Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Un entraînement capital [PV Abby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Un entraînement capital [PV Abby]   Ven 23 Juin - 18:23

Un entraînement capital
Dire que tout le monde en ville gueule à cause de la fissure qui a fendu la ville en deux, perso, j'm'en branle de ce gros trou, il ne m'a pas touché et je m'en fou de savoir ce qu'il y a dedans. Ce qui me rend furieux c'est plutôt cet enfoiré de Law qui s'amuse à se faire remarquer et capturer par les keufs et en plus d'après les informations, il s'amuse à balancer des informations. Si jamais je le croise ce mec, je lui ferai passer l'envie de balancer des informations comme ça, du coup maintenant je dois faire en sorte de sécuriser mon cul parce que là si le gouvernement apprend que je suis encore en vie, je ne pourrai plus faire ce que je veux, ou je devrai massacrer tout le gouvernement pour être pénard, quoique, personne ne voudra m'affronter après avoir massacrer une bonne partie de l'armée. Enfin bref, il faut que je trouve de quoi faire pour assurer mes arrières et apparemment le mec qui a arrêter Law a eu une promotion, je devrai sûrement lui envoyer un petit cadeau pour le remercier et voir ce qu'il vaut, et quoi de mieux qu'une assistante, il en a besoin d'une après tout.

C'est d'ailleurs pour ça qu'il faut que j'entraîne l'autre là, la bimbo, c'est la seule qui peut remplir le job sans se faire repérer car ma mafia est quand même assez connu, enfin plutôt elles ne sont pas les plus discrète les meufs sous mes ordres, plus des putes qu'autre chose à vrai dire. Du coup je n'ai pas le choix, il faut que je l'entraîne afin qu'elle puisse assurer et qu'elle remplisse les qualités se trouvant dans son nouveau cv, dans sa nouvelle identité. Elle doit savoir se défendre et pour le coup, avec moi elle va savoir encaisser les coups la poulette. Pour ça qu'on se trouve dans l'une de mes salles de muscu de l'hôtel afin qu'elle subisse un bon petit entraînement. Il faudrait sûrement qu'elle se muscle un peu parce que son corps n'est pas non plus des plus aptes à se battre réellement, mais pour le moment je vais juste lui apprendre à se battre, se défendre au corps à corps. Parce que c'est bien beau de savoir se battre à distance, mais une fois qu'on l'a choppe au corps à corps, c'est terminé et on peut dire au revoir à la poulette donc elle va devoir apprendre à se défendre, ou au moins encaisser les coups et si elle arrive à encaisser les miens, elle pourra sûrement encaisser ceux de n'importe qui.

En tenue de sport, jogging et haut moulant, sur le ring de boxe, j'étais en face de la bimbo de service afin de se faire un petit entraînement comme il se doit. Bon, avant de commencer les hostilités, je prend soin de m'échauffer un peu, faire craquer mes os surtout. Je ne suis pas con, je n'ai pas envie de me choper un claquage ou n'importe quoi, personne n'y est à l'abri, il faut que je m'échauffe un peu après tout et surtout me bois une bonne gorgée d'eau dans ma bouteille afin d'être en pleine forme pour le début de l'entraînement. Pour le début, rien de bien violent, je lui gueule juste dessus histoire qu'elle fasse un début d'entraînement, pompe, traction, course, bref, de simple petits exercices bien intensive pour l'échauffer et surtout la muscler un peu parce que ses bras de poulet vont bien pour la distance, mais pour encaisser les coups ou simplement pour en donner, elle n'est pas vraiment apte à tout ça, donc un début ne fait jamais de mal. On passera vite fait aux combats aux armes à la fin, mais d'abord ça sera un combat au corps à corps simplement, je n'aime pas les armes alors ça sera sans arme ma poulette, même pas tes fléchettes, juste tes mimines.

Dès qu'elle fut bien échauffer, du moins quand j'estimais qu'elle s'était bien échauffer, je lui gueula dessus pour qu'elle s'arrête et qu'elle se mette en garde afin de commencer le combat, rien ne vaut un vrai combat après tout. Pour le début je vais rester indulgent, je vais lui laisser l'occasion de me mettre des coups de poings afin que je puisse tester sa force véritable et voir si elle est capable de résister à une faible densité de mes os, même si je ne pense pas en avoir besoin contre elle. Elle commença par des coups de poings sur moi et comme prévu, elle n'a pas beaucoup de force, ce n'est vraiment pas son point fort apparemment, il faudrait sûrement qu'on passe au chose sérieuse et qu'on teste plutôt sa résistance ou bien son agilité parce que sa force est fichue quand même ; je me demande quand même comment elle a pu réussir à tuer l'un de mes gars sans trop de difficulté, même si ça devait être un fichu poison, il lui fallait du temps pour le sortir et ça m'étonnerai qu'il se serait laisser faire de la sorte donc elle a dû réussir à le repousser assez fortement, donc elle ne doit pas être sous-estimer, mais ce n'est pas avec moi qu'elle va y arriver, je suis bien plus fort et plus résistant que n'importe lequel de mes hommes.

« Tu es pitoyable. Je crois qu'on va devoir passer à l'étape suivante ! »

Pas le temps de rigoler ou de lui laisser un temps de repos. Alors qu'elle était encore en train de me frapper, enfin essayer de me frapper parce que bon, ses piqûres de moustiques là, rien de bien palpitant, je passe à mon tour à l'offensive afin de lui mettre un direct du droit en plein visage. Rien de bien violent, cela ne va pas lui casser le visage, ni casser une dent, peut-être un futur bleu, mais rien de grave, c'était surtout pour lui montrer qu'elle va en prendre plein la gueule désormais et qu'on arrête le petit entraînement pour femmelette. Le coup est assez violent pour la faire voler jusqu'au corde quand même afin de la faire rebondir contre elle et la faire revenir, me replaçant en position pour continuer l'entraînement. Ce coup-ci, c'est moi qui frappe et elle qui tente d'esquiver ou encaisser. Le meilleur entraînement qui soit s'est de s'en prendre plein la gueule tout simplement et après on verra, puis qu'elle essaye de se défendre un peu, mais il y a peu de chance qu'elle y arrive vu sa force alors qu'elle essaye d'encaisser ou bien d'esquiver. Je me prépare donc à lui remettre un coup pendant qu'elle revient, mais on va également discuter un peu parce que là c'est un peu trop facile à mon goût.

« Tu vas devoir risquer ta vie, défend toi ! Dis moi tes motivations ! Aller ! Montre moi que tu en as dans la bide ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 69
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Un entraînement capital [PV Abby]   Dim 25 Juin - 0:30

Un entraînement capital

ft. Salazar
"Le plus important n’est pas forcément le temps que tu passes à t’entraîner, mais la façon dont tu le fais"

Après ta discussion avec ton nouveau patron, tu n'as pas eu d'autres choix que de retourner à l'hôtel pour tenir Salazar au courant. Bonne nouvelle : Tu es engagée. La mauvaise est que tu dois te passer de tes petites bestioles et que tu es obligée de te battre au corps à corps ; toi qui est habituellement un soutien et en arrière, tu es obligée de te mettre en avant pour protéger ce petit blondinet de flic. En plus des entraînements qu'il t'a coltiné, tu as pensé que ça ne te ferait pas de mal de t'entraîner en combat avec le Chef de la mafia... Il est si fort que personne ne pourrait le vaincre.

Prenant une tenue de sport que tu as en réserve, tu es allée rejoindre Salazar dans la salle de musculation où il t'attendait déjà faisant des échauffements. Tu prends le temps de l'observer jusqu'au moment où il te crie dessus pour que tu fasses différents exercices : des pompes, des tractions, de la course. Tu es d'abord restée incrédule à deux doigts de lui demander si il se foutait de toi mais il n'a pas été suffisamment patient pour te laisser discuter ; tu as donc été obligée de faire ces exercices à contre cœur.  

Salazar commence un nouvel exercice : le combat. Te laissant plusieurs occasions de te frapper, tu tentes d'y mettre toute ta force mais c'est exactement pour cette raison que tu restais en arrière pour couvrir ton Frère : Tu n'as aucune force. Le combat est ridicule et tu te bats contre une personne qui a le double voire le triple de ta force, forcément que tu n'arrives pas à le cogner ! Et ce n'est pas en te criant dessus que ça va te motiver à travailler, non franchement tu as eu une très mauvaise idée en allant lui demander de l'aide.

- Tu es pitoyable. Je crois qu'on va devoir passer à l'étape suivante !

Pitoyable... Parce qu'il se croit mieux à foncer dans le tas avec ses muscles ? La force ne fait pas tout et tu as été suffisamment douée pour prouver que la force n'est la solution à tous les problèmes, c'est grâce à la fourberie que tu t'en es sortie et non en donnant une beigne aux personnes qui te voulaient du mal. Te prenant un crochet du droit qui te fait voler sur plusieurs mètres, la douleur n'est pas imaginaire et on ne peut pas dire qu'il fait semblant... Cette fois, c'est à toi de te défendre et lui de donner des coups.

- Tu vas devoir risquer ta vie, défend toi ! Dis moi tes motivations ! Aller ! Montre moi que tu en as dans la bide !

- Je veux simplement me venger des personnes qui ont détruit ma vie et celle de mon Frère, je tuerais toutes celles qui se mettront sur mon chemin. Ennemis comme alliés.

Prenant l'altère qui se trouvant à tes pieds, tu donnes à ton tour un coup dans le visage de Salazar qui ne s'attendait sûrement pas à ce que tu utilises un tel objet. Peut-être que ça lui a fait mal, peut-être que non, mais en tout cas le nez saigne... Tu es fière de l'avoir touché mais les conséquences ne seront sûrement pas toutes douces.

- Je n'ai jamais été aux premières lignes d'un combat ! Je suis là comme soutien, pour agir dans l'ombre sans que personne ne le sache et non pour me prendre des coupes par des brutes comme toi !

Tu regrettes presque d'avoir pris autant de risque. D'avoir mis ton bracelet aux services de Salazar, d'avoir été voir ce Commissaire pour ton travail de garde du corps ; si c'est pour abîmer un aussi beau visage, tu ne vois pas la peine de continuer. Laissant tomber l'altère à tes pieds qui résonne dans toute la pièce, tu prends le temps d'observer ton vrai patron que tu connais à peine et pour la première fois, tu as envie d'en apprendre plus sur lui... Savoir pour qui et quoi tu travailles.

- Et toi alors, pour quoi est-ce que tu te bats ? Je t'ai offert une nouvelle vie, tu aurais pu partir loin d'ici, pourquoi est-ce que tu es resté en ville ?



 

Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un entraînement capital [PV Abby]   Jeu 29 Juin - 21:58

Un entraînement capital
Il faut dire que cette donzelle sait quand même encaisser les coups, mais elle ne tiendra pas longtemps à ce rythme là. Même si je fonce dans le tas, je fais attention à mes mouvements tout de même et évite de faire des mouvements inutiles, c'est la base du combat au corps à corps, savoir faire uniquement les mouvements dont on a besoin pour frapper une personne et pour esquiver et rien de superflu. On est obligé de savoir cela et réussir à le faire sinon on s'épuise bien trop vite et surtout on ne sait pas encaisser. Pour ça, j'ai l'avantage d'avoir une très bonne carrure et en plus mon élément est parfait pour ça, mais même avec tout ça, ma vitesse reste plutôt correct, il ne faut pas me sous-estimer, chose que beaucoup font quand ils m'affrontent et ils l'ont tous regretter. En tout cas elle va devoir s'en prendre plein la gueule si elle veut apprendre cette leçon et savoir encaisser. Après un bon coup, elle vola contre les cordes, mais il fallait la motiver, il faut lui rappeler ce pour quoi elle fait tout ça, la haine et la meilleure motivation au monde après tout et c'est la meilleure façon de devenir encore plus puissant, rien ne dois nous entraver.

Venger son frère, voilà une bonne chose, et c'est également ce pourquoi je fais tous ça. Même si reprendre la ville à Vilmos est une chose intéressante, tout ce que je veux c'est le buter afin de venger mon frère qu'il a osé tuer de sang froid et en profiter pour dire qu'il était devenu le chef. Il va le payer un jour et je ferai tout pour réussir, quitte à en crever, mais il va crever avec moi, ça je le promet ! J'ai dû baisser ma garde deux secondes, voilà que l'autre ramasse une haltère qui traînait dans un coin pour me la balancer dans la gueule. Elle n'est pas lourde et j'étais sous mon armure légère donc je ne ressens pas grand chose, mais quand même, je ne pensais pas qu'elle puisse soulever ça et la balancer aussi facilement, elle en a de la force quand même la gamine. Je m'essuie rapidement le sang qui venait de couler de mon nez à cause du choc pendant que l'objet tombe au sol lourdement ; elle va le payer la petite, tu veux jouer comme ça, on va jouer comme ça te le dis. Elle a beau préféré le combat à distance, si elle tombe sur des brutes comme moi comme elle dit, elle doit pouvoir se démerder, sinon elle va crever comme une conne et cela serait dommage, elle a encore des choses à accomplir après tout et faut le faire, mais il faut lui faire comprendre et rentrer ça dans sa petite tête et j'ai la meilleure solution pour.

« On ne peut pas vivre toujours derrière une personne ! Faut savoir prendre les devants un peu ! »

D'un bon, je me rapproche d'elle avec une assez grande vitesse, en même temps on n'est pas loin donc ce n'est pas compliqué d'arrivé vers elle très rapidement. Mais au lieu de la frapper avec mon poing, je le fis simplement avec le revers de ma main, directement en plein visage. Ce n'a pas pour but de lui faire mal ou quoi, simplement pour la réveiller un coup, rien de plus, on ne va pas la tuer aussi facilement et surtout aussi rapidement parce qu'elle a encore des missions à accomplir donc il faut bien ça juste pour la réveiller un peu. Je repris un peu de distance juste après, ma petite claque ne l'a pas vraiment fais bouger, juste de quoi lui faire mal tout simplement sans pour autant réellement la faire voler ou autre. C'est qu'elle ne perd pas le nord quand même la petite, je connais ses motivations, par contre c'est vrai que personne ne connaît mes vraies motivations. Tout le monde pense que c'est pour reprendre la ville parce qu'elle me revient de droit, mais je m'en fiche complètement de cette putain de ville, tout ce que je veux c'est buter cet enfoiré et j'aurai venger mon frère, ensuite la ville je la détruirai s'il faut, je m'en fou de tout ça après tout. Enfin bon, je peux le lui dire, ce n'est pas non plus un secret immense que je veux venger mon frère, on était inséparable après tout.

« Je vais buter cet enfoiré de vache de Vilmos. Mon frère est mort à cause de cet enfoiré alors il va crever, le faire souffrir et le buter de mes mains ! La ville sera sous mon contrôle après ! Mon frère aura ce qu'il avait toujours voulu ! »

Je saute hors du ring afin d'aller chercher quelque chose, mais assez rapidement, elle veut s'amuser à distance, elle veut voir ma force, elle va tout découvrir, mais si elle ne veut pas crever, elle a intérêt à faire ce qu'il faut. Je me concentre afin de pouvoir soulever un objet de musculation, elle a prit un petit haltère pour me frapper, moi je prend une véritable barre de musculation avec cent kilos de poids au total dessus. C'est quand même bien lourd, mais rien de bien difficile pour moi, je portes ça tous les jours donc ça le fait sans soucis. Je soulève la barre de musculation au dessus de ma tête, prenant des forces afin de la lancer dans les airs directement vers la donzelle, elle a intérêt à esquiver sinon elle risque de finir six pieds sous terre, et même pas besoin de passer par la fissure pour ça, je vais lui envoyer moi-même, traversant le sol avec tout le poids que je vais lui envoyer sur la gueule. Elle a intérêt à l'esquiver si elle ne veut pas crever comme un conne. Elle préfère le combat à distance, qu'elle s'amuse avec histoire de voir ce qu'elle vaut un peu, même si ça ne servira à rien contre moi vu que rien ne peut m'atteindre tout simplement.

« Esquive si tu veux pas crever ! Si ton frère est mort, c'est parce que tu étais mauvaise en soutien ! Tu es faible, alors apprend à encaisser et à être la meilleure dans ton domaine et tu pourras accomplir ce que tu veux ! Montre qu'il n'est pas mort pour rien ! Tu es faible ! Balance moi ce que tu veux, fait ce que tu veux, mais bat moi espèce de conne rachitique ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 69
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Un entraînement capital [PV Abby]   Ven 30 Juin - 1:10

Un entraînement capital

ft. Salazar
"Le plus important n’est pas forcément le temps que tu passes à t’entraîner, mais la façon dont tu le fais"

Prendre les devants. Jamais ô grand jamais tu n'as pris de décisions si importantes ; gérer un journal, c'est facile. Ce ne sont que des mots à coucher sur un papier et surveiller qu'aucun nigaud n'écrive trop de bêtises mais être en combat c'est différent ; tu ne tiens pas à abîmer ton si joli visage et ton Frère était un bien meilleur combattant au corps à corps. Il fallait simplement quelqu'un pour le couvrir dans ses actions et tu remplissais ce rôle à merveilles.

Tu te demandes si il ne commence pas à y prendre goût, à te cogner. C'est le seul moment pour lui où il peut te toucher, votre contrat stipule que tu es officiellement une de ses prostituées mais officieusement, tu es seulement là pour protéger ses arrières. Cela fait bien longtemps que tu ne t'es pas gifler de la sorte, la dernière remonte à l'âge de tes 10 ans ; quand ton père s'amusait à te maltraiter tout en te faisant subir d'autres mauvais traitements. Depuis ce jour, aucun homme n'a osé lever la main sur toi.

- Je vais buter cet enfoiré de vache de Vilmos. Mon frère est mort à cause de cet enfoiré alors il va crever, le faire souffrir et le buter de mes mains ! La ville sera sous mon contrôle après ! Mon frère aura ce qu'il avait toujours voulu !

- Et tu oses me dire de ne pas vivre derrière une personne.

Peut-être que c'est lui qui prend les grandes décisions, peut-être qu'il est le chef de la mafia et que tout le monde est à ses ordres mais tout cela, c'est simplement pour faire plaisir à son frère disparu. A ce moment-là, tu te rends compte qu'il n'est pas si différent de toi... La vengeance que tu souhaites accomplir, c'est aussi pour ton Frère ; peut-être mort de cause naturelle mais cette ville n'a jamais rien fait pour lui à part l'envoyer dans un hôpital psychiatrique ! Tout ce qu'il voulait, c'était te protéger. Ça a toujours été son but depuis votre naissance.

Perdue dans tes pensées, tu relèves la tête lorsque tu entends un bruit étrange et tu remarques que Salazar soulève une barre de musculation sans la moindre difficulté. Tu n'as pas le temps de te demander ce qu'il compte faire que tu vois déjà la barre en ta direction ; pas le choix d'esquiver au risque de terminer six pieds sous terre. Est-ce qu'il cherche à t'entraîner ou à te tuer ?! Non vraiment, cet entraînement était une très mauvaise idée et tu devrais prendre tes clics et tes clacs et le laisser tout seul dans la seule de musculation.

- Esquive si tu veux pas crever ! Si ton frère est mort, c'est parce que tu étais mauvaise en soutien ! Tu es faible, alors apprend à encaisser et à être la meilleure dans ton domaine et tu pourras accomplir ce que tu veux ! Montre qu'il n'est pas mort pour rien ! Tu es faible ! Balance moi ce que tu veux, fait ce que tu veux, mais bat moi espèce de conne rachitique !

Fronçant les sourcils, tu ne réfléchis plus à la suite des événements. Faible en combat rapproché, tu l'es sans au aucun doute mais personne ne peut te dire que tu es la cause du décès de ton Frère ; est-ce ta faute si la crise cardiaque l'a frappé ? Si tu t'es retrouvée complètement seule ? Foudroyant du regard Salazar, tu t'approches de lui doucement de lui ; si tu pouvais tuer du regard, il serait certainement mort sur place.

- Mon Frère n'est pas mort par ma faute espèce de sans cervelle ! J'ai toujours été là pour lui et j'ai toujours réussi à le sauver, qu'importe la situation ! Je ne suis en aucun cas responsable de sa mort !

La colère toujours présente, tu lèves ta main pour le frapper mais Salazar ne perd pas de temps pour l'esquiver et te coincer contre lui prêt à te broyer les os. Voilà pourquoi tu n'aimes pas être au premier plan des combats, parce que tu ne réfléchis pas quand on te provoque sur le sujet de ton Frère ; tu commences à avoir peur, à ne pas savoir ce qu'il se passe. Tu n'as pas tes aiguilles sur toi sinon tu n'aurais pas hésité à l'utiliser sur lui, quitte à le tuer sans le moindre scrupule.

~ Comment je suis arrivé dans cette situation ? Guhéhé, j'en ai strictement aucune idée mais maintenant, il faut que je m'en sorte avant de me faire aplatir comme une crêpe... Même si c'est bon les crêpes. Héhé. Là n'est le propos. Donnant un coup de tête en arrière pour le faire lâcher prise, de quoi arranger son pauvre nez guhéhé. Le faisant reculer de quelques pas, je m'approche des quelques masses posées contre le mur pour m'en emparer de l'une d'elles ; ça ne vaut pas ma vieille faux mais ça fera l'affaire guhéhé.

M'emparant de l'arme, je l'abats contre Salazar. Le crâne, le cou, l'épaule qu'importe, le principal est qu'il ne s'approche plus de ma Sœur ; je me ferais une joie de lui faire un cercueil convenable. J'ai déjà beaucoup d'idées qui fulminent dans ma petite tête, le rendre beau une dernière fois guhéhé ou une première fois, tout dépend du point de vue. Un nouveau coup donné pour le faire trébucher et le voilà désormais à terre, il ne me reste plus qu'à terminer le travail avant d'avoir un nouveau client dans ma boutique guhéhé. Gardant mon arme en main, je le regarde de haut ; on ne dit plus rien cette fois guhéhé.

- Comme on se retrouve guhéhé ! J'espère que tu as bien profité de ta nouvelle vie car elle va se terminer d'ici quelques petites minutes.

Je me souviens de tous les clients qui sont venus pour ma boutique pour me demander de petits... services ! Et je me souviens particulièrement du sien, un contrat où nous devions le faire passer pour mort tout en posant certaines de mes conditions guhéhé. Il n'est pas un homme fréquentable pour ma Sœur alors je lui ai interdit de l'approcher d'un peu trop près mais sûrement a-t-il oublié cette partie là ? Peut-être que je devrais lui rafraîchir la mémoire guhéhé.

- Ne t'avais-je pas dis que tu ne devais pas t'approcher de ma Sœur ? Guhéhé. Ne t'en fais pas, je m'occuperai bien de toi une fois mort guhéhé.

Levant mon arme au-dessus de ma tête, je me prépare à l'abattre sur lui une bonne fois pour toute. ~



 

Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un entraînement capital [PV Abby]   Sam 1 Juil - 21:20

Un entraînement capital
J'en fais peut-être trop en lui balançant des poids qui peuvent très bien la tuer à n'importe quel moment, du moins si ça touche, mais bon, dehors ils chercheront la buter alors si je m'amuse à lui faire des entraînements docile, elle n'arrivera jamais à survivre à l'extérieur. Du coup vaut mieux que je lui fasse subir un entraînement à mort, de cette manière elle sera préparée à n'importe quelle situation et pourra survivre quoi qu'il arrive, elle pourra me remercier de tenter de la buter de la sorte, ça la renforcera la pauvre petite, elle est tellement faible. Mais qu'elle ne croit pas que je vais être son prof personnel très longtemps, d'accord là je l'aide, mais j'ai d'autre occupation, j'ai une mafia à diriger moi, je ne suis pas un petit de coach personnel. En tout cas elle a intérêt d'esquiver cette sorte d'attaque parce que sinon on pourrait organiser un nouvel enterrement demain, et pour le coup ça ne sera pas de ma faute, enfin si, mais c'est elle qui n'aura juste pas esquiver alors que je l'avais prévenu pour le coup, elle n'avait qu'à le faire comme je le lui ordonne.

Heureusement pour elle, du moins pour ça vie, elle arrive à esquiver mon attaque. En même temps ce n'est rien de bien difficile, suffit juste d'être un poil plus rapide que la gravité, rien de bien compliquer en somme, j'aurai été déçu si elle ne l'avait pas esquiver d'ailleurs. Bon alors, qu'est ce qu'elle va faire désormais ? Je vais lui faire quoi ? Parce que bon, à part dire des stupidités sur son frère et tout, à part me montrer qu'elle est susceptible, elle ne fait pas grand chose en réalité pour le moment, parce que même ses attaques, je m'en fiche un peu, elle ne me fait absolument rien, j'ai une meilleure armure que ses attaques potentielles. La donzelle se rapproche de moi avec un regard de tueur, enfin un regard qui se veut tueur, mais c'est une petite joueuse, elle est bien gentille la demoiselle quand on y regarde bien. Enfin bref, si elle pense pouvoir me frapper et me faire mal de la sorte, c'est qu'elle pourrait être presque mignonne à vouloir faire peur de la sorte, avec sa petite main en l'air pour venir me frapper et me mettre une claque ; comme si elle allait réussir à m'avoir de cette façon.

J'attends le dernier moment pour esquiver son coup, pour repartir directement derrière elle afin de pouvoir l'attraper, la serrant contre moi, la soulevant du sol légèrement. Au moins de cette manière, elle n'y arrivera pas à bouger de si tôt, et si elle veut s'en sortir sans perdre quelques os, elle a intérêt de trouver une méthode pour s'en sortir parce que je n'hésiterai pas à la serrer le plus fort possible pour la tuer, alors débrouille toi pour t'en sortir parce que les autres n'hésiteront pas à te tuer, alors moi aussi je le ferai pour te rendre plus forte ; c'est la seule méthode pour devenir plus fort, l'adversité rend plus fort. Me demande bien comment elle va faire, je suis clairement plus fort qu'elle, et puis elle a une force de poulet, elle n'a aucune chance de se libérer de mon emprise, c'est pas de chance pour elle, elle va se retrouver à l'hosto, on ne va pas la tuer quand même, elle a dû boulot à accomplir, mais je la foutrai quand même à l'hosto pour lui montrer ce que les autres lui feront si jamais quelqu'un lui tombe dessus. Elle tenta le tout pour le tout, enfin ça se voyait clairement qu'elle allait me mettre un coup de boule, mais vu sa force, ça ne va rien me faire, même pas besoin de gonfler ma défense, celle que j'ai actuellement me suffit amplement après tout, j'ai déjà pu la tester avec elle, rien de bien grandiose.

Son crâne percuta mon nez, et putain je ne pensais pas qu'elle avait autant de force cette pute. Sa force est bien différente de juste avant, elle m'a presque fait mal cette conne avec son crâne. Obligé de la lâcher, surtout à cause de la surprise, mais le coup me fait bien saigner du nez, j'aurai dû renforcer ma défense, mais comment j'aurai pût imaginer qu'elle avait autant de force ? Du coup, maintenant qu'elle est libre, elle va faire quoi ? En tout cas son attitude à bien changer, je ne sais pas pourquoi, mais elle est différente, déjà elle a plus de force, mais dans sa démarche, tout, elle est complètement différente. Elle n'est pas normal comme meuf, ça c'est clair, mais je veux bien savoir comment elle augmente sa force de la sorte, ça peut toujours être utile après tout. La donzelle se rapproche des masses afin d'en saisir une et vouloir me l'abattre dans la gueule. Tu peux toujours rêver ma petite, mon armure est bien plus puissante que cette vulgaire masse. Bon, par contre j'avoue que j'ai dû esquiver légèrement, la laissant s'abattre sur mon épaule parce que je n'avais clairement pas le temps de renforcer assez mon crâne pour encaisser correctement, alors que je pouvais largement renforcer mon épaule suffisamment pour bien l'encaisser, par contre le second coup, même si je ne prend pas trop de dégâts, ça à le mérite de me faire reculer et surtout me mettre genoux à terre, elle en a de la force pour une gamine quand même.

C'est quoi cette voix ? Enfin c'est toujours la même voix, mais elle est différente, plus.. viril je dirai. Elle est vraiment space comme meuf, puis pourquoi on se retrouverai ? On est ensemble depuis un petit moment là et on s'est rencontré pour la première fois il y a un bon moment également. Attend, mais je reconnais cette façon de parler, et sa sœur ? C'est ce putain de croque-mort ! Alors soit il joue le jeu depuis le début et c'est bel et bien un travelo, soit c'est une putain de déranger, parce que oui, j'avais eu vent que le croque-mort avait une sœur, mais je m'en fichais complètement, comme si j'avais envie de les fréquenter, du moment qu'ils faisaient leur boulot, le reste je m'en foutais complètement. Du coup si je comprend bien les choses, cette pouf n'est pas seule dans sa tête, elle est dérangée, mais c'est que ça devient intéressant ça. J'affichais un immense sourire quand elle me menaçait de me tuer à coup de masse. Tu veux jouer les gros durs, enfin elle, ou il, je m'en fou, mais ça veut jouer les gros durs alors tu vas voir qui est le gros dur dans l'histoire. Tu crois que je suis faible, je me suis entraîner depuis le temps et je suis bien plus puissant, désormais je n'ai besoin de plus personne, je suis le meilleur et je suis bien plus fort.

La masse s’abattit de nouveau sur moi, sauf que cette fois-ci, j'ai pu renforcer ma défense à un point qu'elle ne me fera plus rien. L'arme rentra en contact avec mon crâne, sauf qu'au lieu de me faire mal comme tout à l'heure, sauf qu'au lieu que ce qui se passa, ce fut la masse qui éclata en mille morceau au contact avec mon corps. Et oui ma petite, quand je me donne à fond, plus rien ne peut me toucher et même si tu es plus fort que tout à l'heure, ma défense est bien supérieur à ta force qui reste malgré tout faible, du moins comparé à ma défense. On va pouvoir s'amuser un peu tous les deux du coup, tu es plus fort et tu veux jouer au croque-mort, que je devais mourir alors soit, on va inverser les rôles, à nouveau. Avec un gros sourire de psychopathe, je me craque le cou et les doigts juste après, on va bien s'amuser tous les deux je le sens, c'est qu'elle réserve beaucoup de surprise pour une petite demoiselle comme ça, un brin de meuf intéressant quand même. Si je trouvais un intérêt à ces choses là, je pourrai tomber sous le charme de cette pouf, mais dommage pour elle, tout ça je m'en fou littéralement, aucun intérêt, mais en tout ça va être marrant, de quoi bien m'amuser, surtout si elle se prend pour le croque-mort.

« Alors comme ça le croque-mort à survécu, en quelque sorte. Cela devient intéressant. Je me demande bien jusqu'à où tu es prêt pour protéger ta fameuse sœur. Si tu ne veux pas que j'y touche, frappe toi, sinon c'est moi qui devrait te broyer de la même façon que j'ai exploser cette masse. À moins que tu désires que je vous éclate tous les deux d'un seul coup, rien ne me dérange tu le sais bien. Aller, défend la et frappe toi si tu crois si fort ! »

Je veux voir jusqu'à où elle est tarée comme meuf. Puis cela serait tellement beau de la voir se frapper elle-même et surtout ne se souvenir de rien. Mais en tout cas, découvrir cette petite chose permet d'expliquer pas mal de chose en retour, comme le pourquoi elle a réussi à éliminer certains de mes hommes sans aucun soucis. Si elle possède une force cachée de la sorte, ça doit être pratique pour surprendre ses assaillants et gagner n'importe quel combat. Je me demande bien si je devrais lui dire ou le garder pour moi et découvrir comment contrôler cela, cela serait pratique de contrôler un monstre à ma guise. Quand même, on dit que je suis taré, mais il y a des personnes bien plus taré que moi dans l'histoire, il n'y a qu'à regarder cette meuf, elle est tarée, elle se prend pour son frère qui est mort, mais tout ça est plutôt fun à voir, surtout si elle fait ce que je lui demande, de se frapper soit-même. Il est là pour protéger sa sœur, mais en se frappant, il frappe sa sœur, quoi de mieux et de plus drôle après tout. Mais bon, autant en profiter et discuter avec un défunt et surtout avec une tarée, c'est plutôt rare quand même des personnes comme ça, je veux voir jusqu'à où elle se prend pour un autre.

« Ça fait longtemps, Undertaker. Pour un mort, tu est plutôt bien conservé mon petit. On ne te voit plus sur le circuit depuis un bon bout de temps, tu deviens quoi ? Puis pour ta pouf de sœur, c'est elle qui est venue à moi, ce n'est pas de ma faute si elle est attirée par les vrais hommes, pas comme les femmelettes sans force comme toi ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 69
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Un entraînement capital [PV Abby]   Mar 4 Juil - 15:59

Un entraînement capital

ft. Salazar
"Le plus important n’est pas forcément le temps que tu passes à t’entraîner, mais la façon dont tu le fais"

~ J'aurais bien ri de la situation si ça n'avait pas été pour protéger ma sœur guhéhé. Que l'arme explose en contact de son crâne est une chose complètement folle ! J'adore les défis habituellement, mais celui-ci ne me fait nullement plaisir ; je ne pensais pas qu'il sera si difficile à tuer, nous qui avions réussi une première fois c'est le sort qui se moque de moi !

- Alors comme ça le croque-mort à survécu, en quelque sorte. Cela devient intéressant. Je me demande bien jusqu'à où tu es prêt pour protéger ta fameuse sœur. Si tu ne veux pas que j'y touche, frappe toi, sinon c'est moi qui devrait te broyer de la même façon que j'ai exploser cette masse. À moins que tu désires que je vous éclate tous les deux d'un seul coup, rien ne me dérange tu le sais bien. Aller, défend la et frappe toi si tu crois si fort !

- J'ai déjà entendu de nombreuses blagues, mais la tienne est de loin la plus drôle que j'ai entendu guhéhé.

J'ai beau y réfléchir, je ne comprends pas pourquoi il me demande une telle chose ; et après on ose dire que c'est moi le fou héhé. Un immense sourire sur le visage, cette conversation promettait d'être intéressante ; personne n'est censée savoir que je suis toujours vivant et cela serait resté un secret si seulement la masse avait bien voulu exploser son crâne et non faire l'inverse guhéhé. Resté planté comme un piquet, j'observe attentivement mon interlocuteur en attendant que quelque chose se passe, on va finir par prendre racine si ça continue guhéhé.

- Ça fait longtemps, Undertaker. Pour un mort, tu est plutôt bien conservé mon petit.

- J'ai une certaine réputation qui me précède guhéhé.

- On ne te voit plus sur le circuit depuis un bon bout de temps, tu deviens quoi ? Puis pour ta pouf de sœur, c'est elle qui est venue à moi, ce n'est pas de ma faute si elle est attirée par les vrais hommes, pas comme les femmelettes sans force comme toi !

Si c'est ça sa définition de vrais hommes, je suis bien content de ne pas lui ressemble guhéhé. Quant à ma sœur, je ne sais toujours pas ce qui lui a pris d'aller voir un pareil allié ; entre le Ténébreux et Salazar, je pourrais presque dire qu'elle est tombée bien bas guhéhé. Mais j'ai confiance en Abby, je sais bien que tôt ou tard, elle saura rendre ses comptes aux bonnes personnes ; elle a toujours été d'une patience exemplaire.

- Ma Sœur n'est pas dans son état normal depuis son séjour à l'hôpital psychiatrique guhéhé. Elle s'est peut-être alliée à toi mais tôt ou tard elle finira bien par te tourner le dos, elle a un allié encore plus important guhéhé. Tu es simplement là pour l'amuser, elle a toujours été comme ça Abby... Aimer les risques et les mauvaises personnes mais dès qu'elles ne les amusent plus, elle s'en va sans se retourner.

Elle était douée dans nos affaires. Je me souviens encore de ces nombreuses soirées à torturer de pauvres âmes pas si innocentes que ça, je me souviens que cela pouvait durer des jours guhéhé. Jusqu'à ce qu'elle se lasse de ses "jouets" comme elle les appelait ; lorsque Salazar ne l'amusera plus, je sais très bien qu'Abby lui tournera le dos... Ce n'est qu'une question de temps héhé. Salazar est peut-être un homme redouté mais ma Abby encore plus et je sais qu'elle n'en fera qu'une bouchée de lui.

- Alors c'est à cela que tu occupes ta vie maintenant ? Je croyais que tu avais un but, une envie de vengeance... Finalement je t'ai sauvé simplement pour que tu passes tes nuits avec des fréquentations douteuses guhéhé.

D'après ce qu'Abby me racontait, il ne passe pas ses nuits à jouer au monopoly le p'tit mafieux héhé. Heureusement, ma Sœur est bien trop intelligente et trop bien pour lui pour espérer entretenir une telle relation ; elle m'a bien sûr souligné le fait que ce n'était que de façade. Il protège ses arrières et elle protège les siennes.

- Qu'as-tu prévu de faire avec Abby ? Tu es loin d'être un homme respectable et je voudrais simplement m'assurer qu'elle ne court aucun danger en restant à tes côtés guhéhé. ~



 

Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un entraînement capital [PV Abby]   Jeu 6 Juil - 13:53

Un entraînement capital
En tout cas il a une grande gueule ça c'est sûr, par contre pour agir, il n'y a plus personne quand il ne s'agit pas d'effet de surprise ou bien simplement quand il a un semblant d'avantage. Dès que ça tourne à un combat équitable ou s'il est en défaveur, là il n'y a plus personne hormis juste une grande gueule tout simplement. Je me dis que c'est avec la sœur que j'aurai vraiment dû faire affaire il y a longtemps, s'il était exactement comme ça avant et que sa sœur pareil, je sais qui avait les couilles sur la table dans leur affaire, c'était elle clairement, au moins elle n'hésite pas à y aller, même si elle n'a pas l'avantage, et elle sait écouté les ordres, pas comme lui. Je lui ordonne de faire quelque chose, tout ce qu'il sait faire c'est parler, parler encore et toujours et pourtant elle a plus de force comme ça, et elle a de quoi utiliser pour frapper, mais non, il préfère simplement parler et dire des conneries. Il est quand même moins intéressant que cette donzelle, mais d'un côté c'est un bon avantage à garder dans ma botte si j'arrive à déclencher cette transformation a volonté, apparemment c'est la peur qui fait ça, ça devrait pouvoir s'arranger, mais j'aimerai quand même éviter de devoir limite la tuer pour le faire sortir du tréfonds de son cul à l'autre garce.

Toujours entrain de dire des conneries sans même se demander l'avis des autres. Dès que je ne vais plus l'amuser, elle va se barrer ? Bah j'espère bien pour elle qu'elle ne va pas se retourner sinon je la bute de sang froid. Surtout qu'on est pareil du coup, là j'en ai besoin, mais dès que j'en aurai plus besoin, je la vire les deux pieds en avant tout simplement. Un homme ça se remplace, aussi bon soit il alors si elle venait à disparaître, ça ne me ferai rien. Qu'il ne monte pas sur ses grands chevaux, sinon c'est plus tôt que prévu qu'elle va dégager juste parce que j'aurai envie de tuer son « frère ». Mais tout ça me faisait rire, gros sourire de carnassier sur mon visage, j'étais même heureux de savoir ça, mine de rien la donzelle et moi on a plus en commun qu'on ne veut le croire, puis elle veut également buter Vilmos, donc ça m'arrange, on a un plan en commun si on peu dire. Le reste après je m'en fou, elle fait ce qu'elle veut, elle se démerde toute seule et fait ce que je lui dis de faire, son temps libre, elle l'occupe comme elle veut, mais si elle crève, c'est de sa faute, elle n'avait qu'à être plus prudente.

Et le voilà qu'il se relance dans le moralisateur, la grande gueule sans agir réellement. Être sauver pour une vengeance, mais passer des nuits avec des personnes douteuses ? Je crois que ce mec n'est pas dans la réalité des choses. Il croit vraiment qu'une mafia se gère de la sorte ? Il croit réellement que se débarrasser du chef de la mafia est une chose aisée ? Même si ça me fait chier, je suis obligé de préparer les choses le plus minutieusement possible si je veux avoir une chance de gagner sans y perdre la vie également. Vilmos n'est pas si fort que ça, je peux le battre facilement, mais si je le fais, je perdrai aussi en quelque sorte et ça, c'est hors de question. Si je veux le battre sans mourir également, je devrai faire les choses correctement et c'est long, surtout qu'il a toute une organisation qui surveille la ville, il faut réussir à passer outre les mailles du filet et j'y arrive très bien pour le moment vu qu'il ne sait toujours pas où je crèche. Mais bon, autant lui laisser croire ce qu'il veut, moi je vais faire quelques entraînements, je n'aime pas rester là à ne rien faire. Je m'installe donc sur une machine afin de soulever quelques fontes pendant qu'il me parle, toute façon, il ne sait faire que ça le gamin.

Le frérot s'inquiète pour sa sœur tarée qui pense être son frère défunt ? C'est mignon. Il y a tellement personne qui s'inquiète pour elle qu'elle a dû créer une personne qui s'inquiète pour elle, que c'est ridicule comme situation. Puis comme ça je vais lui balancer ce que je réserve à sa sœur, lui dire, c'est lui dire également à elle, vu que c'est elle que j'ai en face de moi. Je m'amuse à soulever des poids pendant ce temps, gros sourire aux lèvres. Les poids, même si on total ça dépasse facilement les 100 kilo, je les soulève assez facilement mine de rien, avec un peu d'effort quand même, mais je le fais. Bon, la grande gueule à fini de parler ? Moi je ne suis pas un homme qui parle, je suis un homme qui agit, je n'aime pas ces femmelettes comme Vilmos qui pense qu'on peut parler pour résoudre les problèmes, si tu veux les résoudre, amène tes poings et on va discuter ensemble mon petit, sinon casse toi espèce de grande gueule. Pour lui, je vais quand même essayer de faire une petite exception. On va voir si tu résistes à la provoc, vu que tu as l'air d'aimer ça, provoquer les gens sans agir.

« Je vois que ta sœur ne te dit pas tout. Je vais te dire la vérité, mais tu vas retourner dans ton cercueil en apprenant ce que fait ta sœur la nuit pendant que tu t’astique avec tes squelettes. Toi tu préfères les personnes en os et les morts, moi je préfère le meuf avec de quoi faire entre les mains et ta sœur fait parfaitement le job. J'assure parfaitement ses arrières, son immense arrière si tu préfères, c'est le pied avec elle tous les soirs, elle en redemande même. Tu croyais vraiment que j'allais laisser une pute comme elle se battre ? Elle n'est bonne qu'à une chose, au pieux ! »

En disant cela, je lâcha la fonte sur la côté, faisant un bruit immense suite à l'impact avec le sol qui a sûrement raisonner dans tout l'hôtel, ou du moins en partie, mais je m'en fou, puis un trou ça se répare après tout. Je me retrouve donc assis, entrain de regarder cette meuf qui se prend pour son frère dans les yeux avec un gros sourire. Tu crois que je mens ? Bon courage pour capter le moindre mensonge chez moi, je mens sur ce genre de sujet depuis plus longtemps que toi minable, c'est devenu ma réalité. Ta sœur je l'ai jamais touché et je le ferai jamais parce qu'elle n'a aucun intérêt physique pour moi, comme toutes les autres, et tous les autres, mais si elle doit passer par là également pour que la mafia soit sous mon contrôle et donc sous le sien également d'une certaine façon, elle passera par là, et ça même si ça ne plaît à personne d'entre nous, c'est ça la vie au sein de la mafia, ce n'est pas les bisounours d'Élémentis ou pour la mafia de l'autre vache. Donc maintenant, espèce de grande gueule, tu vas commencer à t'énerver et agir, sinon je vais te la faire fermer ta gueule, et sa définitivement. Et si tu n'es pas content, dégage et laisse la place à ceux qui en ont dans le pantalon, c'est-à-dire ta sœur, pas toi.

« C'est dommage que tu sois gay et nécrophile, avec ta sœur tu aurais pût prendre ton pied réellement et découvrir c'est quoi, être un véritable homme ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 69
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Un entraînement capital [PV Abby]   Mer 12 Juil - 14:17

Un entraînement capital

ft. Salazar
"Le plus important n’est pas forcément le temps que tu passes à t’entraîner, mais la façon dont tu le fais"

~ - Qu'as-tu prévu de faire avec Abby ? Tu es loin d'être un homme respectable et je voudrais simplement m'assurer qu'elle ne court aucun danger en restant à tes côtés guhéhé.

J'ai toujours été un grand frère protecteur et je ne comprendrais jamais pourquoi Abby s'est tournée vers cet homme, le Ténébreux était déjà un choix limite mais s'associer à Salazar est encore pire. Je sais que la folie a du bon mais il faut savoir poser des limites guhéhé et comme ma Sœur n'est pas dans son assiette en ce moment, il est de mon devoir de la protéger des empotés comme lui.

- Je vois que ta sœur ne te dit pas tout. Je vais te dire la vérité, mais tu vas retourner dans ton cercueil en apprenant ce que fait ta sœur la nuit pendant que tu t’astique avec tes squelettes. Toi tu préfères les personnes en os et les morts, moi je préfère le meuf avec de quoi faire entre les mains et ta sœur fait parfaitement le job. J'assure parfaitement ses arrières, son immense arrière si tu préfères, c'est le pied avec elle tous les soirs, elle en redemande même. Tu croyais vraiment que j'allais laisser une pute comme elle se battre ? Elle n'est bonne qu'à une chose, au pieux !

Laissant échapper un sourire, j'ai presque envie de rire avec ce qu'il vient de dire. Il pense que je ne connais pas ma Sœur aussi bien que ça ? Héhé, c'est se tromper. Sans aller jusqu'à empiéter dans sa vie aussi privée, je connais suffisamment bien Abby pour savoir qu'elle a une peur bleue des hommes... Surtout ceux de la trempe de Salazar. Ce genre de brutes sans cervelles lui rappellent un peu trop notre défunt père guhéhé ; elle ne ferait jamais ce qu'il dit. Si c'est de la provoc' c'est raté héhé.

- Si tu cherches à m'énerver, ce n'est pas comme ça que tu vas réussir guhéhé.

- C'est dommage que tu sois gay et nécrophile, avec ta sœur tu aurais pût prendre ton pied réellement et découvrir c'est quoi, être un véritable homme !

Il a toujours été dans la provocation Salazar mais ce genre de choses ne m'atteins pas, l'inceste est peut-être le propre de la maison mais je passe volontiers mon tour. Peut-être qu'il cherche à m'énerver pour que je l'attaque mais je suis bien plus intelligent que ça héhé, je passe plus mon temps à préparer des plans d'attaques que de me muscler les bras ; j'ai peut-être l'air d'une brindille mais j'ai l'intelligence pour me sortir des situations.

- Et toi c'est dommage que tu passes ton temps à te muscler les bras que le cerveau guhéhé. Tu saurais que ce genre de provocation ne fonctionnent pas avec moi.


Mais je pourrais presque l'applaudir, c'est bien tenté. Je pense maintenant qu'Abby est hors de danger et qu'il a calmé ses pulsions de meurtre, la prochaine fois, la prochaine fois je ne m'embêterais pas avec des armes et utiliserais de suite mon poison. Peut-être que cette fois, le message passera un petit plus rapidement guhéhé mais avec de la bouillie en guise de cervelle, c'est normal que ça mette du temps à grimper jusque là-haut.

- Je vais laisser Abby revenir. Tâche de ne plus l'utiliser comme punching-ball car sinon, je reviendrais guhéhé.

Et non ce n'est pas à prendre à la légère et oui je reviendrais à chaque fois qu'il osera lever la main sur elle ; j'ai toujours été le protecteur et je le resterai toujours. Un dernier sourire et je me recule de quelques pas pour laisser place à Abby ; je pense qu'elle a quelques explications à avoir avec Salazar. ~

Ouvrant les yeux qui te montrent le plafond au-dessus de toi, la migraine qui te fend le crâne ne te permet pas de savoir tout de suite où tu te trouves. Le dernier souvenir qui te revient en tête est lorsque Salazar était en train de t'étrangler ; est-ce que tu t'es évanouie ? Assise par terre pour regarder ton patron, tu fronces les sourcils en colère de cette attaque.

- Ton but est de me tuer ou de m'entraîner ?! Je sais que tu ne fais pas les choses à moitié mais je te prierais de ne pas m'assassiner froidement. Tu es là pour me protéger et non pour mettre fin à mes jours, je te demanderai de respecter ta part du contrat.



 

Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Un entraînement capital [PV Abby]   Mer 12 Juil - 23:42

Un entraînement capital
Malgré toutes mes tentatives pour l'énerver, rien à faire, il a un sacré self-contrôle, à moins qu'il soit juste moins con qu'il en a l'air. Il sait très bien qu'il ne pourra pas me vaincre comme il le ferait habituellement avec les autres personnes qu'il a déjà dû tuer. Puis même si j'ai vraiment l'impression de parler au croque-mort, je sais très bien que ce n'est pas lui et qu'il n'a pas son putain de poison, enfin elle doit sûrement disposer de poison, mais ça sera toujours moins puissant que celui qu'il était capable de faire donc je ne risque pas grand chose et il, ou elle, doit parfaitement le savoir car il ne tente absolument rien contre moi, et il a bien raison car bon, cela serait tellement facile de la buter ainsi et être tranquille, mais cela serait tellement stupide, elle est bien plus utile vivante, il suffit juste que j'arrive à contrôler cette transformation et tout ira pour le mieux ; tout cela ne doit pas être sorcier, suffit de la bousculer un peu et la voilà plus forte qu'elle en a l'air, de quoi prendre l'avantage facilement.

Bon, c'est bien beau, mais si on ne peut pas rire avec ce mec autant qu'il se casse, puis je n'ai rien à lui dire après tout. Il a beau dire n'importe quoi, c'est sa sœur qui décide de tout, c'est son corps et elle assez grande pour prendre ses décisions personnelles, puis s'il ne voulait pas qu'elle aille me voir, il n'avait qu'à pas crever ce con et il n'y aurait pas eu ce genre de problème tout simplement ; si tu veux protéger quelqu'un ou quelques choses, tu n'as qu'à te débrouiller pour rester en vie, même si c'est rabattre ton ego un certain temps comme je l'ai fais. Savoir disparaître, laisser une autre personne prendre le relais pour mieux agir par la suite et surtout se préparer ou bien agir dans l'ombre, mais apparemment lui a juste préférer crever en abandonnant sa sœur de la sorte alors c'est bon, casse toi et remet moi ta sœur, c'est elle qui a le plus de jugeote en venant demander renfort auprès des plus forts, pas des faibles qui se laisser crever. Apparemment c'est également ce qu'il pense car elle réagit bizarrement, s'étalant au sol, me regardant avec des yeux perdus, mais très vite elle se remit sur moi pour me prendre de manière hautaine, comme elle en a l'habitude, maintenant ça me fait rire, ça ne me fait plus rien quand elle réagit de la sorte.

« Tu voulais devenir plus forte, c'est le cas. Plus on frôle la mort, et plus on devient fort, retient bien ça. Tu as une force que tu ignores, il faut juste savoir la réveiller et apparemment c'est la mort que dévoile ton vrai potentiel. Mais si tu veux un entraînement de femmelette, va voir ailleurs et reste faible. Si tu veux vraiment devenir forte, il faut savoir prendre des risques ma petite, en combat, l'autre ne retiendra pas ses coups, faut savoir encaisser. »

Me relevant de mon truc d'entraînement, c'est le moment d'y aller. Je ne m'y connais pas moi dans ces histoires de tarés, mais je pense que ça doit fatigué ou bien une connerie du genre donc du coup je vais la laisser dormir ; puis j'en ai marre, elle est trop faible et elle ne sait même pas ce qu'elle veut donc elle va mijoter un peu dessus et on verra bien plus tard, au pire je vais lui envoyer des mecs pour qu'elle s'entraîne un peu avec eux, ils savent bien gérer quand même ; au pire je lui enverrai Sanako pour l'aider avec la fourberie ou bien Bradley histoire de lui montrer c'est quoi un véritable tueur comme il doit l'être tout simplement parce que pour le moment, c'est surtout des grandes gueules. En tout cas elle doit descendre dans la fissure, je vais éviter de la fatiguer ou bien lui en mettre trop dans la gueule, après elle ne pourra plus rien faire et j'ai besoin des informations que détient l'autre abruti de commissaire et ce que l'autre enfoiré de Law a bien pu lui dire exactement sur moi, puis même, je veux quand même savoir ce qui traîne dans la fissure, c'est pas normal que ça s'est déroulé de la sorte, il doit bien y avoir une raison ou des pierres précieuses tout au fond alors si elle peut ramener des trucs intéressants au passage, puis laisser l'autre con au fond, on sera tout bénéf dans l'histoire.

« Et n'oublie pas ma petite, fais ton job et si tu peux te débarrasser de l'autre gêneur dans son trou, n'hésite pas. Personne ne le pleura après tout. Même si je dois te protéger, au fond, tu seras toute seule et je pourrai rien faire, c'est en dehors de notre contrat. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Abbygaëlle L. MidfordMessages : 69
Date d'inscription : 28/11/2016


MessageSujet: Re: Un entraînement capital [PV Abby]   Lun 17 Juil - 18:31

Un entraînement capital

ft. Salazar
"Le plus important n’est pas forcément le temps que tu passes à t’entraîner, mais la façon dont tu le fais"

Tu ne comprends pas pourquoi tu es par terre, vous deviez simplement vous entraîner afin de mieux pouvoir défendre le p'tit blondinet qui t'a engagé comme garde du corps. Tu ne te souviens pas lui avoir demandé de mettre fin à tes jours aussi simplement ; autant faire demi-tour et te débrouiller toute seule voire même le laisser complètement tomber. Tu es venue le voir pour obtenir une protection et non l'inverse ! Tu peux compter sur très peu de personnes mais si en plus celles-ci tentent de te tuer, autant retourner en Angleterre et se gaver de médicaments.

- Tu voulais devenir plus forte, c'est le cas. Plus on frôle la mort, et plus on devient fort, retient bien ça. Tu as une force que tu ignores, il faut juste savoir la réveiller et apparemment c'est la mort que dévoile ton vrai potentiel. Mais si tu veux un entraînement de femmelette, va voir ailleurs et reste faible. Si tu veux vraiment devenir forte, il faut savoir prendre des risques ma petite, en combat, l'autre ne retiendra pas ses coups, faut savoir encaisser.

Ce n'est qu'un abrutit. Avec son discours de machiste à dire que l'autre ne retiendra pas ses coups ou dire qu'il faut frôler la mort pour réussir ; il te prend vraiment une idiote ou une bonne à rien et ça tu n'apprécies pas. Pendant une dizaine d'années, tu as su t'en sortir avec ton Frère ! C'est seulement parce qu'il est décédé que tout a été compromis, mais si il était encore en vie aujourd'hui, vous continueriez votre petite affaire sans jamais se faire prendre. Comme avant. Et des combats, tu en as fait pleins alors tu sais comment cela se passe ; tu as affronté des Elementis comme des Domae alors qu'il arrête de te prendre pour une idiote !

- Et n'oublie pas ma petite, fais ton job et si tu peux te débarrasser de l'autre gêneur dans son trou, n'hésite pas. Personne ne le pleura après tout. Même si je dois te protéger, au fond, tu seras toute seule et je pourrai rien faire, c'est en dehors de notre contrat.

- Tu n'es tout simplement pas assez courageux pour descendre toi-même dans cette fissure. Tu préfères laisser les autres faire le sale travail... Vilmos lui au moins s'était déplacé pour discuter du contrat ; toi tu m'as envoyé à la place. Crois-moi, un jour ces personnes se retourneront contre toi et tu seras seul face à tous. On verra à ce moment-là comment tu t'en sortiras sans garde du corps pour te sauver les miches.

De toute façon tu ne lui fais pas confiance. Tu n'as jamais eu confiance en personne mis à part ton Frère, tu espères simplement qu'en cas de coups durs, Salazar sera présent pour te donner un petit coup de main... Mais sinon, tu sais parfaitement qu'il ne faut compter que sur toi-même dans cette ville. Les Domae t'ont suffisamment fait comprendre que leur esprit de Famille n'était que de belles paroles pour attirer des nouvelles recrues.



 

Je vous méprise en siennasilver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un entraînement capital [PV Abby]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entraînement capital [PV Abby]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Les Archives :: Les Rps 2017-