Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021

Partagez
 

 Sauvé par les Ténèbres [PV Arias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sauvé par les Ténèbres [PV Arias]   Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 EmptyJeu 29 Mar - 17:31

Sauvé par les Ténèbres
Même face à ses pires regrets, ses plus grands remord, Arias ne semblait pas se laisser aller par ses émotions et semblait réussir à tout contrôler pour pour répondre au mieux à son ancien amour. C'était évident qu'il voulait avoir un pardon, mais un pardon de lui-même après tout ce qui s'est passé, des choix qu'il a fait et qu'ils ne sont pas forcément les meilleurs choix du monde, mais c'était ses choix tout de même. Maya restait là, à l'écouté, sans rien dire. Il faut dire que malgré ses erreurs, vivre ceci lui permet de se repentir, lui permettant potentiellement d'avoir le pardon qu'il cherche le plus au monde, mais surtout peut-être même d'avoir le courage de revenir sur son passé et pourquoi pas rattraper le temps perdu ? D'accord, il n'a peut-être jamais rien fais vis-à-vis de Maya depuis son départ, mais il n'est peut-être pas trop tard ? En tout cas Maya gardait le silence durant tout son discours,  un discours qui semblait être très convaincant.

« Je vois.. Tu as fais du chemin depuis.. Pourtant les fantômes te hantent toujours. »

La voix de Maya venait de changer alors qu'elle parlait. Une simple petite pause, puis d'un coup, c'était la voix d'une seconde femme qui sortait de la bouche de son premier amour. Une voix très familière, une voix également de son passé, une voix qui lui rappelait d'un seul coup, à la fois de très bon souvenir, mais également les pires souvenirs, sûrement sa plus grosse erreur. Pour Maya, l'erreur ne fut pas une fin fatidique, elle a juste changé de pays, mais pour la voix qu'il venait d'entendre, le sort final n'était pas aussi positif. Est-ce que Arias a réussi à reconnaître cette voix ? Sûrement, mais de toute façon, il allait obtenir son identité très rapidement. Le corps de Maya se mit à se tordre dans tous les sens avant de reprendre une posture normale. La chevelure de la jeune femme se changea, changeant de couleur alors qu'elle cachait son visage. D'une chevelure noire, elle passa à une chevelure argentée. Maya venait de se transformé à Aloïs, tandis que les personnes avec une aura étrange venait de se lever, deux personnes, toujours de deux, mais l'une bien plus grande que l'autre, un homme et une femme. Tandis qu'il n'y avait plus aucun bruit dans tout le restaurant.

« Laisse moi rire. Même si tu changes, ce que tu veux croire, tu finiras toujours par faire une erreur qui coûtera la vie à ceux qui sont important pour toi, ou bien ceux qui sont important pour les personnes que tu dis aimer ! »

Les yeux de Aloïs étaient vide, d'un noir profond, même sa voix était étrange, c'était bien la sienne, mais elle semblait venir d'outre-tombe, avec un petit écho, de quoi faire froid dans le dos. L'homme qui s'était levé un peu plus loin se rapprochait, suivit de la plus petite personne, toujours de dos. Ce n'est qu'au moment où elle termina sa phrase que l'homme se retourna. Malgré le fait que son visage était obscure, limite détruit par le temps, ce qu'on pourrait limite penser comme un zombie, il restait reconnaissable grâce à sa longue chevelure argenté qui venait de faire apparition, comme si elle était masquée depuis tout ce temps. Sephiroth est là, présent, mais clairement sortie d'un roman d'horreur et surtout, des plus convaincant au monde. Même une personne qui est difficilement impressionnable, ne serait pas bien avec une telle vision, et surtout avec une telle ambiance.

« Tu as préféré un inconnu plutôt que moi ?! Tu savais que ce scientifique était une menace pour nous ! Pourtant, tu as préféré lui sauver la vie et contredire ton Roi ! À cause de toi il est mort ! À cause de toi j'ai perdu la personne la plus importante de ma vie, il était comme un père pour moi et sûrement plus encore ! Il ne m'a jamais trahi lui contrairement à toi ! Tu ne mérites pas l'amour et ce n'est qu'une question de temps pour que tu perdes la personne la plus importante dans ta vie ! »

Aloïs hurlait tout ceci, toujours avec une voix à glacer le sang, des mots qui se trouvaient être encore pire que des poignards dans le dos. Néanmoins, le pire ce fut la vision qui s'offrait à Arias à la fin de sa phrase. La plus petite personne se retournait et cette personne se retrouvait exactement comme Sephiroth, une vision d'horreur, plus horrible que tout ce qu'il a bien pu voir par le passé. Sa fille, Lyana, la voilà dans le même état que Sephiroth, juste devant lui. Il ne pouvait pas bouger, c'est limite s'il ne pouvait bouger son regard de cette scène. Lyana et Sephiroth, muet, décomposés, horrifique.. Aloïs qui hurlait sur lui avec une voix venue des enfers et surtout un visage déformé par la haine et les yeux vides, remplis de Ténèbres. Comment Arias va réagir face à cette situation alors que le mal le ronge de plus en plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sauvé par les Ténèbres [PV Arias]   Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 EmptyDim 8 Avr - 10:45



Sauvé par les Ténèbres  


Maya sembla comprendre que l’homme en face d’elle n’était plus le même, Arias avait changé. Il pensait comme un homme, non plus comme l’arme sans coeur qui obéissait aveuglément. Il avait vu le juste là où tout le monde se fourvoyait, il avait laisser la vie là où tout le monde attendait qu’il répande la mort. Malgré ça, il avait quand même indirectement causer la mort de nombreuses personnes, au fond de lui, jamais il ne pourra se pardonner cela, mais il ne regrettait en rien d’avoir laisser vivre ce scientifique sûrement abuser par le Gouvernement. Mais la fin de sa phrase semblait… Etrange.

Sa voix avait radicalement changée, comme si un fantôme de son passé était venue pour le hanté de nouveau. Maya, ou d moins son corps, commença à se tordre dans tout les sens avant de reprendre une posture plus normale. Ses cheveux avaient changer de couleur, passant d’un noir ébène à une couleur argentée.

- Aloïs…

Arias ne remarqua pas tout de suite, mais deux personnes s’étaient levées. De part la taille et la corpulence, il pouvait deviner que c’était un homme est une femme. Il pouvait aisément deviner qui était cet homme rien qu’en faisant le rapport avec Aloïs. Quand son regard se reporta sur son ex, le jeune homme homme fût choqué de voir ses yeux si vides et cette voix… Comme si elle venait d’outre-tombes. Arias encaissait les dures paroles d’Aloïs comme il le pouvait, il se mordait la lèvre inférieur de remord, allant jusqu’à en saigner. L’homme se retourna, malgré son corps détruit par le temps, l’ancien Joker reconnu son ancien Roi Sephiroth. Il avait l’impression qu’il était sortit de terre pour venir le prendre et li faire payer son erreur. A cette vu, Arias se força de regarder son Roi, les larme lui montait aux yeux. C’était insupportable, son regard se perdit sur le sol, les poings serrés.

- Tu a préféré un inconnu plutôt que moi ?!

- Non.

- Tu savais que ce scientifique était une menace pour nous ! Pourtant tu a préféré lui sauver la vie et contredire Roi ! A cause de toi il est mort !

- Non…

- A cause de toi j’ai perdu la personne la plus importante de ma vie, il était comme un père pour moi et sûrement plus encore ! Il ne m’a jamais trahi lui contrairement à toi !

- Arrête… Pitié…

Arias commençait à laisser échapper quelques larmes.

- Tu ne mérite pas l’amour et ce n’est qu’une question de temps pour que tu perdes la personne la plus importante de ta vie !

A ces mots hurlés avec haine, la fille encore inconnue se retourna. Lyana, sa chère fille, était devant lui, dans le même état que Sephiroth : un cadavre en décomposition. Face à ces cris, ces visions, Arias cédait à la détresse.

- ASSEZ !

Frappant la table de toutes ses forces, Arias se releva, non sans efforts,  malgré la puissance qui le clouait sur cette chaise. Sa haine intérieur et ses remords étaient plus fort que cette force, mais il souffrait atrocement et chaque secondes debout lui provoquait une douleur parcourant tout son corps.

- Je sais ce que j’ai fais ! Je n’oublierais jamais ! Il n’y a nul pardon que je puisse obtenir de ta part Aloïs ! Mais personne d’entre vous n’étais la pour comprendre ! Personne n’a essayer de comprendre ! Alors si ma punition c’est de renoncer à l’amour, alors j’y renonce, mais personne… PERSONNE NE TOUCHERA MA FILLE ! Je suis Arias Vele, Prince de Suède et membre de la Famile des Elementis ! Moi vivant, je prendrais tout les coups pour mon peuple et ma famille ! Hantez moi si vous voulez ! Faites moi souffrir si vous voulez ! Mais ne touchez à aucun cheveux de ma fille, de ma famille ou même de mon peuple. Je me relèverais toujours pour protéger les miens.

Arias se tenait debout, regardant fixement Aloïs, les larmes coulant légèrement. Ses jambes tremblaient de douleur, les bras étaient paralysés sous cette douleur atroce.

- Ce soir là, j’ai renoncer à mon amour pour que tu ne souffre plus Aloïs, pour que tu puisse vivre sans moi et les douloureux souvenirs que je représente. Je n’oublierais jamais, je vivrais constamment avec cet acte sur les épaules, mais je ne peux mourir ici et maintenant. J’ai encore un peuple, une fille et une famille à protéger.

Arias céda, à ses mots, à la douleur et la force qui le rassit violemment sur la chaise. Le jeune homme ferma les yeux, des larmes coulant sur ses joues, attendant le prochains acte de cette pièce de sa vie.




(c) Agora




Je m'adresse à vous en #9966ff

Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 Unknown



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sauvé par les Ténèbres [PV Arias]   Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 EmptyDim 8 Avr - 20:39

Sauvé par les Ténèbres
Les paroles d'Aloïs étaient très dur, vraiment violente, surtout pour le Joker Élémentis qui semblait réellement être touché par tout ce qui était dit, en même temps, c'est l'histoire de sa vie et surtout tout ce qu'il regrette au fond de lui, même s'il ne veut pas se l'avouer. Malgré la pression qui était exercé sur lui, il réussit tant bien que mal à se lever, non sans souffrance, afin de pouvoir gueuler à son tour et surtout répondre de ses actes. Rien ne bougeait durant toute cette scène, juste le visage de la femme face à lui qui semblait sourire de plus en plus, comme si la souffrance chez cet homme lui faisait plaisir. C'était vraiment déstabilisant comme scène et il faut dire que Arias réussit à s'en sortir plutôt bien, surtout devant son ancienne copine, son ancien mentor qui avait misé gros sur lui et sur sa tendre fille dont le visage était dans un état effrayant. Néanmoins, très vite il retourna sur son siège, attiré par une force mystique qui le dépasse très largement.

Arias n'en démordait pas, il était persuadé qu'il pouvait changer les choses, qu'il pouvait changer, qu'une personne élevée comme une arme pouvait découvrir des émotions, les récupérer et devenir la personne qu'il aurait dû être depuis le début. Que certes il a fait des erreurs par le passé, mais qu'il était prêt à changer, mais pour ça il devait rester en vie, suppliant Aloïs de le laisser en vie pour qu'il puisse prouver à tout le monde qu'il est capable de tous les protéger et qu'il n'y ait plus jamais de perte parmi ses proches. La jeune femme aux yeux vides en face de lui leva le bras pour le forcer à regarder par la fenêtre qui se trouvait à sa gauche, chose dont il était obligé à regarder, comme si son corps obéissait au bras de Aloïs. Avant, il n'y avait rien, juste une lueur orange qui fini par afficher un tout autre spectacle. Un pays en feu, une ville en ruine, des corps gisant le sol partout. Une scène assez violente si on peut dire, laissant imaginer plein de chose. Néanmoins, très vite cette vision disparu pour de nouveau laisser un champs orage et rien d'autre. En faisant revenir son bras, Arias reprit le contrôle de son corps, du moins, juste pour de nouveau regarder Aloïs dans ses yeux sans âme.

« Voilà l'histoire de ta vie. Tout est voué à la destruction avec toi. Néanmoins, je vais te faire une fleur. Tu penses pouvoir tout changer ? Tu penses réussir à protéger et sauver tout le monde ? Alors fais le, mais sache que tout ceci te hantera toujours. Je serais toujours la part de ténèbres au fond de toi ! Je serai toujours ton fardeau ! »

Sur les mots d'Aloïs, elle se mit à fondre, tout se mit à fondre, afin de créer un amas d'obscurité, juste des ténèbres qui enveloppait tout, des ombres, encore et toujours des ombres à perte de vue. Alors que tout semblait noir, rien de vivant, des ombres se mirent à bouger pour foncer à toutes vitesses sur Arias qui ne pouvait bouger, piéger par toute cette noirceur. Les ombres s'envolèrent autour de l'Élémentis, l’emprisonnant dans une sphère obscure où une lumière ne pouvait passer, il n'y avait plus rien, hormis le noir le plus profond et le plus puissant qui existe.

En ouvrant les yeux, Arias se retrouvait au bloc opératoire, entouré de trois médecins et de plusieurs infirmières qui s'affolaient dans tous les sens. Tout le monde criait en voyant Arias sursauté et surtout revenir à lui. Arias poussait un cri horrible en se réveillant, en sueur, ce qui effraya tout le monde. Néanmoins, Arias eut à peine le temps de voir tout ceci, et surtout ses blessures sur tout le corps qui étaient encore fraîchement ouverte, une parfaite vision d'horreur, mais il venait de se réveiller en plein milieu d'une opération, ayant même un scalpel qui circulait dans son corps à cause du fait qu'il se mit à bouger sans crier garde. Néanmoins, il perdit très vite connaissance suite à ceci, retombant dans les pommes, dans un repos du juste, un sommeil profond, un sommeil sans rêve, juste, il dormait.

Ce n'est que trois jours plus tard que Arias sorti enfin de son profond sommeil, dans une chambre d'hôpital. Il était dans une blouse d'hôpital, de patient, mais il se réveillait normalement, comme si rien de tout ça n'était qu'un simple cauchemar, un cauchemar terrifiant, mais un cauchemar quand même. Son corps ? Il n'avait plus rien, même pas une once de cicatrice, plus rien, aucune blessure, aucune trace de sang sur lui, comme si on ne lui avait jamais rien fais. Même ses anciennes cicatrices, plus rien, on dirait même un corps de nouveau né, c'était surprenant. C'est d'ailleurs ce que lui racontait le médecin qui venait de rentrer dans la pièce suite à son réveil. Il lui expliqua qu'il n'a absolument rien compris de ce qui s'était passé dans la salle d'opération. Plusieurs fois, le cœur du Joker s'était arrêté, sa vie tenait réellement à un fil et pourtant, quand il s'est réveillé durant l'opération, tout le monde pensait que c'était le dernier sursaut du patient. Pourtant, sans comprendre, toutes les blessures se refermaient toutes seules, sans n'y rien comprendre.

La seule chose qui avait changé chez Arias, c'est sa marque. Lui qui avait une marque assez discrète  sur l'intérieur de son avant-bras droit, le voilà avec une tâche noire d'une noirceur sans faille, très différente des marques des Élémentis d'Ombre, mais surtout, elle était vraiment immense, prenant quasiment tout son bras en entier dans une violente tâche noire impossible a retirer. Et elle semblait même être vivante ! Cela ne dura qu'une seconde, mais Arias était persuadé de l'avoir vu bouger, juste grandir pendant une fraction de seconde afin de venir s'arrêter de grandir pour avoir sa forme actuelle. Sûrement le fait qu'il est mal réveillé ?.. En tout cas, sa marque d'Élémentis était étrange.. peut-être que quelqu'un pourrait sûrement lui répondre ? Une mutation ? Un coup du Ténébreux ? Impossible de le dire, mais tout ceci est vraiment étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Arias Rowe

Arias RoweMessages : 518
Date d'inscription : 07/06/2015


Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sauvé par les Ténèbres [PV Arias]   Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 EmptyVen 13 Avr - 20:03



Sauvé par les Ténèbres


Aloïs semblait se réjouir d’avoir touché un point sensible, de voir souffrir Arias qui se dressait devant elle. Il le savait pourtant, que tout ceci ne pouvait être réel, mais les propos étaient bien trop dur pour rester de marbre. Malgré tout, le jeune homme était persuadé de pouvoir changer les choses, devenir qui l’ont veut si on se donne les moyens. Il ara encore longtemps ces remords au fond de lui, mais un jour il disparaitrons et ce jour là ne saurait tarder. Peu importe les visions d’horreur qu’on lui imposait, il finirait pas surmonter tout cela pour un avenir moins triste.

Comme pour répondre avec une énième vision, Aloïs tendit le bras aux suppliques d’Arias, lui montrant au dehors un tableau digne de la fin du monde. Un pays à feu et à sang, une ville en ruine et des corps sans vie indénombrables jonchant le sol. Le jeune prince ne pouvait détourner le regard, mais son regard n’étais pas emplis de tristesse, mais de détermination : il empêcherais cela.

Aloïs résuma sa vie à un simple mot : destruction. Cependant, elle l’autorisa à vivre pour voir s’il changerait bel et bien les choses, mais que tout ce qu’il a fait le hantera à jamais. Le jeune homme ne répondit pas à cela, mais en signe de résignation il ferma les yeux tout en se promettant que tout cela n’arrivera jamais. Puis tout finis par fondre autour de lui pour devenir ténèbre. Il n’y avait plus que lui et les ténèbres, une obscurité sans fin, aspirant toutes lumière. Une chose étrange se produisis pendant ce laps de temps, les ténèbres bougèrent pour englober Arias. A partir de cet instant, il n’y eut plus rien…

Quand il ouvrit les yeux, le prince fût horrifié de ce « cauchemars », il était en sueur et avait crié dans une sorte de salle entouré de personnes tout aussi affolées que lui. Tout était flou et bien vite il retomba dans l’inconscience, sans rêve ni cauchemars. Quand il se réveilla, il appris qu’il était dans cet état pendant trois jours et il apprit aussi que toutes ses cicatrices avaient disparue comme s’il venait de renaitre. Ce qui lui sauta aux yeux cependant c’était sa marque d’elementis qui avait disparu pour laisser place à une tâche sombre qui prenait la quasi-totalité de son bras.




(c) Agora




Je m'adresse à vous en #9966ff

Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 Unknown



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Sauvé par les Ténèbres [PV Arias]   Sauvé par les Ténèbres [PV Arias] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauvé par les Ténèbres [PV Arias]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les Rps 2018-