de poursuivre.

« Et maintenant les gars ? C’est quoi le programme ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Encore toi!? [pv Elwyn]   Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 EmptyLun 13 Oct - 21:27


« Pourquoi tu dis ça ? … »

Il fit mine de ne pas avoir entendu. C'était une blague. Une blague. Elle ne comprenait pas le langage de la blague? A moins qu'elle soit trop nulle pour être compréhensible... La blague, la blague, bien évidemment. Il ne disait pas ça pour acheter son frère ou quoi que ce soit... Mais il ne l'expliqua pas à Wyn, bien trop concerné par ce que son aîné allait dire et comment il allait réagir. Il tourna cependant légèrement la tête, et esquissa un sourire sans trop s'en rendre compte. Elle avait l'air complètement perdue. En même temps, ça ne l'étonnait pas, généralement les gens faisaient toujours cette tête quand il essayait de faire une blague. Ou bien ils tiraient une tête maussade et s'emparaient d'une arme. Ça dépendait du type de personne, de leur résistance à sa connerie... Tout ça, tout ça. Et niveau résistance à la connerie, chez Wyn c'était inexistant. Mais bon ce n'était pas grave, il la pardonnait. On était tous cons dans la vie... Il était bien placé pour le savoir. Même très bien placé. Compris? Non? Tant pis.

« Bah... Merci d'avoir tiré mon idiot de frère de là.
- Idiot ? Pff tu t'es vu ? firent Wyn et Sven en chœur »

Il se surprit à sourire de nouveau. Décidément, cette fille... L'agacement avait effacé l'ahurissement de tout à l'heure. Ça lui allait beaucoup mieux. Il se demandait si elle était née en tirant la gueule. Il imaginait bien la tête que ses parents avaient dû faire... 'OH NON, UNE BIPOLAIRE' Oh non, il se tapait encore un délire avec lui-même... Ça n'allait plus du tout en ce moment, plus du tout! Peu après tous ces événements, les deux frères étaient donc en train d'attendre patiemment la réaction de la blonde. Finalement elle lâcha un simple :

« Et maintenant les gars ? C’est quoi le programme ? »

Autant pour lui, elle n'avait pas dégainé le poignard. Il haussa les épaules, laissant de nouveau la parole à son frère. Ou à Newton, qui semblait s'être enfin réveillé. Au dessus de ses cernes et de son air ennuyé, on pouvait voir une étincelle de lueur dans son regard. Ou bien il s'imaginait des choses et il arborait toujours son air de poisson habituel. Il vit alors la main. Son frère la serra, brièvement, jetant un coup d’œil un peu trop prononcé à ses doigts. Il se demandait sûrement ce qu'elle faisait avec. Comme... jouer du piano par exemple. Et il se demandait aussi si elle était douée... Comment elle jouait... Comment elle avait l'air quand elle le faisait... S'ils allaient manger du poisson pané ce soir... Hors contexte. C'était plutôt les questions qu'il se posait lui, son frère ne pensait sûrement pas à ça. Ils étaient très différents après tout, ce n'était pas parce qu'ils étaient sorti du même trou qu'ils étaient jumeaux de cerveau. Il revint vite à la réalité; le programme? Comme s'il en savait quelque chose. Il y a quelques minutes, il se voyait plutôt en train de gambader tranquillement dans les rues -ou coursé éventuellement par Wyn qui aurait craqué à force de traîner avec lui-. Il n'avait pas pensé qu'il devait y avoir quelque chose d'autre après les ennuis. Il avait même oublié qu'il avait une vie, une famille, des cookies...

« J'sais pas. Une idée, New? fit l'aîné en haussant les épaules
- Hm... Hé bien je pensais à quelque chose, mais d'abord j'aimerais bien récupérer les légumes.
- Heu je les ai laissés...  quelque part...
»

Il fronça les sourcils; heu ouais, où les avait-il laissé? Il avait complètement oublié sa mission principale et s'était fait distraire par la blonde. Ne jamais abandonner des légumes pour une dispute idiote avec une blonde. Pourquoi 'avec une blonde'? Aucune idée, il n'était jamais logique, c'était presque inscrit dans son expression, pas besoin de demander pourquoi. Dans son monde, les questions n'existaient pas, ou plutôt, les seules questions qui existaient étaient celles qu'il posait. Sinon, il n'aimait pas trop répondre aux pourquoi et comment. Ses deux frères levèrent les yeux au ciel en même temps. C'était reparti pour la recherche aux légumes... Toujours de sa faute, jamais de la leur. En fait, il pensait qu'ils étaient plus concernés par ces fichus légumes que lui-même. Il pesta. Il n'avait qu'une envie; se retourner et ne jamais revenir. Encore un souhait égoïste... Mais ce genre de situation le mettait extrêmement mal-à-l'aise et l'ennuyait encore plus. Et il détestait l'ennui, ça le rendait maussade, ça le déprimait et... Il n'arrivait toujours pas à comprendre comment il était passé de légumes à déprime, mais il devait avoir du talent. Sûrement les changements d'humeur de la jeune Wyn qui étaient contagieux. Si c'était le cas, il était dans de beaux draps pour le restant de ses jours... Il poussa un soupir, ne parvenant même plus à se faire rire lui même, et esquissa un bref sourire dans le but de se redonner un peu d'enthousiasme.

« - Bon, si ça t'amuse... L'affaire du sachet perdu, acte I. Wyn, saurais-tu où se trouve mon sachet à légumes par tout hasard? Question de vie ou de mort. acheva-t-il d'un ton sarcastique »

Il semblait toujours trouver un motif pour se moquer de ses grands frères, plus particulièrement de l'aîné qu'il adorait taquiner...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Encore toi!? [pv Elwyn]   Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 EmptyMer 15 Oct - 17:14


« Et maintenant les gras ? C’est quoi le programme ? »

La réponse se fit attendre, mais l’aîné, Ulrich finit serre la main de Wyn rapidement.  Sven semblait complètement perdu dans ses pensées. Elle soupira, puis tendit sa main à Newton, qui ne sembla pas répondre. Ok… Bon, et bien tant pis. Elle retira sa main, la laissant tomber le long de son corps.

« J'sais pas. Une idée, New ? fit soudain l’aîné, en haussant les épaules.
- Hm... Hé bien je pensais à quelque chose, mais d'abord j'aimerais bien récupérer les légumes.

Répondit son frère qui semblait revivre à nouveau.

Les légumes ! M*rde, elle les avait complètement oubliés elle aussi. Elle voyait très bien où le sachet était en plus. Elle l’avait ramené avec le corps inerte de Sven, et elle avait laissé le sachet dans la cuisine, sur le plan de travail, certainement à côté de bouteilles d’alcool à moitié vides. Charmant comme cadre.
« Je pensais à quelque chose », oui mais quoi ? Cette phrase ne dit rien qui vaille à Elwyn. Qu’est ce que Newton avait derrière la tête ? Elle espérait qu’il le dirait, elle qui détestait de pas savoir.
Et puis m*rde, qu’est ce qu’ils avaient avec leur foutus légumes ? Ce n’était quand même pas une catastrophe s’ils ne les avaient pas, si ?

«  Heu je les ai laissés...  quelque part... »

Oui, et ce quelque part, c’était chez elle. Cela voudrait donc dire qu’elle était obligée de ramener tout ce beau monde chez elle ? Oh non… Trois Sven…
Tous les fils Cooper et elle dans son appartement, ça allait se finir en meurtre, elle le savait déjà.
Mais Elwyn fut cependant étonnée que contrairement à Sven, ses frères ainés ne croyaient pas qu’elle faisait partie des Elementis. Ils avaient disputé Sven parce qu’il avait « disparu » et qu’il n’avait pas ce qu’ils lui avaient demandé de rapporter, mais cela ne semblait pas les interpeller ou même leur effleurer l’esprit que Sven aurait pu tomber dans un piège, et qu’il aurait du faire attention à qui il faisait, à ce qu’il disait.
Et si elle avait vraiment été Elementis ? Où alors en étaient-ils conscients et ne le montraient pas ? Trop de questions dans ta tête Wyn, trop de questions. Elle secoua légèrement la tête pour tenter de les effacer, malgré elle.

« - Bon, si ça t'amuse... L'affaire du sachet perdu, acte I. Wyn, saurais-tu où se trouve mon sachet à légumes par tout hasard? Question de vie ou de mort. »

Elle esquissa un sourire légèrement moqueur avant de reprendre son sérieux. Elle avait très bien compris que Sven faisait tout pour énerver ses deux grands frères. Wyn plaignait entièrement leurs parents. Et elle refusait de se les imaginer étant plus petits. Quoiqu’ils auraient pu être mignons.

« Scène I, dans l’appart de Wyn » fit-elle avec un soupire d’épuisement, puis se tournant vers Sven avec une voix exaspérée, presque plaintive. « On est vraiment obligé de retourner chez moi ? »

Elle ne savait pas pourquoi elle posait cette question, elle savait très bien que Sven était autant blasé et énervé qu’elle. Elle commençait à comprendre pourquoi il se plaignait, mais à ses yeux, ce n’était pas une raison suffisante. Ses frères étaient quand même là pour lui, ils s’occupaient de lui, ils donnaient à Sven une notion plus qu’importante, et un intérêt. Sans le formuler, ils lui disaient qu’il existait vraiment. Et Sven ne semblait pas se rendre compte de la chance qu’il avait d’avoir des gens comme ça, pour lui. Malgré les apparences, Wyn était sure que si Sven avait un problème, ses deux frères étaient là à la seconde. Elle aurait tellement aimé avoir une vraie famille. Peut être plus qu’un oncle et une tante qui ne s’occupait d’elle qu’une fois de temps de temps, quand ils en avaient le temps, la patience et l’envie, c'est-à-dire, pas très souvent. Sans s’en rendre compte elle esquissa un très bref et pâle sourire triste, avant de se ressaisir et de penser qu’elle n’avait pas le droit de penser cela de son oncle et de sa tante. Ils étaient quand même venus habiter avec elle, et avaient tenté de l’élever.

De plus, elle n’avait pas envie que tous les Cooper voient son appart, déjà qu’Ulrich l’avait dévisagée plus qu’étrangement… Ou peut-être se faisait-elle des idées ? Quoi qu’avec son jean déchiré et sa veste trop grande pour elle, pas sur.
En un sens, cela la faisait rire qu’ils se préoccupent d’un simple petit sachet de légumes, eux qui, elle en était certaine, n’y pensaient jamais. Ils ne manquaient de rien, alors quelle bonne raison pour faire une fixette là-dessus ? Ce sont des légumes. Et cela aurait étonnée Elwyn que leurs parents y attachent autant d’importance. Elle pensait surtout qu’en fait, c’était plus un prétexte pour réprimander Sven qu’autre chose.

Wyn les considéra tous. Deux étaient blonds, un était brun, ils étaient tous les trois grands, ils semblaient complètement différent mais se ressemblaient tellement.
L’un était agaçant, moqueur insupportable énervant, l’autre semblait plus calme, posé, pas anxieux du tout, qui prend les choses comme elles viennent. Et enfin l’aîné, qui estimait certainement qu’il avait la responsabilité des deux autres, voir de sa famille entière, se voulait responsable, certes sévère mais inquiet, il devait détester l’insolence et voulait certainement que ses frères se comportent de manière exemplaire. Peut-être que c’était lui, le modèle de la famille. Après cette brève et vague analyse sans attendre la réponse des Cooper, qui, elle le savait, voudraient récupérer ces fameuses courses, Elwyn poursuivit.

« Ou alors vous savez quoi ? Restez ici, je retourne chez moi et je reviens tout de suite ok ? »

Une fois encore, sans attendre la réponse des frères Domae, elle pivota, fit un pas. Puis continua pour atteindre chez elle. De toute façon, elle marchait vite, et malgré ce que Sven pourrait penser, elle n’allait pas partir et ne pas revenir. Il faudrait juste qu’elle se dépêche, et ça, ça ne posait pas tellement de problème.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Encore toi!? [pv Elwyn]   Encore toi!? [pv Elwyn] - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore toi!? [pv Elwyn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-