Neigeux
-6°

La ville est en Février 2021
Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited – 3 mois gratuits
Voir le deal

Partagez
 

 L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous

InvitéInvité

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty
MessageSujet: L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]   L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] EmptyMer 28 Oct - 0:58


L'archère et les nains


L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 1445982776-athena-larx-wilson

Séparée de mes compagnons que je connaissais à peine, je suis bien obligée de continuer toute seule dans l'hôtel de ville à la recherche d'informations. Qu'est-ce que je vais trouver et à quoi ça va me servir ? Je n'en sais fichtrement rien... Déjà que je ne sais même pas ce que j'ai trouvé dans le QG des Domae alors ici, je vais peut-être trouver des complots intéressants ou alors simplement des fiches de paye... J'sais pas encore, je verrais.

Toujours sur mes gardes au cas où qu'une poignée de soldat débarque de nul part pour me sauter dessus, j'ai toujours mon arc et une flèche en main... Vu que c'est un peu la seule arme que je peux utiliser je la garde prête. C'est étrangement calme dans les locaux, sûrement trop occupés à poursuivre mes collègues ou d'autres personnes qui ont tenté de s'introduire dans les bâtiments... J'aimerais tellement faire équipe avec de nouvelles personnes pour éviter de me retrouver toute seule mais malheureusement je ne rencontre personne.

Je continue d'avancer jusqu'à remarquer une porte fermée avec "Laboratoire" noté dessus... Soit la personne qui travaille dedans est mal aimée soit on lui a fait une mauvaise blague car la pancarte n'est pas foutue d'être bien accrochée. D'ailleurs je la fais tomber par inadvertance... Bon je l'ai aussi cherché en la prenant dans mes mains mais je confirme que c'est un accident. Je le jure ! Je jette un coup d'oeil à droite puis à gauche. Personne à l'horizon, à toi de jouer ma grande.

Tel un héros qui vient sauver sa princesse des griffes du méchant dragon, je donne un coup de pied dans la porte avec toute la force que mes petons peuvent donner ; cette dernière s'ouvre à la volée mais me retourne dans la gueule au moment où je fais un pas pour rentrer dedans... Arf, je pense que je vais oublier la classe pour aujourd'hui, en tout cas j'espère que personne n'est dedans sinon il pourra raconter ça à ses collègues. Je pousse cette fois la porte plus gentiment la porte et saute à l'intérieur, arc bandé près à décocher une flèche dans le cœur du la montagne de muscles à l'intérieur.

- Haut les mains peau de lapin ! J'suis armée et je n'hésiterais pas à tirer !

Sauf qu'il y a juste une tête devant moi... Tel un réflexe, je baisse les yeux et donc mon arme pour regarder la personne que j'ai en face de moi et qui n'est pas très grande... Eh mais... Elle est où ma montagne de muscle ? Je baisse légèrement ma garde vu le personnage que j'ai en face de moi mais un petit détail me revient en tête : Plus c'est petit, plus c'est hargneux. Alors je ferais mieux de me méfier de lui, il pourrait me sauter à la gorge tel un petit sauvage.

- Allez le nain ! Dit moi tout ce que je dois savoir !

Ouais c'est très vague comme détail mais autant je peux avoir des trucs inintéressant autant il peut tout me dire d'un coup et si il refuse de coopérer... Euh... Je ne sais pas, mais j'espère qu'il va coopérer, ça m'embêter de le tuer alors que cet arc sert surtout à me défendre ou à menacer.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty
MessageSujet: Re: L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]   L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] EmptyVen 30 Oct - 23:56


L'archère et les nains

Quelle journée éprouvante... et dire qu'elle était encore loin d'être terminée. Les combats faisaient toujours autant rage à l'extérieur de son laboratoire, plus tout à fait le havre de paix que le petit Higgsbury s'imaginait. Le nez dans les tiroirs de son bureau, il parcourait rapidement leur contenu afin d'en juger l'importance. Tous ne pourront pas être sauvés, à moins qu'un passage secret n'ait été construit dans la nuit pour lui permettre de rentrer à son domicile, en un rien de temps et de risques. Peut-être aurait-il dû anticiper ce genre d'évènements, en créant cette fameuse galerie bien avant que les Élémentis et les Domae ne décident de régler les différends qui les opposent, au beau milieu de la ville qui plus est. Tant d'énergumènes s'étaient mis en tête de profiter de l'agitation des rues pour prendre d'assaut les bâtiments du Gouvernement, que le scientifique ne se sentait plus du tout sûr dans ces locaux. Sans compter sur le fait que la grande majorité des soldats, notamment chargés de la sécurité de l'hôtel de ville, avaient été envoyés sur le front pour calmer la déferlante de violences, ne laissant que très peu de personnel qualifié pour assurer la sécurité des tout petits chercheurs face à ces brutes de service. Encore faut-il que l'on prête attention à son bureau, ce qu'assez peu de collègues déjà avaient tendance à faire. Tandis que des papiers volaient dans les airs au cours de son ménage, il sentir une masse s'appuyer sur son épaule, accompagnée d'encouragements sarcastiques :

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 1238772334455


« Parti comme tu l'es, ils te remettront la médaille du courage, c'est certain ! »

D'un haussement visant à se soustraire au poids inexistant de son ombre, le petit brun ne se donna pas plus de peine à argumenter avec Percy sur ses plans pour la deuxième moitié de la journée. À part mettre ses travaux à l'abri, il n'y avait rien à attendre de lui en ce qui concerne la bataille à l'extérieur. Sa couardise n'était ni plus ni moins que l'expression de sa volonté de rester en vie, plutôt que de l'y laisser dans une cause qui n'était plus la sienne depuis longtemps. À quatre pattes sur le tapis de sa paperasse, réfléchissant à deux fois à ses méthodes de rangement et de tri, il amasse encore les documents dont il ne pourrait décemment se passer pour la poursuite de ses recherches, que ce soit dans ce laboratoire ou un futur autre. Pour le coup, considérer un archivage de ses papiers tombait un tantinet trop tard, mais il se jura d'en effectuer régulièrement sitôt le calme revenu.

Tout juste remis sur ses deux guiboles, Wilson manque pourtant de dégringoler sous la surprise : sa porte venait de battre violemment, en dépit du verrou tourné qu'il croyait suffisant jusqu'à maintenant. Il perdit ses feuilles si durement récoltées dans la foulée alors que l'intrus, après cette ouverture fracassante, se vit obligé de pousser la porte à nouveau avant de pouvoir entrer à l'intérieur, arc et curieuses menaces brandis simultanément au dessus de l'occupant apeuré des lieux. C'était une jeune femme rousse, dont la supériorité en terme de taille l'autorisait manifestement à le rabaisser davantage au moment de lui réclamer des informations, sans apporter plus de précisions. Ce qu'elle devait savoir ? Un petit détail passé à la trappe au moment de pénétrer dans son laboratoire comme dans un château-fort.

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 1730244538576


« Qu'il est coutume de frapper avant d'entrer, pour commencer... ? »

Quelle manie diabolique pouvaient avoir tous ceux qui se rendaient chez lui en enfonçant sa porte au lieu de s'annoncer en bonne et due forme. Il lui arrivait assez souvent d'avoir à manipuler des produits dangereux, et pourtant ils étaient légion à entrer dans son bureau comme dans un moulin. Le scientifique fit un pas en arrière, tournant la tête à droite et à gauche pour trouver un nouvel échappatoire à ces récentes visites impromptues. Néanmoins, l'allure et la façon de parler de celle qui le menaçait ne semblaient pas coller avec l'intérêt qu'elle aurait de s'en prendre à des données d'ordre scientifique... entre autres choses qu'elle n'avait pas le besoin de connaître de toute manière. Aussi dans un mouvement nerveux, il croisa les bras tout en éconduisant l'intéressée.

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 59116512354344
« Il n'y a rien pour vous ici... Je n'entrepose aucun document qui serait utile à vos projets, quels qu'ils soient, et je n'ai pas non plus accès à des informations confidentielles. Vous perdez votre temps. »

Qu'elle parte au plus vite. Qu'elle gobe toute l'assurance dont le scientifique essayait de faire preuve pour la convaincre de son ignorance, et qu'on le laisse tranquille une fois pour toutes. Il valait mieux ne plus rester dans l'hôtel de ville avec ses travaux. Peu importent toutes les archives qui pourraient tomber entre les mains des pilleurs, du moment qu'il puisse se mettre à l'abri, si possible loin d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty
MessageSujet: Re: L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]   L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] EmptyLun 2 Nov - 17:30


L'archère et les nains


L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 1445982776-athena-larx-wilson


- Qu'il est coutume de frapper avant d'entrer, pour commencer... ?

... Bon, il n'a pas tort le nain sur ce point là. Mais frapper alors que je veux le piller ça ferait pas un peu bizarre ? Autant que je ramène mon thermos pour lui proposer un petit café aussi pendant qu'on y est. Non non, sa remarque est intéressante mais je ne peux pas me permettre de jouer les bonnes filles simplement pour pas lui faire peur ! J'suis sensée le menacer, lui faire peur pour qu'il raboule toutes les informations intéressantes pour la Confrérie ; j'suis pas là pour me faire de nouveaux potes.

Le petit scientifique fait un pas en arrière pour regarder de droite à gauche, je suis chacun de ses mouvements car il serait capable de se carapater en moins de deux secondes ; c'est que ça court vite ces machins... Puis d'un coup, il croise les bras d'un air pas content... J'hausse un sourcil. Mais c'est qu'il est ronchon dit donc. Je sens que je vais avoir beaucoup de mal à récupérer ces informations ; tss qu'est-ce que je ne ferais pas pour cette foutue Confrérie.

-  Il n'y a rien pour vous ici... Je n'entrepose aucun document qui serait utile à vos projets, quels qu'ils soient, et je n'ai pas non plus accès à des informations confidentielles. Vous perdez votre temps.

Il a l'air tellement sûr de lui que j'en viens presque à le croire. Beeeuh, y'a vraiment rien ici ? Rien de rien ? Qu'est-ce que je fous là alors ? Baissant mon arc que je place dans mon dos j'ai limite envie de faire demi-tour pour chercher des informations ailleurs. Zut. Moi qui pensais trouver un truc de ouf là-dedans, genre des personnes à délivrer d'un scientifique fou, des expériences qui pourraient transformer les gens mutants... Enfin des trucs quoi ! Mais pas un nain qui dit ne rien avoir.

- Genre y'a rien ici ? Pas de cobaye sur lesquels vous faites des expériences et que je pourrais délivrer ? Pas de produit dangereux qui pourrait transformer les gens torches humaines ? Que dalle ?

Naaan, ce n'est pas possible. Je ne me suis pas tapée un sprinte de chez moi à ici, fais équipe avec deux autres personnes et fuis le gouvernement simplement pour repartir bredouille d'ici ? Bien. Comme je suis une emmerdeuse et que je n'ai pas envie de perdre mon temps, je vais fouiller moi-même ce labo et tant pis si il n'est pas content ; même si je dois trouver la formule de l'eau au moins j'aurais apprit un truc en venant ici ! P'têtre pas ce que la Confrérie recherche mais au moins ils verront que je ne me suis pas tournée les pouces.

- Bien. Je vais quand même jeter un coup d'œil au cas où.

Et peut-être ranger au passage parce que c'est quand même le bordel ici... C'est pire que mon appart' ! Et ça, faut le faire. Sans prendre en compte ce qu'il pourrait dire ou faire, j'avance vers le bureau du scientifique et commence à regarder tous les papiers qui se trouvent dessus... Je comprend vaguement quelques trucs vu que les parents ont insisté pour que je m'y connaisse en science mais ça fait plus de 14 ans que je n'ai pas vu ces formules alors faut le temps que ça revienne en tête. Voulant quelques explications en plus, je tend fièrement la feuille devant le scientifique, la collant limite sur son visage pour être sûre qu'on parle bien de la même chose.

- Ah ah ! Et ça c'est quoi ?!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty
MessageSujet: Re: L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]   L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] EmptyJeu 12 Nov - 8:38


L'archère et les nains

Les déclarations du scientifique eurent l'air de faire momentanément entendre raison à l'invitée indésirable, laquelle ne manquait pas d'exprimer sa déception sous l'absence de tous les clichés qu'elle attendait de rencontrer en pénétrant dans son laboratoire. Il ne fit que hausser des épaules à ses multiples requêtes, se disant qu'elle avait été beaucoup trop nourrie aux romans de science-fiction pour envisager autant de situations palpitantes. Certes, la partie concernant les cobayes aurait éventuellement pu être réalisable, si toutefois elle avait choisi un autre moment pour infiltrer son lieu de travail, lorsque la ville n'est pas assiégée par les affrontements des clans par exemple. L'arc rangé dans son dos, Wilson se prit à croire que la jeune femme allait enfin tourner les talons et le laisser finir d'amasser ses dernières affaires avant d'en faire de même. Mais il déchanta bien vite en la voyant se diriger vers le fouillis de son bureau, tandis qu'elle annonçait tranquillement la poursuite de ses fouilles et ce sans se préoccuper de ce que le petit brun avait à dire là-dessus.

Celui-ci bégaya bien quelques protestations à cette intrusion dans les papiers de ses recherches, largement ignorées par la rousse qui s'abreuvait déjà du contenu étalé sous ses yeux. De quel mot employé, lorsqu'il lui disait n'avoir aucune information valable à partager, ignorait-elle la définition ? Le scientifique s'approcha à son tour, en vue de l'éloigner de son bureau, pour se heurter contre toute attente à une feuille griffonnée que la pillarde lui plaça en pleine figure. Il dut d'ailleurs revoir sa trajectoire et faire un pas en arrière afin de mieux pouvoir identifier le papier dont il était question, tendu avec fierté comme s'il s'agissait d'une carte au trésor. Ce qui pouvait s'y apparentait en un sens, si le fameux trésor s'avérait n'être composé que d'une brique de lait, de pommes de terre, de baguette de pain ou encore d'une boîte de sardines. Après avoir lu à voix haute une partie des notes inscrites sur l'inestimable preuve détenue par l'archère, il lâcha finalement, d'un air désabusé :

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 168377dontstarvecomic2part1byzombidjd6dqyy1


« Ma liste de courses... je sais que je n'ai pas une très belle écriture, mais quand même. »

La plus belle plume de Quederla n'était assurément pas la sienne. De là à la comparer à une piste de pattes de mouche, au point de ne plus pouvoir faire la distinction entre du vocabulaire technique et de l'alimentaire, avait malgré tout un petit quelque chose de vexant. Tâchant de ne pas en tenir rigueur plus longtemps, Wilson envoya plutôt une main pour arracher sa liste de celle de sa ravisseuse, mais n'empoigne rien de plus que de l'air au cours de son geste. En effet, son bien venait de disparaître au-dessus de lui, levé dans les airs. Inaccessible. Un point dont il se rendit compte bien assez tôt, alors qu'il essaya encore de l'attraper une deuxième fois. Puis une troisième. Le petit intello agitait les bras au plafond d'une manière désespérée, dans l'espoir de toucher sa précieuse liste délibérément placée hors d'atteinte, ce qui ne requérait pas un gros effort en soit, compte-tenu de sa taille ridicule et tout autant ridiculisée. Quand il en eût assez de sautiller sur place comme un caniche à qui l'on promettait une récompense, il claqua du talon sur le sol en serrant les dents, agacé par le manège de cette femme qui prenait en plus un malin plaisir à le mettre dans une telle difficulté, à en juger le grand sourire qu'elle arborait.

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 21653523786543
« Il n'y a rien de drôle. Bon, auriez-vous l'intention de vous rendre au marché pour me procurer tout ce qui se trouve sur cette liste, ou puis-je espérer la récupérer et ne plus jamais vous revoir ? J'étais sur le point de partir et... »

Son regard sombre fut subitement attiré par du mouvement à la surface de son bureau, derrière la voleuse de courses. Sans y prêter de réelle attention, le chimiste avait étiré son ombre jusqu'à atteindre le meuble, et plus précisément la cafetière à moitié pleine, que la forme d'un bras s'était chargée de soulever. L'idée lui avait effectivement traversé l'esprit, mais il ne pensait pas qu'il allait la mettre à exécution, ou plutôt que Percy irait, littéralement, lui donner un coup de main pour cela. En un rien de temps, le liquide foncé fit la transition entre la carafe et le dos de la jeune femme rousse, de quoi surprendre cette dernière comme il se doit pour lui faire enfin lâcher son otage. Légèrement confus malgré le fait qu'il soit -en partie- responsable de cette attaque à la caféine, seules de vagues excuses trouvèrent le moyen d'être formulées.

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 61003434458748


« Oh. Euh.. désolé, je ne voulais pas... ce n'était pas tout à fait volontaire. »

Un peu, tout de même ? Ne serait-ce que pour les moqueries de tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty
MessageSujet: Re: L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]   L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] EmptyJeu 12 Nov - 18:31


L'archère et les nains


L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 1445982776-athena-larx-wilson


Mon papier fièrement tendu vers le petit chimiste, j’attends qu'il passe aux aveux pour me dire ce qu'il se trouve sur ce morceau de papier... Les futurs plans du gouvernement ? Un produit pour transformer tout le monde en zombie ? Allez, je veux une réponse là, maintenant tout de suite ! C'est alors que je l'entend lire à voix haute ce qu'il se trouve sur ce bout de papier qui se trouve être une brique de lait, des pommes de terre, une baguette de pain ou encore une sardine... Euh... Qu'est-ce qu'il compte faire avec tout ça ? Un dîner en amoureux avec l'un de ses cobaye ?

- Ma liste de courses... je sais que je n'ai pas une très belle écriture, mais quand même.

Une... Liste de courses ? Pincez moi, je ne peux pas être tombée aussi bas à tel point que je viens de confondre une formule chimique avec une liste de courses ? Lorsque je vois le chimiste tendre sa petite main vers la feuille de courses, je prend un malin plaisir à la lever en hauteur, juste pour le faire chier... Fallait pas être aussi petit. Posant mon autre main sur ma hanche, j'ai un sourire aux lèvres en voyant qu'il retente l'opération plusieurs fois ; et monsieur finit par arrêter de sautiller comme une clébard lorsqu'il comprend que je ne vais pas m'arrêter là. Oh, mais c'est qu'il fait du boudin en claquant son talon au sol et en serrant les dents, c'est trop mignon.

- Il n'y a rien de drôle. Bon, auriez-vous l'intention de vous rendre au marché pour me procurer tout ce qui se trouve sur cette liste, ou puis-je espérer la récupérer et ne plus jamais vous revoir ? J'étais sur le point de partir et...

- Nooon ! Si tu tiens à bouffer ce soir, donne moi toutes les informations que tu as et qui pourrait me faire bien voir par mes supérieurs !


Ouais ouais, privé de dessert le nain si tu refuses de me dire toutes les informations. Puis sans réellement comprendre par quelle sorcellerie, un liquide chaud atterrit dans mon dos me faisant faire un bon de plusieurs mètres en avant,  m'emparant au passage d'une fiole jaugée prête à l'utiliser fièrement sur mon agresseur. Qu'est-ce que je disais... Plus c'est petit et plus c'est fourbes ! J'aurais dû y aller avec quelqu'un qui aurait protégé mes arrières ; jetant un regard effrayé au nain, je le vois légèrement confus... Han le traître...

-Oh. Euh.. désolé, je ne voulais pas... ce n'était pas tout à fait volontaire.

Et on m'explique comment il a fait ? Parce que je ne l'ai pas lâché du regard et j'ai reçu le liquide dans mon dos alors à moins qu'un ninja soit apparu d'un coup pour repartir aussitôt je tiens à avoir une explication de ce bordel. Toujours avec mon arme improvisée en main, je tente de montrer à quel point je ne suis pas en train de flipper comme si je voyais le diable en personne en menaçant le chimiste de la fiole ; plissant les yeux afin d'avoir un regard accusateur, j'essaye de prendre une voix assurée.

-… Comment vous avez fait ça ? Vous êtes quoi ? Magicien ? Sorcier ? Démon ?

Je parierais sur le démon quand même parce que eux ils sont vicieux ; et pourtant malgré toutes ces suppositions et ces questions ils refusent de me dire à quelle espèce de créature il appartient. Oooooh le p'tit père il va se calmer hein, je n'aime pas trop la manière dont il me regarde... Alors lui il va arrêter de monter sur ses grands chevaux, d'ailleurs c'est fini les cours d'équitation ! A en supposer qu'il en ait. Rapprochant mon arme de lui, j'essaye d'être la plus convaincante possible.

- Eh oh tu vas descendre d'un étage ! Je sais qu'il n'y a pas d'étage dans l'hôtel de ville mais tu descends toi-même d'un étage !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty
MessageSujet: Re: L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]   L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] EmptyJeu 12 Nov - 22:03

Retrouvaille

Athéna Wulfhame
et
Wilson P. Higgsbury


L'ange déchu venait de quitter l'autre membre du gouvernement en compagnie de l'Élémentis qui avait fui depuis le bâtiment du gouvernement, malheureusement il se pouvait qu'il avait des complices qui ont profité de sa fuite pour continuer d'explorer à l'intérieur sans savoir s'il restait des soldats à l'intérieur. Bien sûr la petite nymphe s'en fichait parfaitement de savoir qu'on infiltre le gouvernement, mais elle s'en fichait déjà beaucoup quand elle savait qu'il pouvait rester des informations utiles pour ses projets alors elle se devait d'y retourner pour les stopper et peut-être récupérer les informations qui pourront lui être utile. En tout cas elle devait se dépêcher car elle avait perdu du temps avec toute cette histoire de fuyard, mais au moins désormais il était entre les mains d'un soldat, maintenant il ne restait plus qu'à vérifier s'il avait vraiment des complices ou non, voilà pourquoi elle se rendait au plus vite à l'hôtel de ville.

Larxene se hâta donc pour retourner là où elle se trouvait il y a encore peu de temps pour entrer de nouveau dans le bâtiment, se mettant à courir légèrement, regardant toutes les pièces dès qu'elle passait devant une pièce afin de vérifier qu'il n'y avait personne à l'intérieur et pour le moment il n'y avait rien alors elle était contente car cela voulait dire qu'il n'avait aucun complice donc elle pouvait très bien continuer à fouiller elle-même dans le bâtiment. Pendant qu'elle marchait dans un couloir en direction du bureau du maire pour finir ce qu'elle avait commencé, la nymphe entendit du bruit provenant d'une salle alors immédiatement elle se colla contre le mur sans faire de bruit afin d'écouter ce qu'ils pouvaient se dire, après tout cela pouvait simplement être deux membres du gouvernement entrain de discuter ou ça pouvait aussi être deux Domae, deux Élémentis ou deux Confrères entrain de discuter ou un conflit entre deux clans, dans tous les cas l'Ange devait faire attention à ce qu'elle allait faire. Plus elle les entendait parler et plus une voix lui disait quelque chose, mais c'était impossible de s'imaginer qu'elle allait se retrouver ici, surtout que l'autre personne semblait être du gouvernement, un homme de la même taille que la nymphe, même si il était enfin de compte plus petit vu que la nymphe portait des talons avec ses bottes qui la faisait devenir plus grande.

La petite nymphe passait la tête légèrement à travers la porte pour tenter de voir qui pouvait bien se trouver à l'intérieur, juste assez pour ne pas se faire voir, même si sa longue chevelure bleu qu'elle n'a pas encore tellement l'habitude de porter pouvait légèrement se voir, mais ils étaient sûrement absorber par leur discussion que le jeune soldat ne prit même pas la peine d'écouter. L'ancienne Élémentis vit une scène assez surprenante, du moins qui pourrait très bien être surprenante pour n'importe qui, mais pas pour elle car pour une ancienne Élémentis c'était facile de comprendre qu'un pouvoir était en action avec dans cette pièce et c'était sûrement l'action d'un Élémentis vu le gabarit de celui qui semblait en être l'utilisateur, si c'est un Domae, il devait vraiment avoir un animal de très médiocre qualité pour être ainsi. Ce pouvoir aurait très bien pu venir de l'autre personne, mais elle semblait tellement surprise de cette action qu'elle paniquait et surtout elle l'a reconnu très vite car c'était son plan cul de l'été, Athéna. La nymphe aurait préféré la revoir dans une autre situation, mais là elle devait agir vite car elle commençait à pointer une arme sur ce qui semblait être un membre du gouvernement et c'est de son devoir de le protéger, son nouveau travail, même si ça implique de maltraité son amie.

En voyant son ancienne amie pointée une arme sur le nain, la nymphe réagit immédiatement en entrant dans la pièce en courant afin de pousser le petit homme pour attraper la femme par la gorge afin de la faire coucher sur le bureau, lui bloquant la gorge de sa propre main pour éviter qu'elle ne continue sa phrase qu'elle semblait avoir commencer, surtout qu'elle semblait l'avoir reconnu malgré le déguisement alors elle ne pouvait pas lui permettre de parler, surtout en présence d'un membre du gouvernement, même si apparemment ça serait un Élémentis, qu'il soit caché ou non, ça elle ne le savait pas. La nymphe empêchait l'autre femme de parler en continuant de bloquer sa gorge et si elle devait l'étrangler pour qu'elle se taise, elle n'hésitera pas à le faire, mais elle aimerait éviter de la tuer car elle peut toujours être utile, même si ce n'est que pour se détendre tout simplement une nuit, surtout qu'elle a des questions à lui poser, mais avant tout il fallait que le nain dégage au plus vite de cette pièce pour que les deux femmes aient la tranquillité pour parler tout simplement. Le soldat retourna légèrement la tête vers l'homme afin de lui hurler un ordre, sans même savoir son grade parmi la hiérarchie.

- Je vous conseil de fuir, cela peut-être dangereux et vous risquez d'être blesser. Alors dégagez le plancher d'ici, c'est un ordre !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty
MessageSujet: Re: L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]   L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] EmptyLun 23 Nov - 15:18


L'archère et les nains

Pour une fois que Percy se rendait utile, autrement qu'en y allant de ses petits commentaires désobligeants et occasionnels coups de main pour rapprocher un objet à sa portée, il ne devait probablement pas se plaindre. Le problème étant que la victime du café se défendait à présent avec l'un des éléments de sa verrerie de chimie, plus confuse encore que le brun de cette attaque malgré son ton de voix qui se voulait rempli d'assurance, tandis qu'elle questionnait sa nature. Finissant de confirmer le débordement d'imagination dont elle faisait preuve, le menacé se frotte les yeux avec lassitude à ces outrageantes accusations. Lui, un homme de science, assimilé à quelque prestidigitateur de fête foraine et autres entités surnaturelles ? La comparaison était absurde au point qu'il ne chercha guère à argumenter quoi que ce soit en retour, ce qui ne plut pas forcément à la jeune femme : la fiole jaugée brandie en avant, elle s'énerva de son silence hautain et lui demanda de se calmer, si toutefois il avait bien compris cette histoire d'étages. Décidément, cette situation était de loin la moins convaincante de toutes les occasions où on avait pu le menacer. Wilson fut d'ailleurs assez tenté de lui décerner cette récompense à voix haute, si ce n'était pour cette soudaine bousculade qui le fit presque valdinguer dans le décor.

À son origine, une femme en uniforme de l'armée du Gouvernement, à la longue chevelure bleue, qui venait de saisir la rousse à la gorge pour ensuite l'allonger à moitié sur son bureau, le tout sous le regard abasourdi du petit scientifique. Tant de violence pour le protéger d'un éventuel coup de fiole sur le sommet de la tête, on pouvait parler ici de méthodes musclées. Puis tout à coup, le soldat cria à son attention de partir d'ici, par souci de sa sécurité ou du moins ce qu'il en paraissait. Lui intimer l'ordre de prendre la porte de son propre lieu de travail ? Certes, il était le premier à vouloir courageusement décamper d'ici pour sauver sa peau, avant que les agitateurs ne viennent investir l'endroit. Mais de là à se faire sommer de partir de la sorte, par un simple soldat qui plus est, il y avait tout de même de quoi froncer les sourcils. Tout en remettant son col de chemise, il s'indigna donc :

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 635819tumblrmlhlqcbWBC1rygdr6o11280


« Et vous laisser régler vos comptes au beau milieu de mes affaires ? C'est hors de question ! »

Il préférait qu'on laisse les saccages se déroulant à l'extérieur là où ils se trouvaient, plutôt que de les inviter ici aussi. Et pourquoi ne pas lui proposer une escorte au lieu de l'envoyer dehors, au beau milieu du danger, simplement pour la laisser s'occuper du cas de l'intruse ? Curieuse manière de lui venir en aide. La jeune femme qui l'importunait était peut-être retenue, violemment même, et mise hors d'état de nuire, mais il n'appréciait pas tellement l'autorité avec laquelle le soldat se prévalait en s'adressant à lui. Des miette de l'arrogance héritée à grandir dans un domaine avec domestiques, qui sait. Loin de se préoccuper de l'abus de force employée à l'égard de la rousse -il faut dire que c'était monnaie courante et adaptée en ce jour plus que n'importe quel autre-, le scientifique s'inquiétait principalement de l'état dans lequel il retrouverait son laboratoire s'il devait le laisser à disposition de son héroïne. Aussi reconnaissant qu'il puisse être pour l'intervention de cette dernière. Le parti pris de ramasser sa paperasse, qu'il n'avait toujours pas eu le temps de ramasser après l'entrée fracassante de l'autre sauvageonne, plutôt que d'obéir aux ordres aboyés, Wilson se penchait déjà par-dessus le désordre régnant sur le plancher.

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 5410711687768

« Faites ce que vous avez à faire dehors. J'ai encore des choses importantes à réunir avant de partir, et je le ferai quand je l'aurai décidé. »



[HRPG: Nyuuh désolé de ne pas faire plus, mais je n'avais pas envie de me barrer pour autant, juste pour embêter Larx o/]
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty
MessageSujet: Re: L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]   L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] EmptyMar 24 Nov - 22:40


L'archère et les nains


L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 1445982776-athena-larx-wilson


En fait je ne sais pas si il y a un étage dans l'hôtel de ville vu que je n'ai pas été vérifier mais c'était histoire qu'il comprenne là où je voulais en venir... Je sais que je ne suis pas la femme la plus convaincre de la planète mais je tiens quand même être un minimum respectée et crainte ! Toujours mon arme improvisée en main, j'essaye de paraître menaçante mais mon attention est retenue par quelqu'un dans la pièce... Petite, en uniforme et cheveux bleus, j'ai l'impression de reconnaître...

- Lar...

Et puis sans comprendre d'un coup je me retrouve allongée sur le bureau, désarmée et surtout avec une main sur la gorge qui m'empêche de continuer ma phrase... Ok message reçu, je ferme ma gueule. Réflexe oblige, je pose un main sur le bras de Larxene afin de lui faire comprendre de relâcher la pression car elle commence sérieusement à me faire mal mais rien n'y fait... Elle continue de m'étrangler comme une sauvage. Bordel, mais elle y tient à ce taff. Je commence à lui filer des petits tapes pendant qu'elle demande au scientifique de partir d'ici, c'est ça laissez nous entre femmes... On a des choses à se dire elle et moi !

- Et vous laisser régler vos comptes au beau milieu de mes affaires ? C'est hors de question !

- Pitié... Elle m'étrangle là...


Parce que si j'ai bien compris, elle ne me lâchera que lorsqu'il sera parti... Alors si il pouvait être moins égoïste et prendre les jambes à son cou pour dégager de là rapidement ça arrangerait mes poumons. Je regarde le petit scientifique se déplacer dans la pièce afin de ramasser ses papiers ; c'est qu'il n'a vraiment pas l'air motivé à partir d'ici. Ajouté à cela sa petite remarque sur le fait qu'il sortira de la pièce quand il l'aura décidé... Et bien soit.

Vu que je ne tiens pas à crever sur ce bureau, je décide de donner un coup de poing dans la tronche de Larxene pour qu'elle en vienne à me lâcher. Yes ! C'est moi qui ait gagné ! Je pose une main sur ma gorge afin de masser rapidement et descend de mon petit perchoir ; sourire narquois aux lèvres, je suis plutôt contente de l'avoir retrouvée mais pas dans ces conditions... Disons que me faire étrangler n'a jamais fait parti de mes pratiques sexuelles préférées.

- Tu as entendu le monsieur Miss Quinzel ? Il veut qu'on aille régler nos comptes dehors.  

Aussi rapidement que possible, je m'empare de mon arc et d'une flèche en prenant soin de la menacer... Je veux bien être sympa deux minutes mais je n'apprécie pas trop la manière dont j'ai été traitée, certes on a marché plusieurs fois sur ma fierté qui s'est fait la malle mais Wander n'aimerait sûrement pas que je me fasse menacer et que je reste là à faire ma touriste. J'espère simplement qu'elle va flipper et me proposer un marché plutôt que de me foncer dessus comme une bourrine...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty
MessageSujet: Re: L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]   L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] EmptyMar 24 Nov - 23:30

Retrouvaille

Athéna Wulfhame
et
Wilson P. Higgsbury


Le soldat venait de rentrer comme une furie dans le bureau du nain scientifique qui allait se faire braquer par son ancienne connaissance.. Si elle aurait été en la petite nymphe furieuse, sa vraie personnalité, elle serait rentrée et aurait même aidé Athéna pour cambrioler cet petit homme, mais là elle était en membre du gouvernement alors elle devait faire l'inverse de ce qu'elle voulait réellement. Voilà pourquoi elle venait de rentrer comme une folle afin d'attraper son plan cul de l'été  pour la prendre, non pas comme d'habitude, mais par la gorge afin de pouvoir l'étaler sur la table... Chose qu'elle avait déjà fais, mais de façon beaucoup plus sensuelle alors forcément cela lui rappelait de bon souvenir, qu'elle balaya très vite car elle n'avait pas que ça à faire et c'était beaucoup moins excitant pour le coup, surtout qu'un homme les regardait et c'est hors de question qu'un homme sale et horrible regarde le corps parfait de la petite nymphe ; l'homme ne prit même pas en compte l'ordre du soldat qui était venu là pour le sauver, de quoi le rendre encore plus détestable, mais elle était obligée de ne rien dire vu qu'ils étaient du même camps.

La Rousse en profita pour mettre des petites claques sur le bras de son assaillant, sûrement parce que la nymphe serrait légèrement trop fort autour de la gorge de celle-ci, mais elle le faisait exprès car cela devait avoir l'air réel pour forcer l'homme à partir tout simplement parce que la nymphe voulait laisser tranquille son plan cul afin qu'elle finisse de fouiller comme elle le désire. Malheureusement il préféra rester dans son bureau et commencer à ranger comme si de rien était ce qui avait pour résultat d'énerver encore plus le soldat et par conséquent serrer d'avantage au niveau de la gorge de la pauvre victime qui tentait de se débattre comme elle pouvait, mais c'était en vain parce qu'elle a beau être petite, c'est qu'elle possède de la force tout de même, enfin surtout parce que Athéna doit avoir la même force qu'elle sauf qu'elle avait l'effet de surprise en plus et donc un avantage pour le coup. Sauf qu'à cause de son inattention, la rousse en profita pour se débattre correctement au point de pouvoir mettre un coup de poing en plein visage de la nymphe qui eut effet immédiat de lui faire lâcher prise et reculer de plusieurs pas ; ce coup, elle ne l'avait pas vu venir, mais heureusement qu'elle avait réagit ainsi sinon elle aurait sûrement serrer suffisamment pour lui faire perdre conscience vu la pression qu'elle exerçait sur cette petite gorge toute douce.

Les deux voulaient que les deux femmes aillent discuter dehors, mais c'était hors de question, le soldat ne saurait pas dire pourquoi, mais elle voulait simplement rester dans ce bureau tout simplement, peut-être pour pouvoir fouiller également ou simplement parce qu'elle voulait embêter ce scientifique parce qu'il a juste le défaut d'être un homme et qu'il mérite de souffrir en voyant son bureau dévasté. La Rousse prit son arme afin de bander une flèche pour exercer une pression sur le soldat qui fit qu'une chose, la faire sourire, comme si elle allait avoir le courage de tirer sur son plan cul avec qui elle a partagé les vacances et surtout comme si elle pouvait la toucher tout simplement, le temps qu'elle tire, la nymphe serait déjà à ses côtés pour la frapper, mais ça elle ne pouvait pas vraiment y penser sur le coup. En tout cas elle était dans une position délicate car elle ne pouvait pas utiliser son pouvoir devant cet homme et elle était dans une mauvaise position, elle qui voulait l'avoir par l'effet de surprise, les rôles étaient inversées.

- En quoi le bureau du pygmée vous intéresse ? Vous auriez dû aller dans un endroit plus intéressant, dans un endroit où vous votre intelligence aurait permis de déchiffrer des écrits !

C'était gratuit, mais la nymphe est loin d'avoir la langue dans sa poche et aime beaucoup insulter les gens, en fait c'est sa grande passion d'être méchante, lancer des piques ou simplement insulter pour insulter, cela l'amuse et puis cela perturbe toujours les gens quand elle le fait, après tout, personne ne penserait qu'une si belle femme serait capable de se montrer si hautaine, violente ou méchante, et pourtant. Elle profita de cette petite seconde après la fin de sa phrase pour se mouvoir et se retrouver au niveau de sa rouquine en passant sous l'arc pour venir lui attraper le bras afin de bloquer son arc et passer derrière elle pour faire quelque chose de très simple, la pousser en direction du scientifique pour qu'il serve à quelque chose, après tout, s'il veut rester qu'il arrête de faire sa bonniche en nettoyant et qu'il se comporte comme un homme, après tout la nymphe s'était déjà montrée assez violente comme un torrent, alors qu'il soit aussi puissant qu'un ouragan au même niveau que la petite rouquine aussi ardente qu'un volcan, et surtout qu'elle garde le secret comme les nuits de l'orient et personne ne mourra dans cette pièce. Avant de la balancer sur le petit homme, la nymphe glissa à l'oreille de son amie de façon vraiment très sourd au point qu'il fallait vraiment être au niveau de sa bouche pour comprendre ce qu'elle disait, exactement là où se trouvait la Rousse, elle glissa un petit : « Otage » ; la nymphe espérait juste qu'elle allait comprendre qu'elle devait prendre en otage le scientifique si elle voulait s'en sortir sans soucis.
Dès que la Rousse était balancée sur le scientifique le soldat s'y adressa sur le champs pendant que la jolie paire de fesse continuait son chemin sur lui.

- Si tu veux rester, alors soit utile ! Nous sommes en guerre pépère !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

InvitéInvité

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty
MessageSujet: Re: L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]   L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] EmptyDim 29 Nov - 15:20


L'archère et les nains


L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] 1445982776-athena-larx-wilson


Quinzel... On va dire qu'elle ne s'est pas trop cassée le cul pour trouver un nouveau nom histoire de ne pas se faire repérer dans le gouvernement hein ? Et puis d'ailleurs pourquoi elle était revenue là-dedans, après la manière dont ils l'ont traitée ! J'ai été obligée de sacrifier des flèches et mon temps pour qu'elle aille bien et qu'elle ne se retrouve pas pendue au bout d'une corde et c'est comme ça qu'elle me remercie ? En se jetant sur le premier job à la con avec un uniforme moche ?

- En quoi le bureau du pygmée vous intéresse ? Vous auriez dû aller dans un endroit plus intéressant, dans un endroit où vous votre intelligence aurait permis de déchiffrer des écrits !

- Eh je t'emmerde ! La raison de ma présence ici ne t'regarde pas.


Elle a quoi mon intelligence ? J'trouve que pour une personne sortie du coma quelques mois plus tôt je m'en sors assez bien, j'ai réussis à me dégoter un boulot, j'arrive à me faire des potes et des coups mais il ne fallait pas s'attendre à ce que je devienne avocate, procureur ou médecin ; ce genre de truc ne m'a jamais intéressé et c'était pour mes frangins. Et puis je m'en sors très bien en chimie d'abord, c'était la matière dans laquelle mon précepteur était le plus fier de moi.

Sa réaction est immédiate, passant sous mon arc elle bloque mon bras pour ensuite me balancer sur le chimiste qui, pour une fois, n'avait rien demandé. J'avais capté son petit mot glissé à l'oreille mais je ne comprenais pas trop le rapport avec ce que je devais faire ; je devais le prendre LUI en otage ? Mais pourquoi ? A part me réciter des formuler de l'H2O il ne va pas me servir à rien... Puis il n'a pas l'air d'être riche, j'dis pas qu'il est pauvre non plus mais Larxene avait déjà plus de thune que lui.

Mais d'un côté elle n'a vraiment tort, si je m'en sortir sans passer par la case prison je crois que je suis bien obligée de le prendre en otage. Lâchant un "désolée mon pote" je le jette par terre sur le ventre et utilise la corde de mon arc que je place sous sa gorge ; j'évite de l'étrangler quand même mais je relève assez l'arc pour l'inciter à ne pas bouger. Si je pouvais au moins réussir ma prise d'otage ce serait pas mal.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty
MessageSujet: Re: L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]   L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'archère et les nains [PV Wilson et Larxene]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Les Archives ~ :: Les Archives :: Les RPs 2015-