Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment : -11%
PC Portable – HP Pavilion Gaming – ...
Voir le deal
824 €

Partagez
 

 Un garde du corps professionnel [PV Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty
MessageSujet: Un garde du corps professionnel [PV Shin]   Un garde du corps professionnel [PV Shin] EmptyVen 2 Mai - 15:23



Cela faisait déjà deux jours qu'Itami était parti pour une autre ville en compagnie d'un Domae qui devait lui assurer sa protection durant tout le voyage qui devait durer une journée entière donc il devrait déjà être là. D'ailleurs cette personne devait m'informer de leur arriver grâce à une de mes guêpes confiées dans les jours antérieurs. Vu que la Guêpe est assez rapide j'aurai déjà dû recevoir la guêpe indiquant qu'elle était bien arrivée c'est pourquoi je décidais d'en envoyer une autre à la famille de réception afin de transmettre mon message pour leur demander si Itami était bien arrivé à bon port. Vu l'urgence de la chose, je devrais recevoir la réponse dans quatre heures, vers 13 heures donc.

J'avais toute la mâtiné pour m'occuper et faire ce que je voulais, bien sûr je décidais d'aller au QG car après tout ça je n'avais toujours pas fait mon rapport sur cet Élémentis du nom de Gaara et fallait donc que je le fasse pour le ranger parmi les autres dossiers sur nos ennemis. Je prenais le temps de me laver pour ensuite m'habiller comme à mon habitude avec mon kimono, mais ce coup-ci au lieu d'un tout noir, je pris un kimono blanc d'un côté et noir de l'autre. Puis une fois prêt, je me rendis au QG des Domae par les égouts afin de m'y rendre le plus vite possible. C'est extrêmement pratique de naviguer dans les égouts, sous la ville, car il n'y a jamais personne hormis de temps en temps des sans abri ou des criminels, mais ils n'avaient aucune importance alors on les laissait souvent là, ou on les faisait changer d'endroit pour éviter qu'ils se retrouvent par accident chez les Domae.

Lorsque j'étais enfin arrivé à l'intérieur, il n'y avait presque personne, ils étaient sûrement en mission ou faisant leur petite vie tranquille à Quederla sans trop se soucier de la guerre car après tout elle se passe le plus souvent la nuit alors la journée il y avait moins de chance de rencontrer un ennemi. Hormis avec les personnes comme ce Gaara ou bien moi-même. Je me rendis donc dans les archives afin de prendre un papier et un stylo pour m'asseoir et commencer tranquillement à écrire mon rapport. Je voulais ne rien omettre sur cet Élémentis alors j'inscrivais son nom, son prénom, tout ce qui pouvait permettre de le reconnaître aisément comme son tatouage sur le front qui signifiait « Sable » en Japonais, sa jarre, son élément pour ensuite mettre en bas de page la petite note qui disait que si jamais quelqu'un osait le tuer, il aura affaire à moi. Une fois tout rédigé, je rangeais ce dossier dans la partie « Élémentis extrêmement dangereux » avant d'aller à la salle d'entraînement du plus haut niveau pour m'y entraîner.

L'entraînement dura bien deux heures avant que je me stoppais car ma guêpe venait enfin d'arriver et elle me transmit un message, un message d'Itami me disant qu'elle était bien arrivé, mais qu'elle était seule depuis le début ; Car je lui avais demander s'il y avait une personne avec elle pour le trajet. Cela me rassurais qu'elle était arrivée, mais me mettais en colère car le Domae a qui je lui avais demander de l'accompagné ne l'avait pas fait. Ma confiance en les Domae commençait à disparaître de plus en plus car s'il n'était même pas capable de protéger une personne, peut-être qu'ils n'étaient pas digne de confiance. Malgré tout j'allais ne rien faire contre eux car je l'avais promis au Roi Seryk et leur faire confiance tout de même. Mais j'allais tout de même trouver une façon pour protéger ma sœur d'une façon ou d'une autre.

Pendant que je frappais un mannequin en bois pour me défouler, je foulais dans mon esprit s'il existait un moyen de protéger ma sœur, en dehors des Domae et après un moment de recherche cérébrale, je me souvenais d'avoir lu un dossier faisant part d'un garde du corps qui s'y on le paye correctement, il serai d'accord de bosser donc fallait que je retrouves son dossier afin de trouver son adresse ; Raison pour laquelle je quittais la salle d'entraînement pour me rendre à nouveau dans les archives pour fouiller. Et après une bonne grosse demi-heure, je finissais par trouver le dossier de ce Shin Rudo. Un très bon garde du corps et j'avais même son adresse alors je prenais du papier afin de lui donner rendez-vous dans les égouts à 23 heures précises à un endroit précis, mais pour l'aidé à me retrouver je lui glissa une carte des égouts avec un croix qui signifiait là où il devrait se rendre.

Après avoir fermer enveloppe, j'invoquais des guêpes afin qu'elles transmettent la lettre jusqu'à son destinataire le plus rapidement possible. Cela ne prendrait pas beaucoup de temps pour qu'elle arrive à destination, une petite heure tout au plus je dirai. Il restait énormément de temps avant l'heure du rendez-vous, mais il me restait une dernière chose à faire avant, réunir l'argent pour payer ce professionnel et pour cela j'avais une excellente idée : Prendre l'argent des Domae ! Vu que j'étais tout de même un membre important, du moins que beaucoup on peur de moi, il me suffisait d'avancer pour qu'ils s'écartent et ils auraient trop peur de moi ou de mourir pour oser dire qu'ils m'ont vu vers les coffres du QG. Une fois à l'intérieur, je prenais une immense somme d'argent, mais pas non plus un grand nombre pour évité que cela se repére immédiatement.

Durant le temps restant, j'en profitais pour manger, pour continuer mon entraînement et tout ce que j'avais envie de faire. Et lorsque l'heure s'approchait, je quittais le QG pour me retrouver à nouveau dans les égouts pour me rendre au point de rendez-vous que j'avais décidé. C'était un endroit assez sombre, humide, avec de l'eau sale qui traînait à mes pieds, de la moisissure, des ordures et une odeur nauséabonde, mais c'était un endroit parfait pour une transaction car personne n'aurait l'idée de se rendre ici par pur plaisir. J'attendais donc l'arrivé de ce Shin Rudo dans l'ombre, fallait que je sois sûr que c'était lui car il ne fallait pas qu'un Élémentis tombe sur le message. Raison pour laquelle dans la lettre ce trouvait un code qu'il devait dire en arrivant à l'endroit indiqué pour que je puisse le reconnaître ; Je me montrerais donc uniquement s'il dit : « Les pouvoirs ne servent à rien ».
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty
MessageSujet: Re: Un garde du corps professionnel [PV Shin]   Un garde du corps professionnel [PV Shin] EmptyVen 2 Mai - 23:42

La matinée avait été plutôt tranquille pour le jeune homme : rien de bien inhabituel ne s'était passé. Sorti du lit assez tôt pour avoir une journée productive, il avait suivi son train-train quotidien, déjeunant, se lavant avant d'aller fumer une cigarette à la fenêtre, profitant de la brise matinale pour sécher ses cheveux au grès du vent, accoudé ainsi au premier étage. La vue sur les quartiers résidentiels de Quederla depuis les hauteurs était loin d'être désagréable et en devenait presque un petit rituel de relaxation, tout du moins si l'on oubliait ce qui avait pu se passer pendant la nuit.
Oui, la guerre faisait rage chaque nuit mais il était trop tard pour s'en soucier : à ses yeux, cela devenait même son gagne-pain le plus prolifique, chaque famille désirant que leurs éléments faibles ou importants soient protégé de tout ce qui pourrait leur arriver de pire lors de leurs déplacement. Cela payait bien et malgré quelques déconvenues, les horaires étaient assez variables pour laisser au jeune homme le temps de vivre plus que convenablement.

Midi était passé. Shin n'avait pas perdu de temps à sortir et, après son repos du midi toujours bien mérité, décida d'éclaircir un peu ses affaires en se plongeant dans de la paperasse au sein de son petit bureau : même s'il gardait beaucoup de choses en tête, il était toujours bon d'avoir des informations utiles, des traces du passé et de tout ce qui pourrait potentiellement servir au futur. Là il s'agissait tout simplement de remise en ordre, de suivi et de préparation. Eh oui, son statut d'habitant indépendant, travaillant pour le compte du plus offrant, n'était pas spécialement le plus avantageux au sein de cette ville dont la gouverne était disputée par deux familles. Fort heureusement pour lui, son travail était de l'ordre de la protection et non de l'attaque, cette hypothèse paraissant de loin beaucoup plus problématique, dangereuse mais surtout si peu en accord avec ses convictions.

C'est cependant une curiosité des plus surprenante qui vint interrompre le cours de sa journée des plus ordinaire : alors que les fenêtres étaient encore ouvertes afin de profiter au mieux de l'air revigorant apporté par cette saison, c'est une lettre qui sembla arriver par les airs, portée par quelque chose. Quelle rencontre improbable, mais à y regarder de plus près tout s'expliquait plus ou moins : c'était des guêpes qui portaient ce message. Non pas que cela soit commun ou improbable, dans cette ville il fallait s'attendre à tout, mais cela lui rappelait quelque chose, il vérifierait plus tard. Se saisissant de la lettre, il arrêta de prêter attention aux insectes semblant inoffensifs pour se concentrer sur cette enveloppe, c'était sûrement quelque chose en rapport avec son travail, où alors un très mauvais présage. Il l'ouvrit donc pour en découvrir le message : c'était bel et bien une proposition de contrat, voilà un soulagement.

Shin prit alors quelques minutes pour réfléchir, cherchant à faire des connexions entre ses papiers et son cerveau : il avait déjà entendu parler d'une personne semblable au sein de la famille Domae, l'invocation de guêpes concordait bien dans cette voie. Qui disait Domae voulait aussi dire argent, surtout vu les précautions prises dans la planification du rendez-vous. En plus c'était urgent alors que demander de plus ? Il n'avait rien de prévu après-tout. Tout restait encore sujet à négociation et à rencontre comme pour chaque fois mais c'était peut-être un bon plan qui allait lui permettre de bien rentabiliser son temps de travail. Analysant encore une dernière fois le plan, la lettre et tout ce qui allait avec, il craqua une allumette afin de faire disparaître ce bout de papier dans les flammes, le laissant ainsi seul connaisseur de ce qui allait se tramer.

Se levant, il ferma les fenêtres, s'empoigna de son manteau, de son arme, s'habilla de mise pour sortir et clôt son habitât : oui, il était encore tôt mais c'était l'occasion de tout d'abord manger sur la route, et surtout de ne pas arriver en retard. Il connaissait quelque peu l'endroit du rendez-vous et ce n'était ni joli, ni plaisant, ni bien fréquenté alors autant prévoir son trajet avec une certaine marge libre pour aller dans les égouts. Le voilà donc, trouvant une entrée afin de s'engouffrer dans ce labyrinthe souterrain, sombre et surtout à l'odeur plus que dérangeante mais bon... c'était pour le travail.

Alors qu'il avançait dans ces dédales sombres, approchant du point de rendez-vous, il guettait tout de même quelque mouvement qui aurait pu survenir, au cas où. Malheureusement pour lui, son interlocuteur se cachait sûrement quelque part et ne daignerait se montrer sans aucune animosité que si le code était prononcé. Lui-même ? Il n'était pas si discret que ça, ayant même pris le loisir d'allumer une autre cigarette, à l'allumette, dans le noir, afin d'emplir ses poumons d'un tout autre parfum que celui des égouts, le faisant ainsi être repéré à quelques mètres mais bon, ce n'est pas comme si quelque chose risquait vraiment d'arriver à quelqu'un comme lui, ainsi armé, à ce moment et à cet endroit, alors autant énoncer directement le code étant donné que le lieu en question était juste devant ses yeux.

« Les pouvoirs ne servent à rien.. »


Il prêta l'oreille à gauche, à droite, balaya son champ de vision d'un coup d’œil rapide avant d'esquisser un sourire et de reprendre sa phrase.

« Vous savez, j'ai beau approuver ces propos, ils me vaudraient tout de même quelques... disons, troubles s'ils parvenaient à des mauvaises oreilles alors je vous prie de vous montrer ~ »


Le fait de devoir faire apparaître son client ne lui plaisait guerre, c'était plutôt lui que les gens venaient voir, il avait juste à attendre mais non, ici, sous couvert de la confidentialité sûrement, il fallait jouer aux espions, que de complications. Il attendit donc, la main posée sur la garde de son épée alors que l'autre tenait toujours sa cigarette à demi allumée.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty
MessageSujet: Re: Un garde du corps professionnel [PV Shin]   Un garde du corps professionnel [PV Shin] EmptyMar 6 Mai - 13:51



Cela faisait déjà un petit moment que j'attendais dans ma petite cachette le temps que ce Shin Rudo arrive afin de parler affaire tous les deux. C'était long, surtout à cause de l'odeur qu'il y avait dans les égouts, c'était vraiment horrible. Cela se dégageait de la rivière d'eau verte, de déchets et bien d'autre chose comme des cadavres d'animaux comme des rats. C'était l'horreur de lui avoir donné rendez-vous dans un endroit comme celui-là, mais au moins j'étais sûr que personne n'allait venir ici par simple plaisir car qui aimerai souffrir pour faire une petite balade dans un endroit aussi resplendisant et odorant que celui-ci.

Alors que je commençais à m'ennuyer, je pouvais entendre, malgré le fleuve de déchet, des pas qui se diriger vers l'endroit du rendez-vous ; Sûrement ce fameux garde du corps. Bien sûr je n'avais aucune assurance que c'était réellement lui alors il fallait que je lui fasse passer un petit test, en plus du message donné dans la lettre. Je le voyais, je l'entendais plus exactement, sauf qu'à un moment, je le voyais également ; Enfin pas réellement, car je ne le voyais pas en entier, mais surtout son visage car il venait d'allumer une cigarette pour la porter a sa bouche. C'est vrai qu'il ne doit pas être très habitué à ce genre d'endroit ; Encore nous les Domae on avait légérement l'habitude à force de marcher à travers les égouts pour sortir du QG.

Malgré l'obscurité, je pouvais voir son visage grâce à la cigarette allumée, et il semblait plutôt jeune, mais je ne pouvais pas le dévisager trop longtemps ni précisément car le feu ne pouvait pas m'illuminer comme je l'aurai souhaité. Tout de même je pouvais l'entendre et réussir à savoir ce qu'il portait grâce à mon Ouîe que j'ai améliorer après n'avoir plus aucun sens du toucher et un assez mauvais goût. Je pouvais donc entendre comme une épée dans son foureau ou bien une lame, il devait donc être armé et savoir se battre donc. Il garda un moment le silence avant de parler.


- Les pouvoirs ne servent à rien..

Après avoir dit le code pour prouver que c'était bien lui, je restais caché tout de même par méfiance car je ne pouvais pas certifier que c'était réellement ce Shin Rudo et non un Élémentis. Alors je restais là, les yeux fermer tendant l'oreille pour entendre tout signe d'élément ou d'attaque surprise ou embuscade. Le silence malgré tout ne régna pas longtemps, du moins le silence de l'homme car sinon les égouts eux en faisait assez de bruit assez assourdissant par moment.

- Vous savez, j'ai beau approuver ces propos, ils me vaudraient tout de même quelques... disons, troubles s'ils parvenaient à des mauvaises oreilles alors je vous prie de vous montrer

Il avait parfaitement raison, c'était justement pour cela que je restais caché le temps de m'assurer que c'était bien lui car il avait beau avoir travailler avec les Domae par le passé, je ne l'avais jamais vu et je n'avais aucune description de lui alors je devais m'assurer que c'était bel et bien le garde du corps qui avait une si bonne réputation. Fallait que je me montres pour qu'on puisse discuter, mais avant cela fallait que je prépares un petit piège pour mon invité, non pas pour le tuer ou lui faire peur, mais juste pour voir de quoi il est capable. Alors je fis apparaître vingt guêpes qui sortèrent de mon corps pour se déplacer le plus silencieusement possible, masqué par le bruit de l'eau, pour se placer derrière cet homme afin qu'elles soulèvent un déchet plutôt gros pour se préparer à le lancer le plus fort possible dans l'angle mort de ce garde du corps possible.

Je décidais enfin de me montrer à cet homme en sortant de ma cachette, je me plaçais donc en plein lumière afin qu'il puisse me voir correctement et voir son futur client. Sauf qu'au moment où je venais enfin d'être dans la lumière, les guêpes commencèrent a tourner sur elle-même afin de prendre de la vitesse pour pouvoir jeter l'objet en pleine puissance. Pendant ce temps je regardais l'homme en face de moi qui était maintenant en pleine lumière car la lumière des égouts venait de se mettre en route et qui commençait à illuminer certaine partit de cet endroit nauséabonde.

C'était un homme assez grand, mais plus petit que moi, il n'avait pas vraiment une super carrure de garde du corps, mais les muscles ne faisaient pas tout car il n'avait qu'à voir ma jeune sœur Itami ; Elle n'est pas muclée, et pourtant elle me bat quasiment à chaque dès qu'on doit se battre aux armes. Cet homme était tout de même très beau, jeune, des cheveux courts, un visage très jeune, mais ce qui était marquant c'était surtout le fourreau de son épée qui était très impressionnant, ce balader avec ce genre d'arme n'est pas très pratique ni même ce qu'on pourrait appeler le modèle de discrétion le plus immense qui existe. Mais au cas où qu'il voulait se battre, j'avais toujours mes Saï de cacher derrière mon Kimono prêt à me défendre et le tuer si ce n'était qu'un imposteur.


- Tout ceci n'était qu'un test pour vous Monsieur Rudo. Je me présentes, je suis Takeshi Kuronuma, Domae.

Je venais à peine de me présenter, que mes guêpes commencèrent à arriver à pleine vitesse, faisant un bruit assez significatif qui les caractèristiques tant pour freiner d'un seul coup, faisant voler la pierre qu'elles avaient ramasées plus tôt, tout droit en direction de cet homme en face de moi. S'il savait se défendre, il allait contrer cette petite attaque de rien du tout en un instant avant même que ça le touche. Tandis que moi j'allais rester là, ne bougeant pas, prêt à sortir des guêpes de n'importe quel partie de mon corps au cas où il tente une attaque après avoir esquiver la pierre qui lui fonçait dessus à cause de mes guêpes.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty
MessageSujet: Re: Un garde du corps professionnel [PV Shin]   Un garde du corps professionnel [PV Shin] EmptyMer 7 Mai - 15:15


L'interlocuteur de Shin s'affichait enfin en pleine lumière, sortant de sa cachette une fois que la phrase secrète fut prononcée. Tout du moins, le jeune homme supposait que c'était bien lui d'après la logique des choses. L'homme était plus vieux que lui de quelques années, habillé d'une façon plutôt atypique, avec un kimono, des sandales en bois, le tout respectant une certaine tradition. En regardant de plus près, aidé par les lumières qui luisaient et ainsi permettaient de dévoiler plus de cet homme, Shin remarqua que celui-ci avait été marqué par beaucoup de choses : des cicatrices, bien visibles, se dessinaient sur son visage. Un peu surprenant au premier abord et voulait sûrement en dire beaucoup sur la nature de cette personne.

La seule cicatrice que le jeune homme avait se situait sur sa joue droite, et encore, elle avait presque tendance à s'amenuiser avec le temps. Depuis ce terrible moment, depuis cette cicatrice, il s'était entraîné pour que ceci n'arrive plus, qu'il ne doive plus supporter les marques de son passé, de ses échecs. Car oui, si vous vous faites toucher, c'est un échec, peu importe le point de vue. C'est une des raisons pour lesquelles il avait entrepris ce métier, entre beaucoup d'autres.

Alors que Shin avançait vers Takeshi, il sembla remarquer quelque chose de bizarre dans l'atmosphère : plus qu'un bruit ou une odeur, c'était un ensemble de choses qui n'allaient paset tranchaient légèrement avec la situation. Il s'était montré en pleine lumière ainsi après seulement une phrase prononcée ? A quoi bon rimaient ces simagrées ? Il paraissait un peu trop stressé, méfiant et surtout concentré sur ce qui se passait. L'endroit était pourtant désert, Shin avait prouvé son identité alors quel était le problème ? C'est alors que l'homme au kimono prit la parole, brièvement :

- Tout ceci n'était qu'un test pour vous Monsieur Rudo. Je me présentes, je suis Takeshi Kuronuma, Domae.

A peine s'était-il présenté qu'un bruit plus que dérangeant parvint aux oreilles du garde du corps. Un bruit qui venait de derrière lui. Un bruit qu'il avait entendu plus tôt dans la journée. Des guêpes ? Cela semblait être ça. Mais que faisaient-elles derrière-lui ? Était-ce un test ou une attaque ? Le doute n'était pas permis, il devait réagir et vite !

Le regard lancé en coin vers son angle mort, sa main droite dégaina son arme alors que tout son corps pivotait, laissant cet objet inconnu passer à côté de lui. Son geste de bras continuant, il trancha l'air sans vraiment savoir à quoi s'attendre et ne toucha pas la pierre, qu'il avait vu et laissé continuer son chemin vers Takeshi, mais plutôt ce qui la tenait à savoir quelques unes des guêpes qui s'étaient arrêtées. Pourquoi son interlocuteur avait-il fait ça ?

Toujours dans le même élan, Shin avança d'un coup sec et pointa son katana dans la même trajectoire que la pierre, en direction de Takeshi alors que sa main gauche se posait sur son fourreau, l'ayant détaché se sa ceinture pour pouvoir le manier lui aussi. Défiant alors du regard l'homme au kimono, il soupira avant de s'adresser de nouveau à lui.

« Si vous avez dans l'idée de me tuer, ayez la dignité de le faire de face. Si c'est un simple test, je vous conseille de bien prendre garde à vos actions car les assassins ne sont pas vraiment ma tasse de thé, tant de coups bas... Vous pourriez bien découvrir de nouvelles cicatrices sur votre corps le cas échéant. Je pense ne pas avoir besoin de vous rappeler que vous avez besoin de mes services et non pas le contraire. »

Attaquer la personne qui allait devoir protéger quelqu'un qui lui était sûrement cher. Qu'est ce qui lui était passé par la tête ? Pour peu de tomber sur un garde du corps peu scrupuleux, l'escorte se finirait en bain de sang ou chez l'ennemi, par simple soucis de respect. Espérant une quelconque excuse, Shin toisait toujours Takeshi du regard et de la pointe de sa lame.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty
MessageSujet: Re: Un garde du corps professionnel [PV Shin]   Un garde du corps professionnel [PV Shin] EmptyJeu 8 Mai - 15:50



- Tout ceci n'était qu'un test pour vous Monsieur Rudo. Je me présentes, je suis Takeshi Kuronuma, Domae.

Je venais à peine de me montrer à lui, de me présenter comme il se devait en lui précisant que la petite mise en scène plus tôt était un simple petit test, mais que le vrai test allait commencer sous peu en espérant qu'il le réussisse sinon je partirais sans rien lui proposer et sans le payer bien sûr. La suite des événements allait dépendre simplement de sa réaction vis-à-vis de l'attaque surprise et de la réaction qu'il aura en fonction de mes petites mises en scène. Mes guêpes travaillèrent de leur côté afin de pouvoir lancer une simple pierre dans le dos de cet homme qui était ce garde du corps cité dans les documents de la Famille, mais je voulais voir de quoi il était capable de mes propres yeux.

L'homme dégaina son épée de la main droite, mais pas pour toucher la pierre, non il se contentait de l'éviter en pivotant son corps, laissant la pierre continuer sa trajectoire comme ci de rien était, tout droit sur moi. Malgré la petite vitesse de la pierre, je levais mon bras afin d'attraper ce petit objet d'une main sans aucune difficulté pour que sa trajectoire s'arrête et pour éviter de faire du bruit au risque d'attirer les animaux qui s'y trouvaient. Je souriais du coin des lèvres car j'étais heureux de sa réactivité à cette mini-attaque, mais les mouvements du garde du corps n'était pas fini car il continuait sur sa lancée afin de se retrouver de nouveau face à moi, pointant le bout de son sabre dans ma direction ; Il me menaçait de son épée, du moins c'était l'impression qu'il voulait sûrement me donner.

Je ne bougeais pas, même pas d'un cil. Je le regardais plus en détail, pour voir qu'il avait détaché son fourreau afin de le tenir de la main gauche pour sûrement s'en servir de bouclier au cas où et même de bâton d'attaque au cas de besoin. Le fourreau des épées peut être bien plus dangereux que l'épée elle-même entre de bonne main et s'il avait décidé de le mettre dans sa main de cette façon c'était qu'il savait se battre avec cette drôle d'arme ; Peut-être mieux que sa propre épée qu'il pointait sur moi, prête à me toucher la gorge. Malgré tout il ne semblait pas vouloir m'attaquer, car sinon il l'aurait déjà fait ; L'argent et le travail étaient sûrement les raisons de sa non attaque contre moi donc j'étais sûr qu'il ne tenterait rien tant que je ne lui aurai pas parler de la protection qu'il devra faire pour moi.


- Si vous avez dans l'idée de me tuer, ayez la dignité de le faire de face. Si c'est un simple test, je vous conseille de bien prendre garde à vos actions car les assassins ne sont pas vraiment ma tasse de thé, tant de coups bas... Vous pourriez bien découvrir de nouvelles cicatrices sur votre corps le cas échéant. Je pense ne pas avoir besoin de vous rappeler que vous avez besoin de mes services et non pas le contraire.

J'étais ravis de ses paroles, beaucoup auraient sûrement prit cela pour une offense, mais pour moi c'était plus une réponse parfaite à mon attaque, une personne réactive, bloquant son adversaire et lui laisser une chance de partir au cas où. Il continuait de me menacer avec son épée tout en me fixant du regard, mais je continuais de garder le silence pour faire revenir mes guêpes vers moi, passant juste à côté de ce Rudo, sans le toucher, pour venir se poser sur mon cou avant de rentrer à l'intérieur de mon corps afin de retrouver leur domicile habituelle, mon corps. J'attrapais la pointe de son épée du bout de mes doigts pour lui faire baisser son arme car après tout on avait pas à se battre vu que ce n'était qu'un rendez-vous professionnel où la violence n'était pas de mise. J'étais vraiment content de ses capacités et cela me confortais dans le sens où je voulais qu'il aille protéger ma sœur.

- Vous avez l'air très doué Monsieur Rudo, vous m'en voyez ravis. J'espère que ma petite surprise ne vous a pas déranger car il fallait que je m'assures que vous êtes bel et bien ce fameux garde du corps. Je ne peux pas demander un travail pareil à un imposteur, ou pire à un Élémentis.

Je venais de baisser l'épée de Shin au plus bas que je pouvais en baissant mon bras et une fois cela terminer, je me tournais légèrement pour pouvoir m'adosser au mur car je ne voulais pas rester prêt de cette petite rivière nauséabonde qui abritait certains des plus dangereux alligators de la ville. On devait tout de même s'en méfier pour éviter de se retrouver en charpie ; J'avais beau être fort, mais j'évitais le plus possible de me frotter à eux par peur de perdre un bras, une jambe ou bien pire que ça, la vie. Je ne savais pas si le Brun était au courant pour cette menace, mais en tout cas moi je préférais jouer la sécurité en me collant contre un mur, le plus loin possible de l'eau afin de pouvoir être un peu plus au calme pour lui parler et lui proposer de protéger ma sœur.

- Je n'aime pas tourner autour du pot, si vous êtes d'accord, j'aurai un travail sur longue durée pour vous : Protéger ma Tovarash qui se trouve en dehors la ville jusqu'à que je donnes la date de fin. Si vous êtes d'accord, nous parlerons détails et argent par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty
MessageSujet: Re: Un garde du corps professionnel [PV Shin]   Un garde du corps professionnel [PV Shin] EmptyVen 9 Mai - 4:13


Alors que Shin pointait toujours Takeshi de son épée, concentré en attendant une quelconque réaction de sa part, celui-ci fut tout de même surpris par la scène qui se passait devant ses yeux : les guêpes qu'il avait commencé à découper passèrent à quelques centimètres de lui, manquant presque de lui faire remettre un coup sec dans ces insectes, pour aller se loger dans le coup de son interlocuteur. Il avait beau voir des gens user des dons procurés par le secret des deux familles assez souvent, la diversité de ceux-ci et de leurs manifestations était toujours déconcertante et manquait de distinction à ses yeux. Cela n'ébranla pas pour autant sa concentration, toujours fixe dans une situation qu'il jugeait tendue.

Les paroles prononcées par Takeshi eurent cependant un effet positif : il s'attendait bien à ce que ceci soit un test et non une vraie attaque mais cela relevait du non-professionnalisme. Plus que l'envie de vraiment se battre, c'était cet irrespect qui l'avait fait monter aux créneaux, surtout en voulant l'engager juste après.

Vous avez l'air très doué Monsieur Rudo, vous m'en voyez ravis. J'espère que ma petite surprise ne vous a pas déranger car il fallait que je m'assures que vous êtes bel et bien ce fameux garde du corps. Je ne peux pas demander un travail pareil à un imposteur, ou pire à un Élémentis.

Il soupira, retirant son katana de devant l'homme alors que celui-ci était en train de le baisser pour ensuite le ranger dans le fourreau qu'il rattacha à sa ceinture. Cela était préférable dans les circonstances, de désarmer la situation, mais cela ne l'enchantais guère pour autant. Laissant une main sur le pommeau de son épée, il entreprit tout de même de répondre à cet homme mais se ravisa à l'heure actuelle. Le moment n'avait pas besoin d'être envenimé plus que de raisons, il devait agir professionnellement et l'envie de rester dans cette endroit nauséabond était bien loin.

Finissant la cigarette qu'il tenait dans les mains, il remarqua que son interlocuteur s'écartait de l'espèce de rivière-égout qui coulait au milieu du tunnel dans lequel ils se trouvaient et supposa qu'il devait bien y avoir une raison pour qu'un homme aussi précautionneux évite certains endroits ainsi. Si c'était cette légende urbaine parlant d'alligators dans les égouts, Shin avait bien d'autres choses à faire que d'y croire. Mais il faisait face à un Domae et les personnes de cette famille avaient l'habitude de fréquenter ces lieux pour se rendre à divers endroits de la ville, dont leur QG, alors si quelqu'un savait ce qui se passait ici et les dangers qu'il fallait craindre c'était bien eux.

Rejoignant Takeshi près du mur où celui-ci s'était posé, il fit de même à peu de distance de lui afin de l'écouter un peu plus au calme car cet homme avait sûrement des choses à lui dire, il ne l'avait pas fait venir ici pour lui jeter des cailloux avec des guêpes.

- Je n'aime pas tourner autour du pot, si vous êtes d'accord, j'aurai un travail sur longue durée pour vous : Protéger ma Tovarash qui se trouve en dehors la ville jusqu'à que je donnes la date de fin. Si vous êtes d'accord, nous parlerons détails et argent par la suite.

Ces dernières phrases ne manquèrent pas de faire sourire le jeune homme, malheureusement pas vraiment dans le bon sens car beaucoup de choses devaient être prévues avant, il n'allait pas agréer d'un contrat sans en connaître les détails.

Se redressant, Shin croisa alors les bras, regardant à nouveau Takeshi au lieu de simplement l'écouter, adossé au mur.

« Un travail longue durée et hors de la ville ? Dans ce cas là, je poserais des conditions bien particulières : ce genre de contrat est cher et il contraint mon travail par sa distance et sa nature, j'espère que vous vous en rendez bien compte. Impossible pour de l'accepter d'avance, j'en suis navré. »

Après avoir légèrement réfléchis sur les modalités à mettre en place avant d'accepter tout ceci et d'avoir à travailler dessus de chez lui, il fixa l'homme au kimono, lui annonçant ce qu'il désirait.

« Cela sera cher, et la moitié du prix du contrat me sera payée d'avance. Vous prendrez en compte les voyages et tout ce que cela implique bien sûr. Pour la distance, je dois être capable de déléguer la garde lorsque certaines affaires m'appellent à Quederla. Si ces conditions là sont bonnes, alors je saurais protéger votre... Tovarash comme vous dites. »

Certes, c'était du business pur mais il n'était pas là pour le sentimentalisme. De plus, l'homme l'avait choisi lui plutôt qu'un autre et avait été apparemment contenté par le test qu'il lui avait fait passer, ce qui impliquait que le garde du corps pouvait se permettre de poser ses conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty
MessageSujet: Re: Un garde du corps professionnel [PV Shin]   Un garde du corps professionnel [PV Shin] EmptyVen 9 Mai - 14:28



- Vous avez l'air très doué Monsieur Rudo, vous m'en voyez ravis. J'espère que ma petite surprise ne vous a pas déranger car il fallait que je m'assures que vous êtes bel et bien ce fameux garde du corps. Je ne peux pas demander un travail pareil à un imposteur, ou pire à un Élémentis.

Alors que je disais tout cela, je touchais du bout de mes doigts le bout de la lame du garde du corps afin de le forcer gentiment de la baisser pour lui signifier de la ranger car il ne risquait rien tant qu'il ne fera rien de maladroit car de ma part, il n'allait rien se passer. Quant à lui, il soupirait en faisant ce que je lui disais sans exprimer un seul mot ; Cela courait de bon sens de faire ce qu'il faisait, il ne fallait pas que ça parte en guerre surtout que j'ai besoin de lui. Après avoir baisser son arme et après que je l'ai lâché bien sûr, Shin rangea son épée dans son fourreau pour ensuite de nouveau l'installer à sa ceinture, sa place d'origine. Et après avoir ranger son épée, il remit sa cigarette à la bouche afin de pouvoir fumer de nouveau, il fallait bien sûr la finir.

Alors que je venais de m'adosser au mur afin de pouvoir vérifier si jamais des reptiles nous attaque car dans ses égouts on n'est jamais à l'abri d'une attaque de ses créatures dont j'ai déjà dû affronter une fois, mais heureusement que ce n'était qu'un enfant car sinon je n'aurai plus ma jambe droite à ce jour. Cette fichue bestiole m'avait emprisonner la jambe dans sa mâchoire, et heureusement que ce n'était pas un adulte sinon je n'aurai jamais réussi à me libérer de son emprise grâce à un Saï. Enfin bref, après avoir jeté un coup d’œil à l'eau qui était très calme, je regardais à nouveau mon interlocuteur pour lui parler, mais j'attendais qu'il finisse de bouger car il était entrain d'avancer pour se positionner comme moi, contre le mur assez sale, en gardant une petite distance pour éviter sûrement d'être trop proche de moi et pour mieux entendre surtout que je devais lui parler.


- Je n'aime pas tourner autour du pot, si vous êtes d'accord, j'aurai un travail sur longue durée pour vous : Protéger ma Tovarash qui se trouve en dehors la ville jusqu'à que je donnes la date de fin. Si vous êtes d'accord, nous parlerons détails et argent par la suite.

Je donnais très peu d'information sur sa mission de garde à part que c'était ma Tovarash, terme très peu employé en notre temps, j'étais sûrement le seul qui l'employait encore dans ce monde ; Ce terme est tellement représentatif de la relation que je possèdes avec ma jeune sœur, une relation de confiance et éternel tel qu'il est indestructible capable de surmonter n'importe quel épreuve. On dirait presque que ce terme fut inventé pour Itami et moi. Ensuite qu'il faudra sûrement ce rendre en dehors de la ville pour une longue durée, peut-être même pour au moins trois ans, ce que je ne lui dirai pas bien sûr sinon je devrai sûrement vider les caisses des Domae alors je préférais prévoir pour au moins un mois. Tout allait dépendre de lui désormais.

Je restais adosser contre le mur tandis que le garde du corps, qui semblait légèrement perplexe quant à la mission, raison sûrement pour laquelle il quitta le mur afin de croiser les bras. Je lui demande beaucoup et lui dis peu pour le moment alors c'est normal de ne pas trop savoir quoi faire en attendant. Mais je restais immobile et imperturbable le temps qu'il me donne son avis et peut-être les premières lignes de notre contrat.


- Un travail longue durée et hors de la ville ? Dans ce cas là, je poserais des conditions bien particulières : ce genre de contrat est cher et il contraint mon travail par sa distance et sa nature, j'espère que vous vous en rendez bien compte. Impossible pour de l'accepter d'avance, j'en suis navré.

Comme je le pensais, il ne voulait pas pour le moment, voulant du temps pour réfléchir, sauf qu'il n'avait aucunement du temps pour réfléchir car il devait partir dès le lendemain pour éviter qu'Itami soit seule chez la famille d'accueil et pour éviter qu'elle ne revienne en douce car c'était bien le genre de ma petite sœur d'échapper à leur vigilance, surtout qu'elle en était capable en quelques secondes. Mais je comptais bien tout faire pour le convaincre d'accepter dès ce soir les termes du contrat, même si pour cela je devrais accepter des termes que je ne supportes pas ; Je devrais faire des compromis pour qu'il accepte. Il restait là, à me fixer, c'est alors je voulais lui parler pour lui dire que son prix sera mon prix et que ses conditions seront les miennes, mais il me prit de vitesse en parlant avant moi alors je le laissais faire en l'écoutant calmement.

- Cela sera cher, et la moitié du prix du contrat me sera payée d'avance. Vous prendrez en compte les voyages et tout ce que cela implique bien sûr. Pour la distance, je dois être capable de déléguer la garde lorsque certaines affaires m'appellent à Quederla. Si ces conditions là sont bonnes, alors je saurais protéger votre... Tovarash comme vous dites.

Il imposait d'ores et déjà ses propres conditions qui n'était absolument pas dérangeante : Une forte sommes d'argent à donner la moitié par avance et l'autre moitié à la fin, cela n'était pas dérangeant car j'avais déjà pris un gros montant dans le coffre des Domae se qui sera largement suffisant pour la moitié, voire même les deux tiers de la somme finale ou bien la moitié et des frais de transport monstrueux. Quant à pouvoir déléguer la garde à une personne qu'il connait, cela ne m'enchantait guère, mais j'allais tout de même accepter car il devait connaître de bon garde du corps également alors cela allait pouvoir être d'accord. Ses conditions ne sont pas si dérangeante que j'aurai pu l'imaginer alors ce n'était aucun problème je pouvais donc désormais lui parler des conditions du travail en rentrant dans les détails.

Avant cela, je faisais un sourire en plongeant ma main dans mon kimono afin de trouver la bourse d'argent, volé chez les Domae plus tôt. Je pris un peu de temps afin de le trouver et une fois la bourse entre mes mains je la sortais de mon habit pour immédiatement jeter cet objet entre les mains de Shin. Il devait avoir largement le compte pour payer la moitié et les charges qui allaient devoir effectuer pour prendre le train et tout ce qu'il faudra pour retrouver Itami et la protéger. Je repliais mes bras en lançant un sourire au garde Rudo car il ne s'attendait sûrement pas que que je le payes directement, mais je n'avais pas le choix car j'étais pressé et qu'il devrait être très vite parti.


- Vos conditions sont parfaites Monsieur Rudo. Je penses que dans la bourse sera suffisant pour ce que vous devez faire, et pour le reste, vous n'aurez qu'à me dire ce qu'il manquera pour la suite.

Maintenant que l'argent était réglé, du moins je penses que ça lui suffira pour le moment vu qu'il y a assez d'argent déjà pour être tranquille pendant au moins deux mois donc cela allait sûrement suffire pour ce travail, il ne manquait plus que les détails du travail. Je pris une grande respiration et expirant calmement, restant calme et serein, je n'avais pas à m'en faire et ne fallait pas que je m'énerves ou que je montres de l'hostilité sinon il pourrait refuser alors qu'en restant calme, il sera sûrement plus calme et apte à accepter mon offre. Je sortais d'ailleurs une enveloppe avec tout ce qu'il fallait à l'intérieur, photo d'Itami, description de son caractère, billet de train pour demain matin, et des détails superflu que je pensais utiles pour le travail.

- Donc voici ce que je vous demanderai. Ma jeune sœur, Itami, a dû partir de la ville à cause des Élémentis et vu que les Domae ne veulent pas forcément protéger une habitante, je dois demander à des vrais professionnels de faire le travail. Votre travail sera donc d'aller chez les personnes où elle est, la surveiller et éviter qu'elle revienne à Quederla. Je vous enverrai des guêpes lorsqu'elle pourra revenir en espérant que vous reviendrai avec elle en toute sécurité bien sûr. Il ne doit rien lui arriver !

Après avoir reprit une respiration rapide, je repris la parole immédiatement.

- Cela vous convient Monsieur Rudo ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty
MessageSujet: Re: Un garde du corps professionnel [PV Shin]   Un garde du corps professionnel [PV Shin] EmptyDim 11 Mai - 18:24


Alors qu'il attendait que ses paroles aient un quelconque impact sur l'homme en face de lui, Shin fut surprit de l'action qui se passa : semblant avoir un moment d'hésitation, le Domae se mit à esquisser un sourire alors qu'il plongeait sa main dans son kimono pour en ressortir une bourse plutôt pleine au premier abord avant de la jeter. Fort heureusement, Shin eut le réflexe de l'attraper d'une main avant de l'ouvrir pour en vérifier le contenu, comptant et tentant d'évaluer d'un coup d'oeil combien elle contenait. Il était rare que ses clients se déplacent avec autant d'argent, il les accompagnait généralement jusqu'à leur domicile pour toucher son dû mais cela ne semblait pas être un contrat trop habituel et l'homme était pressé à voir ses mouvements.

Il referma alors la bourse et la glissa dans la poche intérieure de son manteau. Cela conviendrait, il y avait déjà pas mal d'argent et ce n'était que le premier versement, au moins une autre moitié tomberait une fois la ballade hors de Quederla finie et le contrat honoré. Relevant la tête, il écouta alors ce que Takeshi avait à lui dire.

- Vos conditions sont parfaites Monsieur Rudo. Je penses que dans la bourse sera suffisant pour ce que vous devez faire, et pour le reste, vous n'aurez qu'à me dire ce qu'il manquera pour la suite.

Finissant de parler, le Domae avait sorti une enveloppe dont Shin se saisit, hochant seulement la tête en signe d'approbation, ayant sentis que l'homme prenait sur lui en attendant que le garde du corps accepte. Malheureusement, Shin était bien loin d'avoir tous les détails de cette affaire et ne pouvait pas encore se permettre de garantir la sécurité de quiconque, il savait à peine à qui il aurait à faire, quand, pourquoi, combien de temps... Trop de paramètres manquaient. Même si l'enveloppe semblait contenir quelques unes de ces réponses à première vue, c'est l'homme au kimono qui, reprenant la parole, apporta réponses aux interrogations de Shin.

- Donc voici ce que je vous demanderai. Ma jeune sœur, Itami, a dû partir de la ville à cause des Élémentis et vu que les Domae ne veulent pas forcément protéger une habitante, je dois demander à des vrais professionnels de faire le travail. Votre travail sera donc d'aller chez les personnes où elle est, la surveiller et éviter qu'elle revienne à Quederla. Je vous enverrai des guêpes lorsqu'elle pourra revenir en espérant que vous reviendrai avec elle en toute sécurité bien sûr. Il ne doit rien lui arriver !

C'était un discours bien motivé et entraîné qu'il venait de lui déblatérer. Si motivé qu'il dut reprendre sa respiration légèrement. Soit cela montrait son implication et son désir de protéger sa sœur, soit il se faisait un peu vieux et avait parlé trop vite mais la première option paraissait plus vraisemblable. Ouvrant l'enveloppe pour vérifier son contenu, Shin entrevu les quelques documents mis à disposition tout en de disant qu'il aurait le temps de les consulter ce soir. Il remarqua tout de même un billet de train pour le lendemain au matin, cela expliquait pas mal de choses.

- Cela vous convient Monsieur Rudo ?

Relevant alors la tête, le jeune homme ne savait pas trop quoi répondre. D'un côté, cela était bien payé mais de l'autre côté, il ne savait pas combien de temps cela allait durer.. Peu importe, c'était son métier et il avait décidé d'accepter cette mission, au moins il verrait du pays. Esquissant un léger sourire, il rangea la lettre dans son manteau avant de s'adresser à Takeshi.

« Très bien, tout me paraît en ordre et le départ est prévu pour demain. Pour l'instant, je devrais ne pas avoir de problème mais si j'ai besoin de quoi que ce soit, je vous contacterais. Veillez à ce que vos guêpes ne me parviennent que pour des choses importantes, le cas échéant je m'occuperais de vous transmettre mes messages. »

Refermant alors son manteau, le jeune garde du corps réfléchissait à s'il n'avait rien oublié... Rien ne lui venait à l'esprit mis à part les quelques préparatifs qu'il aurait à faire ce soir pour partir à l'aube du lendemain, mais nulle peine d'informer cette homme de tout ceci.

« Mis à part cela, je pense que je ne vous retiendrais pas plus longtemps en ces lieux... nauséabonds, j'espère que nous aurons le plaisir de nous rencontrer en d'autres lieu et place la prochaine fois. Une dernière chose que je devrais savoir sur cette Itami avant que je ne m'esquive ? »

C'était probablement la personne la plus proche d'elle à qui il était en train de parler en ce moment même alors autant lui demander quelque chose qu'il aurait pu oublier ou ne pas voulu écrire, cela ne coûtait rien de tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty
MessageSujet: Re: Un garde du corps professionnel [PV Shin]   Un garde du corps professionnel [PV Shin] EmptyLun 12 Mai - 15:56



- Cela vous convient Monsieur Rudo ?

Le brun s'était plongé dans l'enveloppe que je venais de lui conféré juste avant de dire ma phrase, il voulait sûrement savoir ce qu'il y avait et approfondir sa mission avant de devoir partir dès le lendemain comme le billet de train l'entendait. Après avoir entendu ma phrase, le jeune homme relevait la tête afin de pouvoir me voir, mais il ne semblait pas trop savoir quoi dire. Malgré tout l'homme se mit à sourire puis ranger l'enveloppe dans son manteau, je savais donc à partir de ce moment qu'il acceptait mon offre, surtout qu'il avait déjà encaissé l'argent du départ pour cette mission. Puis il se mit à me parler malgré le fait qu'il semblait être comme moi vis-à-vis de l'odeur.

- Très bien, tout me paraît en ordre et le départ est prévu pour demain. Pour l'instant, je devrais ne pas avoir de problème mais si j'ai besoin de quoi que ce soit, je vous contacterais. Veillez à ce que vos guêpes ne me parviennent que pour des choses importantes, le cas échéant je m'occuperais de vous transmettre mes messages.

Il semblait être très sûr de lui et vraiment très professionnel dans sa méthode de faire, me donnant même des ordres quant à le contrat que nous venons de passer ensemble. Il voulait que je gardes mes guêpes à sa dispositions pour des nouvelles et de lui en envoyer que lorsque ça sera extrêmement important. Il avait parfaitement raison, et il allait bel et bien partir dès demain matin et j'en étais ravis, mais en même temps inquiet car j'allais donner à une autre personne le privilège de protéger ma jeune sœur, fallait qu'il soit compétent pour cela, mais j'étais un peu obligé de le laisser faire. Il ne laissa que très peu traîner le silence, car il reprit la parole très vite.

- Mis à part cela, je pense que je ne vous retiendrais pas plus longtemps en ces lieux... nauséabonds, j'espère que nous aurons le plaisir de nous rencontrer en d'autres lieu et place la prochaine fois. Une dernière chose que je devrais savoir sur cette Itami avant que je ne m'esquive ?

Il voulait donc un peu plus d'information sur Itami afin de mieux faire son travail afin de pouvoir ensuite partir de cet endroit les plus dérangeant pour l'odorat et je le comprenais très bien car moi aussi je voulais au plus vite partir. Je me redressais donc de mon mur pour venir poser ma main droite sur l'épaule de l'homme en face de moi afin de lui donner un dernier conseil concernant son travail et de ma jeune sœur ; Ce n'était pas tout car c'était qu'une raison officielle étant donner que l'officieuse était de placer une guêpe pepsis sur le corps de l'homme afin de savoir quand il voudra me contacter afin que ça aille plus vite. Je lui souris amicalement car il venait tout de même d'accepter une offre qui me tenais au cœur.

- J'aurai bien un dernier conseil pour vous. Faites bien attention, elle serait capable de vous faussez compagnie en une fraction de seconde. Elle est très douée, peut-être plus que vous, voire même plus que moi.

Je lui fis un clin d’œil en lâchant son épaule afin de lui faire dos pour partir et me rendre à nouveau dans le QG pour sûrement faire une demande d'argent auprès du conclave afin de pouvoir payer la somme finale du garde du corps, ou bien demander un mission d'assassinat qui paye très bien ou mieux encore, mettre une excellente prime sur la tête de cet Élémentis que je tuerai pour avoir l'argent qu'il vaut en vrai. Dans tous les cas, j'aurai l'argent pour finir de le payer, même si je dois de nouveau voler l'argent des Domae ; Au moins ils feront ce qu'il faut involontairement pour respecter la volonté qu'ils avaient effectuer il y a de ça Quinze ans environ.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty
MessageSujet: Re: Un garde du corps professionnel [PV Shin]   Un garde du corps professionnel [PV Shin] EmptyJeu 15 Mai - 23:51



Le temps commençait à passer plus lentement que de mesure, signe que le jeune homme savait que ce qu'il avait à faire ici était bientôt finis, il pourrais enfin quitter ces égouts bien peu accueillants et ne pas y remettre les pieds avant un bon bout de temps. Il se demanda par la même occasion comment la famille Domae pouvait faire pour passer une bonne partie de la journée dans ce genre d'endroits, s'ils s'accoutumaient à l'ambiance mortuaire qui régnaient en ces lieux ou s'ils prenaient simplement des précautions pour y passer le moins de temps possible dans les meilleures conditions et ainsi préserver leur discrétion. Curieuses pensées.

L'offre avait été acceptée, Shin avait empoché l'argent présentement proposé et se préparait donc déjà mentalement à son voyage et à ce qu'il aurait à endurer dès demain.. C'était ainsi, le jeu en valait la chandelle, si ce n'est plus alors cela valait le coup de subir quelques troubles pour ensuite pouvoir prendre quelques temps de vacance bien mérités.

C'est alors que Takeshi c'était approché de Shin pour lui poser la main droite dessus avant de prononcer quelques paroles. Le jeune garde du corps n'était pas spécialement pour ce genre de familiarités en général, alors lorsque c'était dans le milieu du travail il aimait encore moins, lançant un regard entre la suspicion et l'agressivité pendant quelques menus instants à l'homme en face de lui alors qu'il lui parlait avant de bouger doucement cette main de son épaule, ne se rendant pas compte de ce que cet homme faisait vraiment.

- J'aurai bien un dernier conseil pour vous. Faites bien attention, elle serait capable de vous faussez compagnie en une fraction de seconde. Elle est très douée, peut-être plus que vous, voire même plus que moi.

Le jeune homme hocha légèrement la tête avant de reculer d'un pas histoire de briser les familiarités du jour par un peu de distance et de professionnalisme, cela ne faisait jamais de mal. Même s'il lui faisais un clin d'oeil et que Shin n'avait pas l'habitude de sous-estimer les gens qu'il avait à protéger, cette dernière remarque ne manqua cependant pas de l'intriguer et le rassura un peu plus de l’intérêt de sa mission, tout en s'inquiétant de la difficulté que cela représenterait.. Mais peu importait, il découvrirait tout cela le lendemain.

D'un léger signe de la main puis de la tête, Shin fit un signe à l'homme qui se tournait pour partir avant de lui-même, un pied devant l'autre, se diriger vers la sortie, leur rencontre s'étant parfaitement déroulée et prenant fin à cet instant. La suite des événements, il ne pouvait pas la deviner, il allait la vivre.

[ FIN ]


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty
MessageSujet: Re: Un garde du corps professionnel [PV Shin]   Un garde du corps professionnel [PV Shin] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un garde du corps professionnel [PV Shin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2014-