Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Journée de merde [PV Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Maître du JeuMessages : 282
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Dim 17 Sep - 11:42

Journée de merde
Les vêtements troués de mites ne seront d'aucune utilité pour les demoiselles, à part peut-être les situer dans une époque qui n'est pas la leur. Des bouquins, des corps, des jouets, des vêtements... Tout pourrait laisser penser qu'une catastrophe a eu lieu car le bordel était présent dans toute la maison et les corps sont regroupés dans une seule et même pièce pour se dire au revoir une dernière fois. Mais que pourrait bien être cette catastrophe ? De quand date-t-elle ? Est-elle dans les livres d'Histoire ?

Il n'y a plus rien à trouver dans cette maison. Les objets peuvent être emportés mais il faut simplement faire attention à ne pas les casser, il est temps de sortir de cette habitation pour se retrouver dans le même quartier qu'il y a plusieurs dizaines de minutes ; toujours aussi silencieux, toujours aussi tristes. Il n'y a pas âme qui vive aux alentours, de quoi donner des idées folles aux personnes adaptes des histoires d'horreur... Malheureusement, les jeunes femmes ne sont pas dans une histoire d'horreur et elles risquent bel et bien leur vie en restant sous terre.

La prochaine maison choisie aura la porte fermée et suffisamment verrouillée pour qu'elle oppose résistance à un simple coup d'épaule donné ; il faudra s'y mettre au moins à deux pour l'ouvrir et la première chose qui pourra frapper les demoiselles une fois l'épreuve de la porte réussite, c'est la température dans la maison. Un froid glacial y régnait, comme si elles venaient de traverser une porte pour un aller simple vers le Pôle Nord ; seront-elles suffisamment courageuses pour entrer et fouiller la maison quand même ? En oubliant le froid, les jeunes femmes sont à l'entrée de la maison qui ne ressemble en rien à la maison précédente.

Dans leur champ de vision, elles peuvent voir juste en face, après un petit couloir de quelques pas, une porte cassée menant à une grande pièce ; sûrement le salon. Sur le côté à gauche, une autre pièce, ouverte à son tour dans lequel il est possible de voir un lit deux places si on avance de quelques pas ; n'ayez crainte, aucun cadavre et aucune odeur nauséabonde n'est présente dans cette pièce. Et directement sur leur droite, un escalier en bois pourri par le temps mais dont il est possible de distinguer des traces de glace si on se penche pour regarder l'étage.

Quelle décision prendre désormais ? Entrer dans la maison pour comprendre l'origine de ce froid ou bien faire demi-tour et fouiller autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contractant
avatar

Ashildr YngvarContractantMessages : 14
Date d'inscription : 27/08/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Dim 17 Sep - 12:13

Journée de merde !

ft. Alice von Riessfeld
J'te connais pas, j'sais même qui tu es, mais je crois qu'on va devoir apprendre à ce connaître vu la situation. J'espère que tu n'es pas chiante au moins.

La fouille de la chambre n'avait pas porté les fruits dont la douanière espérait, en fait, à part des visions d'horreur avec ces cadavres sur le lit, il n'y avait rien d'intéressant, même pas une bricole ou n'importe quoi, un bijou à revendre, une pièce d'art, n'importe quoi, mais rien à part des momies et des fringues de merde. Du coup après une recherche rapide, Ashildr sorti de la pièce et fit disparaître sa tête en bulle afin de retrouver sa compagne du moment qui s'était reposer comme elle l'avait proposé, au moins elle sera en forme par la suite, mais elle espérait vraiment qu'elle servait plus que juste à fouiller un peu et se reposer, certes c'est moche, mais ça ne sert à rien d'être sensible comme ça. Bien qu'elle ne soit pas originaire de Quederla, Korra a vécu assez longtemps là bas pour savoir que c'est un peu le lot de tous les jours les morts, donc ce n'est pas quatre de plus qui va traumatiser une gamine qui a sûrement déjà vu de toutes les couleurs à cause de cette vie en guerre, à moins qu'elle vit dans une caverne et ne sort pas, ce qui expliquerai sa présence et pourquoi elle est si fragile.

En tout cas, il semblerait qu'elle allait mieux et elles semblaient avoir fouiller rapidement toute la baraque, donc elles pouvaient sortir et voir une autre maison, ou bien une sortie, plus elles passeront du temps sous terre et plus ça risque d'être dur. Korra prit bien le soin de reprendre sa hache pour sortir de la maison. Les deux femmes reprirent la route du coup en direction d'une autre maison ou bien d'une sortie, marchant dans le silence, ne sachant pas trop quoi dire, Ashildr n'est pas la plus douée pour réconforter les gens et après avoir découvert des cadavres, il faut dire que c'est de ça qu'il faudrait. Du coup, Korra préféra garder le silence pendant qu'elles marchaient pour éviter d’aggraver la situation encore plus. Heureusement que la marche ne fut pas très longue avant qu'elles décident de s'arrêter devant une maison avec une porte fermée. La douanière tenta bien sûr dans un premier temps de l'ouvrir normalement, mais elle était bloquée, comme si les portes bloquées arrêtaient cette femme d'entrée quelques parts. Korra prit sa hache entre ses mains et se mit à tambouriner dedans jusqu'à qu'elle finit par lâcher.

Après plusieurs coups de haches, la porte finit par céder, non sans plusieurs éboulis et une chance que Alice était là pour extirper la manieuse de hache à temps, sinon elle risquait de s'en prendre plusieurs pierres dans la gueule. Maintenant que la porte était ouverte, elles pouvaient rentrer, mais à peine qu'elle mit les pieds à l'intérieur, elle ressorti immédiatement. Alors que l'extérieur de la maison est mine de rien assez lourd comme atmosphère, il fait assez chaud, du moins c'est supportable, l'intérieur de la maison est glaciale, mais genre vraiment horrible, comme si à l'intérieur c'était une chambre froide des restaurants, pire qu'en hiver quoi. Si elle avait sût, elle aurait mit une polaire, mais vu que c'est l'été en haut, elle n'allait pas s'amuser à sortir avec une doudoune, mais au moins elle n'aurait pas eût froid. En dehors de la maison, Korra se réchauffait comme possible, mais galère, disons que le froid l'avait surprise, elle ne s'y attendait vraiment pas. Ashildr se tourna vers sa comparse, pour le coup, elle va être très utile si ce qu'elle disait est vrai.

« Tu possèdes le feu c'est ça ? Tu vas pouvoir briller, cette maison est glaciale... Te laisse diriger pour le coup, réchauffe juste cette baraque, sans la cramer entière si possible, je m'occupe de l'eau qu'il y aura et on fouille comme tu le sens à l'intérieur. Je ne suis pas une grande fan de ce froid là. »



Je déblatères en Orangered
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alice von RiessfeldMessages : 57
Date d'inscription : 15/07/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Mer 20 Sep - 15:47



Journée de merde !

Nous sortions et un silence s'installa pendant que marchions. Heureusement nous arrivions devant une nouvelle maison. Korra essaya d'ouvrir la porte normalement, elle n'agissait donc pas TOUJOURS comme une brute. La porte ne s'ouvrait pas et elle prit sa hache. La porte céda. Je retirai ce que je m'étais dis, c'était bien une brute même si c'était utile à certains moments. Elle entra et ressortis tout de suite. Qu'est ce qu'il y avait ? Des cadavres ?

« Tu possèdes le feu c'est ça ? Tu vas pouvoir briller, cette maison est glaciale... Te laisse diriger pour le coup, réchauffe juste cette baraque, sans la cramer entière si possible, je m'occupe de l'eau qu'il y aura et on fouille comme tu le sens à l'intérieur. Je ne suis pas une grande fan de ce froid là. »

Je rentrais dans la maison et était surprise. Il y faisait un froid polaire, a l'extérieur il faisait bon mais à l'intérieur de la maison on avait l'impression d'avoir traversé un portail dimensionnel jusqu'en Antarctique. J'allais enfin être utile. Je me concentrai et fermais les yeux, il ne fallait pas que je brûle la maison, pas la maison, pas la maison... J'activais mon élément et sentait la douce chaleur du feu. Tout doucement elle se fit de moins en moins douce et j'ouvrais les yeux, j'avais du feu dans la main ! Je l'éteignait mais je sentais une odeur de brûlé. J'avais mis la maison en feu ! Je l'éteignait tant bien que mal, je m'étais trop concentrée sur la maison et j'avais brûlé la maison. La douleur me rappela ma brûlure, j'avais la main... brûlée, pas carbonisée mais j'espérais que ça ne laisserais pas de cicatrice. Je réessayais et me disais cette fois d'en faire une toute petite pendant que Korra, sûrement au plus haut de sa gentillesse me guérissais la main avec de l'eau froide. Je réussis et une petite flamme apparut devant moi. C'était mieux que rien.




Vive l'été ! Joker arme Twisted Evil Very Happy
J'écris en #ff3333





Merci à Laelyss pour les images ! ^_^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 282
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Mer 20 Sep - 19:38

Journée de merde
Le feu serait bien utile dans cette situation et heureusement qu'une Elementis possédant ce pouvoir était là pour réchauffer les deux personnes présentes dans la pièce ; cependant, le fait de posséder un pouvoir depuis aussi peu de temps a d'horribles conséquences sur le Maître du feu. Si le Maître de l'eau est assez rapide pour soigner les brûlures d'Alice, elles ne seront que du premier degrés et ça ne sera l'affaire que d'une petite semaine ; il faut être suffisamment réactif ensuite pour aller éteindre le feu qui s'est déclenché sur la porte cassée du salon afin que la maison ne prenne pas feu. Une fois cette frayeur passée, une petite flamme apparaît devant elles, permettant dans un premier temps de leur donner une meilleure vision sur une petite distance mais aussi pour se réchauffer si elles restaient proche.

Enfin prête à faire face au froid glacial, il y a plusieurs possibilités désormais dans cette maison. Au rez-de-chaussée, se trouve une chambre d'amis vide, décorée simplement avec une petite bibliothèque comportant des livres d'Histoires, de fictions, pour enfants, bref un petit peu de tout ; comme dans l'ancienne maison, la langue est encore en ancien quederlien. Sorti de cette chambre, il suffit d'avancer de quelques pas pour se retrouver dans un grand salon comportant un canapé dégradé par le temps ; sur le côté une grande table de salon ainsi qu'un immense meuble dans lequel se trouvent des coupes de champagnes toutes intactes, des assiettes et chandeliers. Dans quelques tiroirs qui résisteront à s'ouvrir si on ne force pas se trouvent des papiers avec plusieurs chiffres ronds et le signe du derla. Des factures peut-être ?

Dans la pièce d'à côté, on y retrouve la cuisine. Une pièce plus petite avec des meubles où ranger des ustensiles, une gazinière qui ne fonctionne plus depuis longtemps, un évier dont l'eau peut toujours s'en échapper mais rien ne dit qu'elle est potable. Une petite table accrochée au mur est tombée par terre mais permettait de se donner une idée sur le type de famille qui vivait ici, pas très grande avec 1 ou 2 enfants peut-être. Voici donc les pièces qu'il est possible de trouver au rez-de-chaussée, quelques livres à emprunter tout aussi fragiles que les anciens de la maison, des objets à voler pour les revendre ou peut-être que cela sera une déception pour les jeunes femmes de trouver ceci ?

Maintenant, que se passe-t-il à l'étage ? Les marches sont fragiles mais ne céderont pas sous le poids des demoiselles si elles font suffisamment attention lorsqu'elles posent le pied. En haut, la glace recouvre tout l'étage et il est possible de voir qu'une pièce en particulier est fermée, bloquée par la glace dans les jointures de la porte ; c'est sûrement dans cette pièce que se trouve quelque chose d'étrange. Dans les autres pièces, on y trouve seulement des lits deux places, avec des décorations différentes en fonction de l'âge ; encore une fois, il y a des bouquins, des jouets, des posters, des figurines mais est-ce vraiment intéressant à part pour situer l'âge des anciens occupants de la maison ?

Dans la pièce qui intrigue le plus, donner des coups de pieds, d'épaules ou de haches ne sera d'aucune utilité à moins de vouloir se faire mal et causer plus de dégâts ; la meilleure solution serait de faire fondre toute cette glace, du moins celle qui bloque la porte. A réfléchir pour prendre la bonne décision. Derrière cette porte se trouve une femme inconsciente au sol, des cheveux longs et blonds, un visage d'ange et une peau blanche ; est-elle à l'origine de cette glace ? Est-elle encore vivante ? Connaissaient-elles cette demoiselle ?

Jet de dés de reconnaissance de la blonde pour Alice sur 15 : 55 – Echec.
Jet de dés de reconnaissance de la blonde pour Korra sur 35 : 19 – Réussite.


Pour Alice, cette jeune femme ne lui disait rien même si elle avait l'air d'être à l'origine de cette glace. Jamais croisé au QG, jamais eu de mission avec, bref une totale inconnue qui avait du quitter la Famille bien avant l'arrivée de l'Elementis de feu. Par contre pour Korra, elle pouvait reconnaître la blondinette comme étant la femme du Commissaire Aston Hammerman, oui il s'agissait bien de Angel Jenkys-Hammerman qu'elle avait pu croiser dans la rue en compagnie du Commissaire ou bien lors d'une discussion avec ce dernier ou encore grâce aux bruits de couloir. Bref. Il était désormais possible de mettre un nom sur cette demoiselle qui faisait partie des disparus du journal mais elles ne comprenaient toujours pas ce qui lui était arrivé.

Jet de dés de la situation : 88.
Jet de dés pour comprendre ce qui est arrivé à Angel sur 45 : 27 – Réussite.

En plus de faire froid dans la pièce, il est possible de ressentir quelque chose d'étrange. Comme si ce quelque chose tentait d'influencer les demoiselles sans pour autant avoir un effet sur elles, mais peut-être que cette chose avait eu un effet sur Angel ? Si l'une d'entre elles prennait le temps d'observer la pièce et ne plus se focaliser sur l'inconsciente, elle pourrait remarquer un morceau de miroir au sol. Rien de bien étrange dans une maison détruite mais celui-ci se trouve plus proche de la blonde inconsciente sans pour autant être à côté ; si Alice ou Korra décide de le toucher, l'émotion principale qu'elle ressent sera amplifiée jusqu'à faire sortir le pouvoir d'un seul coup sans explication.

Qu'est-ce que c'était encore que cette chose ? Impossible de le savoir mais peut-être que c'était ça l'explication de toute la glace présente dans sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contractant
avatar

Ashildr YngvarContractantMessages : 14
Date d'inscription : 27/08/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Jeu 21 Sep - 17:45

Journée de merde !

ft. Alice von Riessfeld
J'te connais pas, j'sais même qui tu es, mais je crois qu'on va devoir apprendre à ce connaître vu la situation. J'espère que tu n'es pas chiante au moins.

Korra avait une tête dépitée, oubliant complètement le froid qu'elle subissait. Pourtant elle avait bien précisé qu'il ne fallait pas cramer la maison, et tout ce qu'elle fait, c'est commencer à cramer la maison. Elle est sérieuse putain ! Encore heureux qu'elle a très vite éteint le feu qu'elle venait d'allumer, sinon Korra aurai très vite gueuler et traiter sa nouvelle amie comme un vieux linge sale. Mais quand elle ressortie, elle remarqua qu'elle s'était brûler les mains avec le feu, il fallait qu'elle tombe sur une novice, elle n'a jamais de chance la douanière, mais bon, elle va encore devoir faire quelque chose sinon elle aurait été dans un piteux état, et une chance que Ashildr a eu la bonne idée de prendre l'eau comme élément, ça a été tellement utile dans cette fichue fissure.

Korra fit bouger l'eau afin de pouvoir l'appliquer sur la main de la brûler en faisant attention de refroidir l'eau le plus possible afin qu'elle puisse guérir de sa brûlure, ou du moins subir le moins possible la brûlure. Cela prit un petit moment, mais ce n'était pas non plus la chose la plus compliqué à faire, remonter le long du puits était bien plus compliqué donc là c'est plutôt reposant pour elle. Dès que tout ça fut appliqué, la jeune femme retenta de faire un peu de lumière avec son feu et Korra crut pendant un instant qu'elle allait recommencer sa connerie, mais elle réussit à faire ce qu'elle désirait apparemment, du coup elles pouvaient enfin rentrer dans la maison sans crever de froid, par contre l'intensité de la flamme n'est pas énorme, alors il ne fallait pas non plus trop s'éloigner d'elle malheureusement, ça leur permettra de se rapprocher un peu qui sait.

Encore une fois, elles avaient le choix entre rester en bas ou monter en haut, mais Korra avait une habitude de toujours commencer par le haut, du coup bah, elle invita Alice à la suivre en haut, faisant bien attention à la glace qui se trouvait au sol pour ne pas glisser et tomber comme des connes et se faire mal. Heureusement qu'elles réussirent à monter sans trop de soucis à l'étage, pouvant voir des portes encore, mais surtout une particulière qui était recouverte de glace. Dans son réflexe bestiale, Korra tenta d'y mettre un ou deux coups de hache, mais elle remarqua très vite que ça ne servait à rien, donc elle invita son amie maîtresse du feu à faire fondre la glace autour de la porte afin de pouvoir l'ouvrir. D'accord, jusqu'à maintenant, elle n'avait pas servi à grand chose, mais il faut dire que sans elle, Korra n'aurait rien pu faire dans cette maison et serait sûrement barrer très vite de ce lieu pour tenter une autre maison ou pour simplement se barrer parce que ce froid lui rappelait très vite qu'en haut, c'est l'été et qu'il fait chaud !

Après sa petite intervention, Alice réussit à faire fondre la glace, pouvant ouvrir la porte sans trop de difficulté et bon sang, il caille encore plus dans cette salle, bien plus que dans toute la maison. Mais Ashildr remarqua très vite une chose, la personne allongée au sol. Le reste, elle s'en fichait complètement, mais elle voyait la femme au sol et surtout, elle était connue. Enfin, pas vraiment connue, c'est juste que Korra fait bien ses devoirs et qu'elle connaît quand même un minimum ses collègues influents dans le gouvernement et pour le coup, c'était la femme du Commissaire Hammerman. Bon, ce n'est pas son boulot normalement de la sauver, mais pour le coup elle avait eu une petite idée en tête, le commissaire lui sera sûrement très reconnaissant si Ashildr arrive à lui rendre sa femme entière et vivante.

« C'est Madame Hammerman. Je m'en occupe, je te laisse fouiller la maison si tu désires, je vais m'occuper d'elle dehors moi. On se regroupe après et on va essayer de la faire sortir si ça te dérange pas. Elle n'a pas l'air d'aller bien. »

Le corps de la femme était congelée, mais pourtant ses signes vitaux ne semblaient pas être en danger, enfin elle avait surtout l'air congelé et inconsciente, une chance, il suffira sûrement de la réchauffer un peu et puis ça devrait aller pour elle. Ashildr souleva donc la jeune femme, bloquant sa hache dans son dos, entre son dos et le sac à dos, portant la femme du commissaire, descendant les escaliers en faisant extrêmement attention, cela serait stupide de tomber, vu comment elle est congelée, elle serait capable de se briser en touchant le sol. Une fois à l'extérieur, Ashildr déposa la jeune femme au sol afin de commencer à se démerder pour faire une sorte de petit feu improvisé. Certes, Alice aurait été d'une grande aide, mais elle était occupée, et puis elle est plus apte pour fouiller la maison glaciale, même si le froid semblait provenir de la jeune femme étrangement, et non de la maison en elle-même. Korra prit donc du bois, des métaux, tout ce qu'elle trouvait afin de créer des étincelles pour provoquer du feu afin d'aider la blonde à se réchauffer un peu en attendant qu'Alice fasse son boulot, lui faisant entièrement confiance, après tout, la douanière devait s'occuper de la jeune femme qu'elle connaissait de très loin.



Je déblatères en Orangered
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Alice von RiessfeldMessages : 57
Date d'inscription : 15/07/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Ven 22 Sep - 22:03

Journée de merde !



Korra me soigna avec efficacité, plus que moi et mes flammes en tout cas et je la remerciais. Je réussissais à faire apparaître une flamme devant nous et nous montions après que Korra ait fini ses soins. Je faisais attention à maintenir la flamme à une forme stable et à ne pas la laisser grossir et partir n'importe où, l'exercice était plutôt compliqué et j'espérais m'améliorer. Korra monta la première et je la suivais en faisant attention à la glace qui envahissait les marches. En haut la température était bien moins élevée, j'étais vraiment contente d'avoir cet élément. Mais je me demandais ce qui causait cette glace.

Il y avait des portes encore en haut mais une était recouverte de glace. Il fallait que je sache ce que c'était... Si j'avais bien un défaut, d'après moi c'était la curiosité. Korra pris sa hache et tapa à deux reprises sans que la porte lâche. Elle me demanda un peu d'aide et j'étais satisfaite d'enfin servir à quelque chose. J'eus mal d'un coup à la main. Le feu et maintenant l'air qui était... froide... ça ne faisait pas du bien et je relâchais mon attention, la flamme commença à vaciller, grossir et se déplacer. Je me reconcentrais et elle revint sous mon contrôle. Je l'approchais de la porte et faisait fondre le tour qui la bloquait.

La porte s'ouvrait sans trop de difficultés et nous avancions. Bon sang, c'était quoi cette température ! Je commençais à vraiment me les geler même avec le feu et j'observais un peu la pièce. Une femme était allongée et il semblait qu'elle était la source de cette glace. Je ne l'avais jamais vu mais elle maîtrisait très sûrement un élément. Korra, elle sembla la reconnaître.

« C'est Madame Hammerman. Je m'en occupe, je te laisse fouiller la maison si tu désires, je vais m'occuper d'elle dehors moi. On se regroupe après et on va essayer de la faire sortir si ça te dérange pas. Elle n'a pas l'air d'aller bien. »

Hammerman ? Comme le commissaire ? J'en avais entendu parler dans les journaux. Ça devait être sa femme. Korra la pris et sorti de la pièce pour la mettre au chaud. Je restais pour savoir si c'était vraiment la jeune femme qui était la source de ce froid. En tout cas elle avait l'air congelée. J'inspectais la pièce et mon feu s'éteint. La patience n'était pas ma plus grande qualité et ça me saoulait franchement de ne pas arriver à contrôler mon élément. Un éclat brilla par terre avec la lumière qui filtrait de la fenêtre et je me baissais c'était un bout de miroir brisé. Je le prenais. Alors quelque chose d'extrêmement... étrange arriva, j'eut une impression de colère noire et mon feu jailli autour de moi. Je lâchais de surprise l'objet et éteignait les flammes qui léchaient les murs. Cet objet m'intriguais... J'essayais de le reprendre et cette fois ce fut de la curiosité, limite malsaine que je ressentais. Mon feu se projeta autour de moi comme la première fois mais je ne lâchais pas l'objet. Ma curiosité grandis encore. Je voulais vraiment savoir ce qu'était cet objet. Mes flammes ne s'arrêtaient pas et je lâchais l'éclat. Je revenais à la normale et déchirais un peu de ma robe pour essayer de tenir l'objet avec. Je soufflais un coup et vidais mon esprit pour éviter d'incendier la maison et essayait. Cette fois, aucune impression, aucune émotion, je tenait juste un éclat dans ma main. Je l'emballais dans le bout de tissu et inspectait les autres pièces de l'étage. Il n'y avait pas vraiment grand chose à voir... De vieux vêtements puants, de vieux lits. J'entendais du bruit dehors et décidais de venir au cas où mon élément puisse servir à quelque chose. Je sortais et voyais Korra ramasser des bouts de bois et de l'acier sûrement pour faire du feu. J'approchais et lui disait en posant ma découverte.

-  Attends je vais t'aider. 

Je rassemblait le bois en une pile creuse et prenais un gros bout de bois. Je l'allumais avec un peu de difficulté et le plaçais dans le creux. Le tout s'enflamma rapidement et je rapprochais la jeune femme inconsciente du feu pour la réchauffer. Elle était vraiment glacée et j'avais l'impression qu'elle pouvait se briser à tout moment. Je reprenais ma découverte et la montrais à Korra.

-  J'ai trouvé ça... Je pense que c'est la cause de ce froid... Tiens essaie tu vas être surprise, éloigné toi juste un peu.

Je lui passais et posais la tête de l'inconnue sur mes jambes.

ft. Korra



Vive l'été ! Joker arme Twisted Evil Very Happy
J'écris en #ff3333





Merci à Laelyss pour les images ! ^_^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contractant
avatar

Ashildr YngvarContractantMessages : 14
Date d'inscription : 27/08/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Sam 23 Sep - 21:39

Journée de merde !

ft. Alice von Riessfeld
J'te connais pas, j'sais même qui tu es, mais je crois qu'on va devoir apprendre à ce connaître vu la situation. J'espère que tu n'es pas chiante au moins.

La maison n'était plus vraiment une priorité pour Ashildr, en même temps, découvrir une personne dans un piteux état dans une pièce congelée, ce n'est pas étonnant que la fouille d'une maison ne soit pas la priorité ; surtout quand la jeune femme en question c'est la femme du commissaire, il y a de quoi vouloir l'aider, principalement si le sauvetage permet de récupérer un petit quelque chose, cela sera sûrement bénéfique pour Korra. Un peu d'argent, un service, de l'aide, bref, tout ça pourra sûrement être utile. Ce n'est pas que Korra est une personne intéressée, mais si elle peut avoir de son côté un commissaire, cela sera sûrement utile pour lutter contre la corruption dans cette ville, cela sera sûrement un bon point déjà. Du coup, la maison allait devoir se contenter de l'autre Élémentis de feu pendant que la douanière prit la jeune femme dans ses bras pour la sortir dehors.

Une fois à l'extérieur, elle n'avait aucune idée de comment ça se déroule à l'intérieur, si elle trouve quelque chose, ou n'importe quoi, mais la douanière avait une plus grande occupation à faire pour le moment, s'occuper de la femme du commissaire. Il fallait faire un feu, bien sûr, il fallait faire attention de ne pas trop la mettre près du feu, certes, il faut la réchauffer, mais il ne faut pas lui faire un choc thermique non plus. Du coup, Korra prit quand même le temps de chercher tout ce qu'il fallait afin de créer une sorte de feu de camps improvisé, fait vraiment à l'arrache, mais en même temps elle n'avait pas le matos adéquate pour faire tout cela. Elle réussit quand même à réunir de quoi faire, de quoi être inflammable, malheureusement le feu ne voulait pas prendre, c'est difficile tout de même à faire du feu avec rien d'adéquate pour le faire partir.

C'est à ce moment là qu'Alice fit son apparition, proposant son aide afin d'allumer le feu. Korra accepta volontiers, elle en avait marre de de ne pas réussir à faire une chose aussi simple que du feu. Du coup, elle laissa faire la jeune femme, ayant déjà tout préparer, il ne restait plus rien d'autre à faire, donc elle attendit simplement que le feu soit allumé et qu'elle s'occupe un peu de la femme du commissaire, vérifiant le feu et qu'elle ne soit pas trop proche également pour ne pas lui provoquer un choc thermique qui lui sera fatale. Dès que tout fut correctement fait, la Rousse décida de montrer sa trouvaille à la douanière, un morceau de miroir qui semblait être étrange et qu'elle voulait absolument que Ashildr y touche pour voir ce qui se passe. Bon, elle n'avait rien à perdre à la toucher, donc elle le prit de pleine main, sauf qu'elle ne ressentait rien. Enfin, sans savoir pourquoi, elle était d'un coup en colère, mais elle ne savait vraiment pas pourquoi. Tout ceci l'énervait, la fissure, rien trouver, avoir perdu l'autre abruti, bref, tout l'énervait et puis l'Élémentis de feu qui n'arrive pas à faire du feu et qui veut qu'elle touche un miroir, tout l'énervait d'un seul coup.

« Non mais c'est quoi cette merde ?! Comme si un miroir pouvait servir à quelque chose ici. Et puis faut sortir d'ici, j'en ai raz-le-cul moi ! »

Dans un immense mouvement de bras, Korra balança le morceau de miroir le plus fort possible et le plus loin possible. Il atterrit sûrement très loin pour se briser en million de morceau ; les 1000 ans de malheur, on va y passer, si être dans la fissure n'est pas suffisant, elle ne savait pas ce qu'il fallait de plus pour que ça équivaut. Maintenant que c'est fait, il fallait sortir, Korra en avait vraiment marre de cette situation, et tant pis pour l'autre, il va finir par crever comme un con, et puis c'est bien fait pour lui. Ashildr coinça sa hache correctement, prit le sac à dos. Elle prit également la jeune femme du commissaire dans ses bras. Voilà, Ashildr était prête, maintenant il ne restait plus qu'à choisir un chemin et partir, si Alice ne désire pas sortir, c'est comme ça, elle peut faire ce qu'elle désire, mais Korra est bien décidée à partir et surtout à sortir enfin de cette fissure de merde.

« Bon aller, Alice. On se casse, j'en ai vraiment raz-le-cul de toute cette histoire ! »



Je déblatères en Orangered
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 282
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Sam 23 Sep - 23:00

Journée de merde
Après cette étrange découverte qui venait de se briser en mille morceaux, la douanière décida qu'il était temps de sortir d'ici. Sage décision pour secourir la femme du Commissaire qui était en hypothermie, mais depuis combien de temps ? Il fallait espérer que ce n'était pas trop tard pour elle. Avançant avec la dame de glace dans les bras, les demoiselles déambulèrent pendant 5 bonnes minutes entre de nombreuses maisons en piteuses états elles aussi ; mais est-ce que ça valait la peine de rentrer dans une nouvelle maison ? Elles se ressemblaient toutes en plus d'apporter des problèmes à chaque fois qu'elles décidaient d'explorer.

Pour l'instant c'était facile, le chemin à prendre était toujours tout droit avant de se rendre compte que ça commençait à être légèrement en pente ; est-ce que ça voulait dire qu'elles étaient en train de remonter à la surface ? Peut-être bien. Quelques passages difficiles à passer, quelques faux pas mais heureusement qu'elles pouvaient compter l'une sur l'autre pour s'aider. Les galeries avaient l'air de mener nul part et le découragement pourrait peut-être se faire sentir... Pourtant, il fallait encore avancer si elles voulaient réellement sortir d'ici.

Le chemin était encore long et elles se trompèrent plusieurs fois et firent de nombreuses fois demi-tour, mais c'était sans compter sur la patience de Korra qui prit le dessus car elle décida d'utiliser son élément pour transformer les murs de terre en boue... Peut-être une solution pas très prudente, peut-être que cela ne mènerait à rien mais il y avait enfin un chemin par lequel continuer. Un autre mur de terre qui termina en mur de boue qui laissa place à un mur de pierres ; encore un nouvel obstacle mais les jeunes femmes purent distinguer quelques bribes de lumière. Est-ce qu'elles étaient enfin arrivées à destination ? Le seul moyen était de briser ce mur de pierres, dernier obstacle avant la liberté.

Jet de dés sur la résistance du mur : 25.

Il faudrait de la persévérance et des armes solides pour en venir à bout de ce mur qui semblait ne pas vouloir céder aussi facilement ; seulement, une bonne coordination, de la patience et de la persévérance virent à bout de ces pierres qui tombèrent dans un bruit sourd formant un nuage de poussières pendant quelques minutes. Une fois la poussière dissipée, les demoiselles peuvent constater -avec le peu de lumière présente- qu'elles se trouvent dans une sorte de cave ; un bordel entassé, des caisses en bois et des outils rangés de tous les côtés.

Juste en face des demoiselles, des escaliers en pierre menant à une porte dont s'échappaient les filaments de lumière ; cependant ni l'une ni l'autre n'eut le temps de bouger que cette porte s'ouvrit d'un seul coup laissant apercevoir une petite mamie apeurée qui, malgré une forte surdité, avait senti un boucan venu de la cave. Elle n'avait jamais été membre d'une Famille et manquant de pouvoir, elle s'était simplement armée de son rouleau à pâtisserie pour se défendre contre les agresseurs.

- Mais qui êtes-vous ? Et comment avez-vous fait pour entrer dans ma cave ? Oh mais ! Qu'avez-vous fait à mon mur ? Oh vraiment, voler une vieille dame alors que toute la ville doit faire face à cette fissure, vous êtes vraiment une honte pour Quederla ! Je ferais mieux d'aller chercher la police, un séjour en prison ne ferait pas de mal à de la mauvaise graine comme vous !

Pas de doute, elles étaient bien de retour à la Surface. Ce serait peut-être compliqué d'expliquer à cette vieille dame les péripéties vécues et que le passage derrière le mur menait à une ville souterraine mais le principal était d'être revenu en vie ? Maintenant, la priorité était d'alerter les secours mais surtout d'aller à l'hôpital pour amener Angel et soigner les blessures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contractant
avatar

Ashildr YngvarContractantMessages : 14
Date d'inscription : 27/08/2017


MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   Hier à 13:35

Journée de merde !

ft. Alice von Riessfeld
J'te connais pas, j'sais même qui tu es, mais je crois qu'on va devoir apprendre à ce connaître vu la situation. J'espère que tu n'es pas chiante au moins.

La femme du commissaire dans ses bras, ses affaires correctement mise dans son dos, Korra prit le devant pour partir de la fissure, suivit d'assez prêt par Alice. La marche paru une éternité pour Ashildr qui commençait vraiment à en avoir marre de toute cette terre, de toutes ces baraques plus délabrées l'une que l'autre. Malheureusement, elles étaient obligés d'avancer, sans trop rien dire parce que bah, elles n'avaient pas le choix de voir autant de terre, autant de pierre, autant de merde donc elles avancèrent, rentrant dans des galeries de terre, des tunnels sous terre jusqu'à trouver la sortie, même s'il n'y a que peu d'espoir vu que la chute à été longue, il faudrait vraiment remonter très haut afin de retrouver cette sortie, ou bien avoir l'espoir de voir la véritable lumière du jour.

Les deux femmes marchèrent dans les tunnels jusqu'à tomber sur un cul-de-sac, bon, cela voulait dire qu'il faut faire demi-tour, chose qu'elles firent parce qu'elle n'avait pas trop le choix, reprenant un autre chemin dès qu'elles en avaient l'occasion. Ce n'est pas le nombre de chemin qui gène, il y en a tellement qu'elles ont l’embarras du choix, il fallait juste prendre une décision sur le chemin à suivre, mais Korra ne demandait pas vraiment son avis, elle prit un chemin, obligeant un peu Alice à la suivre également. Sauf que Korra n'est pas la plus douée pour l'orientation, certes elle se démerde, mais dans un endroit labyrinthique dont elle ne connaît rien, ce n'est pas la meilleure, personne est douée dans ce moment-là qui plus ait. En tombant de nouveau sur un cul-de-sac, Ashildr perdit patience immédiatement et décida d'intervenir, quitte à tout faire tomber, là c'était bon. Essayant de ne pas faire tomber la jeune femme, Korra fit bouger l'eau afin d’exploser l'eau contre la parois en terre jusqu'à la transformer en parois de boue se qui permettra de libérer le passage.

Le chemin dégagé, les deux femmes reprirent leur chemin, avançant jusqu'à un nouveau cul-de-sac, cette fois-ci en pierre, bon, Korra ne pouvait pas l'asperger d'eau jusqu'à ce que ça cède, même si ça pourrait être un choix. Elle opta pour la solution de laisser la blonde au sol, le temps de démonter le mur en pierre à coup de hache. C'était long, mais le mur céda plutôt facilement et rapidement quand on est tenace. Le mur détruit, Ashildr remit tout correctement, reprenant le corps froid de la blonde afin de se rendre là où le mur menait, il fallait passer le mur de poussière, mais elles se retrouvèrent dans une sorte de cave, encore putain, mais il y avait un léger filet de lumière, filet qui grandit d'un seul coup, laisser voir une vieille qui se mit à gueuler comme pas permis avec son rouleau à pâtisserie dans les mains, comme si elle allait faire peur alors que la douanière elle, a une hache. Korra ignora copieusement les menaces de la vieille, se dirigeant vers là où elle se trouve avec sa comparse maîtresse du feu, elle avait reconnu la langue, donc elles étaient sortie, dieu sait comment. Passant à côté de la vieille, elle ne put se retenir de lui balancer une petite chose avant de la quitter entièrement avec Alice.

« Oh la vieille c'est bon hein. Si tu veux appeler la police, fait le, ça m'arrangerai, et profite pour appeler la maison de retraite, ou les pompes funèbres, tu en auras bientôt besoin. »

Il ne restait plus qu'à sortir de la maison et se rendre au plus vite à l'hôpital, puis s'occuper de prévenir le mari de cette femme inconsciente, le commissaire doit être inquiet si sa femme était portée disparu, le minimum à faire c'est de le prévenir qu'elle est à l'hôpital désormais. Mais avant cela, à peine sortie de la maison de la vieille, enfin à la lumière du soleil, et non à cette lumière artificielle provenant sûrement du Ténébreux, personne n'est assez puissant pour créer une lumière aussi puissante, à moins qu'il existe une magie plus puissante, ou bien plusieurs personnes, mais cela doit être le Ténébreux et aller vers un de ses plans, ou simplement pour un acte de générosité, il n'est pas si mauvais que ça après tout. Avant de quitter sa nouvelle « amie », Ashildr voulait lui glisser un dernier petit mot et surtout de ne pas s'inquiéter, qu'elle s'occupe de la femme du commissaire, qu'elle peut rentrer chez elle se reposer, après tout, cela doit faire plusieurs jours qu'elle est dedans, alors que Korra, ça ne fait que quelques heures simplement.

« C'est là que je te quitte. Je vais m'occuper de l'emmener à l'hôpital et prévenir son mari. Mais j'ai un petit conseil pour toi, si jamais tu veux de l'aide, je sais que beaucoup rechigne à cette idée, mais tu devrais aller voir l'homme dans la forêt, il pourra t'aider avec ta maîtrise du feu. Aller, à une prochaine fois Alice. »



Je déblatères en Orangered
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Journée de merde [PV Alice]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée de merde [PV Alice]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ Les dessous de la Ville :: La Fissure :: Partie immergée :: Les Habitations-