Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Venez faire un tour ici une fois validé, vous serez bien accueilli !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Un réveil douloureux [F. Haiz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Nemeroff DreidenMessages : 259
Date d'inscription : 06/07/2016


MessageSujet: Re: Un réveil douloureux [F. Haiz]   Dim 19 Fév - 0:14

Un réveil douloureux
F. Haizea
J'écris en Firebrick

blblbl

Je souris en voyant que le fait que je lui souhaite même si ce n’est qu’en retard lui fasse plaisir. Je remarque aussi que ses joues sont légèrement roses et suis un peu amusé qu’elle soit encore gênée par ce genre de chose, c’est presque mignon en fait. Je viens encore lui caresser un peu la joue avant de m’étirer légèrement en me redressant. Elle compte sur moi donc, je vais devoir tout mettre pour ne pas qu’elle soit déçue, je m’en voudrais fortement dans le cas contraire, il va falloir lui faire une grande surprise agréable, malheureusement les surprises c’est plutôt mon fort, j’ai perdu la main, enfin la bonne surprise, les mauvaises je suis devenu un expert.

Etrangement, je me sens plus léger et en meilleur état en ayant vu celle que j’aime rire et avoir pu m’excuser déjà auprès d’elle. Je m’étire de nouveau et fais craquer mon cou doucement, être resté allongé 3 semaines n’ont pas été totalement agréable en fait. Pourtant je rêve parfois de rester au lit des longs moment mais je ne pensais pas que c’était aussi désagréable. Je regarde Haiz qui me demande si je peux l’aider à aller sur le lit pour être assis à côté de moi. Je reste silencieux … Est-ce que c’est une bonne idée pour elle ? Bwarf si elle ne veut pourquoi pas. Je n’ai pas envie de me prendre la tête pour le moment, je vais juste faire attention. Je m’approche d’elle et la regarde :

– Tu es prête ?

Puis je l’aide à se lever et je l’emmène au lit en faisant attention à ne pas lui faire mal ou qu’une mésaventure arrive, je m’en voudrais vraiment dans le cas contraire sinon. La posant sur le bord du lit je l’observe doucement, j’espère qu’elle pourra vite enlever ce plâtre quand même, ce n’est vraiment, mais alors vraiment pas pratique à mon avis. Je souris doucement en voyant qu’elle était assise sur le lit sans qu’une catastrophe ne se soit produit, un miracle chez nous. Je reviens doucement caresser la joue de la jeune domae. J’aimai bien caresser sa joue, l’embrasser et prendre Haizea dans mes bras, c’était une chose qui pourrait paraître simple pour un couple, mais pour moi c’est un véritable soulagement et plaisir. Je viens prendre place à côté de ma copine, m’asseyant sur le bord du lit aussi en regardant le sol pour commencer.

– Il faudra qu’on pense à avoir de bon moment un jour quand même non ?

Ouai, pour le moment on arrive pas à en avoir, mais j’espère que ça ira mieux dans l’avenir. J’ai fortement envie que notre couple passe à un autre stade de vie. Plutôt dans le bien que toujours dans le mal et la souffrance. Je regarde Haiz du coin de l’œil.

– Enfin … Je ne sais pas si on en est capable en fait, la malchance à l’air de nous adorer

Ouai maintenant que j’y repense que ça soit un ou l’autre, on en a pas vraiment de la chance, c’est même un record à ce niveau-là. J’espère que notre futur ce voudra plus radieux qu’on pousse profiter l’un de l’autre d’une façon plus … amoureuse ? Que cauchemardesque. Je viens passer un bras timidement autour d’Haizea pour la prendre contre moi essayant de ne pas lui faire mal. Mais j’avais besoin de la câliné un peu. Ca me rassure et je me sens mieux comme ça.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Haizea Ariya-SerykMessages : 361
Date d'inscription : 18/11/2015


MessageSujet: Re: Un réveil douloureux [F. Haiz]   Dim 19 Fév - 11:50

Un réveil douloureux

Feat.... Nemeroff Dreiden

– Tu es prête ?  

"- Oui, c'est bon. "

Tandis qu'il me soutient le temps de passer de la position assise à celle debout, je prend appui sur mon pied afin d trouver un semblant d'équilibre. Je grimace un peu, le poids de mon corps réveille malgré tout la douleur mais déjà, je peux me tourner pour venir m’asseoir sur le lit. C'est pourtant un geste simple mais qu'est-ce qu'il me parait compliqué aujourd'hui. Fichu bras bloqué. Enfin, maintenant, c’est bon.

La main de Nemeroff qui revient se poser sur ma joue me tire un léger sourire. Mais je me sens encore mieux lorsqu'il fini par s'asseoir à côté de moi. Comme ça, lui aussi pourra se reposer un peu. Il sort quand même du coma, il ne faut pas l'oublier. Mais je suis rassurée sur son état. Il a vraiment l'air d'aller mieux. Au moins, il est sur la bonne voie, celle de la guérison.

– Il faudra qu’on pense à avoir de bon moment un jour quand même non ?
Enfin … Je ne sais pas si on en est capable en fait, la malchance à l’air de nous adorer


"- Peut-être que c'était juste... un passage obligatoire?... Parfois, il y a des choses... qu'on est obligé de vivre pour... pouvoir avancer après. Même si ce n’est pas agréable... Et puis, avec un peu de chance... Maintenant, on aura fait le plus dur... "

C'est sans doute idiot mais si j'y repense, c'est pourtant bien le schéma que j'ai tiré de ma vie. Ce n'est qu'après avoir traversé certaines épreuves que j'ai réussi à avancer un peu plus. La mort de Maman, la perte de Gaea, le sacrifice d'Elly, la prise d'otage du Centre Commercial, la bataille au château pour Halloween... C'est aussi ce qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Même si je m'en serais bien passé, c'est mon histoire.

Alors, ce combat-là, ce n’était qu'une épreuve parmi tant d'autres. Une de plus. Et maintenant, c'est du passé. C'est terminé. Je l'espère en tout cas. Je crois que ces derniers mois, on a pas été très épargné et là, j'ai vraiment besoin de souffler un peu. Je me laisse un peu tomber contre Nemeroff, ma main valide venant s'accrocher un peu à lui, juste pour bien profiter de sa présence.

"- Nashoba... Il est venu, tu sais... Te voir et te parler... Lui aussi, il était très inquiet pour toi... Je suis sure qu'il sera content... de savoir que tu es enfin réveillé..."





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nemeroff DreidenMessages : 259
Date d'inscription : 06/07/2016


MessageSujet: Re: Un réveil douloureux [F. Haiz]   Dim 19 Fév - 22:57

Un réveil douloureux
F. Haizea
J'écris en Firebrick

blblbl

Je souris doucement, un passage obligatoire, terrible passage alors. Oui je me plains beaucoup aujourd’hui mais il y a de quoi. J’ai l’impression que plus ça avance, plus notre vie est en jeu. Le souci étant que je me fiche de ma propre vie tant que je peux conserver celle des autres. Mais je vais éviter de lui dire, sinon elle ne va pas être contente. Je ferme légèrement les yeux, je suis quand même fatigué je dois bien l’avouer, j’ai l’impression que je n’ai pas assez dormis, pourtant je me réveil d’un long sommeil ce qui est plutôt ironique.

– De toute façon, on sera là pour les affronter ensemble ses épreuves que la vie nous réserves. Je ne compte pas m’agenouiller et flancher sans résister.

Je souris un peu et la sens se coller contre moi, je souris un peu plus et profite de ce moment calme et doux. Je me demande s’il dura, mais ce n’est pas le moment de se prendre la tête avec ce genre de chose. Je soupire un peu de soulagement une nouvelle fois, quand Haizea m’annonce que mon frère est venu et la …. J’ai l’impression que mon cœur me lâche de nouveau et que mon ventre se serre comme jamais, en repensant à ce que j’ai fait à mon propre frère. Je me demande s’il voulait vraiment venir me voir ou s’il était content. Après tout j’ai été horrible avec lui, alors qu’il a toujours été là pour moi. Je n’ai pas envie d’ouvrir les yeux, car si je le fais, je sens que je vais pleurer encore une fois.

– Je vois … Il va bien ?

Bon on fait mieux comme question, surtout que je pourrai attendre de le voir lui-même, mais j’ai peur de ce qu’on va se dire ou ce qu’il pense de moi maintenant. Je serre doucement ma main sur le drap du lit, finalement j’aimerai bien disparaître dans un coin, ce n’est pas plus mal. Je n’ai pas envie d’affronter le regard et les jugements de mon frère mais de notre famille aussi. Je n’ai aucune excuse à ce que j’ai fait. Si je le pouvais, je reviendrais en arrière sur beaucoup de chose comme cela. Peut-être que si je lui avais expliqué pour le ténébreux, il m’aurait laissé le livre sans soucis et je n’aurai pas eu à me battre avec lui.

– Désolé, mais on peut parler autre chose que de Nashoba s’il te plaît ?

Non pas que je ne voulais plus le voir ou en parler, mais j’avais honte de mon comportement, et même encore là il vient s’inquiéter pour moi. Je suis vraiment un très mauvais frère qui ne le mérité pas. Je me demande encore comment j’ai pu lui faire ça. Je serre doucement les dents et me serre à Haizea en silence, me maudissant :

– Tu as vu ta famille aussi ? Elle va bien ?

Je viens doucement caresser sa main, je retiens un soupire, quand je constate une nouvelle fois que j’ai été un sale môme égoïste ses derniers mois, je méritais peut-être d’y rester finalement. Je pose ma tête contre celle d’Haizea.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Haizea Ariya-SerykMessages : 361
Date d'inscription : 18/11/2015


MessageSujet: Re: Un réveil douloureux [F. Haiz]   Lun 20 Fév - 19:22

Un réveil douloureux

Feat.... Nemeroff Dreiden

– De toute façon, on sera là pour les affronter ensemble ses épreuves que la vie nous réserves. Je ne compte pas m’agenouiller et flancher sans résister.  

Pourtant, parfois il vaut mieux flancher et survivre que résister pour trépasser. Mais je ne dirais rien de plus. Je n'ai pas envie de me relancer dans ce débat. Pas maintenant, pas avec lui. Pas dans nos états respectifs. Je profite simplement de la proximité de Nemeroff pour restée appuyée contre lui. Avant de lui parler pour la visite de son frère. Cela me parait important qu'il sache.

–  Je vois … Il va bien ?

"- De ce qu'il m'a dit, oui. Mais il était vraiment inquiet. Maintenant que tu es avec nous, il repassera surement te voir. "

Après tout, il m'avait bien parlé de revenir me voir. Je suis certaine que cela le soulagera de pouvoir voir par lui-même que son petit frère est sorti du coma. Même si visiblement, Nemeroff semble plutôt gêné, refusant même de simplement ouvrir les yeux, gardant le regard baissé. J'espère que je n'ai pas fait de gaffe.

– Désolé, mais on peut parler autre chose que de Nashoba s’il te plaît ?

"- Bien sur, je comprend. Tu voudrais parler de quoi, du coup?"

– Tu as vu ta famille aussi ? Elle va bien ?

"- Vilmos est encore en convalescence, lui aussi a eu quelques ennuis. Kira va bien, elle attend même des jumeaux apparemment. Ewan et Thalia vont bien normalement mais ils sont trop jeunes pour entrer dans l'aile des soins intensifs alors... je ne pourrais sans doute pas les voir avant de rentrer. "

Et finalement, cela me fait un peu de mal de l'avouer mais même la mini tornade rose de la maison me manque. Même si je préfère qu'elle ne me voit pas dans cet état, j'aurais aimé simplement pouvoir lui parler un peu, la rassurer. Demander à mon petit frère s'il avait bien réussi son devoir, si Thalia avait terminé par apprendre sa poésie. Des petits choses toutes simples mais presque devenues essentielles.

"- Après, je ne suis pas trop seule même si je ne fais pas trop venir Saï. il a été blessé aussi et à besoin de se remettre de son côté. Mais Gaea passe beaucoup de temps avec moi. Je crois qu'il a eu peur, lui aussi..."





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nemeroff DreidenMessages : 259
Date d'inscription : 06/07/2016


MessageSujet: Re: Un réveil douloureux [F. Haiz]   Lun 20 Fév - 19:49

Un réveil douloureux
F. Haizea
J'écris en Firebrick

blblbl

Le sujet de mon frère était vraiment sensible. J’avais énormément de honte dans mon cœur et mon esprit par rapport à lui. J’aimerai le voir mais je ne sais même pas si je pourrais le regarder en face ou communiquer avec lui, je pense que ce lien si particulier qui nous unissait je l’ai brisé trop violemment sans réfléchir et que je vais devoir récolter ce que j’ai semé. Je ne dis rien d’autre à ce sujet, j’y repenserai au calme. Je garde Haiz contre moi et écoute. J’apprends que son père est blessé et j’espère qu’il va bien, rien de trop grave. Je l’ai croisé quelques fois rapidement il était plutôt impressionnant comme homme. Le genre d’homme qui pourra te briser la main en te la serrant vu la montagne de muscle que c’est. Sa mère attendait des jumeaux donc, je suppose que ça va bien, quoi que si le père et la fille sont blessés … Elle doit stressé comme pas possible. Sa mère aussi est vraiment gentille, même si elle aussi je n’irai pas l’embêter je crois.

– Tu féliciteras tes parents de ma part pour la bonne nouvelle. Et je souhaite tout mon courage pour que ton père aille mieux

Enfin je devrais plutôt garder mon courage pour moi et mes propres blessures mais bon, au moins je ne ferais pas de bêtise ici … Quoi que. Je viens caresser la main de ma copine un peu timidement. Je ne sais pas pourquoi, mais j’étais gêné rien que de faire ce geste. Pourtant j’en avais l’habitude maintenant.

– Puis pour tes cadets tu les verras bientôt je suis sûr. Puis si besoin je te sortirais du service en fauteuil que tu puisses les voir quelques minutes, ça ne devrait pas être problématique.

Ouai de toute façon on ne va pas s’enfuir. Soudainement une douleur me parcourt le ventre et un frisson désagréable aussi. Je regarde en silence mon ventre avant de lever l’habit que j’avais et découvrir tout pleins de bandage. On c’était occupé de ça aussi ? Je soupire légèrement, c’est vrai que j’avais un peu exagéré de ne pas me protéger des coups que cet enfoiré m’avait porté et la plaie a dû se rouvrir. Haiz me dit que Saï aussi est en convalescence et que Gaea qui est son vrai père, vient la voir et prendre soin d’elle inquiet. Je suis content que le vrai père d’Haiz soit quelqu’un de bien quand même.

– Je vois, faudra que je m’excuse auprès d’eux aussi … J’ai pas vraiment assuré alors que c’était mon rôle.

Je referme les yeux et me repose un peu. Ouai je repars dans des pensées négatives, mais je ne peux m’empêcher d’y penser. Je sais que personne m’en tiendra rigueur et que j’ai déjà fait beaucoup, mais j’ai aussi donné beaucoup pour pouvoir la protégée et cela n’a pas été un grand succès. Je vais sûrement m’en vouloir quelque jour pour avoir obtenu ce résultat, puis ça me passera, je redoublerai d’effort en sortant de l’hôpital ou je ferai juste de meilleur choix à l’avenir. Je viens doucement me redresser quand j’entends la porte s’ouvrir surpris :

- Je viens remmener la demoiselle dans sa chambre vous avez besoin de repos tous les deux.

Je regarde Haiz, surpris que ce fut si court un peu triste aussi…

– C’était court … Je viendrais te voir demain

Je souris un peu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Haizea Ariya-SerykMessages : 361
Date d'inscription : 18/11/2015


MessageSujet: Re: Un réveil douloureux [F. Haiz]   Lun 20 Fév - 21:16

Un réveil douloureux

Feat.... Nemeroff Dreiden

– Tu féliciteras tes parents de ma part pour la bonne nouvelle. Et je souhaite tout mon courage pour que ton père aille mieux

"- Il est presque guéri, rassure-toi. Et il est très motivé par la prochaine venue des jumeaux alors ça l'encouragera à se tenir bien, lui aussi. "

– Puis pour tes cadets tu les verras bientôt je suis sûr. Puis si besoin je te sortirais du service en fauteuil que tu puisses les voir quelques minutes, ça ne devrait pas être problématique.  

"- Oui, c'est une bonne idée, ça.  "

Je n'y avais pas vraiment réfléchi mais c’est vrai que quand je serais plus présentable, si le seul souci reste de me déplacer, on ne peut pas dire qu'il s'agit d'un problème insurmontable. Enfin, si je me doute bien que Kira ou Vilmos reviendront, je ne sais pas s'ils prendront la peine de faire venir aussi les plus petits. Ils vaut mieux qu'ils restent à la maison, et à l'abri. Oui, je préfère. Je les verrais en rentrant.

– Je vois, faudra que je m’excuse auprès d’eux aussi … J’ai pas vraiment assuré alors que c’était mon rôle.

"- De quoi... tu parles? " 

Pour le coup, j'avoue que je ne comprend pas vraiment sa remarque. Son rôle? Assuré? S'excuser? Je crois que je commence à fatiguer moi aussi car là, je n'ai réussi à le suivre. Et de voir tous les bandages qui recouvrent encore son ventre, cela me fait un peu mal à moi aussi. C'est en partie ma faute. Cet homme, j'étais sa seule proie après tout, et pourtant. Perdue dans ces pensées, je sursaute un peu alors qu'une voix résonne dans la chambre.

- Je viens remmener la demoiselle dans sa chambre vous avez besoin de repos tous les deux. 

– C’était court … Je viendrais te voir demain  

"- D'accord. A demain alors..."

Ma main a du mal à lâcher la sienne mais déjà, l’infirmière me soulève doucement du lit avant de me reposer avec précaution dans mon fauteuil. N'étant ni très grande ni très lourde, cela ne semble lui poser beaucoup de soucis. Je parviens à offrir un sourire à Nemeroff avant de me retrouver dans le couloir puis dans ma chambre.

A peine y suis-je de retour que l'heure des soins approche et cette dernière séance terminée, je sens le sommeil venir frapper à ma porte, alors qu'il est encore très tôt. Mais au moins, je suis rassurée. Il est réveillé. Tout le monde est sorti d'affaire. Maintenant, tout ne pourra qu'aller mieux...

[ => RP terminé. Merci Neme' ]





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un réveil douloureux [F. Haiz]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un réveil douloureux [F. Haiz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Corbeille :: Les Rps 2017-