Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
-66%
Le deal à ne pas rater :
DORMIPUR Oreiller à mémoire de forme MEMOVITA 60×60 cm
10.09 € 29.91 €
Voir le deal

Partagez
 

 Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] Empty
MessageSujet: Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]   Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] EmptyJeu 29 Oct - 16:39


Bienvenue dans l'antre du monstre
Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] 325885barre20separation
"Le travail pense, la paresse songe" Jules Renard


Depuis que j'ai perdu mon pouvoir et que la bataille est terminée, je me suis beaucoup remise en question... Je n'ai perdu personne d'important pour moi, Mia est toujours en vie, Daemon est toujours en vie ; malheureusement ce n'est pas pour tout le monde pareil. Si j'ai bien compris, Lyana a perdu sa famille et Anastasiya est décédée de causes inconnues... Même si je ne l'ai jamais vraiment appréciée, ça me fait mal au cœur de savoir que je ne la reverrais plus. Le directeur a fermé le Lycée durant quelques jours laissant aux élèves et aux professeurs le temps de faire leur deuil, mais plus les jours passent et moins j'ai envie de retourner dans ce Lycée.

Je me suis sentie tellement inutile durant les combats et pourtant certaines personnes avaient besoin d'aide ; rien que Lucyfer a perdu Maître Moss, j'aurais dû être là pour lui remonter le moral, d'ailleurs je l'ai même aidé à remettre de l'ordre dans sa boutique. Mia part tôt le matin et rentre tard le soir car elle doit voir ce qui a été volé durant les infiltrations et défendre certains clients qui ont été arrêté... A part ranger, je ne sers pas à vraiment à grand chose. Alors comme moi aussi je veux être utile quelque part, j'ai décidé d'arrêter les cours et commencer un stage !

Où ? Je ne sais pas encore mais quelque part dans le gouvernement où je pourrais voir Mia plus souvent tout en gardant mon boulot à l'herboristerie. Je me suis donc dépêchée de faire une lettre de motivation et un CV qui est plutôt vide... Arf... Je ne sais pas si ils fonctionnent de la même manière qu'en France mais au moins je montre que je suis motivée ; en copiant sur les quelques lettres de motivation qu'à fait Mia quand elle était plus jeune, je mets quelques qualités qui je pense sont importantes. J'aurais bien la ponctualité qui m'a l'air d'être vitale mais... euh... Voilà hein.

Plutôt contente de mon travail, je sors de chez moi et vais à l'hôtel de ville où je demande un rendez-vous avec n'importe quelle personne qui aurait besoin d'une secrétaire, d'un assistant ou même d'une personne pour aller chercher un café mais à part me rire au nez et me dire d'aller jouer avec mes poupées je n'ai aucune réponse positive... Traînant des pieds, j'avance jusqu'au commissariat où je leur tends mes papiers en disant que j'aimerais faire un stage. L'inspecteur regarde le tout et me dit qu'il est intéressé, jusqu'au moment où il voit mon nom... Ouais... J'ai eu quelques petits soucis avec la police, deux fois prises en otage et accusée de deux meurtres dont les charges ont été abandonnées.

Bien. J'ai compris ! Je peux aller voir ailleurs si j'y suis. Les larmes aux yeux, je sors du commissariat déçue de constater que personne ne veut de moi... Je soupire. A tous les coups, je vais être obligée de reprendre les cours dès que le Lycée va ré-ouvrir, je m'assois sur les marches du commissariat et restant sur le côté pour ne gêner personne ; mine boudeuse et mains sous le menton je suis en train de passer en revue tous les magasins qui sont dans cette ville pour voir dans quoi je pourrais être utile. Le restaurant ? Mmh... Trop maladroite. Salon de coiffure ? Euh... Non. Comme perdue dans mes pensées, je relève fièrement la tête et annonce tout haut :

- Et bien tant pis ! Si personne ne veut de moi comme stagiaire, je fonderais ma propre entreprise ! Comme une grande !
Revenir en haut Aller en bas
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 465
Date d'inscription : 05/09/2015


Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]   Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] EmptyJeu 29 Oct - 17:32

Cela faisait déjà quelques jours que les troubles en ville s'étaient calmer, mais l'état de la ville était catastrophique. Le bilan des morts était désastreux, la liste des blesser étaient encore plus longue. De multiples infrastructure de la ville avait subit de gros dégâts, certains bâtiment n'était plus qu'un tas de ruines suite au violents combats qui eurent lieu. C'était au gouvernement de réparer tout les dégâts, et aux forces de l'ordre de se charger de la criminalité qui avait sauter sur l'occasion pour grimper en hausse. Les prison étaient pleines, les forces de polices n'ont pas chaumer et avait mérité son semblant de repos avec leurs patrouilles. Il incombait à l'inspecteur Hammerman de faire le tri dans les prison pour dénicher des tueurs en séries déjà rechercher, établir des profils psychologiques pour les avocats. Pour une fois, il n'allait pas s'ennuyer. En début d'après-midi, Aston avait pris une petite pause à l’hôtel de ville le temps de récupérer quelques dossier de meurtriers et un nouveau bloc note, car il venait de finir le siens dans la matinée.

Sur la route du retour pour le commissariat, l'inspecteur était accompagner, comme toujours, se sa garde du corps rapprochée qui portait la grosse pile de document. La jeune femme à lunette s'adressait à son supérieur d'un regard inquiet.

- On va encore terminer tard ce soir ?

- Oui, tu a bien vue tout les documents. Sache que c'est tout aussi fatiguant pour moi…

« Oui… Avec tout ces criminel, on à plus de boulot qu'on n'en aura jamais. J'aurais aimer pouvoir souffler un peu quand même. »

Le psychologue arriva devant le commissariat, un document dans la main, celui de la prochaine personne à interroger. Il le lisait attentivement quand une personne cria à coter de lui. Ce qui le stoppa net dans sa lancée.

- Et bien tant pis ! Si personne ne veut de moi comme stagiaire, je fonderais ma propre entreprise ! Comme une grande !

Aston regarda la personne qui venait de se plaindre ainsi. C'était une jeune femme habiller d'une tenue asiatique, voir même japonaise. Sous le regard inquiet de sa garde du corps, il se rapprocha de la petite brune puis lui prit des mains son fameux CV.

« Hum… Pas de qualités particulières, mais elle semble avoir de la volonté. Elle fera une bonne stagiaire, et puis il faut bien former de nouveaux agents, ceux de cette villes sont trop incompétents pour que je leur laisse cette tâche. Il faut cependant qu'elle fasse ses preuves. »

- Dit moi… Si tu veut un stage il suffit de demander. Je suis l'inspecteur Aston S. Hammerman, psychologue et criminologue au sein du gouvernement. Suis moi.

L'agent du gouvernement s'introduit dans la commissariat où les quelques policiers le saluèrent. Il se dirigea vers les cellules spécialisées dans les interrogatoires où l'y attendait son prochain interrogé.

- Je veux bien de toi en tant que stagiaire, mais pour cela il va me falloir des preuves comme quoi tu mérite d'intégrer mon équipe. Pour cela tu m'assistera dans mes interrogatoires, tu va même commencer celui-ci. Ne t'inquiète pas, j'interviendrais si problèmes et à la fin je te corrigerais et te dirais si tu mérite ta place.

L'inspecteur lui tendit le dossier qu'on lui avait fourni, on lui avait demander d'établir un profil psychologique pour justifier les actes du criminel. Encore une demande d'avocat, et toujours la même qui plus est : l'avocate Mia Fey. C'était elle qui lui donnait le plus de travail du point de vue des profils psychologique.

- Notre premier cas est un meurtrier, on ne sait pas s'il fait partie d'un famille. Le seul objectif que je te demanderais de remplir, c'est de mettre en évidence s'il appartient à une famille et de déterminé pourquoi il à fait tout ces crimes qui sont : série de meurtre, vol, trouble à l'ordre publique et agression sur civils et autorités militaire.

« J'ai placer la barre haute, mais je n'attend pas d'elle qu'elle réussisse. Je veux surtout voir comment elle va procéder pour lui enseigner les bases, les objectifs c'est juste pour lui donner une piste sur quoi se lancer. »

Le regard que lui lançait sa garde voulait tout dire. Croyez-vous que c'est une bonne idée ? Lui le croyait et c'est la seul chose qu'il avait besoin de savoir. Ils s'arrêtèrent devant une porte en fer, derrière se trouvait l'accuser. La jeune femme allait être assise à côté de lui tandis que la garde derrière l'accuser. Il lança un regard moins froid à l’encontre de sa futur stagiaire et lui adressa même un léger sourire.

- Prête ?


Ordres donnés en darkorange !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]   Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] EmptyVen 30 Oct - 16:02


Bienvenue dans l'antre du monstre
Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] 325885barre20separation
"Le travail pense, la paresse songe" Jules Renard


- Et bien tant pis ! Si personne ne veut de moi comme stagiaire, je fonderais ma propre entreprise ! Comme une grande !

Je ne suis peut-être pas la plus intelligente de la ville, ni même la plus ponctuelle mais j'ai de la bonne volonté ! Je sais que je peux y arriver même si ça va me prendre la moitié de ma vie ; il suffit simplement de la patience et de la détermination. Et aussi des amis et de l'aide, mais ça je pense trouver rapidement du soutien ; en attendant je tend fièrement mon CV sauf qu'il disparaît subitement de mes mains pour se retrouver dans celle d'un homme très grand avec une peau blanche et des cheveux blonds à la limite du dorée. Lâchant un "Eh !" je me lève aussitôt pour tenter de récupérer le bout de papier, chacun le sien boudiou !

- Dit moi… Si tu veut un stage il suffit de demander. Je suis l'inspecteur Aston S. Hammerman, psychologue et criminologue au sein du gouvernement. Suis moi.

Criminoquoi ? Je le laisse partir pendant que je reste bloquée sur place quelques secondes, alors c'est aussi simple que ça pour trouver un stage ? Il suffit de pleurnicher et quelqu'un apparaît pour nous prendre sous son aile ? Ne voulant pas laisser passer cette occasion en or, je me relève pour le suivre de près ; les policiers le saluent tandis que je leur tire fièrement la langue. Et toc ! Eux qui ne voulaient pas de moi tout à l'heure l'ont bien dans le baba lorsqu'ils me voient accompagner l'inspecteur Hammerman.

- Je veux bien de toi en tant que stagiaire, mais pour cela il va me falloir des preuves comme quoi tu mérite d'intégrer mon équipe. Pour cela tu m'assistera dans mes interrogatoires, tu va même commencer celui-ci. Ne t'inquiète pas, j'interviendrais si problèmes et à la fin je te corrigerais et te dirais si tu mérite ta place.

- Je.. Euh..


Comment lui dire que je ne m'y connais pas ? Je prend quand même le dossier qu'il me tend pour le lire rapidement en diagonale et prendre rapidement conscience des faits dont la personne est accusée. J'ai un léger pincement au cœur lorsque je remarque le nom de l'avocat du client : Ma sœur. Comment ne pas être stressée ? C'est la première fois que je vais faire ça et en plus c'est pour ma sœur, si je dis des bêtises je pourrais fausser complètement le résultat et un innocent pourrait se retrouver en prison ou un coupable en liberté. Trop de responsabilité pour moi, j'ai trop peur...

- Notre premier cas est un meurtrier, on ne sait pas s'il fait partie d'un famille. Le seul objectif que je te demanderais de remplir, c'est de mettre en évidence s'il appartient à une famille et de déterminé pourquoi il à fait tout ces crimes qui sont : série de meurtre, vol, trouble à l'ordre publique et agression sur civils et autorités militaire.

Alors c'est ça le boulot d'un criminologue ? Poser des questions pour découvrir la vérité ? Hmm... C'est un peu comme un avocat mais hors procès ? Finalement ça pourrait me plaire. Relisant encore et encore le dossier du suspect comme si j'avais contrôle de maths d'ici quelques minutes, j'essaye emmagasiner le plus d'informations possibles pour ne pas faire ma touriste au moment où les questions tomberont. Qu'est-ce que je pourrais demander ? Je vais me sentir bête, je le sens...

Face à l'immense porte en fer, j'en suis à me demander si c'est vraiment une bonne idée de me prendre comme stagiaire dans cette branche là finalement... Le Lycée me paraît moins compliqué d'un coup. Je refuse de lâcher le dossier des mains comme si il s'agissait de toute ma vie parce que j'aimerais en apprendre plus, mais vient le moment où l'inspecteur me lance un regard ainsi qu'un léger sourire... L'heure est bientôt arrivée et je viens à peine d'arriver, quelques minutes plus tôt j'étais par terre en train de me plaindre de ne pas avoir de travail et maintenant que j'en ai un, je flippe.

- Prête ?

- Pas vraiment...


La porte s'ouvre et laisse apercevoir un jeune homme assis à une table qui a l'air d'attendre cet interrogatoire... Il ne m'a pas l'air vraiment très méchant et pourtant il faut bien se méfier des apparences, la boule au ventre, je m'assois timidement à côté de l'inspecteur et laisse un blanc de quelques secondes. J'en conclus donc que c'est à moi de poser les questions et qu'il ne va pas intervenir tout de suite. Bien bien bien.

- Hum... Bonjour, je m'appelle Maya Fey.

Je ne sais pas si il connait le nom de son avocat mais ça va peut-être l'influence pour me dire la vérité qui sait ? Je jette un coup d’œil mal à l'aise vers l'inspecteur qui a accepté de me donner une petite chance comme pour avoir son autorisation de poser les questions ou alors histoire de voir si je n'ai pas dit de bêtises en l'espace de quelques secondes à peine. Ne voyant rien, je baisse les yeux pour regarder le dossier qui ne m'apprend pas grand chose puis relève mon regard vers le suspect. Allez Maya, lance toi.

- Faîtes-vous partie d'une des Familles ?

- Non.


Tout à été tellement rapide et pourtant j'ai l'impression qu'il s'est écoulé une éternité entre ma question, sa réaction et sa réponse ; est-ce que j'aurais loupé quelque chose ? En tout cas, je ne sais pas si c'est comme ça que l'on doit procéder aux interrogatoires mais moi je le crois, le ton sur lequel il m'a répondu était tellement dur et froid que je pense qu'il n'aime pas les Familles. N'ayant aucun stylo pour noter, je ne prend pas en note cette réponse... Baissant de nouveau les yeux parce que je suis plutôt mal à l'aise dans cette situation je remarque le nombre importants de crimes commis. Plus déterminé que jamais, je relève la tête prête à avoir ma réponse pour épater l'inspecteur !

- Pourquoi avez-vous commis tous ces crimes alors si ce n'est pas pour les Familles ? Vous n'avez pas peur de terminer en prison ou pire ?
Revenir en haut Aller en bas
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 465
Date d'inscription : 05/09/2015


Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]   Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] EmptySam 31 Oct - 0:03

Aston regarda une dernière fois la jeune femme avant de faire un hochement de tête pour le gardien qui ouvrit la porte dans un grincement. Maintenant ils ne pouvaient plus faire marche arrière, qu'elle soit prête ou pas il fallait maintenant faire ses preuves. Un jeune homme était assis devant la table d'interrogatoire, il n'était pas plus vieux que la demoiselle qui demandait un stage. L'inspecteur suivit de sa seconde entrèrent dans la salle et tout deux s’asseyaient devant l'accuser. Dans un premier temps la jeune femme laissa un blanc dans la salle, comme si elle attendait qu'Aston commence à parler. Quand elle compris qu'il l'a laisser parler elle se présenta.

- Hum... Bonjour, je m'appelle Maya Fey.

« Hum… Bon point de se présenter, tu instaure une relation de confiance. Cependant c'est pas comme ça que tu obtiendra ta place dans mon équipe. Mine de rien, j'ai rassembler l'élite de se ramassis d'incapables. »

Une fois les présentations faites, la demoiselle porta son regard sur son observateur, comme si elle attendait une réponse de celui-ci. Son regard faisait froid dans le dos, mais montrait un pointe de tendresse comme pour la rassurer et l'inciter à poser ses questions. C'est d'ailleurs avec une question plutôt franche qu'elle entama son questionnaire.

- Faîtes-vous partie d'une des Familles ?

« Trop franc à mon goût, tu aurait pût faire mieux, mais ne nous précipitons pas et voyons commet tu va te débrouiller. »

- Non.

Le ton de la voix était si sec, au moins ça avait le mérite d'être claire. Néanmoins, même si c'était la stagiaire qui commençait les hostilités, Aston assurait son travail derrière. Il observait chaque réaction chez son interlocuteur. L'inspecteur avait d'ailleurs remarquer certains comportement chez le prisonnier qu'il garda en tête.

« Léger froncement au niveau des sourcils… Pulsation de la paupière inférieur de l’œil droit… Mordillement léger de la lèvre inférieur… Hum, c'est intéressant, il ne fait partit d'aucune famille et à même une pointe de haine envers elle. »

L'inspecteur remarqua qu'il n'avait rein donner à la jeune fille pour qu'elle note ses observations et cela était les principaux outils du métier. C'est ainsi qu'il sortit son calepin et son stylo habituel qui posa devant la jeune fille, sans toutefois la déranger dans son interrogatoire.

- Pourquoi avez-vous commis tous ces crimes alors si ce n'est pas pour les Familles ? Vous n'avez pas peur de terminer en prison ou pire ?

« Encore une fois, je trouve que tu y est aller un peu trop franchement, mais il y a du progrès. Tiens tient, cette fois-ci il est moins loquace. »

En effet, le prisonnier regardait d'un regard noir la stagiaire du psychologue, dans la doute, Aston prit discrètement une fléchette paralysante. Cependant il n'avait pas l'aire de vraiment vouloir du mal à Maya.

- Dites, pourquoi c'est une gamine qui m'interroge ? Quitte à se faire interroger, qu'on se foute pas de moi en me donnant une fille pas plus veille que moi pour m'interroger.

- Je vois… Laissez ma partenaire, elle est bien capable de vous questionner tout autant que moi. Je suis l'inspecteur Aston S. Hammerman et si vous tenait tant à vous faire interroger… Dites moi, n'avez vous pas une famille ? Une amis ? Des personnes à qui vous tenez ? Car les personnes que vous avez tuer étaient des personnes chères à d'autres. Vous auriez voulu qu'on fasse pareil sur un de vos proche ? Non, je ne pense pas, alors pourquoi avoirs commis tout ces crimes ? Surtout que vous avez l'aire de connaître les risques que vous encourez.

On pouvait voir une large différence entre les deux façons de questionner quelqu'un. Aston posait plusieurs petites questions évidente pour en arriver à une réponse qui répondrait à la question qu'il cherchait. Quand son acolyte allait droit au but, lui était plus fin dans ses méthodes. Il voulait comprendre pourquoi, l'inciter à lui répondre en jouant sur le vécu des gens. Là où Maya aurait eût une explication vague, l'inspecteur aurait eût plus de détails dans sa réponse.

- Je… Heu… Oui, j'ai des proches, même une fille… Non, bien sûr que non je n'aurais pas voulu d'un tel sort pour ma fille, mais… Je vis dans la pauvreté, alors vous savez, j'ai juste profiter du chaos pour me servir. Dans ma situation, je n'avais plus rien à perdre.

On pouvait sentir dans l’intonation de la voix, un peu d'hésitation de la part de l'accuser, le ton qu'il employait avait baisser de volume. Aston remarqua que ses yeux se rabaissaient un peu et le coins de ses lèvres quand il parlait descendait légèrement, mais ce qui faisait penser à de la tristesse chez cette personne était ce sourire forcer qu'il faisait.

« Au moins il à l'aire de regretter… »

- Maya, à toi la suite.

L'inspecteur marqua sur le bloc-note un petit mot à l'attention de sa partenaire : Essaye de découvrir pourquoi il à tuer au lieu de simplement voler. Ensuite fait lui prendre conscience des ses actes.


Ordres donnés en darkorange !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]   Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] EmptySam 31 Oct - 14:18


Bienvenue dans l'antre du monstre
Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] 325885barre20separation
"Le travail pense, la paresse songe" Jules Renard


- Pourquoi avez-vous commis tous ces crimes alors si ce n'est pas pour les Familles ? Vous n'avez pas peur de terminer en prison ou pire ?

C'est sortit presque spontanément, tout comme son "non" de tout à l'heure. Si ce n'est pas pour les Familles qu'il tue alors pourquoi le fait-il ? J'ai déjà rencontré des gens qui ne faisaient partie d'aucun clan et pourtant qui tuaient quand même mais je ne leur ai jamais demandé pourquoi. Discrètement, je prend le stylo dans ma main gauche et le petit calepin que l'inspecteur m'a passé quelques secondes plus tôt afin de noter ma première observation... En espérant bien sûr que ce soit utile.

- Dites, pourquoi c'est une gamine qui m'interroge ? Quitte à se faire interroger, qu'on se foute pas de moi en me donnant une fille pas plus veille que moi pour m'interroger.

Légèrement vexée de cette remarque, je baisse aussitôt la tête après le regard noir lancé en ma direction... C'est vrai il n'a pas tort, pourquoi est-ce que c'est moi qui l'interroge ? Tremblant légèrement, je note ma première remarque sur sa voix dure et sèche de tout à l'heure et celle de maintenant où je crois avoir remarqué une certaine colère mais différente de la première, c'est comme si il avait honte de se faire interroger par une fille ou une gamine de son âge.

- Je vois… Laissez ma partenaire, elle est bien capable de vous questionner tout autant que moi. Je suis l'inspecteur Aston S. Hammerman et si vous tenait tant à vous faire interroger… Dites moi, n'avez vous pas une famille ? Une amis ? Des personnes à qui vous tenez ? Car les personnes que vous avez tuer étaient des personnes chères à d'autres. Vous auriez voulu qu'on fasse pareil sur un de vos proche ? Non, je ne pense pas, alors pourquoi avoirs commis tout ces crimes ? Surtout que vous avez l'aire de connaître les risques que vous encourez.

C'était bien différent de moi... L'inspecteur Hammerman préférait poser plusieurs petites questions pour arriver à quelque chose d'évident, je crois que c'est raté pour toi ma pauvre Maya... Je n'ose toujours pas relever la tête, trop concentré dans ce que j'écris, j'ai envie de fondre en larme tellement que mon intervention était nulle. Je pense avoir laissé passer ma seule et unique chance de pouvoir obtenir un stage ou un travail. Tant pis.

- Je… Heu… Oui, j'ai des proches, même une fille… Non, bien sûr que non je n'aurais pas voulu d'un tel sort pour ma fille, mais… Je vis dans la pauvreté, alors vous savez, j'ai juste profiter du chaos pour me servir. Dans ma situation, je n'avais plus rien à perdre.

Je relève discrètement les yeux au moment où le suspect les baisse... Il a l'air de s'en vouloir. Je note ce petit détail des yeux ainsi que l'intonation de la voix qui a diminué de volume ; me prenant comme exemple, je fais une petite flèche pour noté le mot "tristesse" et "regret" suivit d'un point d'interrogation. Je ne suis pas le meilleur exemple mais en général quand je fais c'est que j'ai pris conscience que j'ai fait quelque chose de mal, peut-être que ça fonctionne avec tout le monde ?

- Maya, à toi la suite.

Je baisse les yeux et remarque les instructions de l'inspecteur, je dois lui demander pourquoi il a commit les meurtres avant de lui faire prendre conscience de ses actes. Et comment je peux faire ça ? Il n'a pas envie de se faire interroger par une gamine alors pourquoi je devrais poser les questions si c'est pour me faire envoyer balader ? Bon... Quand on n'a pas le choix hein...

- En quoi tuer toutes ces personnes vous aurez rapporté de l'argent ? Pourquoi ne pas simplement avoir les volé avant de s'en aller ?

Je ne suis pas en train de lui conseiller le vol, disons que sur un échelle de crime il est beaucoup moins élevé qu'un meurtre... Quitte à choisir, je préférais me faire voler mais rester en vie plutôt que de me faire tuer ; peut-être qu'il y a eu une dispute ou je ne sais pas trop quoi mais il doit bien avoir une raison pour tout ça. J'écoute ce qu'il a à me dire et note la moindre chose qui me paraît très important.

- Vous savez que si vous terminez en prison vous risquez de ne plus jamais revoir votre fille... Si l'avocat vous évite la peine de mort, vous risquez de passer des dizaines et des dizaines d'années en prison... Ce n'est pas une vie pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 465
Date d'inscription : 05/09/2015


Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]   Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] EmptyDim 1 Nov - 10:54

L'interroger se calma grandement quand l'inspecteur Hammerman lui posa des questions, au moins son autorité était respecter. Au fond, il pouvait comprendre la réaction du jeune homme, il se faisait interroger par une stagiaire, comme si le gouvernement ne prenait pas son cas au sérieux. Cependant, rien que le fait que cet interrogatoire est lieu était une énorme mobilisation si on regarde les dégâts des récents événements. Son avocate avait fait appel expressément aux services d'Aston pour établir un profil psychologique qui atténuerait la sanction. En plus, il fallait mobiliser la sécurité qui veillait au bon déroulement de l'interrogatoire, et tout cela était une perte de temps pour tout ces agents qui ont encore beaucoup de travail. Tout cela pour dire que le gouvernement essayer de négliger aucuns cas, car parfois on fait les impasse sur les criminel rechercher dont on sait déjà certaines choses. La jeune femme regarda les notes que lui avait fourni l'inspecteur et elle sembla réfléchir, peut-être trouvait-elle cela trop dur ? Maintenant c'était au tour de la demoiselle de parler.

« Allez, n'ai plus peur, je l'ai un peu calmer. Je pense qu'il a compris que j'avais assez confiance en toi pour te laisser parler. »

- En quoi tuer toutes ces personnes vous aurez rapporté de l'argent ? Pourquoi ne pas simplement avoir les volé avant de s'en aller ?

L'accuser sembla plus réceptif aux propos de l'assistante de l'inspecteur, étant donner que celui-ci venait de préciser très clairement qu'elle avait les compétences requise pour vous interroger. Bien entendu, c'était à la fois un mensonge, mais aussi une vérité. Tout le monde est capable de poser des questions, mais le tout était de savoir lesquelles poser. Sur ça, même si Maya n'y allait pas par quatre chemins, elle s'en sortait bien. De plus, ce qui faisait penser ça au psychologue, c'était qu'en plus de savoir poser des question, il fallait décrypter la réponse, et au vus des notes qu'elle avait prise, Aston remarqua des choses qui lui plaisait. Le criminel se mit donc à parler.

- Eh bien…

Pendant un long moment, le jeune homme hésita à parler, comme s'il réfléchissait s'il valait mieux le dire ou pas. Il est vrai que ces propos peuvent permettre de l'accuser, mais s'il avouait, il aurait plus de chance d'avoir un allégement de peine.

- En fait… Je n'avais pas le choix… Au départ c'était dans un appartement. J’avais en mains un vase en porcelaine qui m'aurait permit de vivre plusieurs moi grâce à sa vente. Cependant… La femme du couple semblait tellement y tenir qu'elle s'interposa entre moi et les escalier de la sortie. Je voulais juste la repousser pour partir… Mais je l'ai faite tomber dans les escalier… Elle est morte sur le coup. Ensuite, son mari était tellement furieux qui me sauta dessus, on tomba ensemble dans l'escalier. Prit par l'adrénaline du combat, j'ai…

Pendant un instant il regarda Maya, comme s'il hésitait à parler de ça devant une fille qui n'était pas plus vieille que lui. Il semblait traumatiser, comme si ce combat le hanterait à jamais. Maya l’interrompit pour placer un commentaire pendant ce temps d'hésitation.

- Vous savez que si vous terminez en prison vous risquez de ne plus jamais revoir votre fille... Si l'avocat vous évite la peine de mort, vous risquez de passer des dizaines et des dizaines d'années en prison... Ce n'est pas une vie pour elle...

- Je lui ai prit la tête et… Et… A plusieurs reprise je l'ai frapper contre le bord de la marche… Je… Je ne voulait pas de tout ça… Je voulait juste subvenir au besoin de ma fille… Qu'ai je fais… ?

Aston comprenait maintenant cette peur d'avouer, il comprenait que ça lui rappellerait ce qu'il a fait. Il concevait aussi l'hésitation qu'il avait fait preuve avant de parler du meurtre, cela pourrait choquer les personnes non habituer au métier. L'inspecteur nota toutes les paroles dans un coin de sa tête, même le regard du jeune homme qui était plonger dans son trauma. L'intonation de la voix, les mimiques, les expressions faciales, tout.

- Je vois... Vous savez, votre fille risque de finir à la rue et là où vous surviviez sans trop de problèmes, elle, frêle de son âge pourrait succomber au froid de l'hiver. A la fin de cette entretien je vous parlerais de certains point de votre procès que l'avocate qui vous défendra voulait que je vous fasse part. Mais avant ça, je tiens à vous informer de quelque chose, dans ce même appartement, il y avait une petite fille cacher dans une armoire à votre venue. C'était la fille de ce couple décédé. Vous avez peut-être rendu votre fille orpheline ou du moins vous la priver de père, mais en plus vous avez réellement fait une orpheline. Elle n'avait rien demander et la voilà seul.

« Ne me juge pas petite, mais si je l'attaque au point sensible, au procès il acceptera sa sanction sans rechigner et au moins là je suis sûr qu'il comprendra ses actes. Ce métier n'est pas le plus facile, je te l'accorde, mais il contribue grandement à instaurer la justice. »

Quand il lui parla ainsi, il ne répondit pas, comme si il était perturber par cette annonce. Aston prit le carnet et le stylo, puis y nota tout ce qu'il avait garder en mémoire. Ensuite il la repassa à sa partenaire en indiquant qu'elle pouvait poser les questions qu'elle voulait.


Ordres donnés en darkorange !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]   Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] EmptyLun 2 Nov - 19:26


Bienvenue dans l'antre du monstre
Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] 325885barre20separation
"Le travail pense, la paresse songe" Jules Renard


Je l'avais interrompu dans ses aveux, mais je devais à tout prix le mettre au courant de ce qu'il risquait ; même si Mia est une très bonne avocate je doute qu'elle arrive à sortir son client de prison. Je ne veux pas qu'elle perde ce procès mais je pense qu'elle est assez mature et connait son travail pour comprendre que son client est coupable ; mais lui, pourquoi avoir fait tout alors qu'il a une petite fille ? La pauvre va vivre sans son père, j'espère qu'elle a un maman sinon elle pourrait se retrouver à la rue...

- Je lui ai prit la tête et… Et… A plusieurs reprise je l'ai frapper contre le bord de la marche… Je… Je ne voulait pas de tout ça… Je voulait juste subvenir au besoin de ma fille… Qu'ai je fais… ?

Sans comprendre pourquoi, j'ai envie de pleurer... Pourtant, même si c'est triste, je n'ai rien à voir avec cette affaire, rien à voir avec la personne qui est morte et rien à voir avec lui... Je note quand même quelques mots comme "peur pour sa fille" et "remords" ainsi que "peur" mais cette fois peur pour lui. Si je reporte mon attention sur autre chose, j'arrive à ne plus pleurer mais je reste quand même triste sans raison.

- Je vois... Vous savez, votre fille risque de finir à la rue et là où vous surviviez sans trop de problèmes, elle, frêle de son âge pourrait succomber au froid de l'hiver. A la fin de cette entretien je vous parlerais de certains point de votre procès que l'avocate qui vous défendra voulait que je vous fasse part. Mais avant ça, je tiens à vous informer de quelque chose, dans ce même appartement, il y avait une petite fille cacher dans une armoire à votre venue. C'était la fille de ce couple décédé. Vous avez peut-être rendu votre fille orpheline ou du moins vous la priver de père, mais en plus vous avez réellement fait une orpheline. Elle n'avait rien demander et la voilà seul.

Je serre le stylo dans ma main et fais de mon mieux pour laisser passer cette colère qui commence à naître en moi, sûrement une influence du feu. C'est tellement horrible de l'attaquer sur ça, le pauvre a assez souffert et s'en veut... Ce n'est pas la peine d'en rajouter. Je laisse l'inspecteur prendre le stylo et le carnet, de toute façon je n'ai rien noté de plus. N'osant pas relever le regard vers le suspect, je vois le carnet défiler sous les yeux avec comme indication de poser n'importe quelle question. Soupirant, je décide de poser la première question qui me passe par la tête sans forcément y croire moi-même, je veux partir d'ici...

- Est-ce que vous le regrettez ?

Je sais que certaines personnes n'ont rien à se reprocher, certaines sont même fières de ce qu'elles ont fait alors que d'autres vivent dans les remords. Je veux savoir dans quel camp il est... Il ne mérite pas d'être traité de la sorte, même si il a rendu une petite fille orpheline, il pourrait l'aider si il est remit en liberté.

- Oui... Si... Si j'en avais la possibilité, je recommencerais tout...

Le garde annonce que la séance est terminée et qu'il est temps de partir. Bredouille, je me lève tête baissée et le salue quand même ; je suis l'inspecteur et l'autre policier dehors. Une fois la porte refermée, je tend le bloc-note avec toutes mes observations ainsi que le stylo... Mais ça ne sert à rien d'avoir son avis, j'ai très bien compris que je ne suis pas fait pour ce travail, je suis trop émotive et tout ce que j'ai dit doit être faux ou simplement une intuition mais rien de concret. Je m'incline devant l'inspecteur qui a accepté de me donner ma chance et tourne les talons avant de voir sa mine déconfite à cause de tout ce que j'ai noté.

les notes de Maya:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aston S. Hammerman

Aston S. HammermanMessages : 465
Date d'inscription : 05/09/2015


Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]   Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] EmptySam 7 Nov - 17:43

Aston jeta un regard envers sa partenaire, elle serait de plus en plus le stylo, surement de la colère. Un jour, qui sait, elle comprendra pourquoi il avait fait ça. Le but de toutes ces sanctions étaient de faire comprendre les erreurs qu'avaient commises les criminels pour qu'il ne le refasse plus. Aston profitait de ces moments pour faire comprendre ceci au criminels, cela faciliter les procès et pouvait même alléger leurs peines. Dans le cas d'un homicide involontaire et un meurtre, la peine allait de 45 ans de prison au minimum, 35 ou 40 si circonstance atténuantes trouver. Le pire des cas serait la prison à perpétuité ou pire : la peine de mort. Ces circonstances étaient révélé lors des interrogatoire, donc quand Aston interrogeait les criminels. Il faisait donc tout pour être juste dans ce genre de procès ou il ne peut intervenir que part un simple rapport. Il essayait de trouver les cause et au nom de la justice, faisait une estimation des peines. Cela devait être lourd d'entendre ça pour une jeune fille, mais la vie n'est jamais toute rose et quand on travaille dans le milieu de la justice on s'en rendais vite compte. Dans un soupir, Maya posa son ultime question, mais l'inspecteur voyait que c'était dur pour elle de supporter le fait qu'on attaque les points sensibles.

- Est-ce que vous le regrettez ?

" Excellente questions, même si avec le temps on apprend à voir quand les gens regrettent ou non. Mais qui c'est, pour dissiper tout doute tu a bien raison. "

- Oui... Si... Si j'en avais la possibilité, je recommencerais tout...

Le garde annonça que le temps était écouler, bien qu'Aston pouvait demander un extra de temps, il avait tout entendu pour satisfaire son rapport. Sur le bloc note de l'inspecteur était écrit tout un tas de choses. Puis avant de sortir il s'adressa une dernière fois au criminel.

Les notes de l'inspecteur :
 

- Votre cas sera lourd de conséquence, mais je veillerais à ce que votre fille et celle de ce couple aille dans un orphelinat ou une famille d'accueil. Le gouvernement se chargera d'eux, voilà ce que voulais vous faire passer ma collègue. Et si cela peut vous rassurer, je les mèneraient moi-même dans leur nouveau foyer.

La porte se ferma et l'inspecteur poussa un léger soupir avant d'adresser un regard à la jeune fille qui lui tendait le bloc-note qu'il lui avait prêter. Il lu les notes rapidement.

" La plupart de ses notes vont en accord avec les miennes, voir même amène plus de précisions sur certains points. Il n'y a pas à dire, elle à encore travailler, mais cette branche de la justice lui va à merveille. Ains donc les Fey sont une famille servant la justice, et c'est ce que je veux dans mon équipe."

La jeune fille s'inclina devant lui avant de lui tourner le dos pour partir. Certes le travail était dur mais ce n'était pas pour autant qu'il fallait abandonner. Il l'attrapa par le bras pour la retenir puis il finit par donner son avis et sur le choix qu'il avait pris.

- Tes notes sont en accord avec les miennes, les complètent, je pense que tu a bien fait ton travail. J'ai cependant remarquer une forte colère quand je l'ai attaquer sur un point sensible. Alors écoute moi bien, le rôle que je joue et que tu jouera peut-être plus tard, est crucial. Nous veillons à ce qu'aucuns détails soit commis par la justice, nous trouvons les circonstance atténuantes et nous jugeons de leurs actes. On met tout ça dans un rapport et c'est ensuite aux qualités d'orateur de nos avocats de convaincre l'auditoire de notre jugement. Le vrai jugement, celui outre prononcer par le juge juste pour faire l'annonce aux habitants, celui qui détermine si le coupable l'est vraiment, c'est le notre. Et si pour ça il faut attaquer là où ça fait mal, alors je le ferais, avec le temps on s'y habitue. Pour moi, tu à un avenir admirable dans cette branche, je veux donc bien te prendre en tant que stagiaire. Je cherche des personnes ayant le sens de la justice et je constate que les Fey sont verser dans ce concept, alors ta demande est accepter. Moi, l'inspecteur Aston S. Hammerman, spécialiste en psychologie et criminologie, accepte de t'intégrer à mon équipe d'investigation. Je veux maintenant savoir si tu est toujours motiver à me suivre, si oui, suis moi, on a encore de la paperasse et des interrogatoire sur les bras.

Pour un premier jour de stage, il ne la ménageait pas, mais c'était ainsi, elle allait faire partie d'une équipe d'élite après tout. L'inspecteur tendait la main à la jeune femme, attendant la réponse de celle-ci à l'annonce qu'il venait de faire.


Ordres donnés en darkorange !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous

InvitéInvité

Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]   Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] EmptyMer 18 Nov - 0:14


Bienvenue dans l'antre du monstre
Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] 325885barre20separation
"Le travail pense, la paresse songe" Jules Renard


Je... Je crois que je n'ai plus rien à faire ici et je préfère m'en aller d'ici avant d'avoir en plus la honte que je ne l'ai maintenant ; je crois que finalement cette voie n'est pas fait pour moi. Trop de tristesse, trop de colère... Comment cet inspecteur et Mia font pour soutenir le regard de ces pauvres personnes ? Comment font-ils pour dormir la nuit en se disant qu'ils ont fait souffrir un homme. Je préfère m'en aller mais l'inspecteur en a décidé autrement car il m'empoigne le bras pour me retenir fermement.

- Tes notes sont en accord avec les miennes, les complètent, je pense que tu a bien fait ton travail. J'ai cependant remarquer une forte colère quand je l'ai attaquer sur un point sensible. Alors écoute moi bien, le rôle que je joue et que tu jouera peut-être plus tard, est crucial. Nous veillons à ce qu'aucuns détails soit commis par la justice, nous trouvons les circonstance atténuantes et nous jugeons de leurs actes. On met tout ça dans un rapport et c'est ensuite aux qualités d'orateur de nos avocats de convaincre l'auditoire de notre jugement. Le vrai jugement, celui outre prononcer par le juge juste pour faire l'annonce aux habitants, celui qui détermine si le coupable l'est vraiment, c'est le notre. Et si pour ça il faut attaquer là où ça fait mal, alors je le ferais, avec le temps on s'y habitue. Pour moi, tu à un avenir admirable dans cette branche, je veux donc bien te prendre en tant que stagiaire. Je cherche des personnes ayant le sens de la justice et je constate que les Fey sont verser dans ce concept, alors ta demande est accepter. Moi, l'inspecteur Aston S. Hammerman, spécialiste en psychologie et criminologie, accepte de t'intégrer à mon équipe d'investigation. Je veux maintenant savoir si tu est toujours motiver à me suivre, si oui, suis moi, on a encore de la paperasse et des interrogatoire sur les bras. 

Je baisse la tête... Je ne sais pas si cette voie est réellement faite pour moi, je sais que l'on me compare souvent à ma sœur en me demandant si moi aussi je vais suivre ses traces mais finalement je ne sais pas. Pourquoi pas après tout ? Je recherchais bien un stage dans la police alors que je suis une quiche en sport, il faudrait simplement que je prenne sur moi et que j'arrive à contrôler mes émotions... Surtout si il pose des questions dans ce genre là. Je relève la tête et la tourne vers lui, au moment où il me tend la main, qu'est-ce que je vais bien pouvoir lui dire ?

- Je... Hum... J'accepte...

Je ne pense pas que je vais être d'une grande utilité dans son équipe mais il a l'air de pense que oui alors pourquoi pas ? J'espère que Mia sera fière de moi quand même quand je lui apparendrais la nouvelle ; au moins on pourra peut-être travailler ensemble. La preuve, je viens de traiter un dossier lui appartenant. Maintenant que ma réponse est donnée, je n'ai plus qu'à suivre Monsieur Hammerman le reste de la journée pour toute cette paperasse et ces interrogatoires.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] Empty
MessageSujet: Re: Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]   Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bienvenue dans l'antre du monstre [PV Aston]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-