Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Vous pourrez y accéder une fois qu'un membre du Staff vous aura validé et qu'il vous aura envoyé un MP avec l'adresse de notre Discord ! N'hésitez pas à nous rejoindre !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Descente en rappel [PV Lana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

Nashoba DreidenMessages : 333
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Descente en rappel [PV Lana]   Dim 30 Juil - 18:51

  • Lana
  • Nashoba
Descente en rappel
- Eh Lana, tu crois qu'ton père sera content que tu sois descendue ? Tu l'as appris grâce au journal d'ailleurs pour tes potes ?

Quel père serait content que sa fille soit descendue dans une fissure aussi dangereuse que celle-ci ? Surtout que d'après Nayati, la famille Aoki n'est pas importe qui. Et vous savez c'est quoi le pire ? C'est que je vois d'avance la tonne de reproches tomber sur nous car nous avons osé laisser sa fille descendre avec nous au lieu de l'envoyer balader. Je pense même que les personnes qui vont le plus se faire engueuler seront nous plutôt que Lana... Mais bon, si elle peut retrouver son père en bonne santé, je me fiche pas mal de me faire engueuler, au moins ça voudra dire qu'il est toujours en vie.

N'écoutant pas la suite de leur conversation, j'avance avec Onyx tout en prenant le temps de regarder ce qu'il se trouve autour de nous ; c'est-à-dire pas grand chose. J'ai l'impression pouvoir sentir l'air frais mais je me demande comment cela est possible ; nous allons tout de même arriver à la sortie ? Certes, ce serait plutôt une bonne chose mais puisque nous sommes descendus pour retrouver des êtres chers, remonter à la surface est bien la dernière chose que nous voulons. Cependant, le chemin mène à un cul-de-sac puisqu'il est impossible d'aller en face ou à droite mais à gauche, j'ai l'impression qu'il est possible de descendre.

- Vous avez toujours la corde ?

Hochant la tête pour lui signifier que oui, je pense qu'elle sait déjà que nous avons encore des cordes et qu'elle a plutôt une idée en tête. Nayati, Lana et moi pouvons descendre sans trop de difficulté mais ce n'est pas le cas d'Onyx et il est hors de question de se séparer... Il fallait donc trouver une solution assez rapidement à ce problème afin de pouvoir continuer avec notre ami.

- Car Onyx, je suppose qu’avec ton pieds ça ne sera pas très facile… Alors je propose que le plus fort de Nashoba et Nayati reste en haut. Le second descend et on attache une corde autours de Onyx et on le fait descendre petit à petit ? Ce n’est pas très haut, donc celui en bas l’attrape dès qu’il est à porté non ?

- Ok j'vais en bas.

Mmh ? Je pense que Nayati est largement plus musclé que moi mais puisqu'il veut descendre... Je pensais même qu'il insisterait pour rester avec Lana vu qu'ils avaient l'air de bien s'entendre. Rejoignant Nayati pour lui donner les cordes, il m'apprend à ce moment-là que Lana est aussi une amie de Maze et qu'elle est descendue entre autre pour la retrouver ; voilà donc pourquoi il voulait que je reste en haut. Pour que je puisse faire causette avec la demoiselle. L'aidant à descendre, mon ami arrive sans grandes difficultés en bas et je remonte la corde pour l'attacher autour d'Onyx ; je demande à Lana si elle peut m'aider pour faire descendre mon ami.

- Naya' m'a dit que tu étais une amie de Maze. Avec toute cette histoire, je n'ai pas fais attention mais c'est vrai que Maze me parle souvent de toi... Elle t'apprécie beaucoup tu sais ?

Peut-être un peu trop. Faut dire que je connais Maze depuis sa naissance et que y'a des choses que je remarque maintenant ; elle m'a dit qu'elle n'était pas intéressée par les hommes et au son de sa voix et de la manière dont elle me parlait, je m'étais mis en tête qu'elle avait le béguin pour Lana. Est-ce que j'ai raison ? Je n'en ai aucune idée mais bon, j'arrive à lire en Maze comme dans un livre ouvert.

- Je suis descendu pour elle aussi. D'aussi loin que je me souvienne, nos familles ont toujours été liées donc j'ai grandi avec elle... C'est un peu comme ma petite sœur.

Je ne sais même pas pourquoi je lui raconte tout ça, faut dire que je n'ai jamais été très doué pour les conversations. Une fois Onyx arrivé en bas, je propose à Lana de descendre et me lance une fois qu'elle est arrivée à bon port. Laissant la corde pendre au cas où nous voudrions remonter, nous avançons dans un chemin de boue en prenant soin de regarder les alentours ; j'ai l'impression d'halluciner en voyant la silhouette d'une bâtisse mais la remarque de Nayati me laisse penser que je ne suis pas le seul à voir ce qu'il y a devant moi.

- Vous croyez qu'y'a des gens ?

- Faudrait être dingue pour vivre là-dedans.

Quand même, qu'est-ce que ça fichait là ? On dirait une maison ou quelque chose dans ce style. Le Domae revint avec une torche à la main, permettant d'éclairer une vieille chaise à bascule ainsi que les restes d'une table basse... Je ne comprends pas comment une telle chose peut se trouver là. Peut-être est-ce une maison qui est tombée pendant le tremblement de terre mais elle me paraît bien vieille ; je prends le temps de l'observer, incapable de prendre une quelconque décision.

- A votre avis, c'est là depuis combien de temps ?

- On devrait peut-être la visiter ?

- Perso', j'ai la dalle. Vous n'voulez pas vous poser à l'intérieur et manger un bout ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lana AokiMessages : 102
Date d'inscription : 20/07/2016


MessageSujet: Re: Descente en rappel [PV Lana]   Mer 2 Aoû - 22:24



 
Descente en rappel


 
Nayati se propose d'aller en bas à ma suggestion, bon mon idée n'a pas l'air idiote au final, je laisse les deux aller près du bord puis Nayati se met à descendre. Bon, dans tout les cas ce n'est pas très haut, même s'il tombe il ne devrait pas trop se faire mal au final. Une fois que Nayati est en bas on remonte la corde et Nashoba l'attache autours de Onyx. Je le laisse faire et m'approche pour l'aider à descendre Onyx. Ça va être délicat et je ne suis pas très forte, mais si je peux aider.

- Naya' m'a dit que tu étais une amie de Maze. Avec toute cette histoire, je n'ai pas fais attention mais c'est vrai que Maze me parle souvent de toi... Elle t'apprécie beaucoup tu sais ? 

Maze ? Ah, il parle de Mazikeen ? Alors Maze c'est ton surnom ? Attend là n'est pas le problème ? Elle lui parle souvent de moi ? Je ne l'ai rencontrée qu'une seule fois pourtant ? On n'a pas pu se revoir à cause de ma punition, alors comment ça se fait ? Je veux dire je n'ai pas autant fais une bonne impression si ? Je pourrais lui demander tiens ? D'ailleurs comment ça se fait qu'il connaisse Maze ? Il a l'air d'être sorti du lycée non ?

- Je suis descendu pour elle aussi. D'aussi loin que je me souvienne, nos familles ont toujours été liées donc j'ai grandi avec elle... C'est un peu comme ma petite sœur.

Oh je comprend, je hoche la tête :

- Je vois, je pense qu'elle a de la chance, tu dois être un très bon ami. J'espère qu'on la retrouvera elle et ta copine saines et sauves. C'est Naya' qui m'a dit que vous cherchiez une de tes amies et ta petite amie.

J'étais sincère, il a l'air d'être un gars bien, mais il a quand même piqué ma curiosité. Je demande alors curieusement :

- ça fait longtemps que Maze te parle de moi ? Désolé je suis curieuse, et je l'apprécie beaucoup aussi, elle a l'air... Très... Enthousiaste et passionné. Elle diffère de ma meilleure amie qui est toute calme et discrète et ça fait du bien d'un certain sens.

Une fois qu'on finit de descendre Onyx se fut à mon tour de descendre, je fis très attention, mais ce fut sans soucis, après tout ce n'était pas très haut et c'était praticable comme descente, puis peu après moi ce fut à Nashoba de nous rejoindre, je n'avais même pas fais gaffe car j'étais trop occupé à regarder le bâtiment qu'on voyait devant nous. Nayati demande s'il l'on pense qu'il y a des gens et je pense que non vu qu'elle à l'air quand même ancienne quand on l'éclare avec la torche. En fait elle paraît même inhabité.

- Faudrait être dingue pour vivre là-dedans.
- Totalement d'accord.
- A votre avis, c'est là depuis combien de temps ? 
- On devrait peut-être la visiter ? 
- Perso', j'ai la dalle. Vous n'voulez pas vous poser à l'intérieur et manger un bout ?

En soit, je n'avais pas très faim... Surtout quand je pense que ceux qui étaient tombé dedans ne devait pas manger depuis des jours... Peut-être que Papa n'a pas mangé et qu'il meurt de faim en ce moment même ? Comment suis-je censé manger joyeusement alors que ça se produit ? Je hausse les épaules :

- Je ne sais pas, mais je n'ai jamais entendu parler de ville souterraine et Quederla n'est pas une ville minière, alors ça n'a aucune raison d'être là.

Je m'approche un peu la lampe torche à la main, étant quand même sur mes gardes, j'éclaire le devant de la bâtisse essayant de chercher qui aurait pu être là et il y a combien de temps, elle était vieille, mais elle tenait encore debout malgré que certain pilier avait vécu. Je n'arrivais pas à estimer l'âge de ce bâtiment, il m'intriguait... Je m'approche un peu plus et éclaire l'intérieur par la porte puis me décide à entrer assez curieuse en disant :

- ça serait un livre d'horreur ça serait le moment parfait pour une créature de débarquer d'un coiiiin sombre et de nous attaquer.

Dis-je en plaçant la lampe sous mon visage pour faire effet fantôme histoire de rigoler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 333
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Descente en rappel [PV Lana]   Sam 5 Aoû - 17:19

  • Lana
  • Nashoba
Descente en rappel
- Perso', j'ai la dalle. Vous n'voulez pas vous poser à l'intérieur et manger un bout ?

Se poser dans une maison qu'on ne connait pas, à moitié délabrée pour manger nos réserves sans réellement savoir combien de temps nous allons rester sous terre ? Vous sentez la mauvaise idée à plein nez ? Je ne dis pas que l'on devrait se priver de nourriture et que nous devrions nous affamer mais ce serait bien de ne pas manger dès le premier gargouillement, nous risquons d'épuiser rapidement nos réserves et de devoirs manger les vers de terre ! Surtout que j'aimerai garder de la nourriture pour Lyana et Maze, les pauvres n'ont pas eu de vrais repas depuis plusieurs jours.

- Je ne sais pas, mais je n'ai jamais entendu parler de ville souterraine et Quederla n'est pas une ville minière, alors ça n'a aucune raison d'être là.

- Non c'est vraiment étrange...


J'aurais bien proposé le fait qu'elle serait tombé avec la fissure mais peut-être devrions-nous voir cette fissure en l'air ? Hors il n'y a rien pour l'instant. Je remarque Lana s'approcher de cette bâtisse tandis que Nayati part à l'intérieur afin de pouvoir se poser dans la première pièce qui passe, faisant un petit commentaire au passage sur la poussière qui s'est accumulée. Tiens, lui qui ne fait jamais le ménage, je n'ose pas imaginer l'état de la maison si il fait la remarque sur la saleté à l'intérieur... Je suis comme Lana, intrigué par cette maison mais impossible de dater ou d'expliquer la raison de présence.

- ça serait un livre d'horreur ça serait le moment parfait pour une créature de débarquer d'un coiiiin sombre et de nous attaquer.


- J'ai une histoire de fantôme trop bien, vous voulez l'écouter ?

- Non merci Naya', je n'ai pas la tête à en écouter.

Aidant Onyx à le rejoindre à l'intérieur pour se poser à côté de notre ami Domae, je m'éloigne un peu du groupe pour observer les alentours et peut-être trouver des choses intéressantes... J'entre dans les pièces mais sans réellement savoir où chercher, quoi trouver, quoi faire. Je n'entends personne appeler et personne n'est revenue nous rejoindre alors je pense qu'elle est totalement inhabitée ? Oui vu la tête de la maison, c'était évident mais au fond j'avais un petit espoir d'y trouver quelque chose qui pourrait nous aider. Allant près de Lana, je m'assois à ses côtés.

- Ca doit fait 1 an ou 2 que Maze me parle de toi. Elle est vraiment timide et elle s'emballe un peu quand elle est stressée mais elle n'est pas méchante.

Vu que Maze me parlait souvent de Lana, je pensais qu'elles étaient déjà amies depuis longtemps mais vu la réaction de Lana tout à l'heure, j'ai l'impression que leur amitié est toute nouvelle. C'est vraiment étrange. Et en même temps j'ai la mauvaise sensation d'avoir fait une boulette et d'avoir fait douté Lana ; je sens qu'il va y avoir des explications à leur retour... Et ça, ça sera sûrement de ma faute.

- C'est vraiment courageux ce que tu fais pour ton père même si il ne le verra pas du bon œil. Dis, tu penses que quelqu'un est à l'origine de cette fissure ou que c'est une cause naturelle ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 282
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Descente en rappel [PV Lana]   Dim 6 Aoû - 12:57

Tout est dans la descente

Nos héros ont donc fait le choix de s'aventurer à l'intérieur de cette vieille bâtisse en restant tous groupés. Était-ce réellement un choix judicieux ? Même si, malgré l'état de la maison celle-ci semblait tenir suffisamment sur ses pieds pour ne pas s'effondrer entièrement, personne n'était à l'abri d'un mauvais tour du destin. Et il avait des tendances à être farceur ce destin ! Tout le monde était sagement assis à discuter, prenant une pause sur les épreuves vécu, mais est-ce que l'un d'eux avait pris le temps d'inspecter le plafond convenablement avant de s'installer ? Ne fallait-il pas s'assurer que le toit ne décide pas lâcher prise ? Ceci aurait pu leur éviter bien des ennuis, car, les poutres étaient déjà en train de céder depuis quelque temps, craquant un peu plus chaque jour avec le poids qu'elles devaient supporter en plus l’humidité les fragilisant grandement. Il y avait très certainement de quoi mettre la puce à l'oreille avec la poussière qui ne cesse de s’écraser de temps à autre au sol, mais, s'offrir un moment de répit est tellement plus agréable qu'on en oublie de surveiller ses arrières.

Jet de dés de situation effondrement de trois poutres sur 20 : 3 réussite critique “Le ciel nous tombe sur la tête
Jet de dés de situation pour l'atterrissage des poutres sur 50 : 5 réussite critique “Chanceux

Alors qu'ils se pensaient, tous en paix, les poutres finirent par lâcher dans horrible bruit de craquement et dans la seconde qui suivi, celles-ci s'effondrent instantanément. Cependant, par une chance inouïe, elles atterrissent aux pieds de nos protagonistes en les évitant de justesse. Si l'un d'eux s'était assis un peu plus en avant, il aurait été littéralement réduit en bouillie. Ils pouvaient être fiers d'avoir une bonne étoile planant au-dessus de leur têtes. Néanmoins, même s'il était facile de se réjouir d'être encore en un seul morceau, une fois toute la poussière disparue, un squelette apparu soudainement au sol. Quelqu'un était en train de manger ? Bon appétit !

Au vu de son état, il était clair que sa mort n’était pas d'hier. Et, si ce pauvre corps provenait du plafond, c'est qu'il y avait un étage dans cette bâtisse, inaccessible depuis des lustres. Mais, pourquoi est-ce que le mort était tombé avec une fourche qui, malgré les années, tenait encore fermement entre ses mains ? Une question qui valait mieux se poser après être sorti en vitesse de cette maison, car, maintenant qu'un effondrement venez de se produire, plus rien n'allait tenir très longtemps. Il fallait donc rassembler les affaires en un rien de temps, ne pas oublier la torche et faire sortir l'estropié qui était le plus lent.

Une fois à l'extérieur et éloigner, tout l'avant du bâtiment finit par s'écrouler. C'était moins une !
Maintenant que tout le monde était en vit que faire ? Trouver une sortie ou bien continuer à visiter en étant un peu plus sur ces gardes ? Si l'un des quatre voulaient continuer à jouer au explorateur en étant curieux, mais surtout courageux, en continuant le chemin boueux sur la gauche, il était possible de faire face à une porte en bois qui faisait au moins deux fois la taille d'un être humain et qui, comparée à la bâtisse précédente, était sûre de ne pas s'effondrer par mégarde. Qu'est-ce que celle-ci renfermé et comment rentrer d'ailleurs ? Il fallait au moins se mettre à deux pour tirer la lourde porte grinçante et l'ouvrir, puis, faire attention aux chauves-souris qui s'en échappèrent subitement ! Une odeur loin d'être des plus fraîches traînent dans l'air, un mélange de moisi, comme du lait fermenté qui avait perduré depuis des décennie. Attention à ne pas tourner de l'œil.

Qu’est-ce qu’on pouvait bien trouver ici ? Hormis, beaucoup de poussières et de toiles d'araignées, avec la torche, il était possible de voir plusieurs box les uns en face de l’autre. Certains étaient ouverts, d’autres non. Des ossements et des outils en métal gisaient ici est là, ainsi que des matériaux inflammables permettant de faire plus de torches. Et cet objet qu’on trouve un peu partout autant au sol accroché au mur, est-ce que cela ressembler plus à un boomerang ou à une semelle de cheval ? Soyons honnêtement qui jouerait avec un boomerang dans un tel endroit ? Cela ne ressemble en rien à un jardin d’enfants.

Et puis, il y avait aussi une deuxième porte qui était visible à l’autre bout du bâtiment, donnant sur l’arrière de celui-ci, avec à sa droite un escalier qui donnait apparemment sur l’étage. Étrange tout ça, non ? Réfléchissons peu, mais réfléchissons bien, que faire cette fois ; rester tout ensemble ou oser se séparer ? Entre l’intérieur, l’étage et l’arrière, il y avait de quoi se laisser porter par la curiosité.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lana AokiMessages : 102
Date d'inscription : 20/07/2016


MessageSujet: Re: Descente en rappel [PV Lana]   Mar 8 Aoû - 14:13



 
Descente en rappel


 
Je rigole alors que Nayati nous propose une histoire de fantôme et que Nashoba le recale gentiment. Ils sont amusant quand même ces trois là,  on ne doit pas s'ennuyer avec eux. Bah en fait surtout avec Nayati qui dit toujours des conneries. On s'intalle au centre alors que Nashoba fait le tour, je les laisses manger n'ayant pas trop faim. Puis Nashoba reviens vers nous et s'assit à côté de moi répondant à ma question de tout à l'heure :

- Ca doit fait 1 an ou 2 que Maze me parle de toi. Elle est vraiment timide et elle s'emballe un peu quand elle est stressée mais elle n'est pas méchante. 

Oh ? Attends ? 1 ou 2 ans ? Mais... je la connais depuis à peine 1 mois et je ne l'ai vu qu'une seule fois, alors comment ça se fait ? Attend, ça voudrais dire qu'elle me connaissait depuis beaucoup plus longtemps. Pour quel raison ? Puis surtout pourquoi elle n'est pas venue me voir avant si elle parlait en bien de moi ? Attend, le jour où elle est venue à l’hôpital c'était vraiment pour le travail de délégué ou pas... ? J'ai l'impression de devenir un peu parano avec ce qui m'est arrivé, mais je ne pense pas que Maze me veux du mal, au contraire. Bon n'empêche je n'arrive pas à trouver d'explication logique. Je devrais peut-être lui demander quand on la retrouvera. Elle seule peut m'apporter des réponses après tout.

- C'est vraiment courageux ce que tu fais pour ton père même si il ne le verra pas du bon œil. Dis, tu penses que quelqu'un est à l'origine de cette fissure ou que c'est une cause naturelle ? 

Je regarde autours de nous réfléchissant à sa question, d'origine naturelle ou pas, il y avait quelque chose en dessous de Quederla. Quelque chose dont on nous cacher l’existence, mais je ne vois pas comment ce phénomène peut être naturelle.

- Merci... et pour répondre à ta question, je n'en ai aucune idée. D'un certain côté ça pourrait être magique car au vu de ce qu'on trouve ici, des personnes habitaient ici avant. Et si c'était magique c'est que soit... Quelqu'un voulait descendre ou soit... Quelqu'un voulait remonter et là ça me parait un peu flippant. 

Je prend une inspiration et continue :

- Mais malgré tout, si c'était naturelle, ça ne serait pas effondrée comme ça, je veux dire avant des effondrements y'a toujours des traces que le sol est instable et que ça risque de s'effondrer. 

Attend. Attend. Attend ! La maison est vieille de quand ? Je regarde autours de nous pour observer la maison et alors que je fais ça des poutres s'effondre, juste autours de nous, manquant de nous écraser. La poussière autours de nous s'était soulever et je remarque un squelette dans la pièce, j'aurai pris plus de temps à l'observer si la maison n'était pas instable. Alors je jette juste un coup d'oeil histoire de l'avoir en mémoire

- Allez dehors tout le monde ! Vite ! 

J'attrape mon sac, celui de Nayati et la torche alors que Nayati aide Onyx. On finit par tous sortir en vitesse alors que tout l'avant de la maison venait de s'effondrer, je respire et murmure :

- Un peu ce que je disais... 

Je ferme les yeux, essayant de me rappeler des détails, en soit ce n'est pas trop difficile en tant que hypermnésique, mais je n'ai pas eu beaucoup de temps pour le regarder en entier... En revanche ce qui m'a marqué.

- En tout cas... Qui que ce soit qui habitait là.... Il n'était pas en sécurité. Je me demande même s'il n'est pas mort tuer par quelqu'un... ou quelque chose. 

Okay, le quelque chose est plutôt du à mon imagination débordante due au livre et aux manga. Mais dites moi, qui meurt en tenant fermement une fourche ? Si il serait mort d'un arrêt cardiaque il l'aurait lâcher non ? Pour la tenir aussi fortement pour qu'elle reste même après des années c'est quil a dut se passer quelque chose non ? Bon okay je dois être parano.

- Juste, je trouve étrange que sur son lit de mort il se disent « Tiens et si je tenais fortement une fourche ! » Bon bref. On fait quoi ? Personnellement cette histoire m'intrigue beaucoup ! On irait pas explorer ?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 333
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Descente en rappel [PV Lana]   Sam 12 Aoû - 12:19

  • Lana
  • Nashoba
Descente en rappel
- C'est vraiment courageux ce que tu fais pour ton père même si il ne le verra pas du bon œil. Dis, tu penses que quelqu'un est à l'origine de cette fissure ou que c'est une cause naturelle ?

- Merci... et pour répondre à ta question, je n'en ai aucune idée. D'un certain côté ça pourrait être magique car au vu de ce qu'on trouve ici, des personnes habitaient ici avant. Et si c'était magique c'est que soit... Quelqu'un voulait descendre ou soit... Quelqu'un voulait remonter et là ça me parait un peu flippant.

Ouais, toutes les options ne sont pas rassurantes et je préfère celle où quelqu'un voulait descendre plutôt que remonter... Je ne tiens pas à ce que la ville soit détruite par une chose étrange ou violente, nous faisons déjà en sorte de la réduire en poussière avec nos pouvoirs, évitons que d'autres fassent la même chose. Peut-être que c'est le Ténébreux qui est l'origine de cette fissure ? Mais en même temps, l'an dernier quand je l'ai accusé de la perte des pouvoirs il s'est retrouvé étonnement innocent et bizarrement, je sens que ça va être la même chose cette année.

- Mais malgré tout, si c'était naturelle, ça ne serait pas effondrée comme ça, je veux dire avant des effondrements y'a toujours des traces que le sol est instable et que ça risque de s'effondrer.

- Ouais peut-être mais bon, faut pas oublier qu'il y a des Elementis de terre et autres combats qui se sont déroulés sur le sol de Quederla... Avec nos bêtises, nous avons fragilisé les sols.

A peine eu-je le temps de terminer ma phrase que les poutres de la maison tombent à nos pieds, nous faisant chacun sursauter voire échapper un cri pour certains. Je remarque le squelette se trouvant là et j'aurais presque envie de m'en approcher pour en apprendre plus mais Lana nous cri déjà de sortir de la sortir de la maison ; chose raisonnable car elle est à deux doigts de nous tomber dessus. Me levant rapidement pour prendre le reste des affaires, je m'approche d'Onyx pour l'aider à sortir plus vite avec l'aide de Nayati et on peut le dire c'était moins une !

- Putain, j'n'ai même pas pu finir mon dej...

La bouffe, la bouffe et encore la bouffe... On manque de faire écraser par une maison pour la seule chose qui le traumatise c'est le fait qu'il n'a pas eu le temps de terminer son repas.

- En tout cas... Qui que ce soit qui habitait là.... Il n'était pas en sécurité. Je me demande même s'il n'est pas mort tuer par quelqu'un... ou quelque chose.

Mmh ? Je n'ai pas vraiment eu le temps d'observer le squelette mais si elle le dit, c'est qu'elle a du remarquer quelque chose d'étrange. Je ne sais pas trop ce qui est arrivé à cette pauvre personne mais elle est là depuis des années et des années pour être dans cet état... Tout ça et de plus en plus étrange. Comment cela se fait-il qu'il y ait quelqu'un sous terre dans cette ferme ? Est-ce que des gens habitaient là avant ? Est-ce qu'ils ont vécu en même temps que nos ancêtres ? Une ville au-dessus et en-dessous ?

- Juste, je trouve étrange que sur son lit de mort il se disent « Tiens et si je tenais fortement une fourche ! » Bon bref. On fait quoi ? Personnellement cette histoire m'intrigue beaucoup ! On irait pas explorer ?  

- Puisqu'il m'a ruiné mon dej, autant essayer d'comprendre ce qui lui fichait la trouille.

De toute façon, Nayati est suffisamment têtu pour aller voir lui-même et exposer des théories farfelues concernant ce pauvre alors... Puisqu'on est là, résolvons ce mystère. Je m'empare de la torche et avance un petit peu jusqu'à trouver trouver un chemin boueux et surtout faire face à une immense porte qui paraît plus solide que la ferme. Appelant les autres en disant que j'ai trouvé quelque chose, je demande à Naya' de me donner un coup de main pour l'ouvrir et manque de me faire éborgner par une chauve-souris lorsque la porte est ouverte... La mauvaise odeur se fait sentir tout de suite et ça me donne même envie de faire demi-tour.

- Oh la vache ! Mais y'a un cadavre là-d'dans ?

- J'espère pas ! Un dans la ferme suffit amplement.

Je prends le temps d'observer les alentours. De la poussière, des araignées mais surtout de quoi faire plus de torche ; j'en donne une à Nayati et l'autre à Lana puisque Onyx reste toujours avec Nayati ou moi. De drôles d'objets s'y trouvent et même des ossements, bref rien n'apportait de réponses et tout posait encore plus de questions... Mais où sommes-nous ? Et bordel, qu'est-ce qui a bien se passer ici ! Laissant Nayati s'éloigner de son côté, je remarque au sol un étrange objet faisait penser à un... boomerang ? Non, plutôt une selle de cheval. Bon, au moins je finis par comprendre que le squelette dans la ferme devait posséder des chevaux.

- J'ai vraiment l'impression d'être dans un bouquin d'horreur... Et franchement, y'a rien ici qui pourrait expliquer ce qu'il s'est passé. Ce serait déjà bien de savoir de quand date tout ça, non ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lana AokiMessages : 102
Date d'inscription : 20/07/2016


MessageSujet: Re: Descente en rappel [PV Lana]   Lun 14 Aoû - 16:13



 
Descente en rappel


 
Nous voilà à la recherche de a vérité. Que s’était-il passé dans cette ferme ? D’ailleurs comment ça se fait qu’il y ait une ferme tout court ? En tout cas si des personnes doivent être au courant… Je dirais que ce doit être le maire car c’est lui l’autorité la plus haute non ? Ou les seuls qui doivent-être au courant doivent être mort depuis un moment. Un peu comme ce squelette. Bref, alors que je réfléchis à essayer d’expliquer ce qui à pu se passer. On avance sur un chemin boueux et l’on arrive devant un grand bâtiment. Encore un ? Je vérifie rapidement pour être sur que celui là ne s’effondrera pas sur nous mais il n’y à pas l’air.

Nashoba et Nayati ouvre la porte et mon premier réflexe et de reculer en sautant cette odeur nauséabonde qui s’échappe de ce bâtiment.

- Oh la vache ! Mais y'a un cadavre là-d'dans ?

- J'espère pas ! Un dans la ferme suffit amplement.

Je hoche la tête mais n’ose pas parler, respirant par la bouche pour éviter de sentir cette puanteur. On me passe une torche car il y en a assez pour nous tous et je les laisse avancer les suivant de loin. J’avoue que s’il n’y avait pas cette puanteur je serais sûrement la première à chercher quelque chose, des indices… Après tout c’est cool les mystères ! Et si je découvre un pas pour l’histoire de Quederla on pourrait devenir des historiens connu non ? Ouais, mais bon. Là je suis assez rebuté par l’odeur alors j’avance prudemment, on est chacun de notre côté à explorer le bâtiment à l’aide de nos torches :

- J'ai vraiment l'impression d'être dans un bouquin d'horreur... Et franchement, y'a rien ici qui pourrait expliquer ce qu'il s'est passé. Ce serait déjà bien de savoir de quand date tout ça, non ?
- J’aurai plus dis un livre à suspense et mystère, voir même dark fantasy avec l’histoire de cette fissure.

J’éclaire autours de nous rapidement pour tenter de dater. Mais je n’avais rien pour ça, puis même je n’en avais presque aucune notion. j’essaye quand même d’avancer :

- à mon avis, ça doit être il y a longtemps… Pour que ça ait le temps de se décomposer jusqu’à qu’il ne reste plus que les os…

Bon j’avoue j’ai eu envie de rajouter un truc un peu d’horreur en mode « ah moins que quelque chose l’ait bouffé » mais bon, cette chose n’aurait pas refermer la porte. Tiens d’ailleurs en parlant de porte...et… un escalier ? Je lève la tête pour observer. Derrière ou étage ? Hm. Je commence à grimper à l’escalier. Posant prudemment mes pieds pour ne pas qu’il cède sous mon poids. Mais bon, dans tout les cas, c’est sûrement moi la plus fine d’entre nous tous, alors si ça casse c’est que le bois est vraiment moisie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maître du JeuMessages : 282
Date d'inscription : 20/10/2014


MessageSujet: Re: Descente en rappel [PV Lana]   Mar 22 Aoû - 19:14

Tout est dans la descente
Aventure, mystère et frisson, comme dans les livres, nos protagonistes en avaient pour tous les goûts. Chacun était d’accord pour continuer l'exploration et percer les secrets enfouis dans cette fissure. Mais à quel prix ?

Une fois à l'intérieur en ayant survécu à la dispersion des chauves-souris, à l'odeur agressant et des torches supplémentaires entre les mains, le groupe se sépara. Une idée fort intéressante qui permettait d'élargir la zone de recherche. Si, le squelette avait péri avec une fourche entre les mains et que le jeune Nashoba avait reconnu une selle de cheval au sol, il n'était pas bien compliqué de comprendre qu'ils se trouvaient tous les quartes à l'intérieur d'une grange située en plein milieu d'une ferme. De chaque côté avec un peu de lumière et de bons sens, il était facile de reconnaître que les box renfermaient autrefois le bétail ; vache, cheval, cochon, mouton et autres avaient vécu ici. Certains possédés encore quelques ossements de leur passage tandis que d'autres étaient entièrement vides. Il n'y avait aucune explication quant à leur soudaine disparition, est-ce qu'ils avaient simplement fini par pourrir avec le temps en retournant à la poussière ou, est-ce que le fermier les avaient mangés avant de rendre l'âme ? Un dernier repas à se remplir la panse en sacrifiant tout le bétail, peut-être savait-il qu'il ne survivrait pas.


Que se passe-t-il du côté des aventuriers ?


Lana fit le choix de monter les marches prudemment en direction de l'étage. L'escalier était vieillot, grinçant à chaque pied posait, mais il supportait convenablement son maigre poids. Sa torche enflammée lui permettait de voir un peu plus loin que son nez et d'éviter les toiles d'araignées qui se faisaient plus présente. Mais, il n'y avait pas que ça, il n'y a jamais QUE ça. L'odeur qui inondait la grange devenait plus prenante, moisi et pourriture ensemble.
La dernière marche atteint, l'étage s'étaler en faisant toute la longueur du bâtiment. Une vieille fenêtre détruite était encore présente sur le côté, le petit bruit de souris et de rat courant un peu partout résonnait et, il y avait quelques petits trous suffisamment visibles pour les éviter. Cependant, la demoiselle ferait mieux de garder les yeux ouvert droit devant, la lumière montrait des silhouettes qui se balançaient légèrement dans un sens comme dans l'autre, donnant un aspect morbide à la situation. Qu'est-ce que c'était exactement ? Elle pouvait s'avancer davantage et voir qu'un cochon - pour ce qu’il en restait dans un état de décomposition lamentable - était suspendu. L'image était loin d'être saine en le voyant avec quelques parties manquantes. Fallait-il néanmoins s'attendre à autre chose dans une ferme ? Le cochon avait pour but de devenir du jambon et non en guise d'exposition.

Jet de dés de situation pour Lana sur 30 : 90 Échec critique “Regarde où tu met les pieds

La demoiselle, avait-elle remarqué que le cochon possédé une morsure au niveau du flan ? Celle-ci était récente, malgré que l’animal soit présent depuis des années.. Quand subitement, le plancher se mit à grincer fortement. Deux gros rats s'aventurer sur les alentours, mais leur poids réunis, en plus de la jeune fille, dépassé ce que le sol user pouvait désormais supporter. Elle n'avait pas le temps de courir en direction des escaliers que le tout craqua. Dans la seconde qui suivi, elle eut le temps de s'accrocher soit, au cochon suspendu, soit aux planches encore restantes. Dans les deux cas, ses jambes pendaient dans le vide et il lui fallait assez de force pour tenir sans lâcher prise, jusqu'à ce que quelqu'un vienne la libérer.


Extérieur au même moment : Court petite Aurélie


La petite brune avait perdu la moitié de ses vêtements dans la chute en s'écorchant un nombre incalculable de fois. À son réveil en bas, elle avait remarqué qu'il manquait un verre à l'œil gauche tandis que l'autre devait supporter une fissure. Elle avait arrêté de compter les jours enfermés ici et par une chance inexplicable, la demoiselle avait su trouver un petit courant d'eau qui lui avait permis de survivre. Évidemment comme tout le monde, elle tenta de remonter par ses propres moyens. En vain. Elle avait crié à l'aide, mais personne ne pouvait l'entendre. Elle s'était mise à pleurer, à hurler durant des heures, avant de prendre conscience que tout ceci ne servait à rien. Tout ce qui lui restait était d'avancer en espérant tomber sur quelqu'un pour lui venir en aide. Un espoir rapidement réduit à néant.

Aurélie courait à toute vitesse. Son cœur battait à la chamade, la respiration lui brûlant atrocement les poumons, les blessures parcourant son corps était loin d’être un avantage. Elle n'en pouvait plus, elle était à bout de forces, mais à choisir, elle préférait encore mourir d'épuisement que d'être dévoré par un loup.

Il la pourchassait depuis qu’il avait senti son odeur. Des jours que ce loup noir était tombé dans la fissure et, mis à part des souris, mordre dans un cochon qui n’avait plus de goût ni de texture, il n’avait guère mangé quoi que ce soit d’appétissant jusqu’à aujourd’hui. Le loup avait failli l’attraper une première fois, la coinçant entre deux rochers, prêt à lui bondir dessus. Malheureusement, pour lui, la demoiselle avait remarqué à temps le caillou au sol et avait su viser en plein dans son museau qui saignait encore.

Aurélie arriva par une entrée opposée de celle de nos protagonistes, elle regarda rapidement aux alentours et la faible lueur qui se dégager au loin dans leur direction la rassura. Un court instant de répit avant d’entendre le grognement non loin derrière elle. Sans plus attendre, elle sauta directement en contrebas, l'atterrissage dans la boue lui valut une blessure supplémentaire cependant, ceci ne semblait pas encore l’arrêter alors qu’elle s’élança à nouveau à toutes jambes. De toutes ses forces, elle se remit à crier à l’aide, le loup lui boitant dangereusement le pas.

Jet de dés de situation pour Aurélie sur 50 : 79 Échec “Demoiselle en détresse
Jet de dés de situation pour le Loup sur 50 : 5 Réussite critique “Viande fraîche

Ses chaussures pleines de boues la ralentissaient. Dans sa course et par le manque de lumière, elle ne put voir venir la veille clôture en bois qui la séparait encore des survivants, Aurélie s'écrasa de pleins fouets contre celle-ci et bascula de l'autre côté. Il ne restait plus qu'un immense champ aujourd'hui sans culture à traverser pour se mettre à l'abri. Malheureusement, pour elle, le loup sauta sur son dos et planta ses crocs dans sa cuisse.

« AHHA ! Au secours… ! S’il vous plaît ! Ai-iiidez-moi ! »


Intérieur au même moment : Des sauveurs


Nashoba, Onyx et Nayati étaient restés en bas tandis que Lana s’amuser à monter à l’étage. Il pouvait fouiller les box. Du côté de Nayati, il y avait de vieilles armoires encore fermées, le genre où il était possible de ranger des cordes, des fers et autres outils fort intéressants pour le bétail. La porte de celle-ci était un peu robuste, mais un forçant, il était facile de l’ouvrir. Pour les deux autres, il n’avait pas grand-chose à se mettre sous la dent malheureusement, leur côté n’avait guère de secret particulier.  

Jet de dés de situation pour Nayati, Nashoba & Onyx sur 20 : 1 Réussite Critique “Pas passer loin

La poisse devait les poursuivres depuis la maison précédente, car le toit se mit à manifester les mêmes signes d'alertes. Et quelques secondes après, des planches finirent en morceaux au sol, tandis qu'au plafond, on y voyait les jambes de la petite Lana pendre. Tous les trois venaient d'échapper une nouvelle fois à la faucheuse, cependant, le temps de se réjouir n'était guère possible, il fallait sauver la demoiselle avant que sa chute ne se termine en étant empalée dans le bois. C'est alors qu'au même moment, une voix en détresse se fit entendre de l'extérieur, suivi de près par un hurlement de Loup.

La grange était remplie d'armes en pagaille, néanmoins, il fallait rapidement se mettre d'accord, deux vies étaient entre leurs mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nashoba DreidenMessages : 333
Date d'inscription : 19/05/2016


MessageSujet: Re: Descente en rappel [PV Lana]   Mar 22 Aoû - 21:45

  • Lana
  • Nashoba
Descente en rappel
- J'ai vraiment l'impression d'être dans un bouquin d'horreur... Et franchement, y'a rien ici qui pourrait expliquer ce qu'il s'est passé. Ce serait déjà bien de savoir de quand date tout ça, non ?

- J’aurai plus dis un livre à suspense et mystère, voir même dark fantasy avec l’histoire de cette fissure.

Pas faux. Dans tous les cas, nous sommes loin des bouquins fantastiques avec des guerres contre des hommes-insectes et des pouvoirs magiques, là c'est clairement la réalité et qui fait franchement bien peur. A ce niveau-là, j'aimerai me réveiller dans mon lit en me rendant compte que j'ai inventé tout ceci ; pourtant les murs, les blessures et les maisons qui tombent ont pourtant l'air bien trop réel à mon goût pour être dans un rêve. Concernant la datation de tout ceci, le très longtemps est sûrement ce qui est plus proche de tout ceci... Mais qu'est-ce qui a bien pu se passer dans cette ferme ?

Pendant que j'observe de mon côté avec Onyx posé dans un coin, Nayati est à l'autre bout pendant que Lana commence à monter les escaliers ; il n'y a pas grand chose à reconnaître par ici. On sait tous que du bétail se trouvait là mais cela ne donne pas de vraies explications sur ce qui a bien pu arriver au fermier dans la maison un peu plus loin... Perdu dans mes pensées, j'entends soudainement un "crack" au-dessus de moi, nous faisant tous lever la tête. Certaines planches tombent et je me décale sur le côté pour éviter de me faire écraser avant de remarquer des jambes pendre...

- Lana ? Est-ce que ça va ?


- Attends, j'arrive !

- Naya', le temps que tu montes elle sera tombée.

- Vous n'avez pas entendu quelque chose ?

- Mmh ?

- Je crois qu'il y a quelqu'un qui a crié à l'aide dehors.

- Va voir alors... Lana, laisse-toi tomber, j'suis juste en-dessous d'toi, j'vais te rattraper.

Les laissant gérer cette situation, je me dépêche d'ouvrir la porte et de regarder partout autour de moi avant de remarquer une demoiselle en train de se faire attaquer par un immense loup noir. Pressant le pas pour intervenir, j'arrive à leur hauteur et utilise une bourrasque de son pour envoyer valser l'animal ; heureusement que je suis encore sous contrat car je n'aurais pas été vraiment très utile. Envoyé un peu plus loin, ce n'est pas pour autant que l'animal décide de nous laisser tranquille et se prépare à revenir à la charge.

- Bouches-toi les oreilles.

Laissant la demoiselle s'exécuter, je produis un ultrason assez puissant pour qu'il se mette à hurler à cause du bruit insupportable pour cet animal ; ce n'est pas une chose dont je suis fier mais c'était lui ou nous. Voyant le loup détalé au loin, je m'approche de la demoiselle mordue sévèrement à la cuisse ce qui va l'empêcher sûrement de marcher pour le reste du voyage... Comme si un blessé ne suffisait pas. Regardant de nouveau dans les alentours, personne n'a l'air d'accompagner la demoiselle.

- Merci beaucoup.

- C'est normal, je m'appelle Nashoba, et toi ?

- Aurélie.

L'aidant à se relever, je lui conseille de prendre appuis sur moi pour l'aider à avancer jusque dans la grange et rejoindre le reste du groupe ; j'espère simplement que Nayati a pu s'en sortir avec Lana. Poussant de nouveau la porte pour rejoindre mes mains, j'aide Aurélie à s'asseoir dans un coin et demande à quelqu'un de me passer la trousse de secours pour la soigner de la morsure du loup mais surtout stopper le sang qui est en train de couler.

- Lana, c'est bien toi ?

- Hein, vous vous connaissez ?



~ Je parle en darkviolet et signe en *italique* ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lana AokiMessages : 102
Date d'inscription : 20/07/2016


MessageSujet: Re: Descente en rappel [PV Lana]   Dim 27 Aoû - 19:52



 
Descente en rappel


 
Je me bouchais le nez alors que je montais l'escalier, l'odeur aurait pu réveiller un mort... Je faisais très attention car l'escalier grinçait à chacun de mes pas, j'essaye de marcher sur la pointe des pieds mais est-ce que ça suffirait ? Je suppose vu que j'arrive à l'étage en un seul morceau. J'éclaire autours de moi et comprend cette odeur qui me donne des nausées, je pouvais apercevoir des choses qui pendait au plafond et en m'approchant un peu je remarquais le cochon en état de décomposition...

- Oh.. mon dieu...

Après à quoi m'attendais-je en étant dans une grange ? Je m'attendais à tout sauf à ça... Attend c'est quoi ça ? Je remarque quelque chose sur son flanc et penche ma lumière vers lui pour observer une morsure quand quelque chose... Puis j'entendis craquer sous mon poids.

- Merde !

Je commence pour faire un pas et tout cède autours de moi, heureusement j'arrive à avoir le réflexe de lâcher ma torche et de m'accrocher sur le bord du plancher. Nashoba me demande si je vais bien et je lui répond comme je peux étant un peu paniqué :

- Oui mais je ne vais pas tenir longtemps !

Je les entends discuter rapidement pour prendre une décision puis Nayati se place en dessous de moi alors que Onyx ramasse la torche au sol.

- Va voir alors... Lana, laisse-toi tomber, j'suis juste en-dessous d'toi, j'vais te rattraper.

Allez voir quoi ? De quoi ils parlaient ? Bon, c'est pas important. J'avoue que j'ai un peu peur de lâcher au début, je regarde en bas et voit ses bras prêt à me réceptionner, bon allez ça va ce n'est pas trop haut... Puis il est fort !

- D'accord... j'y vais alors...

Je lâche mes mains et ferment les yeux alors que je chute pour être rattraper dans ses bras telles une princesse, je soupire de soulagement alors qu'il me pose délicatement au sol et j'attrape la torche que me retend Onyx, je baisse les yeux gênées et rougis un peu :

- Merci...

ça fait étrange d'être sauver par quelqu'un d'autre que Papa... D'habitude c'est toujours lui qui vole à mon secours quand j'en ai besoin et là... il n'est pas là. J'espère qu'il va bien. J'entends le bruit de porte et je me retourne, j'ai l'impression qu'un poids s'enlève de sur mon cœur quand je vois la jeune fille qui s'assoit dans un coin de la grange alors qu'on demande la trousse de secours. Je m'approche rapidement vers elle :

- Lana, c'est bien toi ?

Je suis tellement contente que je saute contre elle frottant ma joue contre la sienne. C'était ma meilleure amie et avant peu, c'était aussi ma seule amie. Je ne sais pas ce que j'aurais fais sans elle :

- Mon dieu tu es saine et sauve...
- Hein, vous vous connaissez ?

Je regarde Nayati et hoche la tête m'apprêtant à parler quand Aurélie prend la parole à ma place, je sors la trousse de secours pendant ce temps là l'ayant lâcher pour la laisser respirer.

- Oui, on est dans la même classe, c'est ma meilleure amie.

Je souris alors que je sors des compresses et du désinfectant, puis je vois mon amie dévisager Nayati. Quoi elle craque pour lui dans un moment comme ça ? Ah mais attend je suis bête ! Je vais présentez tout le monde :

- Aurélie, voilà Nashoba, Nayati et Onyx. Ils m'ont aidée à descendre pour vous rechercher...
- Vous ?
- Toi, Maze la fille que je t'ai parlé tu te souviens ? Et mon père...

Elle parraît étonné que autant de monde soit tombé et s'excuse d'être tombé et que j'ai du la secourir et je la rassure alors que je bande sa plaie à sa cuisse, je revois son regard s'attardait sur Nayati puis elle finis par demander :

- Je suis presque sûr de t'avoir déjà vu quelque part...

Je regarde Nayati puis elle, ils se connaissaient ? Je finis son bandage rapidement, je n'avais aucune idée de où ils se connaissaient quoi que attend...

- Maintenant que tu le dis...

C'est vrai que sa voix ne m'était pas infamilière, je l'ai déjà entendu quelque part. Mais attend oui ! Je tape mon poings dans ma paume ouverte alors que ça remonte à mon cerveau mais oui ! Je suis une idiote ! Halloween !

- Mais oui ! Nayati tu étais aux châteaux dans la forêt non ? Tu sais j'avais une perruque de cheveux roses j'avais un faux couteau et elle avait une scie, j'ai pansé les blessures de ce garçons là, Nemeroff.

C'est aussi ce jour là que pour tous les sauver j'ai fais ce pacte avec le diable. Je baisse les yeux me rappelant de ça, et de la dispute avec Papa. Je me relève et range ma trousse le visage un peu plus fermé.

- Bon du coup on fait quoi ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Descente en rappel [PV Lana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Descente en rappel [PV Lana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: RPG Ξ Les dessous de la Ville :: La Fissure :: Surface :: La Ferme-