Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-20%
Le deal à ne pas rater :
Super Mario 3D-All Stars – Jeu Nintendo Switch
35.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Au bal masqué ohé ohé ! [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Au bal masqué ohé ohé ! [Event]   Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 EmptyJeu 29 Mai - 18:30



La réponse de Shin avait, semble-t-il, bien convenu aux oreilles de Kira et c'était tant mieux car malheureusement ce sujet, même s'il était remarquable sur le plan visuel et apprentissage, n'était pas des plus palpitant quand il s'agissait de raconter des choses passées. Pour le jeune homme, raconter son passé n'était pas spécialement intéressant ni palpitant car seuls quelques événements avaient su le marquer profondément et... à moins que le contexte et la personne ne se prêtent parfaitement au lever de rideau de ses pensées profondes, ce n'était pas encore demain la veille qu'il en arriverait à ce stade psychologique. C'était sûrement pour le mieux car cela lui permettait bien souvent de vivre sa vie au jour le jour, ne laissant qu'une fenêtre pour espérer le futur et cette soirée en était une représentation assez fidèle : se concentrer sur le présent et l'apprécier afin de vivre un futur surprenant, dans le bon sens du terme.

Alors qu'il bougeait tout légèrement, ses gestes presque indiscernables tant ils s'en trouvaient discrets et délicats, le jeune garde du corps observait avec attention la moindre réaction de la demoiselle aux cheveux roses dont le teint rougissant commençait petit à petit à emplir ses pommettes. Une certaine sensation de bonheur semblait l'avoir envahis alors qu'elle regardait les alentours, sûrement pour voir si des personnes qu'elle connaissait se trouvaient dans les environs mais les masques n'aidaient guère à identifier les gens tandis que tous deux se trouvaient démasqués.

Pour Shin, ce n'était guère un problème mais il n'en savait pas encore assez sur Kira pour deviner si cette situation la gênait simplement de par sa nature ou si quelque chose d'autre la titillait, la faisait un petit peu craindre d'être vue. Un rapport avec son travail, les familles, quelque chose ? Sûrement, mais à moins de lui demander directement il n'aurait pas de réponse à cette interrogation et le moment était bien loin de demander ce genre de détails. Tant pis, elle serait gênée et ce ne serait pas grave, cette timidité mêlée à de la gêne était bien appréciée par le jeune homme alors qu'il la découvrait petit à petit sur le visage de la jeune demoiselle. A ce moment, il se sentait heureux de ne pas réagir lui aussi ainsi, gardant le contrôle de ses actes pour en arriver à ce qu'il désirait.

C'est lorsqu'il posa la question à Kira que Shin sentit qu'il avait bel et bien réussi à infiltrer la protection de la jeune demoiselle, défiant probablement ses attentes et la surprenant par cette question inattendue mais à la fois pleine de sens : même si elle était restée bouche bée quelques instants, une réponse aussi rapide ne pouvait comporter qu'une grande part de sincérité et c'est cela qui importait après-tout, il voulait savoir ce qu'elle pensait de lui, de sa compagnie, de sa présence et de leur rencontre en général.

- Euh... Bah... Je l'apprécie beaucoup oui... C'est... C'est d'ailleurs en partie pour vous que je suis venue ce soir, ce genre d'événement, à la base ça ne me plait pas trop.

Ces quelques mots avaient fait rougir la jeune femme, certes, mais ils n'avaient pas manqué de toucher le jeune homme par leur sincérité, par leur vérité mais aussi par ce qu'ils représentaient pour lui en cet instant. Il devait se retenir de lui aussi rougir, de perdre ses moyens face à cette demoiselle rougissante qui avait su effleurer son cœur, un sourire transparaissait pourtant sans problème sur son visage, un sourire chaleureux. Peu importait pourquoi et comment, le résultat était là et Shin avait eu la réponse qu'il attendait, Kira semblait l'avoir compris alors qu'elle enchaînait aussi tôt par un retour de question pour lui. Après s'être ainsi dévoilée, il était normal qu'elle se demande si tout ceci était réciproque même si les gestes du jeune homme à son égard ne laissaient que peu de doute.

- Et... Et vous ?

A l'entente de ces quelques mots, le jeune homme ne fut pas surpris mais c'est un instant, un millième de seconde de réflexion qui lui fit prendre conscience  de la situation telle qu'elle était vraiment : d'habitude, il n'était pas spécialement du genre à s'attacher, se dévoiler r mais depuis quelques temps il avait pris quelques libertés, en avait dit et fait plus qu'il ne devait et s'était exposé plus que de mesure, jurant avec ses habitudes afin d'être tranquille. Toutes ces actions, ces changements étaient liés à une personne : celle qui se trouvait en face de lui. Était-ce un mal ? Devait-il faire marche arrière afin de préserver sa vie tranquille plutôt que de prendre des risques inconsidérés en s'aventurant vers l'inconnu ? La réponse semblait pourtant évidente.

Le jeune garde du corps glissa alors sa main droite dans ses cheveux, tout simplement gêné de voir s'exprimer ainsi, de devoir mettre des mots sur ces ressentiments qui le traversaient en cet instant. Fort heureusement, l'ambiance générale du bal permettait de se dire que certes, il y avait des gens aux alentours mais qu'ils ne faisaient sûrement pas attention et entendraient encore moins. Bougeant alors pour se retrouver parfaitement face à Kira, il lui effleura la main avant d'entamer quelques paroles.

« Eh bien.. C'est aussi pour vous voir que j'ai été aussi motivé de venir à cet événement et je dois avouer que... Je ne suis pas déçu, vous avez su embellir une soirée déjà grandiose et rien que pour cela... »

Shin écarta alors délicatement les cheveux de la jeune demoiselle de ses mains pour glisser celles-ci sur sa nuque à mesure qu'il s'approchait un peu plus d'elle d'un mouvement doux, lent mais fluide tant il avait l'impression d'avancer avec précaution vers Kira. Alors que leurs deux visages se trouvaient maintenant tout près l'un de l'autre, le regard du jeune homme toujours plongé dans celui de la jeune demoiselle, presque hypnotisé, il glissa quelques mots, presque chuchotés.

« ... Je voudrais vous remercier comme il se doit. »

Ses yeux se fermèrent alors doucement alors qu'il déposait un baiser sur les lèvres de la jeune femme devant lui. C'était ainsi qu'il désirait la remercier de ces bons moments passés, c'était là la réponse parfaite à la question qu'elle lui avait posé, il ne voyait pas de meilleur moyen d'y répondre, ce geste valait tous les mots qui auraient pu sortir de ces lèvres en cet instant.

Le jeune homme clôt en douceur le baiser, laissant leurs lèvres s'effleurer jusqu'au dernier moment avant d'assez reculer la tête pour pouvoir observer Kira, sa réaction car il n'avait aucune idée de comment elle allait réagir, le geste de Shin ayant été plutôt soudain et dicté par son ressenti plutôt que par une quelconque logique. Il ne put cependant s'empêcher de sourire, encore gêné de l'effet que ce baiser soudain avait provoqué sur lui, rougissant légèrement.

« J'espère que...cette réponse vous a convenu ? Même si elle a du en engendrer bien d'autres. »

Un sourire accroché aux lèvres, il espérait que la réaction de Kira serait en accord avec ses pensées et se demandait à quoi il pouvait bien s'attendre en cet instant.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Au bal masqué ohé ohé ! [Event]   Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 EmptyJeu 29 Mai - 23:46



- Zwei... Répond moi franchement... Es-tu amoureuse de moi ?

Ça ne servait à rien de poser une question auquel on connaissait déjà la réponse pas vrai ? Et pourtant, Gaara connaissait la réponse de la jeune fille mais il voulait l'entendre la formuler. Peut-être pour être sûr qu'il ne se trompait pas, pour être sûr que quelqu'un l'aimait, essayait-il de se rassurer ? Oui sûrement, comment être sûr qu'elle ne se moquait pas de lui ? Non, ce n'était pas du style de Zwei et elle avait l'air sincère plus tôt dans la soirée. Le jeune homme se retourna pour regarder la jeune femme et attendit la réponse.

Zwei avait l'air mal à l'aise, ne savait-elle pas quoi donner comme réponse ou le jeune homme avait fait fausse route depuis le début ? Non impossible ! Tout était là depuis le début, le QG, la forêt, chez lui et là maintenant à la fête... Tout était là, tout prouvait que la jeune fille aimait le garçon mais il voulait vraiment en être sûr, que ses soupçons lui soient confirmés. Peut-être qu'elle n'osait tout simplement pas avouer ses sentiments de peur des réactions du jeune homme ; Mais ce dernier s'était promis de ne plus lui faire de mal et puis, plus il lui parlait, plus il se rendait compte que lui aussi partageait ses sentiments.

- Oui, C'est vrai, je t'aime...même si je sais que ce n'est pas réciproque...

Ça y est, la réponse était tombée, le doute qui planait au-dessus des deux jeunes gens était résolus ; Les réponses à ses questions étaient là dans une simple phrase. Et maintenant Zwei lui demandait la même chose, enfin, le jeune homme avait plus l'impression que cette dernière phrase était plus pour elle-même mais il se devait d'y répondre. La sincérité se voyait là, sur son visage et Zwei disait la vérité, elle le pensait vraiment alors pourquoi ne pas tenter l'aventure ? Après tout, qu'est-ce qui empêchait le jeune homme de tomber amoureux pour une fois ? De connaître l'amour ?

Alors qu'il allait lui répondre, la jeune Elementis tourna les talons et s'éloigna de Gaara. Ce dernier ne comprit pas tout de suite pourquoi elle s'éloignait ainsi, ne voulait-elle avoir la réponse du jeune homme ? Si bien sûr que si, mais Zwei avait sûrement peur de se prendre un vent. Au début, l'Elementis la regarda s'éloigner sans rien faire, si elle ne voulait plus passer la soirée avec lui il devait le respecter. Tout à coup, la voix qui le suivait partout lui disait d'aller la rejoindre et de lui montrer ses sentiments, pourquoi donc ? Mais pourquoi pas, surtout qu'à cet instant, Gaara était prit de remords car il se rendit compte qu'il ne voulait pas la perdre, pas elle...

D'un coup, l'Esprit du sable releva la tête, enfin sortie de ses pensées pour prendre le même chemin qu'avait emprunté Zwei afin de la rattraper. Une fois près d'elle, il lui attrapa le bras afin de la retourner délicatement vers lui ; Que devait-il faire maintenant ? La voix lui disait de tenter quelque chose, de lui prouver ses sentiments mais comment ? Sans vraiment réfléchir plus longtemps, le jeune homme retira délicatement le masque de la jeune fille afin de voir son visage. Là, il fit quelque chose qu'il n'avait jamais, quelque chose que personne ne s'attendait pas même lui ; Il se pencha légèrement afin de déposer un baiser sur les lèvres de Zwei.

Mon dieu... Voilà que Gaara était réellement tombé amoureux et cette fois il le lui montrait, elle avait réussit à briser sa carapace et ça devenait naturel de lui montrer. Pour une fois, depuis 7 ans, la voix qui le suivait de près le félicitait pour cet effort, qu'il avait bien fait de montrer enfin ses sentiments et d'accorder sa confiance à cette jeune fille. Alors ça y est, Gaara allait enfin s'embarquer dans une vraie histoire d'amour ? Allait-il enfin faire réellement confiance à cette jeune fille au point de la protéger et lui donner sa vie comme dans toutes ces histoires à l'eau de rose ? Qui sait, peut-être ?

Le jeune homme se recula ensuite après ce baiser, il ne savait plus trop où se mettre ni quoi faire, peut-être qu'elle l'avait prit mal et là, il s'attendait à recevoir une baffe de sa part... Mais en même temps, n'était-ce pas ça qu'elle voulait ? Une réponse sur les sentiments du jeune homme ? Il la regarda quelques instants, ne sachant plus où se mettre ni quoi faire. Ne voulant pas laisser un blanc si grand, Gaara prit la parole et pour une fois, il n'avait pas sa voix aussi grave et dure que d'habitude.

- Ça répond à ta question ?

Pour une des rare fois de sa vie, le jeune homme lui lança un sourire plutôt gêné... Mais qui lui arrivait-il ? Il montrait de plus en plus ses sentiments avec elle, il était de moins en moins fort... Et si il l'avait tuée l'autre jour près de la rivière ? Serait-il vraiment heureux ? Aurait-il connu le bonheur et l'amour comme lui proposait Zwei ? L'inconnu ne rassurait pas le jeune homme mais après tout pourquoi ne pas tenter ? Se rendant compte aussi que cette scène aurait pu déranger la jeune fille, il reprit aussitôt la parole.

- Euh.. Je... Je suis désolé Zwei... Je... Je ferais mieux de te laisser ; Si tu veux passer la soirée avec quelqu'un d'autre, vas-y.

Si Zwei était partie, c'était sûrement pour rejoindre quelqu'un ou bien rentrer chez elle alors autant la laisser partir si elle ne voulait plus de lui. La regardant une dernière fois, le jeune homme baissa ses yeux pour la première fois de sa vie... Avait-il honte ? Il ne le savait pas lui même... En tout cas, c'est d'un pas non assuré, encore une fois qu'il prit la direction de la sortie du gymnase, prêt pour rentrer chez lui. Il n'avait plus rien à faire ici, si la jeune Elementis voulait s'amuser ailleurs, qu'elle le fasse mais si elle voulait le rejoindre, qu'elle le fasse aussi ; Au point où en était l'Elementis, il serait capable de rester toute la soirée dans ce lieu pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Au bal masqué ohé ohé ! [Event]   Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 EmptyDim 1 Juin - 0:46


La journée s'annonçait longue et laborieuse: j'avais du pain sur la planche. Depuis quelques jours, à partir du moment même où les festivités s'annoncèrent, j'eus des très importantes commandes. J'avais du préparer une dizaine de paniers, plusieurs vases et des bouquets divers qui, aujourd'hui, allaient décorer les tables, les fenêtres et les rues où on les déposerait. L'arrangement floral était ma spécialité, malgré les apparences. Ceci dit, envoyer les fleurs et m'assurer qu'elles soient arrivées à destination avant ce soir n'était pas mon plus grand souci, non.

Malheureusement, en tant que membre du Conclave, je me devais d'être présent à cette maudite soirée qui était donnée au Lycée Noctem. C'était un façon assez pitoyable de fêter le cinq-centième anniversaire de la ville, ne croyez-vous pas ? Pourquoi est-ce que je devrais faire bonne mine et me mêler à ces ploucs dansants qui, dès que les festivités seront finies recommenceront à se taper sur la gueule ? La paix à Quederla n'était qu'une façade, un fade aperçu du respect que les deux familles portaient envers leurs aïeux et qui laisse gravement à désirer. Bleh. C'est pitoyable et je ne me lasserais pas de le dire.

La musique résonnait dans les rues, qui étaient assez animées. Même dans ces bas quartiers, les gens gens allaient et venaient, se préparant pour ledit bal. D'ailleurs, alors que j'arrosais les plantes et que Gin jacassait avec les chats qui étaient venu nous rendre visite, je réfléchissais à ce que j'allais porter ce soir. Oui, parce que je devais m'habiller correctement et, qui plus est, enfiler un masque... L'histoire du masque ne me gêne pas plus que ça, le problème était de ne pas montrer notre appartenance à une famille. Mon tatouage était facile à cacher mais je ne voulais pas obliger Gin à disparaître, surtout qu'il n'en faisait qu'à sa tête et il était capable de s'inviter tout seul. La meilleure option était de l'amener avec moi et de le faire passer pour un simple animal de compagnie.

D'ailleurs, je comptais me venger pour ce qu'il avait fait au pot des Hamamélis. Ce con avait gratté la terre et démoulé un cake dedans... Une pensée m'apporta une autre et, songeant au fait que je voulais l'étriper, mon chat me donna une idée de tenue. J'avais certes un costard dans ma garde robe mais il n'étais pas très classique... c'était une veste noire et un pantalon noir, tout simplement. Je n'avais envie de ressembler à un pingouin boudiné, je déteste ça. Alors, j'allais faire un petit clin d’œil au Chat du Cheshire.

Après avoir fermé la boutique et avoir mit l'arrosage « automatique » en marche, je suis monté à l'étage, à mon appartement afin de fouiller un peu partout pour voir ce que j'avais comme habits et accessoires. En cherchant parmi ma garde-robe, je vis les chemises de Gérald. Pendant un bref instant, je me sentis figé. Doucement, je pris une de leurs manches, l'approchant de mon visage, la posant contre ma joue. Son odeur était toujours présente ce qui me rassurait et m'attristait, en même temps.

Vous savez ? C'est lui qui a inventé ce système d'arrosage automatique mais il n'avait jamais le temps de le finir. Après son décès, je me suis enfermé dans notre maison et j'ai fait la loque pendant quelques jours du moins, jusqu'à ce que je trouve ses cahiers de bord et ses plans inachevés. J'avais alors décidé d'honorer sa mémoire plutôt que de me laisser anéantir par sa mort. J'avais la haine envers celui qui avait la chance de partager un lien génétique avec lui mais je devais faire mon deuil subtilement. Il n'aurait pas voulu que je devienne dingue ou que je fonce contre les Elementis la tête baissée. Alors je me suis mis à étudier, j'ai recalculé les volumes que sa machine requérait et ce dont j'avais besoin afin de la construire. Il s'agissait, tout simplement, d'une chaudière à vapeur sur laquelle il y avait une pompe d'eau à air comprimé reliée à un récipient pouvant contenir jusqu'à cent litres d'eau et des tuyauteries ayant des petits trous. L'air chaud se dilatait et ouvrait forçait les valves, créant un vide qui aspirait l'eau de la cube et le conduisait par les tuyaux sans pour autant la chauffer.

De cette façon, on créait une sorte de pluie artificielle à l'intérieur de la serre. Puisqu'il fallait bomber manuellement l'air de la pompe, il fallait faire attention car on pouvait faire moins, mais pas plus à risque que la machine explose. Elle pouvait s'arrêter seule, oui, puisque j'avais minutieusement calculé le temps d'arrosage afin de ne pas inonder la serre inutilement. Il y avait trois cas pour lesquels la machine pouvait s'arrêter automatiquement : Qu'il n'y ait plus d'eau, qu'il n'y ait plus de bois dans la chaudière et/ou que l'air comprimé ait été épuise. D'ailleurs, en se servant de ces trois variables, on pouvait contrôler le temps maximal pendant lequel l'arrosage était en marche. Ingénieux, n'est-ce pas ?

Au moment même où je humais l'odeur de mon mentor, Gin est entré en se secouant les pattes et m'a ramené à la réalité. C'matou râlait parce qu'il avait marché dans une flaque d'eau, dégoûté. Je vais lui donner une raison de râler, moi. AH ! En tournant la tête pour le regarder, j'aperçus certaines de mes poupées en porcelaine ainsi qu'un ourson en peluche assez grand que Gérald m'avait offert quand j'étais enfant. Il l'avait gagné dans la fête foraine. Un sourire en coin étira mes lèvres : ma vengeance était proche, elle allait avoir lieu dans les minutes qui s'en suivraient puisque, rapidement, j'ai choppé c'grumpty cat, j'ai prit les lunettes de l'ourson et les habits d'une des poupées qui avait plus ou moins la taille de Gin. Voilà~ : un chat antiquaire.

Défense de l'enlever ou de disparaître durant la soirée au gymnase. Compris ? lui soufflais-je en le posant sur le lit.

Beuh. Je l'air de rien dans cette tenue, Jason ! Allez. T'es vraiment pas sympa, vieux... miaula-t-il en gonflant son pelage, rabattant ses oreilles en arrière.

Tu n'as pas l'air de rien, pouffieux. Tu as l'air juste débile, pour changer. En plus, tu as prit du lard. Il falloir que tu fasses attention, je n'ai pas envie de traîner une boule de graisse de trente kilos partout. ajoutais-je en retournant près de mon armoire. J'ai sorti le costard que j'ai mentionné tantôt ainsi qu'une chemise couleur prune ayant appartenu à Gérald.

Je n'avais jamais porté mon costard et je ne me souvenais pas non plus de qu'il était aussi cool. Il avait des sangles sur les manches dont celles des poignets étaient reliées par une chaîne dorée, des boutons dorés, une poche à fermeture éclair avec un mad cat brodé dessus. Le pantalon avait une coupe droite et suffisamment ample pour pouvoir mettre des bottes avec et les cacher en dessous mais il n'avait pas de poches. Après avoir enfilé le tout, j'ai prit une longue écharpe en fourrure noire, un ruban noir et blanc -que j'ai attaché autour de mon cou- ainsi qu'un masque vénitien colombien faisant un clin d’œil à mon rang.


Seulement le conclave pourrait apercevoir cette subtilité dont je faisais rarement preuve, à l'heure de m'habiller. Il faut dire que, niveau significations, ma tenue était assez tordue et mesurée, quoi que l'on puisse croire. Même ma coiffure avait été soigneusement choisie... Pas par moi, certes, mais Mère Nature ! J'avais juste détaché mes cheveux. Pas brossés, pas arrangés. RIEN. Ils étaient très bien tels qu'ils étaient.

Après cela, je suis retourné à la boutique et j'ai allumé le gramophone avec un disque de musique classique et d’opéra. Les plantes adorent ce genre de musique, leurs vibrations les font grandir en meilleure santé. Si les gens savaient à quel point il est simple de chouchouter une plante pour la rendre plus belle... Mais non, je n'ai pas envie de leur donner une culture, à ces ignares. À présent, il était temps pour nous de quitter la maison et de nous rendre au lycée. Même si je risquais de me faire chier dans ce genre de soirée, j'avais toujours l'occasion d'emmerder autrui. Eh hey ! Souhaitez la bienvenue à ma logique, grâce à laquelle tout le monde doit en prendre si, moi, j'en prends. Voyons, je suis quelqu'un de solidaire, je partage ma bonne humeur et mes moqueries, surtout même avec ceux qui n'en veulent pas.

Le trajet jusqu'à cet établissement relou (qui rassemblait -malheureusement- près du 68,5 % des pecnots appartenant aux nouvelles générations -et autres, hein ? Il n'y avait pas que des chiards, hélas-), s'était passé sans encombres. Gin était fatigué de marcher donc, si je refusais de le laisser retourner au tatouage, je devais me le coltiner. Par conséquent, j'ai dû le garder dans les bras. Devant le gymnase, deux gardes surveillaient tous ceux qui daignaient d'entrer ou sortir de l'enceinte. J'avais été informé du fait qu'il allait y avoir un Elementis et un Domae mais eux, ils ne fallait pas être un génie comme moi pour comprendre qui était qui... La règle du « pas montrer à quelle famille on appartient » ne s'appliquait pas sur eux, ou quoi ? Quoique, les autres étaient idiots et n'avaient peut-être pas compris ou n'y avaient prêté attention. Même si durant ces festivités on imposait un cesser le feu, l'envie de faire des misères aux Elementis, n'avait pas manqué son rendez-vous.

Il y avait beaucoup de monde. TROP de monde, même. Malgré tout, la musique était passablement bonne et il y avait de la nourriture, des gâteaux, qui plus est ! Mes fleurs étaient arrivées avant moi, bien entendu... Elles étaient là depuis le début de la soirée, décorant le buffet, comme prévu.

Droit, fier et souriant, comme d'habitude, j'avançais dans la foule, sans vraiment me soucier de ce qui se passait autour de moi. Je détaillais certains individus que je connaissais car, malgré leurs masques, ils étaient reconnaissables et ce, facilement, selon moi. Déjà, la seule raison pour laquelle je pouvais balayer le gymnase du regard, c'était parce que j'avais cru comprendre que Max et Greg allaient venir. Même si bon, à cet instant même, vu que les autres étaient à l'avance (non mais, j'suis jamais en retard, quoi que vous disiez !), ils doivent être en train de s'envoyer en l'air dans un coin.

Malgré ma tenue et ma taille, j'étais plutôt discret, comparé à certains... Même si je voulais pas leur accorder ne serait-ce qu'un regard, ils entraient impérativement dans mon champ visuel. Ceci-dit, quelqu'un échappa à mes yeux, puisqu'on trouva le moyen de me percuter avec un truc long et dur. OUH ! Pourquoi est-ce que vous ricanez ? Vous êtes cons ou vous le faites exprès ? Non, non, on ne m'a pas bifflé.

Oups, mes excuses. Vous allez bien ? s'excusa l'homme qui venait de me cogner avec son engin.

Je me tournais vers lui, le détaillant rapidement : il était torse nu, assez musclé, plutôt virile, asiatique, brun aux cheveux courts et... il était plus petit que moi d'une dizaine de centimètres, si on comptait les talons de mes bottes. En sommes, il était agréable à l’œil et, en plus, il avait baissé la tête. Bwarf, je ne pouvais que le pardonner.

Eh bien... la soirée va être longue... souffla-t-il, visiblement gêné.

Tu es pardonné, parce que t'as une bouille de touriste. Tu n'es pas du coin, hein ? lui répondis-je en élargissant mon sourire. Bienvenue à Quederla, voyageur. N'hésite pas à piquer des trucs dans le buffet, ils sont là pour ça. Ceci dit, je te conseille de faire attention, si tu cognes quelqu'un d'autre avec ce truc, je doute que ça fasse plaisir. D'ailleurs... ajoutais-je avant de me pencher vers lui. Je ne savais pas qu'on permettait les armes, ici. Les gardes doivent être fatigués pour ne pas avoir vu passer cette chose. lui murmurais-je au creux de l'oreille.


Je ne savais pas exactement ce qu'il y avait sous le tissu mais ce n'était pas une lance, puisque le bout était plus large que le reste. Ça n'avait pas l'air d'une épée ni d'un glaive, je sais de quoi je parle, parce que je sais à quoi ça ressemble. Ceci dit, je ne connais pas vraiment les armes d'hast. Je me suis redressé gardant le sourire.

Je me forçais de ne pas grimacer en voyant que quelques pétasses nous lorgnaient indiscrètement. Elles étaient en train de parler près du buffet et ne dansaient pas. J'allais sûrement être leur prochaine victime mais, ça tombe bien, une tignasse rose allait les sauver d'une pitoyable et rude chute.

Excuse-moi, j'ai quelqu'un à saluer. dis-je à ce touriste passablement violable.

J'ai soulevé Gin, qui faisait la tronche et j'ai salué le c'type en remuant sa patte doucement. Ensuite, je me suis éclipse, sans même regarder le groupe de singes à nichons qui nous mataient. Je n'ai rien à voir avec l'autre paumé, donc, je lui laisse le merdier à lui. Maintenant, c'est lui qu'on matera, puisqu'on a dû le remarquer davantage.

Meh. Ladite femme aux tiffes roses était en compagnie d'un gars plus vieux qu'elle, brun aussi, cheveux courts et... plus petit que moi, lui aussi. Il était à la bonne taille, pour Kira, de toutes façons. Il lui fallait un nain. Mwe hue huehue~ ! Je me suis pointé près deux et, pour changer, j'eus une irrésistible envie d'enquiquiner mon aînée. Je pris un faux air surpris -puis outragé- en les regardant puis j'ai posé une main sur l’épaule de Kira.

HAN ! Tu m'avais dit que tu n'allais pas venir... Beuh. Ça se comprend, tu as trouvé un copain, à ce que je vois. C'est normal de vouloir venir avec, mais tu n'avais pas besoin de me mentir, j'aurais parfaitement compris, tu sais ? lançais-je avant soupirer, changeant encore d'expression, cherchant à paraître triste. Une chance que j'étais un bon comédien~. N’empêche, après notre histoire, on avait dit qu'il n'y aurait pas de cachotteries, entre nous. Tu me l'avais promis et ça me déçoit énormément que tu n'aies pas confiance en moi... continuais-je en retirant la main de son épaule, reculant d'un pas.

Gin s'est mis à me grimper dessus, afin de pouvoir s'installer sur l'une de mes épaules, calé contre l’écharpe à fourrure. Il regarda ailleurs, pas pour le moins intéressé par ma petite scène de kabuki. Il préférait zieuter la bouffe se mettant à ronronner bruyamment dès qu'il aperçu les crevettes : oh que oui, il les adorait.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Théodora Fleming

Théodora FlemingMessages : 2952
Date d'inscription : 15/08/2012


Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Au bal masqué ohé ohé ! [Event]   Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 EmptyDim 1 Juin - 17:00




- Et... Et vous ?

Kira avait eu du mal à exprimer ses sentiments comme toujours mais c'était bien la première fois de sa vie qu'elle voulait connaître l'avis de l'autre quant à sa présence. D'habitude, l'As s'en fichait pas mal de l'avis des autres, si ils apprécient sa compagnie tant mieux, ils ne l'aiment pas tant pis ; De toute façon, la vie de la demoiselle aux cheveux roses ne changerait pas. Mais là c'était différent, tout était différent et la Domae voulait vraiment savoir les pensées du garde du corps, sûrement pour savoir où elle allait avec lui.

Shin ne fut pas étonné de sa question, en même temps, cela paraissait logique qu'elle lui demande ça à son tour ; Cependant il avait l'air de réfléchir un peu à sa réponse. Le jeune homme glissa sa main dans ses cheveux, il était gêné et cela se voyait ; Peut-être que lui aussi n'avait pas l'habitude de s'exprimer ainsi... Ils allaient aller très loin ces deux-là si chacun avait du mal à exprimer ses sentiments. Le garde du corps se décala légèrement afin de se mettre face à Kira qui attendait la réponse.

- Eh bien.. C'est aussi pour vous voir que j'ai été aussi motivé de venir à cet événement et je dois avouer que... Je ne suis pas déçu, vous avez su embellir une soirée déjà grandiose et rien que pour cela...

Alors lui aussi était venu pour Kira... Cette réponse fit naître un sourire sur les lèvres de la Rose qui était de plus en plus heureuse de la tournure que prenait cette conversation ; Le cœur de Kira battait à la chamade, elle se doutait de ce qu'il allait se passer par la suite mais elle n'était pas sûre à 100%. Tout un tas de questions étaient en train d'éclore dans sa tête, que devait-elle faire à cet instant ? Laisser faire les choses ou bien arrêter avant qu'il ne soit trop tard et qu'elle mette Shin en danger à cause d'elle ?

Après sa phrase, Shin écarta quelques mèches roses de la demoiselle, glissa ses mains jusqu'à la nuque de Kira. Puis d'un geste doux et lent, il s'approcha de la demoiselle aux cheveux roses dont le cœur battait de plus en plus fort, elle savait ce qu'il allait se passer mais elle ne voulait rien arrêter, ce moment était bien trop beau pour le gâcher. Les visages des deux personnes n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autres, ils se regardaient dans les yeux, comme hypnotisés ; Puis, tout à coup, le jeune homme murmura quelques mots.

-... Je voudrais vous remercier comme il se doit.

Les yeux de la Rose se fermèrent en même temps que ceux du jeune homme qui se pencha afin de donner un baiser à la jeune femme. Tout cela était tellement nouveau pour la demoiselle aux cheveux roses, cette sensation était tellement agréable. Si Kira avait pu hurler son bonheur à cet instant, elle l'aurait fait ; Cela faisait tellement de temps qu'elle n'avait pas été heureuse comme ça, et ce jeune homme avait réussit à briser la carapace que s'était faite l'As pour se protéger. La Domae avait tout oublié, le bal, ses affaires d'As, ses amis... Tout ce qu'il comptait à présent, c'était Shin.

Mais toute bonne chose à une fin ; Le jeune homme se recula mettant fin à leur baiser. Il regarda Kira avec un sourire aux lèvres. Il attendait sûrement une réaction de la part de la demoiselle aux cheveux roses qui ne savait pas comment réagir, elle était heureuse et cela pouvait se voir très facilement. Le jeune homme avait l'air quand même gêné, ce baiser avait été si soudain et sûrement dicté par ses sentiments, il avait peut-être peur des réactions de la demoiselle aux cheveux roses.

- J'espère que...cette réponse vous a convenu ? Même si elle a du en engendrer bien d'autres.

C'est vrai que maintenant les questions fusaient dans sa tête mais elle ne voulait pas les poser pour ne pas gâcher ce moment si magique, rien ni personne ne pouvait le gâcher. Kira ne savait pas trop quoi répondre en cet instant, essayant de trouver une bonne formulation car, d'après ses amis, elle avait prit l'habitude de gâcher les moments les plus romantiques alors forcément quand ils arrivaient, elle évitait de parler mais elle ne pouvait pas laisser un si gros blanc sur tout après ce moment.

- Cette réponse est parfaite.

Kira avait dit cela avec un vrai sourire sur les lèvres, elle était vraiment heureuse et c'était bien la première fois depuis un an. Si Jenny avait été là, elle aurait sauté de joie en voyant cette scène, mais de toute façon, la demoiselle aux cheveux roses lui raconterait tout dans les moindres détails ; Et que penseraient les autres si ils voyaient cette scène en cet instant ? Pourquoi penser aux autres, pour une fois que la demoiselle aux cheveux roses était heureuse et bien, elle voulait en profiter. Profiter de la soirée, de cet événement comme étant Kira et non comme étant l'As des Domae.

Un blanc venait de s'installer entre les deux personnes. Ça y est, la machine était enclenchée et rien ni personne ne pourrait l'arrêter, l'As des Domae était tombée amoureuse. Encore heureux, la personne en face d'elle n'était qu'un simple Habitant et d'après certaines personnes, il ne prenait aucun parti, il devait juste protéger. Cela aurait été plus compliqué si il s'agissait d'une histoire d'amour entre Domae et Elementis et là bien sûr, elle aurait été obligée de reculer ses avances et de lui dire que tout était terminé -alors que rien n'avait commencé- mais le problème était réglé. Rien n'empêchait un membre du Conclave à tomber amoureux.

Tout à coup, ses pensées furent interrompues par une main qui se posa sur son épaule, en tournant légèrement la tête, elle vit qu'il s'agissait d'une personne qu'elle ne voulait pas voir : Jason Smith. Jason était le Joker de la Famille Domae et avait une fâcheuse tendance à embêter la Rose dans n'importe quelle situation, surtout dans celle qui pouvait l'énerver ou la mettre mal à l'aise. En le voyant, Kira lâcha un "oh non pas lui" que les garçons pourraient entendre sans problème... Il allait gâcher ce moment qui était si parfait pour la Rose ; Le Domae d'ailleurs prit un air outré avant de prendre la parole.

- HAN ! Tu m'avais dit que tu n'allais pas venir... Beuh. Ça se comprend, tu as trouvé un copain, à ce que je vois. C'est normal de vouloir venir avec, mais tu n'avais pas besoin de me mentir, j'aurais parfaitement compris, tu sais ?

Kira se tapa le front avec sa main... Lui... Si elle avait pu lui foutre une baffe en pleine figure, elle l'aurait fait, mais l'As ne voulait pas passer pour quelqu'un d'impoli et de désagréable auprès du garde du corps. Mais lui, lui elle le retenait. L'As ne comprenait même pas pourquoi il faisait parti du Conclave, plus il trollait les membres et les membres supérieurs, mieux il se sentait ; Si elle avait été là lors de son admission au Conclave, elle l'aurait refusé mais il avait un an de plus qu'elle à ce niveau là donc elle ne pouvait pas revenir sur les décisions déjà prises.

- N’empêche, après notre histoire, on avait dit qu'il n'y aurait pas de cachotteries, entre nous. Tu me l'avais promis et ça me déçoit énormément que tu n'aies pas confiance en moi...

Le sang de la Rose bouillait et elle se retenait pour ne pas lui mettre un coup de poing dans la figure... Qu'allait penser Shin maintenant ?! Il allait s'imaginer des choses qui étaient complètement fausses, aurait une autre vision de la demoiselle aux cheveux roses qui n'était pas vrai et tout ça à cause de CE type qui avait décidé de gâcher la soirée de la Rose qui avait si bien commencée... Kira lâcha un long soupire histoire de se calmer du mieux que possible, mais elle n'avait qu'une envie, c'est de l'envoyer balader.

En relevant la tête, elle remarqua qu'il avait emmené son chat... Encore heureux que ce n'était qu'un simple chat et pas un loup comme la demoiselle aux cheveux sinon il n'aurait pas été très discret et elle aurait été obligé de le foutre à la porte. En regardant plus en détail sa tenue -qui était plus tôt particulière-, elle remarqua qu'il ne cachait pas vraiment son appartenance aux Domae... Ou alors il passait pour un mec qui adorait les chats. Quel boulet ce mec...

- Primo ce n'est pas mon copain, enfin... Si... Mais non... Enfin je ne sais pas ! Deuzio, il ne s'est rien passé entre nous alors ton petit jeu à deux balle, tu le fais à quelqu'un d'autre ! Et tertio... C'est quoi cette tenue... Plus discret que ça y'a pas...

Elle se retenait de lui en mettre une... Vraiment. Elle lâcha de long soupire, Jason était vraiment une des personnes qu'elle détestait le plus ! Mais en même temps... Que serait sa vie sans lui ? Elle s’ennuierait peut-être sans lui ? Non ! Elle se porterait sûrement mieux surtout maintenant. Le pauvre Shin ne devait pas trop comprendre ce qu'il se passait en ce moment... Kira se tourna vers lui afin de faire les présentations.

- Shin, je vous présente Jason, et Jason je te présente Shin. Jason est... Une connaissance on va dire et il a pour habitude de m'embêter en racontant n'importe quoi.


Je m'exprime en sienna
Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 48712_s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Au bal masqué ohé ohé ! [Event]   Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 EmptyMar 3 Juin - 23:01



- Cette réponse est parfaite.

La situation était des plus plaisante : bien que la gêne occasionnée par ce geste soudain soit tangible et se remarque sur le visage du jeune homme, ce sentiment en côtoyait un autre bien plus agréable, bien plus noble et bien plus rare, un mélange de sentiments qui se découvraient et de ressentis physique. Chez certaines personnes, un baiser pouvait représenter peu mais ce n'était pas le cas du garde du corps. Cette demoiselle aux cheveux rose, Kira, elle l'avait tout d'abord surpris, intrigué puis intéressé et attiré pour  au final la désirer dans un élan qui ne l'avait pas investi depuis maintenant quelques temps.

Certes, l'inconnu planait encore, certes, il y avait des risques, comme toujours, mais en cet instant et à ses yeux il était prêt à se jeter dans l'inconnu afin de découvrir ce que cette partie du futur pourrait bien augurer. Parfois, lorsque la décision ne pouvait impacter que lui, le jeune homme préférait tenter le destin et choisir un chemin périlleux plutôt que de suivre le long fleuve tranquille. La raison s'expliquait assez simplement : il ne désirait pas faire face à la mort avec des regrets, une mauvaise expérience étant bien plus souvent formatrice que les regrets de n'avoir rien fait ne le seront jamais.

La situation actuelle était assez représentative de cet état d'esprit : il s'était quelque peu dévoilé, avais pris le risque de côtoyer une demoiselle dont il ignorait encore beaucoup et dont le peu dont il était plutôt certain aurait pu créer des réticences mais... Cela importait peu, son cœur avait prit part sur la raison en cet instant et le baiser qu'ils venaient de partager était l'acte qui le confirmait. Les quelques mots qui suivirent convinrent parfaitement au garde du corps qui d'un légère hochement de tête fit comprendre à la demoiselle que plus de mots n'étaient pas nécessaires tant il la sentait à la fois embarrassée et heureuse, son sourire semblant prendre le dessus sur ses paroles tant elle était radieuse.

Tout se passait bien, parfaitement bien et rien n'aurait pu le déranger en cet instant, il aurait parfaitement pu rester là de longs instants, le regard plongé dans celui de Kira mais visiblement le destin en avait décidé autrement, ramenant le jeune homme à une réalité plutôt soudaine quand il vit dans son champ de vision apparaître une main sur l'épaule de la jeune femme : quelqu'un était arrivé, et avant même qu'il puisse tenter de reconnaître cette personne, la réaction de la demoiselle aux cheveux roses fut assez équivoque.

- Oh non pas lui

Ces quelques mots eurent le don de faire sortir le jeune homme du monde dans lequel il était plongé, haussant un sourcil devant la surprise d'un tel changement de langage, pour tenter de comprendre à qui il pouvait bien avoir à faire : visiblement, cet homme n'était pas un inconnu, la Rose semblait le connaître mais pas pour le meilleur, bien pour le pire par contre. Qui était-il pour susciter un tel changement de registre dans les propos de la demoiselle au point de la faire réagir ainsi, à haute voix qui plus est. Il aurait la réponse sous peu et alors que cette homme plutôt grand, habillé tel un...chat prit la parole d'un air outré.

« - HAN ! Tu m'avais dit que tu n'allais pas venir... Beuh. Ça se comprend, tu as trouvé un copain, à ce que je vois. C'est normal de vouloir venir avec, mais tu n'avais pas besoin de me mentir, j'aurais parfaitement compris, tu sais ?  »

La réaction de Kira fut immédiat : un facepalm. Fallait-il vraiment des mots pour décrire la situation ? Shin était... surpris, interloqué par cet intervenant surprise dont il ne savait quoi penser. Il ne voulait pas juger cet homme rapidement, mais avec des propos aussi curieux que son accoutrement ainsi que la réaction de la demoiselle qu'il était en train d'embrasser il y a quelques instants, il était difficile de se raisonner et de trouver du bon dans cet individu, du moins dans l'immédiat.

« -- N’empêche, après notre histoire, on avait dit qu'il n'y aurait pas de cachotteries, entre nous. Tu me l'avais promis et ça me déçoit énormément que tu n'aies pas confiance en moi... »

L'homme paraissait pourtant tantôt surpris, outragé puis triste... Quelque chose de louche semblait se tramer et peu importe qui était l'instigateur de cette mascarade, quelqu'un ici prêchait apparemment le faux comme philosophie de vie. Le jeune homme avait pour habitude de ne pas faire preuve de partialité, que ce soit dans sa vie professionnelle où personnelle mais certaines circonstances semblaient pourtant le faire dévier de cette voie quelque fois. Cette situation en était un bon exemple car entre croire une folle au chat version nouveau millénaire et une demoiselle qui avait su le faire chavirer à peine plus tôt, le choix semblait plutôt rapide.

Alors que Shin laissait son regard analyser à la fois le chat et l'homme costumés, ce dernier retira sa main de l'épaule de Kira et recula un peu, laissant à la demoiselle dont l'énervement pouvait presque se palper le soin de s'exprimer par les mots, semblant se retenir d'avoir une réaction bien plus physique.

- Primo ce n'est pas mon copain, enfin... Si... Mais non... Enfin je ne sais pas ! Deuzio, il ne s'est rien passé entre nous alors ton petit jeu à deux balle, tu le fais à quelqu'un d'autre ! Et tertio... C'est quoi cette tenue... Plus discret que ça y'a pas...

Ces premiers mots ne manquèrent pas de faire sourire le jeune homme, il était vrai que de prendre parole en statuant de leur relation à l'heure actuelle n'était pas chose aisée pour statuer, pas après si peu de temps mais cette petite gène couplée à la résultante du moment précédent était plaisante à observer. Visiblement, la colère qu'il avait perçu au sein du regard de la demoiselle aux cheveux roses était bien présente et si tout ceci était une comédie, ce qui semblait être le cas, elle n'avait pas l'esprit à y participer une nouvelle fois, surtout vu le moment qu'il venait d'interrompre.  Cependant, la suite de ces propos eurent cependant l'effet d'une petite étincelle au sein de l'esprit du garde du corps : tant de chats, cela aurait-il tout simplement une signification pour son appartenance à une famille plutôt qu'une simple envie d'original ? Cependant, avant même que le jeune homme finisse sa réflexion, Kira se tourna vers lui afin de l'introduire auprès de ce nouvel arrivant.

- Shin, je vous présente Jason, et Jason je te présente Shin. Jason est... Une connaissance on va dire et il a pour habitude de m'embêter en racontant n'importe quoi.

En plus de lui faire mettre un nom sur le visage de ce Jason, ces quelques mots eurent le plaisir d'achever le cheminement de pensée de Shin quand à leur appartenance à la famille Domae. Non pas qu'actuellement cela eut une quelconque importance à ses yeux mais c'était un petit mystère qui venait d'être résolu en plus d'expliquer quelque peu cette scène surréaliste qui venait de se passer juste devant ses yeux.

Le temps était cependant venu pour lui de répondre au lieu de simplement rester observateur au sein de ce dialogue. Ce n'était pas pour autant qu'il savait vraiment quoi dire, comment s'adresser à cet homme, sur quel ton et comment réagir à ce qui venait de se passer. Si cela n'avait tenu qu'à son avis personnel, il aurait attrapé la main de Kira afin de s'en aller d'ici, se faufilant à travers la foule pour l'emmener en un endroit où ils auraient une conversation moins bizarre, loin de cet individu typique mais cela ne semblait pas être à l'ordre du jour.

Clignant deux, trois fois des yeux, le jeune homme prit une inspiration tandis que se côtoyaient sur un visage un air perdu et désabusé. C'est après un soupir qu'il avança légèrement avant de prendre la parole.

« Eh bien dans ce cas bonsoir... Jason. Je ne peux pas dire que le moment soit spécialement propice à votre intervention mais soit, ce fut l'occasion de rencontrer une nouvelle personnalité. »

Le jeune homme passa alors sa main dans ses cheveux d'un geste rapide, comme pour se recoiffer mais cela augurait surtout un changement d'idée dans son esprit. Vu l'entrée fracassante qu'avait fait cet homme, il n'allait sûrement pas s'en aller tel un coup de vent alors autant tenter quelque chose et ne pas se laisser berner mais bien prendre les devants tant que le garde du corps se trouvait en première position, Kira et Jason écoutant encore ses paroles en cet instant.

Se mouvant délicatement auprès de Kira d'un pas léger, le jeune homme glissa sa main dans le dos de la demoiselle jusqu'à sa hanche avant de déposer un baiser au coin des lèvres de celle-ci, arborant par la suite un sourire plutôt assuré. Si protéger des personnes face à des attaques armées, ce n'était pas une simple plaisanterie qui allait saper son moral où sa détermination, non, tout ici était psychologique et aurait peut-être le mérite de surprendre leur interlocuteur.

Un léger clin d’œil destiné à la demoiselle, il tourna ensuite la tête vers l'homme qui se trouvait en face d'eux.

« En effet, désolé pour vous si cette vision a suscité chez vous de la surprise, mais en cette soirée cette magnifique demoiselle est belle et bien ma compagne. Une magnifique histoire qu'il est encore trop tôt pour conter mais voilà où nous en sommes, à votre plus grand malheur semblerait-il, et peut-être celui de votre chat. »

Laissant échapper un léger rire, le jeune homme était plutôt content du choix de ses mots en cet instant et ne se gênait pas pour montrer que la situation n'allait sûrement pas suivre un mauvais cours, bien au contraire. Il reprit cependant un air à peine plus sérieux tandis que sa position à côté de Kira n'avait pas du tout changé, il s'en était même rapproché.

« J'espère que vous profitez bien de la soirée en si bonne compagnie ? »

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Au bal masqué ohé ohé ! [Event]   Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 EmptyMer 4 Juin - 1:13





Ce matin, Meiji s'était levée sans même savoir quel jour c'était. Elle avait, comme à son habitude, enfilé des vêtements de sport, et était partie courir un peu dans la forêt Silva, faire quelques exercices, avant de repasser par la ville où... Elle avait entendue quelque chose d'un peu trop intéressant.

- Ce soir c'est le bal ! avait lancée une jeune femme

- Il paraît que même les membres des deux Conclaves y vont et tout doit se passer sans bavure !

- Ça promet d'être génial !

Le bal... Le Conclave... Meiji l'avait presque oublié ! Thaddeus l'avait invité à ce bal et c'était ce soir ! Quelle poisse ! Elle qui s'imaginait avoir encore une bonne semaine devant elle. Elle n'avait toujours pas trouvé sa robe, ni son masque et elle avait intérêt à s'activer car les magasins allaient être bondés. Elle rentra alors chez elle en petites foulées, se doucha, s'habilla et sortit en ville acheter du tissus, quelques morceaux pour sa robe qu'elle comptait confectionner elle même et surtout, un masque et des chaussures...
Elle rentra ensuite chez elle et se mit au travail. Elle y passa toute la journée mais finalement, le soir venu, sa robe était prête. Elle l'enfila alors, partie se coiffer et même... Se passer un fin rouge à lèvre  avant de poser son masque et de partir pour le bal, une fois l'heure venue, Thaddeus et elle, avaient prévus de se retrouver là bas.
Elle avait laissé toutes ses armes chez elle, enfin, toutes sauf une, planquée dans sa botte. Elle n'avait aucune intention de s'en sortir, mais elle préférait être prudente.

Lorsqu'elle arriva dans la salle... Beaucoup de regard se tournèrent vers elle. Elle portait une magnifique robe, blanche, or et noir, au décolleté plongeant,au manches fines en haut et bouffantes en bas, avec des épaulières et un col haut, ondulé. A son cou, un magnifique ras de cou en dentelles et en bas, la robe était coupée devant à mi cuisses, et gardait toute sa longueur derrière, laissant paraître le haut des cuisses de la jeune femme, puis ses magnifiques bottes à talons, ornées comme le haut de sa tenue. Ses cheveux étaient remontés en en élégant chignon autour duquel deux nattes tournaient, et quelques mèches encadraient son visage élégamment sur le devant.
Elle était somptueuse, et seuls ses cheveux la trahissaient ainsi que ses yeux, derrière son masque doré et si fin.

Elle fut largement gênée en entrant dans la pièce et quelques Elementis la reconnurent et vinrent la saluer avec respect.

Elle regarda finalement autour d'elle en avançant, trouvant la décoration parfaitement réalisée et cherchant surtout Thaddeus qui semblait ne pas être encore arrivé. Elle soupira et percuta alors un homme qui avait une allure de paysan. Elle faillit tomber mais se rattrapa de justesse avant de le regarder.

-Veuillez m'excuser j'étais un peu ailleurs lui dit-elle en le fixant de ses grands yeux vairons

Meiji avait décidé d'être polie, douce et aimable ce soir et puis c'était elle qui était rentré dans cette homme, elle n'allait pas en plus s'énerver. Elle lui fit donc un léger sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Au bal masqué ohé ohé ! [Event]   Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 EmptyMer 4 Juin - 5:40



« Vodka-Martini »

Le bal masqué,


«
Je m’appelle Thaddeus Joplin et je suis un mangeur compulsif.»

Ces mots se sont imposés à l’esprit de Thaddeus alors qu’il était devant l’un des buffets installés spécialement pour le bal de la ville. S’il ne les a pas prononcé tout haut, ce n’était pas parce qu’il était en train de s’empiffrer avec des canapés au pâté de campagne (ce qu’il faisait justement) mais parce qu’il lui semblait que si ils les prononçaient, ils prendraient plus de réalité; dès lors il n’aurait pas d’autre solution  que de suivre la voie rationnelle et d’arrêter de manger. Ce dont il n’avait pas la moindre envie de faire pour une raison tout à fait simple : il mourrait de faim.

Et tout était tellement bon! Bien sûr, il ne pourrait jamais goûté à tous ses plats, sous peine de retourner à la maison avec des maux d’estomac. Il n’avait certainement pas invité Meiji à venir avec lui au bal pour passer la soirée à genoux, la tête dans les toilettes publiques du lycée. En songeant à cette perspective,
Thaddeus quitta prestement le buffet, tout de même à regret. Le buffet avait été pour lui une bouée de sauvetage et en regardant cette mer de monde il se senti redevenir nerveux. Il trouvait que les bals masqués avaient quelque chose de malsain… Il ne voyait pas ce qu’il y avait d’amusant à cacher son visage aux autres, surtout lorsque l’on cherchait quelqu’un à qui ont à donner rendez-vous! Porter un masque permet de dissimuler ses intentions et le jeune homme n’aimait pas du tout jouer aux devinettes. Le seul fait d’acheter un masque l’avait répugné mais il avait encore plus de difficulté à le porter sur son visage. Il avait pris le moins extravagant possible : en cuir noir, cintré de bordures dorées autour des yeux et du masque. Ces vêtements ne possédaient pas non plus un faste particulier, mais il lui allait à merveille. Ce deux pièces complètement blanc et sa cravate rouge était la raison principale pour laquelle il avait tellement faim. Son revenu hebdomadaire y était passé dans sa presque entièreté, masque y compris. Sous sa veste blanche il portait une simple chemise noire et une rose rouge avait été enfilée avec soin en guise de boutonnière.

Thaddeus parcouru la foule de ses yeux jaunes, le visage légèrement crispé. Il s’éloigna peu à peu du buffet, cherchant un visage familier  parmi tous ces masques. Elle n’était peut-être pas arrivée… Ou peut-être était-elle la mais elle ne le voyait pas. Il soupira. Cette réception mondaine semblait réjouir la plupart des gens présent ici. Après tout, c’était un moment de paix dans cette ville secouée par la violence. Et pour cela, il n’avait rien contre. Il regarda ces gens danser et s’amuser, ce qui le plongea dans une profonde déprime…

Thaddeus retourna au buffet, commanda un vodka-martini, s’éloigna avec le verre et s’appuya dos au mur en mâchonnant l’olive au bout du cure-dent.  


Codage by TAC


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Au bal masqué ohé ohé ! [Event]   Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 EmptyMer 4 Juin - 23:02





Après le petit incident de l'homme qui s'est prit la manche de mon Guandao dans la figure, celui-ci semblait très amical, pour quelqu'un d'une taille aussi imposante. Il m'a même accueilli personnellement dans cette ville.

- JASON : Tu es pardonné, parce que t'as une bouille de touriste. Tu n'es pas du coin, hein ? Bienvenue à Quederla, voyageur. N'hésite pas à piquer des trucs dans le buffet, ils sont là pour ça.
- OUGI : Vraiment ? Il permettraient à un voyageur comme moi d'y participer ? Je n'ai même pas été invité.

Oui, généralement, quand vous voyez un pauvre arriver auprès de vous pour vous demander soit de l'argent, soit de la nourriture, on a tendance à garder ses distances. Je n'ai pas l'habitude que l'on vienne me proposer ce genre de chose. Je devrais peut-être essayer, mais dans ce cas, je n'en mangerai pas beaucoup. Premièrement parce que je ne me suis pas encore senti à l'aise, et deuxièmement, quand on est habitué à manger de la nourriture à la chasse, on ne peut pas se goinfrer d'emblée de nourriture cuisiné. Le changement serait trop flagrant et cela pourrait nous être fatal... et je n'ai pas envie qu'un cuisinier se fasse accuser d'empoisonnement.
Il a dit le nom de cette ville. Quederla, c'est bien cela ? Je n'ai pas l'impression que ce soit commun, comme nom de ville.
La personne ne semblait pas avoir fini de parler


- JASON : Ceci dit, je te conseille de faire attention, si tu cognes quelqu'un d'autre avec ce truc, je doute que ça fasse plaisir. D'ailleurs... je ne savais pas qu'on permettait les armes, ici. Les gardes doivent être fatigués pour ne pas avoir vu passer cette chose.
- OUGI : A vrai dire, il y a deux minutes, une personne vient de me voler mon précédent chapeau sous mon nez. Je craignais donc qu'on ne réussisse à voler mon arme derrière mon dos pour en faire une mauvaise utilisation ou pour carrément la vendre. C'est un trésor transmis par mon père, vous savez.

Mais je n'avait pas eu le temps de finir de parler que la personne s'éclipse. C'est la coutume de disparaître comme ça devant les gens ? Ce n'est qu'après avoir aperçu ces filles habillés de façon très provocatrices que j'ai compris la raison de cette fuite. Elles avaient les yeux braqués sur moi, et j'avais des doutes sur l'activité qui allait suivre. Du coup, j'ai décidé de prendre la fuite moi aussi. J'ai traversé un peu toute la pièce rien que pour échapper au regard de ces personnes. Ah et d'ailleurs, je n'ai toujours pas vu la fille qui a mon autre Sakkat.

Je me suis donc retrouvé de l'autre côté de la pièce, caché par la foule qui s'y trouvait. Finalement, j'ai décidé d'aller prendre un peu du buffet proposé pour me changer un peu les idées, en espérant ne pas en devenir obsédé. Il y a une table pas loin de là où je me trouvait, alors j'allais m'y diriger. Et c'est au moment où j'allais emboîter le pas qu'une autre personne me percute. En voyant la façon dont elle était habillée, je me demandais s'il fallait me dire "Oh non, encore une autre de ces filles". Elle me fixa alors et me dit tout simplement :


- MEIJI : Veuillez m'excuser j'étais un peu ailleurs.
- OUGI : Hein ? Oh ce n'est rien. Il y a de la foule ici, donc c'était un peu obligé que ça arrive.

Cette personne semblait plutôt calme. Et maintenant que j'y pense, c'est la coutume des personnes habitant cette ville de disparaître tout de suite après avoir entamé une discussion, alors puisque j'avais besoin de renseignement, c'est maintenant avant qu'elle ne se volatilise.

- OUGI : Excusez-moi, auriez-vous aperçu une fille qui porte actuellement le même chapeau que moi ? Elle semble avoir oublié son masque, alors je doit le lui rendre.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Au bal masqué ohé ohé ! [Event]   Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 EmptyVen 6 Juin - 21:05





Lorsque la jeune femme s'excusa, l'homme répondit immédiatement

-Hein ? Oh ce n'est rien. Il y a de la foule ici, donc c'était un peu obligé que ça arrive.

La jeune femme acquiesça. Ce jeune homme a l'allure plutôt atypique était pourtant très courtois et elle apprécia. Heureusement malgré tout qu'elle portait un masque car elle était aussi gênée de sa tenue que de son attitude si douce...

-Excusez-moi, auriez-vous aperçu une fille qui porte actuellement le même chapeau que moi ? Elle semble avoir oublié son masque, alors je dois le lui rendre.

Meiji regarda son chapeau et réfléchit un instant, mais elle eut beau chercher, elle ne voyait pas une autre personne qui aurait porté celui ci, elle secoua alors négativement la tête

-Non je suis désolée je ne vois pas, je suis arrivée il y a peu alors je n'ai pas vraiment eu le temps de voir, j'aurais bien voulu vous aider.

Elle cru alors apercevoir une tignasse blonde familière non loin du grand buffet. Thaddeus était-il là ? Son cœur fit un bond dans sa poitrine et elle regarda le jeune homme avec qui elle discutait.

-Je vais prendre congé, amusez vous bien ici, nous nous recroiserons peut-être lui dit-elle alors avec un léger sourire avant de lui faire un petit signe de tête puis de se diriger vers la tignasse blonde qu'elle avait aperçue.

Elle pressa le pas, si c'était Thaddeus elle ne voulait pas le louper. Mais elle déchanta en arrivant près de la personne... Non, il n'avait rien à voir avec son médecin, c'était un jeune homme bien plus jeune, il portait un masque qui cachait la moitié de son visage et un simple jean avec une chemise. Elle soupira alors et se dirigea vers le buffet, simplement pour prendre à boire.
Ce fut en se retournant qu'elle le vit alors, juste devant elle, adossée contre un mur, son verre dans la main, dans un costard blanc magnifique qui taillait son corps déjà bien fait, une chemise noire dessous avec une cravate rouge, même couleur que la rose à sa boutonnière. Son masque était simple mais elle aurait pu reconnaître celui qui se cachait dessous entre mille. Elle sourit et le regarda un moment.

-Bonsoir Thaddeus... dit-elle alors les joues rosées, elle devait avoir l'air ridicule ainsi accoutrée alors que lui était si classe...

Elle avait maintenant du mal à détacher son regard de lui, il était déjà très classe lorsqu'il était venu dîner chez, elle, elle n'aurait jamais imaginé qu'il puisse l'être encore plus. Elle se demanda si elle ne virait pas un peu fanatique envers le jeune homme, son admiration pour lui semblait être sans bornes. Elle avait presque l'impression d'être dans l'une de ces histoires à l'eau de rose, vu le contexte dans lequel ils se retrouvaient... Un bal... Sans l'avoir dit à quiconque, Meiji s'était pourtant entraînée à danser ces derniers jours, elle s'était dit qu'ils auraient peut-être l'occasion de danser ensemble et au cas ou...
Elle se sortit cette idée de la tête et le regarda de nouveau.

-Tu... Tu vas bien ? Tu attends depuis longtemps ? Demandât-elle

Si ça se trouvait ils s'était loupés, il était peut-être même arrivé très tôt et elle en retard... Elle n'espérait pas, mais ce n 'était pas improbable.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Au bal masqué ohé ohé ! [Event]   Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 EmptySam 7 Juin - 18:02



Je pars à la recherche de boules modelantes pour les mettre dans les oreilles de ma fille. Enfin je pense que ça doit se trouver quelque part, car ils sont obligés d'en mettre à disposition lors d'un concert.
Je marche plutôt rapidement près la scène, avec Alma reposant sur l'un de mes bras, sa tête posée sur mon épaule. Elle est une petite fille très calme qui ne gigote pas beaucoup, mais je sens sa tête se tourner de temps en temps pour regarder autour d'elle ce qu'il s'y passe.
Alors que j'approche de la scène à grands pas, mon bout de chou s'est retournée jusqu'à regarder dans la même direction que moi. Elle semble regarder quelque chose. Où plutôt quelqu'un !
En effet un personne vient d'apparaître soudainement devant moi. Mon dieu comment cela peut-il être possible ? Il n'a pas l'air d'être vivant, il est tout lucide, transparent ! Sur le moment j'ai sursauté, et je me suis raidie de partout. Qui est-il ? Comment fait-il ça ? C'est incroyable je n'ai jamais vu ça ! C'est un jeune homme au cheveux bruns et aux grands yeux bruns, il porte des lunette d'aviateur sur la tête.

_ Coucou ! Elle est trop mignonne ta petite fille ! Elle s'appelle comment ?

Au début j'ai cru que j'hallucinais et que ma tête me joue des tours. Mais ma fille le voit aussi, donc je ne suis pas seule à le voir. Je ne sais pas trop comment réagir, mais il affiche sur son visage un grand sourire, tellement sincère et beau que je ne pouvais pas rester plus longtemps raide comme un bâton à le craindre. Il n'a pas du tout l'air méchant, loin de là, mais il me faut savoir qui il est, le comment du pourquoi ! Si c'est réellement un défunt, où seul son esprit à réussi à survivre et ère sur la terre, il me faut savoir comment est-ce qu'il a réussi à faire cela. Vous imaginez une seule seconde pouvoir revoir son mari et ses parents défunts ? Pour qu'Alma ai l'amour paternel qui lui manque, et que je retrouve l'amour de ma vie, celui qui me manque depuis tellement longtemps. Je me suis mise tellement à penser que je lâchais tout à coup une larme sans m'en rendre compte. Je sens les petites mains de ma fille s'agripper à ma robe alors qu'elle regarde le jeune homme qui lui adresse un grand sourire en se penchant vers elle.
J'essuie les quelques larmes qui coulaient sur ma joue et lui esquisse un sourire.

_ Bonsoir jeune homme. Merci beaucoup, elle tient cela de son père mon petit crapaud. Son petit nom est Alma. Et toi comment t'appelles-tu ?

J'hésite toujours à lui demander qui il est, je ne veux pas le brusquer mais j'ai besoin de savoir !
Quelques instants plus tard une femme de mon âge environ s'approchait de nous. Elle est magnifiquement vêtue d'une robe majestueuse, ainsi que d'un masque assorti et d'un petit chapeau. Ses cheveux sont d'une couleur sublime et font ressortir la couleur de ses yeux. Elle a l'air douce et a premier abord je n'ai pas besoin de la craindre, Alma ne recule pas devant son approche.

_Bien le bonsoir, demoiselles, sieur... Puis-je me joindre à vous, quelques instants ?

Sa voix reflète tout autant l'impression que son physique me donne, elle est douce. Je lui adresse donc un sourire communicatif. Je regarde alors mon interlocuteur en lui faisant un petit signe de la tête. Je me retourne donc vers elle tout en posant Alma au sol en lui tenant la main.

_Bonsoir ma demoiselle, bien sûr ça nous ferra plaisir de faire votre connaissance !

Je me sens rassuré de constater que elle peut aussi le voir. Mais j'ai l'impression que ce n'est pas la première fois qu'elle voit ce genre de phénomène, on dirait même qu'elle en a l'habitude, ça ne la percute pas plus que cela. Oh et si c'est quelque chose de courant à Quederla, mais que Kira ne m'en a pas parlé ?? Peut importe il faudra que je lui pose la question, j'ai vraiment besoin de savoir.



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Au bal masqué ohé ohé ! [Event]   Au bal masqué ohé ohé ! [Event] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Au bal masqué ohé ohé ! [Event]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-