Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-9%
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et manettes Joy-Con ...
319.99 € 349.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Une matinée salée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Une matinée salée - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Une matinée salée   Une matinée salée - Page 3 EmptySam 19 Juil - 22:16

La serveuse nous amène nos boissons. J'en profite pour la payer tout de suite, au moins ça sera fait, et si pour une obscure raison je dois me tirer vite fait de là, je n'aurais pas de dettes.

- Ah oui j'avais oublié trouillard à la liste, pardon.

Je ne touche pas à ma bière et croise les bras sur la table, attendant. Naeyan jette quelques coups d'oeil autour de nous, vérifiant que le lieu est à son goût pour ce qu'elle va faire je suppose. Apparemment c'est le cas. Elle ferme les yeux, inspire un grand coup, puis c'est un nouveau regard que j'ai en face de moi. Un regard vert profond et nettement plus joueur. Un regard Pankenien.

Cette fois j'ai plus le loisir de l'observer et il est clair que c'est une autre personne. Ou du moins une autre partie de Naeryan. Le sourire amusé, son étirement à moitié affalé sur la table, sa manière de récupérer sa bière et de s'accouder pour la boire. Je ne la connais pas bien, pas du tout même, mais il y a des signes qui ne trompent pas, surtout quand on est dans le même cas. C'est vraiment... bizarre. C'est donc comme ça que les gens me voient quand Panken fait des siennes ? Je comprends qu'on me fusille de questions après...

- Veux jouer aveeeeeeeeeec, elle est trop canoooooooon là ! Encore plus qu'avant !
- Fallait y penser avant de faire l'andouille tout à l'heure.
- Si j'l'avais pas fait on serait encore au port à se regarder le blanc des yeux.
- Rien à foutre.

La voix aussi est différente sans l'être vraiment lorsqu'elle parle. C'est celle de Naeyran, et pourtant le ton n'a rien à voir. Troublant. Je ne peux m'empêcher de comparer avec moi et ça fait vraiment bizarre. Blondin... c'est presque gentil remarque vu les doux noms que l'autre me donne.

- Ca manque un peu d'originalité mais bon je lui pardonne, elle te connait pas encore assez. Et écoute la donc, t'as vu t'as vu, je mérite un meilleur traitement !
- Tu mérites moins oui.
- J'vais lui dire que t'es mizant avec mwaaaaaa !

Quel calvaire...

- De nous deux, c'est lui qui mériterais des baffes oui.

Je hoche la tête à la suite. Je pense que j'ai largement compris en effet. Et j'ai du mal à imaginer que les... deux Naeryan vivent en harmonie avec des petits oiseaux dans la tête et une entente parfaite. Remarque l'original n'a pas l'air du genre très gentille non plus, alors elles se ressemblent sûrement plus que Panken et moi.

- Mais on se ressemble très cher. T'as juste la trouille de le reconnaître, c'tout.

Je préfère ne pas penser à la question. Oui je sais, lâche, fuyard, blablabla. Il y a plus intéressant maintenant.

- C'est convaincant, tout comme troublant. Et j'ai du mal à imaginer une entente possible. Encore que vous avez l'air de beaucoup vous ressembler, ça doit aider.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une matinée salée - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Une matinée salée   Une matinée salée - Page 3 EmptySam 19 Juil - 23:34

Une matinée salée….

- De nous deux, c'est lui qui mériterais des baffes oui.

Un éclat de rire absolument pas discret. Je rejette ma tête en arrière, mes cheveux cascadant autour de ma nuque avant de retomber sur mes épaules. C'est drôle, je m'y était attendue à celle-là. Peut-être pas aussi vite mais je dois bien avouer que je ne suis guère étonnée de sa remarque. Enfin il se lâche un peu le petit. Peut-être que finalement, il arrivera à ne pas garder constamment le trouillomètre à zéro.

"- C'est marrant ça car tu sais, on se dit tous la même chose à propos de l'autre. Que c'est lui qui mérite des baffes, que ce serait mieux si c'était soi-même qui décidait seul, etc. Je suis certaine que le gêneur voit parfaitement de quoi je veux parler.... "

**- Ça va, tu t'amuses bien?
- Elle prend son pied, carrément ouais.
- Reste sur tes gardes quand même, on ne sait pas comment ils pourraient réagir.
- Arrête de jouer les rabat-joies, je maitrise parfaitement la situation.
-Ça ne sera plus le cas si tu continues à boire comme un trou.
- Ce que vous pouvez être négative, à croire que vous faites tout pour gâcher mon plaisir.
- T'es pas là pour faire les 400 coups. Tu te défouleras sur une mission. Là, c'est de l'autrement plus sérieux.
- Et n'oublie pas que, quoi qu'il arrive, c'est moi qui décide...
- Ça va, j'ai compris maman...**


Une nouvelle gorgée de bière est avalée, plus doucement cette fois. Oui, nous garderons les idées claires parce que malgré tout, l'affaire est intrigante. Et d'importance. Il sait pour moi mais je sais si bien cacher mon jeu et je me suis si bien fait ma place parmi les Domaes que sa voix contre la mienne ne pèserait rien. Je garde l'avantage. Mais je suis curieuse d'en découvrir plus sur son gêneur.

- C'est convaincant, tout comme troublant. Et j'ai du mal à imaginer une entente possible. Encore que vous avez l'air de beaucoup vous ressembler, ça doit aider.

- Nous? Nous ressembler? Tu y crois sérieusement? Tu nous as bien regardées? Ouvre les yeux, écoute et tu réaliseras à quel point tu fais erreur. Notre seule ressemblance est ce corps qui nous abrite.

Je m’assois plus correctement, revenant plonger mon regard dans le sien. Il est sans doute le seul actuellement à savoir pour la présence de Blackbird, le peu de personnes l'ayant soupçonné étant depuis longtemps réduit au silence. La chope est posée, les coudes appuyés sur la table et les doigts venant se frapper doucement les uns contre les autres à tour de rôle. Ce n’est plus un jeu à présent, entrons dans le vif du sujet.

- Pour ce qui est de l'entente, je dois bien avouer que ça n'a pas été sans heurts mais bon, nous avons su trouver un terrain neutre. Et des compromis. Comme par exemple l'autorisation de me manifester, pour ce que je suis. Et le droit d'être acceptée pour celle que je suis. Car toi aussi, ton 'gêneur', il a un nom, n'est-ce pas?

Question plus rhétorique qu'autre chose mais je la pose quand même. Il faut que ce soit lui qui fasse aussi la démarche d'avancer. Je veux que les réponses viennent de lui sans que je n’aie à aller lui tirer les vers du nez. Sinon, Blackbird risque de se lasser, je la connais trop bien pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une matinée salée - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Une matinée salée   Une matinée salée - Page 3 EmptyDim 20 Juil - 10:26

Pour quelqu'un qui a fait mine de défendre Panken, elle n'aura pas insisté très longtemps. La voilà qui éclate de rire et fait même se retourner quelques serveuses. Je hausse les épaules, histoire de leur montrer que tout va bien, mon interlocutrice est juste timbrée, et elles ne lui accordent pas plus d'attention que ça.

- Dès qu'on se marre, pour toi on est timbré. Tu t'es jamais dit que c'était ptêt l'inverse et toi le fou qui s'amuse jamais ?
- Curieusement... non.
- Cruel destin que d'être enchaîné à un type pas foutu de s'éclater...

Je secoue la tête, comme si ça pouvait l'en chasser, mais bien sûr ça ne marche pas. Dommage. Naeryan, enfin sa version yeux verts on va dire, approuve tout de même d'une certaine manière. Ca... c'est sûr que Panken serait ravi d'être le seul à décider et à avoir le contrôle.

- Oh oui. Je t'apprendrais la vie moi !
- C'est ça. Pas de bol, c'est moi qui mène la barque.

Elle demande implicitement l'avis de l'autre abruti, mais je n'ai pas envie de lui donner. De toute façon, elle connait déjà la réponse, alors pas la peine d'en parler. Je veux bien discuter un peu, mais j'ai quand même du mal à ce qu'il soit le sujet de la conversation. J'aime autant éviter autant que possible, même si je sais que ça va être difficile.

- Un peu mon neveu. C'est moi la star aujourd'hui !

Je ne touche toujours pas à ma bière, qui reste sagement posée sur la table. Vu comment Yeux Verts s'enfile la sienne, je pense qu'elle y passera dès que son homologue n'existera plus. Au pire, je la laisserai à une serveuse, ça lui fera du bien de se rafraîchir vu son travail. Apparemment Yeux Verts n'est pas d'accord avec mon impression de ressemblance entre Naeryan et elle. Il y a sûrement des différences, sinon je suppose qu'elles ne seraient pas deux dans le même corps, mais je trouve quand même qu'il y a aussi des points communs.

Mais bon, je ne suis pas là pour juger ni entamer une liste de ce qui se ressemble et ce qui ne se ressemble pas entre les deux. D'autant que je ne les connais pas vraiment. Je reste donc silencieux et attends la suite, soutenant son regard. C'est elle qui mène la danse après tout. Je patiente sagement donc, les bras croisés sur la table, devant ma bière abandonnée que Panken se sifflerait volontiers. Même pas en rêve. Je tiens pas du tout l'alcool, et c'est pas le changement de contrôle qui modifiera ça. Le corps reste le même. Et un Panken ivre... brrr j'en frissonne rien qu'à l'idée.

Yeux Verts prétend avoir trouvé un terrain neutre pour leur entente et des compromis. L'autorisation de se manifester à volonté ? Jamais.

- Que t'es intolérant, spèce de raciste ! C'est une bonne idée pourtant, et regarde ça marche, puisqu'elles s'entendent bien !
- Jamais je te laisserai te balader en toute liberté et faire tes conneries.
- Et après tu râles que je m'impose.
- Je t'en empêche.
- Ah ouais carrément, j'ai jaaaamais réussi à passer outre.

Je soupire. Bien sûr que si, et c'est bien là le problème. Mais le laisser agir à sa guise quand il en a envie... c'est impossible. Autant me trancher la gorge tout de suite. Yeux Verts me demande en passant le nom de mon gêneur.

- "Gêneur", pas gêneur ! Elle me considère pas comme un casse-pied, ELLE ! Tu devrais prendre exemple.
- Prendre exemple sur une nana à l'allure psychopathe ?
- Si tu peux copier son allure, c'est encore mieux !
- Non merci.

Je perds mon temps. Peut-être que sa technique a fonctionné sur elle, mais sur moi c'est impossible.

- Vous avez de la chance. Je ne peux pas me permettre la même chose. Il n'est pas aussi civilisé que toi.

Donner un nom ne me plait pas vraiment. Ca lui fait une accroche de plus sur moi. D'un autre côté... ce n'est pas comme si elle en savait déjà bien trop. Alors un peu plus, un peu moins... et quelque chose me dit qu'elle ne me croira pas quand je lui dis que Panken n'a rien de civilisé alors...

- Oh oui promis je serai sage, le plus civilisé du monde !
- Contente-toi de te montrer tel que tu es...
- Promiiiis !

Puisqu'on est sur les démonstrations... je le laisse prendre le contrôle un instant, ça sera bien plus parlant que tout ce que je peux dire. Et elle ne pourra pas me traiter de menteur. Je sens toute ma posture changer en une seconde. Je me redresse avec un sourire joueur, limite prédateur, et le regard brillant. La voix ne change pas vraiment, juste le ton, bien plus amusé et joyeux.

- J'm'appelle Panken, et toi beauté fatale ? J'suis tout à fait civilisé, écoute pas ce qu'il dit, il fait rien qu'à m'embêter, et puis c'est un gros coincé pas foutu de s'éclater. J'essaye de l'éduquer mais franchement c'est pas un cadeau, t'as eu plus de bol de tomber sur Naeryan toi, qu'est pas mal roulée aussi j'avoue, mais moins sexy que toi rrrrr, ça te dit qu'on...

Je le coupe et le renvoie vite fait bien fait dans le fond de ma tête et reprend le contrôle de mon corps, effaçant son sourire débile et me calant bien dans le fond de ma banquette.

- Maaaaaaaaais, j'ai pas eu le temps de finir mon invitation !
- C'était bien le but. Te plains pas, je t'ai laissé plus de temps qu'il n'en fallait.
- T'es mizaaaaaaant, j'vais pleurer !
- Ouais ouais, je suis un monstre sans coeur, c'est ça.

Elle voulait en savoir plus sur cet abruti, je pense qu'elle a eu son compte.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une matinée salée - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Une matinée salée   Une matinée salée - Page 3 EmptyDim 20 Juil - 11:12

Une matinée salée….

- Vous avez de la chance. Je ne peux pas me permettre la même chose. Il n'est pas aussi civilisé que toi

"- En même temps, excuse-moi de metre de l'huile sur le feu mais tu crois que c'est agréable de rester enfermé dans un corps, sans aucun avenir? Certes on peut pourrir la vie de l'hôte, ça a son charme d'ailleurs, mais ça ne suffit pas, loin de là. Comment veux-tu faire d'un prisonnier à vie un citoyen modèle s'il passe sa vie derrière les barreaux de ton esprit?"

**- Mais c'est que tu prendrais ton rôle au sérieux pour une fois dis-donc. C'est impressionnant.
- Merci, je sais que je suis parfaite. Non, n'applaudissez pas surtout.
- Ce n’est pas le moment de faire n'importe quoi non plus.
- Il a pas l'air super réceptif en tout cas. Va falloir qu'il fasse un minimum d'efforts en plus en face si il veut avoir une chance de débloquer sa situation.  
- Laissez-lui le temps.
- Je vais pas glander ici toute la journée à jouer les bons samaritains non plus.
- Tant que ce sera le plus nécessaire, si.
-Pfff...**


Un silence s'est installé quelques instants mais déjà, je sens que les choses bougent. Pas d'éclat dans son regard mais cette façon de changer de posture, cette expression sur son visage qui semble prendre vie. Tout son être est à présent différent, bien plus vif et semblable à Blackbird. C'est donc le 'mauvais côté' qui s'est manifesté chez lui. Voilà qui me permet de mieux comprendre ses réticences. Blackbird jubile elle, dévorée par la curiosité. Celui-là, elle veut en savoir plus sur lui.

- J'm'appelle Panken, et toi beauté fatale ? J'suis tout à fait civilisé, écoute pas ce qu'il dit, il fait rien qu'à m'embêter, et puis c'est un gros coincé pas foutu de s'éclater. J'essaye de l'éduquer mais franchement c'est pas un cadeau, t'as eu plus de bol de tomber sur Naeryan toi, qu'est pas mal roulée aussi j'avoue, mais moins sexy que toi rrrrr, ça te dit qu'on...

- Panken, hum? Enchantée, Blackbird, pour te servir.

Et déjà, le voilà relégué de nouveau au loin dans l'esprit d'Ezreal. Tu m'étonnes que ces deux-là ne doivent pas pouvoir se piffrer. C'est carrément la guerre entre eux. Mais au moins tout ceci me permet de mieux cerner le personnage. Panken ne doit pas être de tout repos, je veux bien lui accorder cela mais je pense que ce cher Ezreal est loin d'être exempt de tous défauts également. A force de trop vivre dans la peur, il va se gâcher l'existence. Si ce n'est pas déjà fait....

- Bah il a l'air sympa ton pote. Brute de décoffrage mais au moins, il est du genre franc et direct. J'aime bien moi. Enfin, ce n’est pas la question du moment.

Un petit sourire intéressé et un clin d'œil, clairement destinés à Panken. Bah quoi, pas de raison que l'on se prive de s'amuser un peu, pour une fois que je rencontre quelqu'un comme moi. Enfin, presque. Je m'installe un peu mieux dans mon siège, me contentant de fixer à nouveau mon interlocuteur.

- Les Domaes ne sont pas au courant pour Panken, donc serait-il une des raisons de ta fuite? Parce que, désolée de te décevoir, mais lui, tu ne pourras jamais t'en défaire. Le mieux que tu pourras avoir, c’est une base de 'collaboration'.

Faut pas rêver non plus. Ils ont passés leur vie à se taper dessus, ce n’est pas aujourd'hui qu'ils vont faire la paix. Mais ils pourraient arriver à avoir un peu mieux que de l'affrontement continuel s'ils faisaient tous les deux des efforts. Restait à voir ce qu’ils seraient prêt à faire comme efforts, chacun de leur côté.

- Maintenant, si la démonstration t'a satisfaite, tu les voudras les conseils ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une matinée salée - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Une matinée salée   Une matinée salée - Page 3 EmptyDim 20 Juil - 11:51

Voilà qu'elle le défend à nouveau. Panken, un prisonnier à vie ? Ben voyons. Il se libère bien assez souvent comme ça, et toujours pour faire des conneries. Si je pouvais l'enfermer de façon sûre, nette et précise, je le ferais sans hésiter.

- Tu n'as donc pas de coeur ?
- Si, justement, ça l'aiderait à survivre.
- Monstre ! Ecoute donc la voix de la sagesse, elle a tout à fait raison la bombe atomique là. Tu sais pas ce que c'est d'être toujours incapable de faire quoi que ce soit à part t'enquiquiner. Ce qui est sympa mais bon passer sa vie à ça, c'pas terrible terrible.
- C'est ça, fais ta victime.

S'il était moins chiant, je pourrais comprendre. S'il n'y avait pas un risque qu'il trucide tout le monde dès qu'il prend le contrôle, ou qu'il aille se frotter à d'autres psychopathes, ça pourrait être possible. Mais c'est pas le cas, et je n'ai pas envie de ne dormir que d'un oeil parce qu'il aura été faire des conneries avec des gens peu recommandables. J'aime autant jouer au sans-coeur.

- Je préfère ça plutôt que de me retrouver avec des assassins sur le dos parce qu'il aura été faire le con avec eux.

Yeux Verts a donc son petit nom aussi, Blackbird. Qui semble apprécier mon abruti de squatteur, génial. Remarque si elle est aussi psychopathe que lui, ça ne devrait pas m'étonner. La voilà qui lui fait de l'oeil, non mais franchement...

- Elle est kro bieeeeeeeeeeen, j'veux jouer avec ! Encore, encore !

Compte là-dessus et bois de l'eau. Et bien sûr la question classique déboule sur le tapis. Enfin je m'y attendais, fallait bien qu'elle arrive. La réponse est évidente, même si les détails ne sont pas connus. Ca parait tellement bête dit comme ça, pourtant quand on connait l'animal je pense qu'on ne peut que reconnaître que c'était la meilleure chose à faire.

- En effet. Je sais bien que je ne pourrais jamais le virer hélas, alors à défaut j'aime autant vivre loin des Domae. Ils ont assez de problèmes comme ça sans que je rajoute les miens.

- Et moi j'suis sûr qu'au contraire ils m'adoreraient ! T'as juste peur qu'ils me préfèrent à toi, c'tout. Gros jaloux.

Mais bien sûr. Je lève les yeux au plafond avant de soupire. Qu'est-ce qu'il faut pas supporter... La démonstration semble terminée et Blackbird me propose la phase suivante, celle des conseils. Je reste dubitatif. S'il s'agit d'instaurer un partage de contrôle, désolé Panken mais c'est mort, et j'ai déjà expliqué pourquoi. Alors je ne vois pas ce qui peut être faire pour m'aider.

Et puis, je n'oublie pas totalement non plus que j'ai affaire à une Domae, qui plus est Valet de surcroît, et sûrement pas du genre à faire des bonnes actions pour le plaisir d'aider. J'aime savoir ce qu'un truc me coûte avant de l'acheter.

- Ca dépend de leur prix. J'ai du mal à t'imaginer aider gratuitement quelqu'un, mais je me trompe peut-être ?

Même si j'en doute fort. Très fort.

- Si elle demande une nuit en échange, pas de soucis, j'm'en occupe !

... soupir... soupir... soupir...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une matinée salée - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Une matinée salée   Une matinée salée - Page 3 EmptyDim 20 Juil - 15:56

Une matinée salée….

- Je préfère ça plutôt que de me retrouver avec des assassins sur le dos parce qu'il aura été faire le con avec eux.

"- Ce qui est parfaitement compréhensible en soi. En même temps, si la seule fois où tu le laisses s'exprimer, c'est quand il est assez fort pour te passer sur la gueule, faut pas t'étonner qu'il marche à la connerie derrière."

**- T'es pas obligé de le démoraliser d'office. C'est pas comme ça à chaque fois non plus.
- Avec ce genre de personnage, je te parie que si.
- Surement, vu comment il le considère, cela ressemble assez à ça en effet.
- Peut-être, mais il faut rester positif. Laisse-lui l'espoir que ça peut s'améliorer.
- Ça ne pourra que s'améliorer, surtout vu d'où ils partent.
- Ce n'est pas gagné ça.
- A sa place, tu ne ferais pas d'efforts?
- Si Nae' n'avait pas montré un brin de jugeote, je lui aurais tellement pourri l'existence qu'elle aurait préféré se suicider....**


Et le pire dans tout ça, c'est que je sais que cette fichue Blackbird est parfaitement réaliste. Je me dis que je m'en sors bien au final et je suis même presque étonnée que finalement Ezreal n'ait pas déjà craqué. Je suis certaine que ce Panken doit lui mener un train d'enfer. Mais je ne le plaindrais pas, chacun sa croix à porter. Il a fait le choix de l'ignorer jusqu'à présent, c'est à lui de régler ce problème.

- En effet. Je sais bien que je ne pourrais jamais le virer hélas, alors à défaut j'aime autant vivre loin des Domae. Ils ont assez de problèmes comme ça sans que je rajoute les miens.

"- Comme c'est altruiste de ta part. Félicitation, tu mériterais une médaille pour ça. Franchement, tu ne vas pas m'apitoyer avec ça, désolé. Et ce n’est pas en te prenant pour Éole que tu vas faire avancer le schmilblick. "

Nan mais sérieusement, on n’est pas parti pour avancer à ce rythme-là. Mais en même temps, le contraire m'aurait étonné. Je sens que quelque chose reste en suspens, alors j'attends que mon cher interlocuteur daigne cracher le morceau. Ma bière ne bouge plus de la table. Je n'ai plus soif et les idées sont bien meilleures dans ce genre de situation.

- Ça dépend de leur prix. J'ai du mal à t'imaginer aider gratuitement quelqu'un, mais je me trompe peut-être ?

"- Pour commencer, ne te fais pas d’illusions. Je ne fais pas ça pour toi. Tu restes un Domae même si tu as quitté la famille et je refuse que tes petites sautes d'humeur puissent, comme tu l'as si bien dit, venir gêner de quelques façons que ce soit nos projets."

Autant être claire dès le départ. Pas de malentendus entre nous. Quant au prix à payer, comme s'il avait les moyens de m'offrir quoi que ce soit. Il mélange tout, ce petit. A croire que la cohabitation dans sa tête le rends un peu débile sur les bords.

"- J'ai tous les pouvoirs sur toi par rapport à ce que je sais à présent, donc j'ai déjà ta vie entre mes doigts. Personnellement, ça me suffit.
Après, si tu veux vraiment négocier un prix, je suis ouverte à toute proposition. "


**- Blackbird....
- Quoi? Si c'est demandé si gentiment, je vais pas refuser.
- Évidemment, tu fais ça uniquement dans l'intérêt commun.
- C'est exactement ça.
- Qu'est-ce qu'il faut pas entendre des fois, je vous jure.**
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une matinée salée - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Une matinée salée   Une matinée salée - Page 3 EmptyDim 20 Juil - 16:39

Encore des excuses... faut pas prendre le truc à l'envers. Je ne le laisse pas s'exprimer parce qu'il est toujours en train de faire des conneries, nuance. Et que je sais parfaitement qu'il continuera à en faire dès qu'il aura un minimum de contrôle.

- Même pas vrai, j'peux être sage d'abord. Si tu m'en donnais l'occasion aussi !
- Ben voyons. T'es pas crédible.
- Mais heuuuu t'es méchant !

- Il marche et marchera toujours à la connerie comme tu dis. C'est sa nature.

La voilà qui se fiche de moi maintenant, sauf que je ne comprends pas vraiment ce qu'elle veut dire. Je n'ai jamais demandé une médaille, encore moins cherché à appitoyer quelqu'un. Elle me pose une question, j'y réponds, c'est tout. Je hausse les épaules à sa remarque.

- Je t'ai rien demandé, ni médaille ni pitié. J'explique juste mes raisons, après t'en fais ce que tu veux, je m'en fiche.

- Et après c'est moi qui suis méchant et tout le tralala ?
- Elle m'agace, j'y peux rien.
- T'as vraiment aucun goût, autant pour les fringues que les filles.

C'est comme ça, un point c'est tout. Elle me confirme ce que je pensais d'ailleurs, à savoir que son aide n'est pas altruiste. C'est un peu paradoxal d'ailleurs, puisque d'un côté elle se fout de moi, mais de l'autre elle avoue que j'ai raison et que mon... état pourrait déranger les Domae. Sauf que comme je garde mes distances, je ne vois pas en quoi je risque de gêner quel que projet que ce soit.

- Je ne peux en rien déranger vos projets, puisque je reste à distance. Trop à son goût d'ailleurs.

En fait si je suis son idée de laisser Panken prendre le contrôle régulièrement, c'est justement là que ça risque d'apporter des ennuis aux Domae. Parce que lui ne se gênerait pas pour aller les voir et mettre le bronx.

Tous les pouvoirs sur moi... ? Ben voyons. D'accord, connaître l'existence de l'autre abruti m'embête, et j'aime autant que ça ne soit pas connu de toute la ville. Mais je ne vais pas non plus faire ses quatre volontés si elle a envie de s'amuser avec moi et de jouer sur ce savoir.

- T'as qu'à arrêter de faire chier ton monde et suivre ses conseils ! Ca lui donnera aucune raison de t'emmerder comme tu le crains.
- C'est ça.
- Par contre j'aime beaucoup l'ouverture de la négociation, rrrrrrrr ! Tu me laisses la mener ? J'suis sûr qu'on peut s'arranger !
- Rêve.
- Maaaais heu !

Je secoue la tête. Et puis crotte, finalement j'attrape ma bière et prends une gorgée. C'est frais, ça fait du bien, même si le goût est pas terrible je trouve. Je la repose vite, le but est pas de finir ivre non plus.

- Tu sais un truc important sur moi, ça ne te donne pas pour autant tous les droits sur ma vie.

Histoire que ça soit clair.

- J'veux bien qu'elle fasse ce qu'elle veut de moi *-*

- Même si l'autre est ravi de s'imaginer à ta merci. Enfin peu importe. J'écoute tes fameux conseils, on verra bien ce qu'ils valent. Et je suis fermé à toute proposition, quitte à subir les jérémiades de l'autre.

- C'est pô juuuuusteu, on a un super bon coup à portée de main et toi tu fais chier à tout casseeeer.

Il s'en remettra.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une matinée salée - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Une matinée salée   Une matinée salée - Page 3 EmptySam 26 Juil - 13:31

Une matinée salée….

- Il marche et marchera toujours à la connerie comme tu dis. C'est sa nature.
Et je t'ai rien demandé, ni médaille ni pitié. J'explique juste mes raisons, après t'en fais ce que tu veux, je m'en fiche.


"- On peut pas dire que tu fasses des efforts non plus. Forcément, si tu pars comme ça, ça risque pas de faciliter les choses."

**- Vu sous cet angle, je ne peux qu'être d'accord. Et pourtant, j'ai horreur de devoir admettre que tu puisses avoir raison.
- Que veux-tu, je suis peut-être chiante mais je suis loin d'être conne.
- Ça me fait mal de le reconnaitre mais pour une fois, tu as raison.
- Au moins, nous savons maintenant à quoi nous en tenir.
- Et la suite promet de ne pas être du gâteau.
- T'inquiète pas. Ces deux-là, j'en fais mon affaire. Il me plait bien le deuxième.
- Voilà ce qui m'inquiète le plus justement.**


Enfin, déjà il n'est pas parti en courant. Et on dirait bien que finalement, il commencerait presque à se dérider un minimum ce petit. A moins que ce ne soit l'influence de l'autre dans son crâne qui le pousse à boire un coup. Remarque, je m'en fiche, c'est leur problème, à eux de le régler. Je veux bien donner des conseils mais je ne ferais pas le travail à leur place non plus.  

- Tu sais un truc important sur moi, ça ne te donne pas pour autant tous les droits sur ma vie.
Même si l'autre est ravi de s'imaginer à ta merci. Enfin peu importe. J'écoute tes fameux conseils, on verra bien ce qu'ils valent. Et je suis fermé à toute proposition, quitte à subir les jérémiades de l'autre.


"- Je sais, je fais toujours cet effet-là. Les gens m'adorent. Je n'y peux rien, c'est mon charisme naturel qui parle de lui-même."

**- Hum, hum....
- Rho, ça va, si on peut même plus s'amuser.
- L'heure tourne et je te rappelle que nous avons bien plus important à faire.
- Ca va, j'ai compris. Mais ce que vous pouvez être rabat-joie toutes les deux.
- Faut bien que quelqu'un te rappelle à l'ordre, puisque tu n'en fais jamais qu'à ta tête.**


"- Enfin, faut croire que t'es un peu maso quand même pour aimer subir le Panken. Et tu auras beau rester à distance, tant que ton autre ne sera pas maitrisé, vous resterez tous deux un danger potentiel."

Voilà, mettre clairement les choses au point dès le départ. Il semble voilà prendre tout ça à la légère, c'est son souci. Nous avons eu notre part de déboires et je pense qu'il ne réalise pas à quel point nous sommes sans doute les seules à pouvoir réellement le comprendre et lui venir en aide mais on ne peut pas sauver quelqu'un qui ne veut pas se sauver lui-même.

"- Alors, c’est pas que je m'ennuie avec toi mais ta compagnie n'est pas ma priorité de la journée. Donc, je vais faire court, vu qu'en plus ma présence ne semble pas te plaire outre mesure, je ferais de mon départ d'une pierre deux coups."

Je ne suis pas assez aveugle pour ne pas voir que franchement ma présence lui déplait. Enfin, Blackbird ou Naeryan, cela reste un détail. Et vu sa bonne volonté flagrante, je ne vois aucune raison de m'éterniser. Finalement, je sais ce que je voulais savoir, le reste dépendra de lui à présent.

"- Mes conseils ne serviront à rien si tu les prends juste comme ça, pour faire genre que tu m'écoutes. Autant être claire. Et je ne vais pas me fatiguer à te donner les détails puisque de toute façon, tu n'as l'air aucunement intéressé.
Donc, pour commencer, apprends à accepter l'autre. Et de temps en temps, lâche-lui la bride. Oui, ça va être TRÈS compliqué, surtout au début, encore plus vu votre départ ensemble mais y a  que comme ça que t'avancera. Car que tu le veuilles ou non, vous êtes un."


Je termine ma bière tranquillement, mon regard perçant bloqué dans le sien. Je sais que lui ne va pas apprécier mes paroles alors que l'autre en sera ravi, c'est une évidence. Mais je ne suis pas là pour lui passer de la pommade, je reste franche et directe, égale à moi-même.

"- Après, si jamais un jour tu voulais VRAIMENT avancer, tu n'auras qu'à me trouver. Mais aujourd'hui, tu n'es clairement pas prêt et tu le sais autant que moi."

Si jamais il avait vraiment envie de pouvoir vivre avec son alter-égo et ne plus simplement survivre, il lui suffira de venir jusqu'au Dojo. Là-bas, nous aurions l'occasion de pouvoir 'creuser' davantage le problème. Et plus discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une matinée salée - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Une matinée salée   Une matinée salée - Page 3 EmptyDim 3 Aoû - 19:46

Je ne fais pas d'efforts... qu'est-ce qu'il faut pas entendre.

- La vérité apparemment.
- Ben voyons. Chaque fois que je t'ai laissé faire quelque chose, ça a fini en catastrophe.
- Pas du tout ! Au contraire, je t'ai sauvé la mise, regarde avec la bombe ambulante tueuse à gage !
- T'aurais rien dit elle n'aurait pas fait attention à nous et ça se serait bien mieux passé. Au lieu de ça t'as été tabassé un type qu'on connait même pas.
- N'empêche qu'on a pas eu d'ennuis et toc.

On peut vraiment pas discuter avec lui... pfff. Et je devrais négocier avec ça ? Jamais. Maso ? Au contraire, je le serais si je le laissais faire tout ce qu'il veut. Là serait la véritable catastrophe. Elle doit vraiment avoir un double intelligent - bien que super agaçant - pour que l'entente fonctionne chez elle. J'ai pas cette chance. La voilà qui répète que je reste un danger, même à distance, tant que je ne sais pas gérer Panken. Mouais. Toujours pas convaincu. Je doute pouvoir faire du mal à quelqu'un en étant six pieds sous terre. Vivant hein.

Enfin peu importe. Apparemment madame a autre chose à faire, ce qui me convient très bien, et compte faire court. Parfait.

- Mais heu non pas parfait, j'veux qu'elle reste moi !

C'est ça, c'est ça. Enfin finalement ça n'est pas si parfait que ça, puisqu'en fin de compte elle ne me donne aucun conseil tangible. Je n'ai pas dit que je m'en foutais, juste que je ne croyais pas à ses histoires de laisser le champ libre à Panken. Ca ne fait pas de moi quelqu'un qui se moque de ses conseils. Sauf qu'apparemment c'est ce qu'elle pense. Et comme elle m'agace, surtout à défendre l'autre abruti, je n'ai pas du tout envie de faire plus d'efforts et d'insister. De toute façon, si c'est dans le même ordre d'idée, ça ne sert à rien.

D'ailleurs c'est le seul véritable "conseil" si l'on peut dire qu'elle lâche : accepter l'autre... lui lâcher la bride... ouais c'bien ce que je pensais, perte de temps totale donc. Je secoue la tête et finis ma bière en une fois. Remarque si tout ça lui suffit pour qu'elle s'occupe de ses affaires bien plus importantes et m'oublie, ça me va. J'aime autant retourner tranquillement à ma petite vie pépère et on en parle plus.

- J'suis pas d'accord !
- J't'ai pas sonné.

- Dommage, j'avais espéré une technique ancestrale pour lui foutre une sourdine.

Déception. Mais finalement je m'y attendais un peu dans un certain sens. C'était trop beau de croire que je pouvais trouver un moyen de régler le problème Pankennien. Tant pis.

- T'abuses, c'est un vrai conseil ! Si on devenait potes, j'suis sûr ça irait mieux ! Ecoute la voix - sexy rrr - de la sagesse !

C'est ça, on y croit. J'ignore le regard de Blackbird, elle ne présente plus aucun intérêt pour moi maintenant. J'attends juste qu'elle retourne à ses affaires, me laissant aux miennes. Genre la trouver une fois que je serais prêt... Remarque c'est très bien, si elle se met à m'attendre et m'oublie dans mon coin plus de soucis à craindre de sa part. Je ne serais jamais prêt à laisser Panken régir ma vie, ne serait-ce qu'une partie. Un ou pas un.

- En effet. Merci pour l'invitation, je note. Tu peux revenir à ta priorité de la journée sans problème maintenant.

Je doute qu'elle m'accorde la moindre crédibilité, mais j'avoue que je m'en fiche. Tant qu'elle s'en va et me fiche la paix, ça me convient.

- Tu pourrais au moins me laisser dire au revoir !
- Et tenter une dernière connerie pour la matinée ? Non merci.
- Rho allez promiiis je fais aucune bêtise, j'te jure ! Juste dix secondes ! J'serai sage tout le reste de la journée !

Je soupire en me passant une main sur le front. On est même pas à la moitié de la matinée en fait que déjà je suis fatiguée... Bon si c'est que ça... et vu qu'il pourra pas prendre le contrôle facilement avec ce que je lui ai mis plus tôt... On pourra pas dire que je fais aucun effort. Le temps d'un battement de cil, d'un sourire débile pour moi, tombeur pour lui, et revoilà le regard limite félin.

- T'inquiète ma belle, j'vais le convaincre et on viendra vite te voir, j'vais pas te lâcher aussi facilement genre tu crois quoi ! Une bombe pareille, rrrr j'abandonnerai jamais ! Jamaaaais ! Mwahahahah !

Oh purée je le coupe net dans son rire de dément.

- Hey t'as vu t'as vu j'ai pas fait de bêtises !
- Ouais gloire au Seigneur et tous ces trucs.

Bon la séance d'au revoir est faite, super, génial. J'attends qu'elle quitte le bar la première, je m'en irai juste après. Au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Une matinée salée - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Une matinée salée   Une matinée salée - Page 3 EmptyLun 4 Aoû - 10:51

Une matinée salée….

- Dommage, j'avais espéré une technique ancestrale pour lui foutre une sourdine.

"- Je fais pas de miracle, je m’appelle pas Dieu. Faut pas abuser non plus."

- En effet. Merci pour l'invitation, je note. Tu peux revenir à ta priorité de la journée sans problème maintenant.

Déçu, c'était évident que c'était ce qu'il ressentait. En même temps, il s'attendait à quoi? Qu'un coup de baguette magique je règle un problème qui le ronge depuis toute sa vie? Je ne suis pas l'Armée du Salut,et comme en plus il n'es visiblement pas disposé à faire le moindre pas en avant, je ne vais pas me fouler pour lui. Moi, j'ai réglé le problème, s'il ne veut déjà pas en accepter la source, il est condamné à ne pas avancer. Et ça, ce sera son souci, pas le mien. Quoi que...

**- Surveillance?
- Bien sur. On peut pas le laisser comme ça dans la nature
- Avoue que ça t'arrange bien, le Panken il te plait bien.
- Ce n’est pas le moment de tergiverser. Nous garderons un oeil sur lui, c'est une évidence. Mais rien de plus.
- L'idéal serait qu'il comprenne et vienne de lui-même.
- Compte pas trop là-dessus, l'hôte est sacrément du genre borné.
- Un peu comme toi, donc rien n'est impossible.**


Deux têtes de mules, l'une flippant un max et l'autre faisant tout pour faire le con. C'est sur que la partie était loin d'être gagnée. Mais maintenant, j'avais semé mes graines, leur offrant un possible amélioration de leurs conditions de vie. A prendre ou à laisser et ce ne serait pas moi qui leur courrait après. A eux de savoir ce qu'il voulait réellement. Qui sait, le déclic salvateur finirait peut-être par se manifester un jour.

Je ne prêtais qu'un attention limitée à mon interlocuteur, ce dernier n'ayant plus vraiment d'intérêt à mes yeux à présent. La salle restait calme et relativement vide, tant mieux. Pourquoi, dès que son attitude changea, je le notais. L’autre avait beau avoir été envoyé boulé, il gardait une certaine force de volonté. Intéressant. A creuser même à l'occasion.

- T'inquiète ma belle, j'vais le convaincre et on viendra vite te voir, j'vais pas te lâcher aussi facilement genre tu crois quoi ! Une bombe pareille, rrrr j'abandonnerai jamais ! Jamaaaais ! Mwahahahah !

"- Le but n'est pas de venir pour me faire plaisir, beau blond, mais de venir pour les bonnes raisons.... "

**- Blackbird, t'es malade?
- Quoi encore?
- Tu viens de donner un conseil logique à quelqu'un, et ce gratuitement. T'es sure que tout va bien?
- Espèce de connasse. J'essaye de lui faire rentrer les choses dans le crâne et c'est pas gagner vu la semoule dans laquelle il pédale.
- Je veux bien te l'admettre mais j'avoue que je suis surprise.
- Si moi je suis capable de te surprendre, pense à lautre. Il pourrait être capable de nous étonner aussi de son côté.**


Le sourire sur mon visage s'efface rapidement pour laisser la place à une expression plus neutre. Mon regard a repris sa teinte habituelle si particulière, une pupille de chaque couleur tandis que je me lève dans le silence. Tout a été dit, ça ne sers à rien de s'éterniser davantage en ses lieux. Un vague geste de la main, en guise d'adieu et je quitte la table. Ma consommation payée, je quitte le Bar et en trois pas, disparais de nouveau dans les ombres. Le jour a beau être levé, ce n'est nullement un souci pour moi.

Il viendra, je le sais. Maintenant, la seule donnée qui me manque est celle-ci. Quand...
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Une matinée salée - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Une matinée salée   Une matinée salée - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une matinée salée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-