Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-66%
Le deal à ne pas rater :
DORMIPUR Oreiller à mémoire de forme MEMOVITA 60×60 cm
10.09 € 29.91 €
Voir le deal

Partagez
 

 Quand les recrutements commencent | ft. Daisen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Quand les recrutements commencent | ft. Daisen Empty
MessageSujet: Quand les recrutements commencent | ft. Daisen   Quand les recrutements commencent | ft. Daisen EmptyLun 5 Mar - 23:42

'Cause they're here

―  Bon, on reprend

      Dans son bureau qui était officiellement celui du Roi et qu’il n’avait pas encore réaménagé à son goût comparait à l’ancien, il se redressa derrière sa chaise, replaça les feuilles dans l’ordre convenablement en les tapants contre la table et se lança ensuite à reprendre sa lecture en lâchant un long soupir.
      Cela fait déjà trois jours que Newton étudie minutieusement chaque dossier des Elementis. Il en prend connaissance en les apprenants par coeur et souligne les points importants qui en ressortent. Mentalement, il s'est fait une liste des points forts et des points faibles de chacun en évaluant qui pouvaient prochainement travailler ensemble sur des missions, car s'étaient bien connus que, qui s'entendait bien bossait bien. Newton prenait son nouveau rôle de roi très à coeur et pour lui aucun détail ne devait passer outre à son attention. S'il voulait que les choses bougent et que la différence se note de ses prédécesseurs, il n'était pas question de chômer.

      Pour l'heure, il était surtout à la recherche de nouveaux membres importants qui pouvaient reconstituer le conclave. Certains départs allaient se faire, tels que celui de Monsieur Vele, où ils en avaient longuement discuté. Des raisons qu'il comprenait et pas que, peut-être l'avantage de ramener des renforts fort utiles à sa famille, du moins il l'espérait. L'absence d'un Joker n'était pas l'idéal actuellement, mais il préférait se dire que c'était un mal pour un bien. Ou encore le cas de Mademoiselle Chester est là encore, c'était différent, mais au moins celle-ci restait encore quelques semaines jusqu'à ce que des remplaçants s'annoncent pour le poste Valet. L'avantage, c'était qu'elle devenue bien plus supportable et aimable qu'autrefois. Quant au reste... Mieux valait ne pas se pencher dessus. Grosso modo, il reprenait les rênes, mais durant une période où tout n'était pas au beau fixe pour eux. Une surcharge de travail et des solutions à trouver rapidement pour ne pas perdre le moral des troupes, si ce n'était pire encore. Et il comptait bien les voir remonter, quitte à se prendre la tête jour et nuit sur la situation pour obtenir un résultat convenable. Il ne perdait pas espoir, moins encore aujourd'hui, peut-être allait-il enfin avoir un début prometteur qui porterait ces fruits, du moins il y croyait dur comme fer.

      Newton avait quelques personnes en tête liste qui se démarquaient des autres avec de nombreux points à leur avantage fort intéressant qui pouvait convenir à l'idée d'être « au-dessus » et de donner les ordres en aiguillant les collègues. Sauf qu'il se devait de faire un choix parmi les trois noms inscrits. Quelle décision cruelle en sachant qu'ils apportaient tous quelques choses à leur manière. Il avait déjà reçu les deux premiers tôt ce matin, tout comme le dernier qui n'allait pas tarder, ils avaient reçu une lettre de convocation sans entrer dans les détails. Autant de peur qu'elle ne finisse entre de mauvaises mains, que pour la légère angoisse qu'elle pouvait provoquer chez certains. De quoi se faire à l'idée qui avait des petits nerfs d'acier. Personne n'aime se faire convoquer sans savoir de quoi il en retourne, n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, Freddy et Palmers s'en étaient assez bien sorti durant l'échange, la proposition leur avait plu, quand bien même Newt' avait senti une légère résistance, de quoi réfléchir encore. Il savait qui prenait à ses côtés et qui évitait de toute urgence.
      Sa main partie vérifier l'heure sur sa montre au bras opposé, si ce cher Werden frappe à la porte avant les coups de dix heures piles, il s'engageait au moins avec de bons points d'avance.
Qu'est-ce qu'il avait horreur des retards, le pauvre avait l'impression d'en accumuler en masse depuis son arrivée de ce matin.
K I N G







Dernière édition par Newton I. Mørk le Ven 16 Mar - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand les recrutements commencent | ft. Daisen Empty
MessageSujet: Re: Quand les recrutements commencent | ft. Daisen   Quand les recrutements commencent | ft. Daisen EmptyMar 6 Mar - 23:03

Quand les recrutements commencent

ft. Newton I. Mork
... mots


Je m’arrangeai pour arriver à destination avant l’heure indiquée. Je détestais être en retard et serait extrêmement mal vu de faire attendre le Roi. Une convocation de ce genre était quelque chose d’exceptionnel et je brûlais d’impatience de connaître la raison de ma venue ici. D’un pas rapide, je traversai la grande salle et poussait la porte de la cuisine qui menait au réfectoire. C’était un raccourci dont je connaissais l’existence depuis des années. J’éprouvais toujours un étrange mélange d’émotions à revenir dans cette section-là. De nombreux souvenirs d’enfance ressurgirent, portés par les effluves qui m’accueillaient : bière, viande fumée, pain au four… Tout cela m’alléchait, et je faillis céder à la tentation d’entrer et de m’asseoir pour manger, non parce que j’avais faim, mais pour goûter à nouveau ces saveurs familières.

Je laissai mes jambes me conduire par les couloirs tortueux et les étroits escaliers qui se faufilaient au cœur même de Quederla. Je connaissais ce labyrinthe depuis mon enfance, et les seules surprises que j’y rencontrai furent les rares toiles d’araignées qui en constituaient l’unique danger notoire. Je ne me rendis pas directement aux appartements du Roi, il me restait du temps et je voulais revoir la salle où mon frère et moi avions établis notre « camp de guerre » du haut de nos 10 ans. C’était une salle à l’abandon dont l’accès était difficile et dont nous avions décidé de faire notre QG alors que nous fuyions notre tante et ses insoutenables leçons. On s’enfermait durant des heures pour jouer aux soldats et vivre des aventures imaginaires alors que notre tutrice remuait ciel et terre pour nous remettre la main dessus. Je me glissais dans l’espace réduit derrière les murs à l’étage de la salle d’entraînement et accédais à la salle par une lourde porte grinçante. Je fus un peu étonné que personne ne l’eut fermé. J’entrai discrètement en redoutant que quelqu’un l’ait aménagé pour un nouvel usage, mais la pièce était déserte et froide. Le sol était toujours recouvert de poussière et la table griffée où nous menions des expériences se dressait toujours au centre de la pièce. Quelques manuscrits rongés par l’humidité traînaient dans un coin. Rien n’avait changé depuis mon enfance. J’en fus soulagé et je repartis sans plus tarder, refermant avec soin la porte branlante. Je me comptais moi-même comme stupide d’attacher de l’importance à quelque chose d’aussi futile mais je n’avais quasiment rien gardé de mon frère, si ce n’est des souvenirs et ce lieu en était plein. Alors que je pénétrais dans les sections plus fréquentées, je rencontrais plusieurs élémentis que je saluais d’un signe de tête. Certains me demandèrent des nouvelles mais je fus bref, tout en restant tout de même poli. Il ne fallait pas que je traîne plus.

J’avais encore une bonne demi-heure d’avance lorsqu’enfin je me présentais aux appartements du Roi, redressant une dernière fois mon col et époussetant ma veste avant d’entrer sous sa demande. Il était assis à son bureau. Je n’avais jamais eu l’occasion de vraiment me rapprocher de Newton. Pourtant, aussi longtemps que je m’en souvienne, il a toujours fait partie des élémentis. Bien sûr, nous avons discuté ensemble de temps en temps mais je pense que mon respect pour lui m’aurait de toute façon empêché de réellement m’en faire un ami. Mon comportement envers lui était celui de quelqu’un envers son aîné. Il était très gentil, et attentionné. Mais je savais qu’il possédait également un don pour commander. Je lui demandais, tout en inclinant la tête :

-Majesté, Vous m’avez convoqué ?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand les recrutements commencent | ft. Daisen Empty
MessageSujet: Re: Quand les recrutements commencent | ft. Daisen   Quand les recrutements commencent | ft. Daisen EmptyMer 7 Mar - 18:53

'Cause they're here
      Moins dix.
Newton se perdit un instant dans ses pensées en relevant la tête de sa montre. Admirant le grand espace de son nouveau bureau, il se demanda ce qu'il allait bien pouvoir faire en matière d'aménagement. Il appréciait le siège, voilà quelque chose à retirer de la liste de courses, il devait bien admettre que celui-ci été fort agréable pour son postérieur. Un point sur lequel il penserait à remercier l'ancien roi. Pour ce qui était du reste, les goûts et les couleurs étaient bien différentes. Mais, il avait besoin de partir sur un nouveau départ, comme tout le reste, de voir le changement et de prendre ses marques sur ce qui provenait de lui-même. Loin d'être une mauvaise chose à son humble avis. Mais cet instant de rêverie disparue aussitôt qu'il entendit quelques coups frapper contre sa porte. Le temps de revenir à la réalité, de redescendre ses manches relevées sur ses bras cachant minutieusement un ou deux - peut-être plus ? - tatouages à cet endroit et de reprendre des choses bien plus sérieuses.
D’un simple mot il autorisa l’entrée de Werden.
      Comme à son habitude Daisen Werden était tiré à quatre épingles, quelque chose pour un homme tel que Newton qui aimait voir les faits en ordre et se présentait toujours de manière impeccable, fut un réel plaisir à relever. Néanmoins, il ne put empêcher la légère pulsation de son sourcil gauche qui s'était haussé rapidement. Il fallait s'y faire. Il DEVAIT s'y faire à l'idée d'être appelé « mon roi, majesté » et toute autre appellation digne de ce titre qui caractérise à merveille son nouveau poste ; il avait tellement l'habitude qu'on l'interpelle par son nom ou son prénom ou encore bien trop souvent par un simple « Eh Doc' » qu'il ne pouvait empêcher son corps d'avoir un léger rictus de surprise à chaque pointe de politesses de ce genre-là. Et ce n'était que le début en sachant que son couronnement fut on ne peut plus récent. Il allait finir par apprécier, tout comme chaque chose nouvelle qui entrait soudainement dans sa vie, mais avec un peu de temps. Quand bien même il enviait ses prédécesseurs et leur facilité - de ce qu'ils en avaient toujours démontré au premier abord - à se prendre au rôle du grand chef du premier coup, comme s'ils étaient venus au monde pour ça.

« Werden, bonjour. Allez-y installez vous, je vous en prie. »

De sa main ouverte, il indiqua la chaise installée en face de lui pour qu'il y prenne place. Par politesse, il déplaça sa petite pile de dossiers sur le côté en gardant précieusement celui de Werden sous les yeux. Newton ne faisait jamais les choses à moitié, il avait sa méthode a lui pour recruter des personnes et ne manquait jamais d'imagination sur le déroulement. Mais, ce n'était pas pour autant que celui-ci rentrait dans le tas, il prenait son temps en aimant se faire à l'idée dans quel état l'état d'esprit de son interlocuteur.

« Comment allez-vous, vous vous sentez bien en ce moment ? Pas trop de surcharge de travail ? Commença-t-il avant de lâcher un petit rire charismatique en se rendant compte qu’il lui parlait comme s’il s’agissait d’un nouveau patient. Il secoua légèrement la tête en reprenant : désolé. Déformation professionnelle, je m’inquiète de la santé de tout le monde. »

Et on ne pouvait pas le lui reprocher, il le faisait déjà depuis son plus jeune âge, s'était devenue des habitudes qui avaient la dent dure, cependant cela lui portait quelque peu défaut. Quand bien même cela partait toujours d'une bonne intention.
      Il connaissait Daisen de par bien des façons, son dossier qu'il avait épluché dans les moindres détails, de son histoire qu'il avait entendue et vaguement vue - leur écart d'âge n'était pas si immense, mais il restait quand même son aîné pour l'avoir vu grandir et évoluer. Ce n'était pas le genre de personne dont on entendait les pleines revenir aux oreilles, son travail avait toujours été sans encombre jusqu'à présent et il n'avait aucun doute sur le fait qu'il continuerait ainsi sûr de bonnes voies. C'est ce qui faisait de lui un choix prometteur, peut-être même bien plus que ses précédents collègues, car, Newton avait relevé bien plus de qualité que de défaut.

« Je vous ai convoqué pour une raison particulière. Soyez tranquille, je n’ai rien à dire en ce qui concerne votre comportement, ni même votre dévotion envers les Elementis, bien au contraire, celle-ci est tout à votre honneur. Mais j’aimerais vous poser une question ; si vous aviez la possibilité, le pouvoir si je puis dire, de faire avancer les choses au sein de la famille, que feriez-vous ? »
K I N G







Dernière édition par Newton I. Mørk le Ven 16 Mar - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand les recrutements commencent | ft. Daisen Empty
MessageSujet: Re: Quand les recrutements commencent | ft. Daisen   Quand les recrutements commencent | ft. Daisen EmptyJeu 8 Mar - 23:55

Quand les recrutements commencent

ft. Newton I. Mork
... mots


-Majesté, Vous m’avez convoqué ?

Newton laissa échapper un discret haussement de sourcil. Il n’était, je pense, pas encore habitué à se faire nommer ainsi. C’était pourtant de cette façon qu’on lui adressera la parole jusqu’à ce qu’il quitte son poste ou meurt au combat. Son bref étonnement m’arracha un léger sourire. Je me tus et attendit. Ses courts cheveux bruns descendaient en mèches désorganisées sur son front. Ses yeux avaient l’éclat que j’avais gardé dans mon souvenir. Son sourire n’avait rien de forcé.

-Werden, bonjour. Allez-y installez-vous, je vous en prie.

Je remerciai mon Roi et m’installais devant lui tout en gardant une attitude rigide. Je remarquai d’un bref coup d’œil qu’il avait entre ses mains un dossier. Cela ressemblait bien à Newton. Je souris intérieurement en le reconnaissant parfaitement dans cette organisation. C’était certainement un dossier qui contenait toutes les informations me concernant, mes missions réussies, l’histoire de mon passé, mon domicile, ma relation avec les autres membres. Je n’avais rien à me reprocher et être convoqué par le Roi quelques jours après sa nomination m’honorait plus que cela ne m’inquiétait. J’étais curieux de savoir ce qui tramait mais je le laissais prendre le temps qu’il désirait pour m’apporter la nouvelle.

-Comment allez-vous, vous vous sentez bien en ce moment ? Pas trop de surcharge de travail ?

Je m’apprêtais à répondre lorsque Newton repris :

-désolé. Déformation professionnelle, je m’inquiète de la santé de tout le monde.

-Je vous en prie. Pour un Roi, se préoccuper de ces sujets est honorable.


Cela avait toujours été la façon d’agir de Newton. Il veillait toujours à la santé e au bien-être de son entourage. Son attention envers moi me fit plaisir. Je n’étais pas quelqu’un d’important au sein des élémentis. Il aurait pu me livrer directement ce pourquoi j’étais là et me renvoyer tout aussi vite pour s’occuper de sa charge de travail qui devait être gigantesque mais il prenait le temps de me demander si j’allais bien.

-Je vous ai convoqué pour une raison particulière. Soyez tranquille, je n’ai rien à dire en ce qui concerne votre comportement, ni même votre dévotion envers les Elementis, bien au contraire, celle-ci est tout à votre honneur. Mais j’aimerais vous poser une question ; si vous aviez la possibilité, le pouvoir si je puis dire, de faire avancer les choses au sein de la famille, que feriez-vous ?

Il me laissa dérouté : me demandait-il conseil ? A moi, Daisen Werden ? Le ton de sa voix indiquait que sa question était tout à fait sérieuse. Je pris le temps de réfléchir avant de répondre.

-Il y a beaucoup de choses qui doivent changer. Je ne sais pas de quelle façon vous comptez dirigez la famille et loin de moi l’idée de prétendre pouvoir vous donner conseil ou remettre en question votre vision des choses, mais je pense que la situation nécessite de nombreuses mesures. Vous êtes un Roi, Majesté, et le Royaume qui vous appartient est Quederla. Il est inenvisageable de régner sans organisation. Nous devrions tendre à nous rapprocher d’une organisation complète à la manière du gouvernement. Par exemple, nous ne possédons pas de laboratoire scientifique. Ce serait, à mon avis, un élément essentiel. Nous pourrions mener des recherches sur les pouvoirs et les différentes formes qui existent. De nombreux événements nous ont prouvé par le passé que les découvertes scientifiques gagnaient les guerres. Nous avons également besoin d’un service historique qui ferait de l’histoire de la ville sa spécialité car l’histoire et une galerie de tableaux où il y a beaucoup de copies et peu d’originaux. Avez-vous pensé à mettre en place un système d’éducation réservé aux enfants des membres élémentis ? Pas un cursus complet mais peut-être seulement des cours du soir pour les jeunes enfants. On leur y conterait la puissance des élémentis et leur inculquerait les valeurs de la famille. Il nous faut également un système de renseignement bien plus efficace. Vous devriez aussi rappeler aux troupes que nos seuls ennemis dans cette Guerre sont les membres des trois autres groupes. Tuer ou blesser un habitant devrait constituer une faute aussi grave que de nuire à un élémentis-même, ce sont vos sujets ! Il arrive trop fréquemment lors des batailles que des innocents soient blessés. Enfin, si je puis me permettre Majesté, si le Roi ne Bouge pas les troupes ne voudront pas avancer. Battez-vous aux côtés de vos hommes, cela jouera un grand rôle dans votre popularité. Ne les laissez pas combattre alors que vous dirigez tout depuis le QG.


Je pris soudain conscience que j’avais peut-être été trop vindicatif sans le vouloir. Je repris, plus lentement :

-La guerre n’a que trop duré Majesté. Il serait temps d’en finir.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand les recrutements commencent | ft. Daisen Empty
MessageSujet: Re: Quand les recrutements commencent | ft. Daisen   Quand les recrutements commencent | ft. Daisen EmptyVen 16 Mar - 16:21

'Cause they're here
      Oui, il s’agissait d’une drôle de question n’est-ce pas ?
Newton avait sorti cela avec une telle facilité et sans l’ombre d’une trace d’humour qu’il n’était pas surpris de le laisser décontenancer. Mais c’est ce qu’il aimait justement, prendre les gens par surprises et voir s'ils savaient s’en sortir selon les réactions ou s’ils étaient du genre à prendre leurs jambes à leur cou. C’est ce qui lui permettait de se faire une idée de qui était en face de lui et du rôle qu’il aurait à jouer dans le futur. Mais pour cause, le nouveau Roi n’eut pas bien longtemps à attendre avant que son interlocuteur ne se lance à grands pas dans des explications.
Pas de doute pensé à Werden n’était pas une idée stupide. Loin de là. Quand bien même il n’y allait pas avec le dos de la cuillère pour énoncer à la fois ses idées et bien plus.
      Il en avait de bonnes d'ailleurs que Newton notait à la voler sur une feuille à part. Peut-être que certaines pouvaient être intéressant à mettre en place, notamment le fait de conter les histoires de manière concrète sans avoir à se déplacer forcément à la bibliothèque. La bibliothécaire n'était pas toujours encline à vouloir donner les clés des archives selon la tête du client. Néanmoins, il ne put s'empêcher de plisser légèrement les yeux à l'écoute d'autres faits qui le titillait légèrement avant de finalement laisser couler. Il est hors de questions de rester à l'arrière du champ de bataille comme si la vie du chef était plus précieuse que celle des autres, pensa-t-il durant un instant, ce n'était pas sa vision des choses, moins encore en sachant qu'il tenait à tous les garder en vie et non à les envoyaient à l'abattoir pendant qu'il se dorait la pilule. Non pas qu'il accusait les anciens Rois à procéder ainsi, mais à son âge il en avait tout de même vue quelques-uns de toute sorte avec des surprises qui n'étaient pas toujours agréable.

Enfin.
Daisen avait quand même raison sur un gros point, la guerre n’avait que trop duré.

« Eh bien, je vois que vous ne manquez pas d’idée ni même de suggestions fort intéressante. C’est bien ce que j’attendais de vous. Il y a des points qui peuvent être envisageable d’autre qui malheureusement prendrais bien trop de temps, ou encore et surtout par manque de ressources, mais qui n’empêche pas d’être étudié en amont. »

Il y aurait bien des choses à revoir, à réorganiser, mais cela ne pouvait se faire en un simple claquement de doigts. Les préparations étaient longues, les ressources insuffisantes et il fallait pour l’heure penser au plus important avant de prendre en charge le reste. Newton reposa son stylo sur le coin de la feuille et joignit ses mains entre elles.

« Tué de manière générale, je pense que vous vous en douter, n'est pas quelque chose que je préconise, pour le médecin que je suis, il est de mon devoire de venir en aide à tout le monde et cela, même s'il est un ennemi, il reste un être humain. Et tout être humain se doit être sauvé. En revanche, cela ne pardonne aucune faute grave qui se doit d'être puni et, ne vous fiez pas à ma compassion, je ne lésinerai pas sur les sanctions aussi durs soient-elles. Bien évidemment, je me battrais aux côtés des miens sans hésitation, j'y laisserais ma vie s'il le fallait pour que vous obteniez tous la victoire qui vous revient. Mais, n'oubliez pas que nous sommes que des hommes, on ne nous a pas dénués d'âme. »

Un point sur lequel Newton y tenait tout particulièrement. Les ennemis quels qu'ils soient, restaient des hommes, malgré qu'ils étaient bien plus difficiles d'y voir des personnes à sauver qu'a tuer. Il espérait que ce point serait bien ancré dans la tête de tout le monde, malgré les visions diverses. Pour lui, il était important d'en prendre conscience pour gagner une bataille.

« Enfin, reprit-il en affichant une expression plus décontracte, de ce que je retiens c'est que vous êtes bel est bien impliqué en ce qui concerne le sort des Elementis. C'est bien pour cela, qu'en plus de vos qualités, qui a fait que vous apparaissez dans mes trois choix pour le poste de Joker. Mais je n'ai pas encore pris ma décision, je me dois de faire un choix entre Monsieur Ode, Mademoiselle Perset et vous même. Alors dite-moi, vous savez en quoi consiste ce poste et ce que cela impliquerait si vous êtes choisi, qu'est-ce qui vous différencie de vos collègues pour être élu ? Si bien évidemment le post vous intéresse. »

K I N G





Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand les recrutements commencent | ft. Daisen Empty
MessageSujet: Re: Quand les recrutements commencent | ft. Daisen   Quand les recrutements commencent | ft. Daisen EmptySam 17 Mar - 22:48

Quand les recrutements commencent

ft. Newton I. Mork
... mots


Bien sûr. J’avais évoqué tout ce qui pourrait paraître bon pour le groupe mais certains points évidents n’ont pas été mis en place pour la simple et bonne raison qu’ils sont trop difficiles à exécuter. Lorsque mon Roi évoqua l’absence de nécessité de tuer, je ne bronchais pas, mais l’idée me déplaisait. Il évoquait l’âme humaine comme si tout le monde en possédait une semblable. Selon moi, l’âme des Domae, pour peu qu’ils en aient une, était corrompue par la bestialité et la nature sauvage de leur pouvoir démoniaque. Il était inutile d’espérer un quelconque salut pour ces âmes-là. Elles n’auront que la mort, ce qu’elles méritent, ce qu’elles ont semé. Ces créatures que je me refusais à considérer comme des êtres humains, avaient condamné à mort la totalité de ma famille. J’étais le dernier. Et je ne comptais pas disparaître avant de leur avoir fait payer leurs crimes.

Mon roi afficha soudain une attitude plus décontracté mais je restais bien droit, trop respectueux pour me laisser aller contre le dossier de mon fauteuil.

-Enfin, de ce que je retiens c'est que vous êtes bel est bien impliqué en ce qui concerne le sort des Elementis. C'est bien pour cela, qu'en plus de vos qualités, qui a fait que vous apparaissez dans mes trois choix pour le poste de Joker. Mais je n'ai pas encore pris ma décision, je me dois de faire un choix entre Monsieur Ode, Mademoiselle Perset et vous-même. Alors dite-moi, vous savez en quoi consiste ce poste et ce que cela impliquerait si vous êtes choisi, qu'est-ce qui vous différencie de vos collègues pour être élu ? Si bien évidemment le post vous intéresse.

Je restais quelques instants stupéfait. Je m’attendais à tout sauf à cela. Je balbutiais, ne sachant que dire :

-Newton, je… Votre majesté, me repris-je, c’est un honneur immense que vous me faites-là. Et en même temps une responsabilité au moins tout aussi importante. Je vous laisse juger par vous-même quel est l’élémentis le plus apte à occuper ce poste, je ne cherche pas à entre en compétition avec les autres prétendants au poste. Je ne désire que la victoire des élémentis. Quel que soit votre choix, je m’y plierai, pour le bien de la famille.

Je ne savais pas vraiment si je devais être heureux ou non. J’allais peut-être obtenir plus de pouvoir, plus d’importance, certes, mais également une charge de travail et de responsabilité conséquente. Je pensais vraiment mes paroles. Si le Roi lui-même pensait que cela pouvait mener la famille sur le chemin de la victoire… alors je l’acceptais de bon cœur.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand les recrutements commencent | ft. Daisen Empty
MessageSujet: Re: Quand les recrutements commencent | ft. Daisen   Quand les recrutements commencent | ft. Daisen EmptyMar 27 Mar - 10:03

'Cause they're here
      Avait-il réellement envie de prendre ce poste ? C’est la question qui n’arrêtait pas d’émerger dans son esprit. Newton ne pouvait lui forcer la main s’il ne le désirait pas et c’était un choix qu’il comptait respecter totalement. Néanmoins, il voyait bien plus en lui le rôle du nouveau Joker que dans ses collègues. Non pas qu'il ne serait pas à la hauteur, loin de là même, mais ils manquaient chez eux des qualités humain qui restait indispensable pour le roi. Des points qui étaient non négociable. Avoir un conclave de barbare qui n’espérait voir que du sang couler n’était pas son optique première. Mais il n’excluait en rien leurs bonnes intentions.

Newton pris un peu de recul dans son siège, s’appuyant entièrement contre son dossier, jambe croisé et mains posé sur celle-ci. Un sourire planant légèrement sur son visage.

« Toujours aussi humble Werden. C’est ce qui me plait. Ecoutez, vous avez des qualités qu’ils n’ont pas. Qui plus est, votre poste au sein du Lycée est un atout prometteur. Vous êtes au plus près des élèves qui peuvent devenir nos futurs membres, vous pouvez les aiguillez et ils ont confiance en vous si vous les recruter. L’avantage de les suivre durant tout un parcourt scolaire. »

En soi, c’était l’idéal. Rien de mieux pour être au plus proches de ses nouveaux membres qu’en étant leur professeur.  Si Daisen était le genre de qu’on aimait avoir en cours, il n’était pas bien difficile de vouloir le suivre pour une bonne cause. Et puis, il était peut-être plus simple de se faire une idée des futurs membres en connaissant leur parcourt scolaire et leur réaction prévisible.

« Pour moi, je vous voit à ce poste. Et je dirais même que je vous y veux. Vous vous êtes démarquer de vos collègues et vous n’avez pas froid aux yeux. Je veux apporter des changements au sein des Elementis, des changements qui seront profitable à tous et qui nous aideront au mieux. Et puis, vous ne serait pas seul, vous travaillerais auprès de notre As et moi-même. »

Les changements devaient se faire pour le bien de tous. Newton y comptait plus que tous. Mais avant de se penser sur la question, il était tout de même mieux de savoir si le candidat accepter cette promotion ou s’il allait devoir faire un choix parmi d’autre. Alors c’est d’une voix de nouveau très sérieux qu’il demanda :

« Monsieur Daisen Werden acceptez-vous de prendre le rôle de Joker au sein du conclave Elementis ? »
K I N G





Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand les recrutements commencent | ft. Daisen Empty
MessageSujet: Re: Quand les recrutements commencent | ft. Daisen   Quand les recrutements commencent | ft. Daisen EmptyMer 28 Mar - 22:17

Les recrutements commencent

ft. Newton I. Mork
... mots


-Monsieur Daisen Werden acceptez-vous de prendre le rôle de Joker au sein du conclave Elementis ?

-Si telle est votre volonté Majesté, je gouvernerai à vos côtés sur Quederla.


Je n’avais pas mis longtemps à prendre ma décision. Il n’y avait de toute façon aucune raison qui aurait pu me pousser à refuser. Au contraire, il y avait longtemps déjà que la soif de pouvoir me guidait sur cette voie, bien que je n’en montrasse pas un signe à qui que ce soit. Je le faisais pour servir les élémentis, certes, mais au fond de moi, je savais qu’il y avait également cette autre cause. Alors que par ces paroles, Newton m’accordait sa confiance, les milliers de conséquences apparaissaient à mes yeux et j’élaborais déjà les choix qui me serviraient au mieux. J’envisageais de quel élément il me faudrait me débarrasser, quelles étaient les mesures à mettre en place, et qui était à éliminer au plus vite.  Devant une nouvelle si inattendue, il me fallait mettre en place le plus rapidement la stratégie que je devais adopter. Je songeais alors que je ne pouvais plus demeurer l’éternel intellectuel discret. J’allais devoir recruter, me lier d’amitié avec tous et surtout, donner des ordres. Donner des ordres… Je n’aimais pas vraiment cela… Enfin, je m’y habituerais certainement.

Je me rendis soudain compte que le Roi me dévisageait alors que se bousculaient dans ma tête toutes les options qui s’offraient désormais à moi. Je me levais et m’inclinais légèrement en saluant mon Roi :

-Si c’est tout ce dont vous vouliez m’entretenir, majesté, je vous demande la permission de me retirer. Je soupçonne votre emploi du temps d’être très chargé et je ne voudrais pas vous faire perdre plus de temps que nécessaire. Je vais me mettre au travail sur-le-champ. Il faut que je fasse installer mes quartiers et recueille les plaintes de nos membres.


En vérité, j’allais faire bien plus que cela. Il fallait que je vérifie la gestion des vivres, que je trouve quelques adolescents discrets à qui je pourrait confier des tâches faciles mais nécessaires telles que porter un message, que je fasse un tour de la sécurité du QG, que j’écrive une liste de tous les achats nécessaires, que je revoie les comptes de la trésorerie et bien d’autres choses encore. Il me faudrait du temps pour m’habituer à cette nouvelle fonction, mais cela viendrait avec l’expérience. Je pensais rendre service à Newton en ne mobilisant pas trop de temps pour une affaire qui n’en nécessitait pas tellement : j’étais le nouveau Joker. Il n’y avait rien à dire de plus. Il devait me comprendre, j’étais comme lui un homme d’action, j’agissais de façon directe et simple en fonction de nos besoins du moment : avoir un Roi disponible pour s’occuper des préoccupations de la famille et un Joker actif.

Alors que je me retrouvais sur le seuil de la porte, j'éprouvais soudain un sentiment d'accomplissement. Enfin. Enfin le pouvoir. Définitivement, cela me plaisait. J’eus un léger sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

Quand les recrutements commencent | ft. Daisen Empty
MessageSujet: Re: Quand les recrutements commencent | ft. Daisen   Quand les recrutements commencent | ft. Daisen EmptyLun 2 Avr - 23:06

'Cause they're here
      Newton n’avait pas mâché ses mots, mais il avait été totalement honnête. Pourquoi tourner autour du pot alors qu’il était de toute évidence certains de vouloir celui-ci à ce poste. Il ne risquer pas d’être déçu, du moins, c’est ainsi qu’il voyait les choses et dans le cas contraire la communication était des plus facile avec ce dernier. Il ne manquait pas d’idée et l’As serait tout autant ravi d’avoir un esprit jeune et qui n’en démord pas à ses côtés. Newton attendait sagement sa réponse qui ne perdit pas de temps à se faire entendre.

Un large sourire de satisfaction étira ses lèvres. Voilà que les choses commençaient à se mettre en place. Une maigre pensé se faufila pour ses concurrents qui allaient entendre une mauvaise nouvelle, mais c’était peut-être pour eux un mal pour un bien. Ils avaient des atouts bien plus profitables pour le terrain que pour la gestion d’une famille en elle-même, des talents qu’ils ne valaient mieux pas brider dès le départ avec une surcharge de responsabilité. Newton hocha la tête au dire de son nouveau Joker, il ne pouvait pas nier le fait qu’il avait une tonne de travail qui l’attendait, des dossiers à lire, des gens à voir, des organisations à revoir et un boulot toute somme différent une fois ses heures au QG achevés. En soit, le pauvre n’avait pas le temps de chômer ni réellement de se plaindre. Mais il allait s’en sortir à coïncider tout ça une fois qu’il aura remis de l’ordre dans chaque chose, il venait tout juste de reprendre les rênes, il suffisait juste de s’adapte un chouia.

Newton laissa Daisen prendre congé, lui aussi devait avoir désormais tout un tas de choses à faire ainsi que de nouveau membres à recruter. Le travailler n’avait pas le temps de prendre des vacances. Il prit quand même le temps de le facilité sincèrement de son nouveau poste « C’est un plaisir de vous compter parmi nous Werden. » Ce qui était la moindre des choses. Avant de lui annoncer un fait important.

« Une réunion aura lieu dans quelques jours, votre nouveau poste sera prononcer de manière officiel face à nos membres. D’ici là, prenait un peu temps pour familiarisez-vous avec votre grade. Et ne soyez pas en retard le jour J. »

Parce qu’il serait à deux doigts de revoir son choix pour quelques minutes de retard.
Enfin, d’ici là, il y avait du temps. Maintenant, il fallait bosser.

K I N G





Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Quand les recrutements commencent | ft. Daisen Empty
MessageSujet: Re: Quand les recrutements commencent | ft. Daisen   Quand les recrutements commencent | ft. Daisen Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les recrutements commencent | ft. Daisen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-