Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Venez faire un tour ici une fois validé, vous serez bien accueilli !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 467
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]   Mer 15 Fév - 21:50

Roxane S. Sharpe et Louka H. JekyllJ'vous cause en crimson (#DC143C)
Famille et emmerdes, nous voilà !

Après cette looooongue et énervante journée d'travail, j'ai décidé d'aller faire un p'tit tour dans la boutique de mon frère histoire d'me tenir au courant sur l'avancée d'son appart mais apparemment tout s'passe bien. J'ai squatté tellement longtemps que je n'ai pas remarqué la nuit tomber et j'ai dû m'enfuir assez vite ; surtout que j'suis censée rejoindre un Domae qui m'attend dans la forêt pour une mission d'reconnaissance... Donc j'ai intérêt à m'grouiller sinon ça va encore m'retomber dessus.

Mission oblige, j'suis accompagnée de mon arc et de mes flèches donc j'm'en fais pas trop quant aux gars qui voudraient m'embêter, au pire j'appellerai San... Quoi ? La première fois il m'a sauvée les miches par le grand des hasards, il sera encore p't'être de sortie ce soir par le plus grand des hasards aussi ! Souhaitant une bonne soirée à Seb, j'descends les escaliers pour me retrouver dans la ruelle chelou ; ok il fait un peu froid mais j'n'aurais qu'à courir jusqu'à la forêt, ça me réchauffera.

Sifflant une première fois, j'attends que mon familier apparaisse devant moi mais toujours pas... P't'être qu'il est déjà là-bas ? Bon. Il arrivera plus tard. Sortant de la ruelle, j'regarde rapidement autour d'moi pour me rendre compte qu'elle est complètement vide ; on repassera pour les rencontres chelous. Tant mieux, j'suis déjà en retard. Entendant les 10 coups sonnés, j'comprends que j'suis plus à la bourre que j'croyais et j'commence à courir comme une dératée pour atteindre le bout d'la ville assez rapidement.

Manque de pot, c'est une montagne que je heurte. Pas au sens propre hein, une montagne ne peut pas poper comme ça d'un coup en pleine ville mais plutôt une personne assez grande ; râlant une première fois, j'me lève en essayant d'pas insulter toute sa famille sur des générations et serait prête à le pardonner si il en vient à présenter ses excuses. Pourtant, en voyant son visage, j'me ravise aussitôt... Fallait que j'tombe sur lui. Raaaah ! C'est l'bon Dieu qui m'punis pour mon retard !

- Toi ?!

Et oui, c'est dans c'bon vieux Louka que j'suis rentrée (esprits malsains, calmez vos ardeurs) ! Fronçant les sourcils, j'm'éloigne d'un pas en croisant les bras ne voulant pas écouter les reproches qu'il compte forcément m'faire ! De toute façon, il n'sait faire que ça.

- J'peux savoir c'que tu fais dehors aussi tard ? J'pensais que "Monsieur Jekyll" avait un emploi du temps trop chargé pour mettre l'nez dehors.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]   Mer 15 Fév - 22:57

Je soupire longuement, j’étais parti voir l’amie de ma mère qui souhaitait avoir des nouvelles de cette dernière. Etant malade, ma mère ne sortait plus énormément et préférait s’occuper de ses occupations. Elle laissait les domestiques faire ses tâches et invitait ses amies quand elle se sentait en forme. Mais pour le moment elle ne l’était pas, elle m’avait donc demandé d’apporter une chose importante à sa meilleure amie, qui m’a pris en otage car je cite « Tu es devenu trop mignon Louka, mais cette coiffure ne te va pas, tu fais trop enfant sage ». Et sans donner mon avis, je me suis fait prendre en otage par l’amie de ma mère et son mari qui sont coiffeur et le drame est arrivé, j’ai une coupe étrange maintenant. On m’a pris les lunettes car je cite « Tu en as pas besoin, ça te rend trop intello ». Faudra vraiment que j’évite les fréquentations de ma mère en fait, un peu comme la famille du côté de mon père. Est-ce que je rencontrerai ne fucking personne normale un jour dans cette ville pourave ? Je commence à en douter franchement, entre les Weasley et les psychopathes n’y a pas grand-chose ici.

Enfin je dis ça, mais dans le fond je fais partie des 2 … donc je suis un beau collector en tant que déchet de cette ville. Je soupire longuement et continue de marcher sortant enfin de cette putain de soirée. Je m’étire doucement, ça me fait bizarre de sentir mes cheveux dans le vent. Je frotte doucement ma nuque en souriant un petit peu, mais c’est plutôt agréable je dois avouer. Mais ne pas avoir mes lunettes c’est étrange par contre, j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose sur le nez. Je soupire et commence à avancer, je dois rentrer chez moi, pas le temps de profiter de mon relooking non prévu. Je regarde le ciel en silence, il est vraiment agréable il faut l’avouer. Il ne fait pas froid non plus ce qui rend cette sortie nocturne sympa. Je baille un peu continuant d’avancer dans la rue. Cette dernière était plutôt vide. Ce n’est pas vraiment un problème, la ville calme a un certain charme aussi il faut avouer. Je garde les mains dans poches, ça me fait penser qu’il va falloir que je préparé ma prochaine mission en tant que Ghost. Hyde m’avait dit que je devais lui préparer certain produit, je me demande ce qu’il va en faire. Oui Hyde et moi on communiquait via des post-its, certaine personne dotée de TDI comme nous pouvaient parler dans leur tête, mais pour une raison qui m’échappe moi je ne peux pas le faire, mais on se débrouille comme on peut donc.

Je commençai à m’habituer à ce changement de camp d’ailleurs, les ghosts c’est plutôt intéressant si on veut se débarrasser d’une famille encombrante de façon légale… enfin je dis ça, mais … depuis le repas, je me dis que j’y suis peut-être y allez fort avec Roxane, c’est peut-être la plus normale de tous avec Seb. Surtout que depuis que j’ai vu le massacre de ce repas de famille, je ne sais pas trop quoi en penser d’ailleurs. Je me dis juste que je ne veux plus jamais manger avec eux réunit. Je tourne dans une rue quand soudainement quelqu’un me rentre dedans, je baisse le regard :

– Oups, vous allez bien ? excusé moi. .

Alors que je ne reconnais pas la personne devant moi, le « Toi » me fait me redresser et me crisper, je connais cette voix. Ses cheveux roux … ELLE ? J’ai un léger moment de recul aussi la regardant Me posant des questions comme si c’était ma mère, je ne vois pas pourquoi je devrais lui rendre des comptes. Mais je dois bien avouer que :

– Effectivement, quand il s’agit de vous, je dois avouer que mon planning est soudainement complet jusqu’à l’été 2057. .

Oui, j’ai un planning spéciale peur eux, pour être sûr de pas les voir cette bande de boulet. Je soupire longuement quand je me disais que cette soirée allait enfin être agréable, je tombe sur elle. MAIS QU’EST-CE QUE J’AI FAIS A DIEU ?

– Et toi ? Azazel n’a pas encore appelé les pompiers et lancer un avis de recherche car a protégée est dehors à une heure si tardive ?

Owi dans 5 secondes, je suis sûr qu’une armée d’élémentis débarque dans la rue en mode plus un geste ou la police pour embarquer la rouquine. 1 2 3 4 et 5 ? Ah bon bah peut être dans 5 minutes alors.

– Enfin bref, je te demande pas comment tu vas, je m’en fou un peu en fait. Du coup … bonne soirée. Fais gaffe en rentrant, l’autre bisounours va pas être content.
Famille et emmerdes, nous voilà !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 467
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]   Mer 15 Fév - 23:26

Roxane S. Sharpe et Louka H. JekyllJ'vous cause en crimson (#DC143C)
Famille et emmerdes, nous voilà !

Bon ok, j'suis p't'être un peu dure avec lui, surtout après c'que nous avons vécu la dernière fois dans la famille de tarée mais on avait fait une trêve pour la journée, pas pour toute la vie. D'ailleurs c'quoi cette coupe ? Et elles sont passées où ses lunettes ? Sérieusement, il est passé où l'look d'intello qui le caractérisait tant qu'ça ? Il a décidé d'faire sa crise d'adolescence à 25 ans ou ça s'passe comment ?

- Effectivement, quand il s’agit de vous, je dois avouer que mon planning est soudainement complet jusqu’à l’été 2057...

- J'en doute, y'a d'grandes chances que tu sois déjà mort en 2057.


A force d'se chercher les emmerdes avec tout le monde, il va s'faire avoir dans l'coin d'une ruelle et personne ne voudra v'nir l'aider puisqu'il prend tout le monde de haut et que ça l'amuse d'être désagréable avec la première personne qui passe. M'enfin, tant qu'il crève loin d'moi pour pas avoir des tâches de sang sur la ch'mise, ça devrait aller ; j'peux m'en remettre assez vite.

- Et toi ? Azazel n’a pas encore appelé les pompiers et lancer un avis de recherche car a protégée est dehors à une heure si tardive ?

Haussant un sourcil, j'me demande pourquoi Aza préviendrait les pompiers... J'suis grande et vaccinée et même si il a tendance à jouer les papas poules y'a pas besoin d'me surveiller comme une adolescente qui rentre tard pour faire l'tour des bars avec ses copains. T'façon j'l'ai prévenu que j'avais une mission pour les Domae alors il n'est pas prêt d'me voir rentrée de sitôt.

- Au moins quelqu'un m'attends à la maison.

Dans les dents blanc bec.

- Enfin bref, je te demande pas comment tu vas, je m’en fou un peu en fait. Du coup … bonne soirée. Fais gaffe en rentrant, l’autre bisounours va pas être content.

Rrrrrr !!! Mais qu'est-ce qu'il m'énerve ! V'là ! C'est exactement pour ce genre d'réflexion que je ne peux pas le piffer ! Toujours à jouer les gros durs et à critiquer son père quoi qu'il fasse. Le voyant s'éloigner pour rentrer chez lui, j'me baisse pour ramasser une p'tite pierre et lui lancer d'ssus ; ça va, il n'est pas en sucre non plus, ça devrait pas l'tuer. J'veux juste attirer son attention et un simple "Eh attends" ne m'conviens pas pour quelqu'un pour lui. Trop classique j'ai envie d'dire.

- J'peux savoir pourquoi t'es autant désagréable comme ça ? Aza' regrette vraiment son comportement envers toi, tu pourrais p't'être lui laisser une chance au lieu de tout l'temps le rabaisser ou l'envoyer chier.

D'accord, j'peux pas vraiment parler vu que j'n'ai toujours pas pardonner à Lucille mais j'lui imposer pas une distance de sécurité entre nous et j'ai même accepté de participer à un de ses repas d'famille. Oui oui accepter. Tiens d'ailleurs ! C'est la première fois que nous sommes là tous les deux, sans personne pour nous empêcher d'se taper d'ssus ou s'envoyer chier, pourquoi ne pas en profiter hein ? Y'a ni Aza ni Lucille pour s'interposer dans cette discussion.

- D'ailleurs profitons-en, nous sommes qu'tous les deux ! C'est l'moment ou jamais d'me dire quel est le problème avec moi. On n's'est jamais vu, on n's'est jamais parlé mais tu m'détestais déjà l'autre jour dans mon appartement et en plus de tout ça, tu connais presque toute ma vie... Alors vas-y, c'est quoi l'blem avec moi ?









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]   Jeu 16 Fév - 0:11

Alors que j’avais décidé que je devais essayer d’être plus sympa avec elle, en la voyant ma réaction a été naturelle et spontanée, je me suis senti obligé de l’agresser. Je ne sais pas pourquoi, c’est une réaction que je ne contrôle pas. Comme ce rejet permanent de mon père. C’est un peu comme une maladie dans le fond, je ne m’en rends même pas compte sur le coup, peut-être parce que je l’accepte aussi.  Enfin bref, ça ne sera pas pour cette fois les excuses. J’ai déjà assez souffert avec le relooking forcé, je ne sais même pas comment je suis en fait la … J’aurais la surprise en rentrant je pense. Alors que j’avance je reçois un caillou à l’arrière de la tête, cailloux qui me fait légèrement pencher en avant que je me redresse frottant mon crâne, je me tourne le regard pas content vers la seule personne qui aurait pu faire ça. Je regarde la rouquine qui me fait le moral sur le fait que je suis dur avec mon père. Oh, c’est juste parce qu’elle l’idolâtre, qu’elle adore Az :

- Je te retourne la question, Lucille a le droit à une seconde chance. Tu n’as jamais cherché la raison et tu l’as rejeté directement. Moi Azazel, j’ai cherché à comprendre son acte et au final il n’avait aucune raison. Donc ma colère et mon dégout pour lui est fondé.  .

Ouai, je n’ai aucune honte de parler de mon père comme cela. La seule chose que je lui dois, c’est mes traumatismes de gosse. Aucune source de bonheur dont j’ai le moindre souvenir. J’ai plus de compassion pour Lucille qui a abandonné sa gosse alors que j’ai bien conscience que c’est un acte tout aussi terrible que ce qu’a fait Az. C’est pour cela que je regrette un peu de lui avoir balancé ça sous la colère la dernière fois, mais bon, on a pas eu de chance tous les deux et j’avais encore ma mère moi, donc peut être qu’elle a été plus malheureuse que moi, mais ça ne change rien à ma colère. Mademoiselle fait sa grande victime blablabla, problème avec moi …. Je soupire légèrement :

– Tu ne te souviens pas de m’avoir rencontré. C’est différent de ne m’avoir jamais rencontré. Je t’ai dit, Az t’a toujours surveillé comme si t’étais sa gamine à lui. C’est peut-être pour ça que tu me dégoutes. .

Ouai qu’est ce qu’elle a de plus que moi, j’ai toujours été exemplaire et au-dessus du lot. Je suis le vrai fils d’Az, le sang de son sang, la chair de sa chair. J’excelle dans tout ce que j’entreprends. Tout le monde est fier de moi et m’envie. Alors pourquoi lui préfère cette fille qui n’a rien pour elle sauf peut-être être extrêmement débrouillarde.

– Je ne le répèterai pas … Mais je crois que je suis simplement jalouse de toi. C’est pour ça que je ne peux pas te piffer. Tu crois que tu es toujours seule au monde que personne n’a rien fait pour toi, mais Azazel a toujours été derrière ton cul sans que tu t’en aperçoives. Moi j’ai toujours tout fait pour qu’il me regarde mais il n’avait pas le temps entre ses missions et toi.  .

Ouai, ça me fait chier de l’avouer, mais je suis jaloux de cette femme. Elle a possédé la seule chose que je voulais à l’époque. Maintenant je n’en ai plus rien à foutre de mon père, mais je n’arrive pas à passer outre le fait que cette rousse me l’a volé quand même. Fallait naître des bons parents. Peut-être que tout le monde aurait été heureux, elle n’aurait pas été abandonnée, moi j’aurais toujours mon frère jumeau et ma mère ses 2 enfants et sûrement un mari qui l’aime. Je n’aurai pas à avoir peur d’être celui que je suis. Je dois toujours montrer que je suis bien élevé, une personne de la haute comme on dit, car c’est comme ça que ma mère m’a élevé. Mais moi aussi j’aimerai parfois exploser la gueule des gens car elles ne me reviennent pas, faire ce dont j’ai envie.

– Az me remmenait avec lui quand il pouvait pour que tu essayes de te faire un ami quand on était gosse. Du coup, je ne dirai pas que je connais toute ta vie. Mais je connais ton enfance vu qu’on jouait déjà un peu ensemble, enfin ça reste à voir. Tu n’aimais pas mes jeux et les tiens je les trouvais stupide et épuisant. On est simplement né avec l’impossibilité de s’entendre. Ce sont des choses qui arrivent. Je te rassure, tu as vécu en ne te souvenant pas de mon existence et moi j’ai vécu en connaissant la tienne. On n’a pas besoin d’être ami ou s’entendre. On n’est pas forcé par les liens de « la famille » car dans le fond, à part leur repas merdique, on a rien d’une famille. .

Ouai, elle le dit elle-même, elle ne me connaît pas pourtant moi je me souviens d’elle parfaitement et je ne le prends pas mal pour autant. Se cacher derrière l’excuse de parce qu’on est de la même famille c’est léger, on a vu ce que ça donnait, un repas de famille catastrophique qu’on est obligé de fuir vitesse grand V.

– Puis, tu ne t’ai jamais demandé pourquoi Az ne t’a jamais parlé de moi ? C’est simplement parce qu’il a honte de moi. Il a eu une relation avec une grande Domae, ce qui était très mal vu à l’époque. Alors pourquoi je n’aurai pas honte de cet homme qui dit qu’il y a des grands principes familiaux mais derrière il a honte de la sienne. Il m’écœure. Tout comme ta mère t’écœure. Tout comme ton père et notre tante sont écœurant. Et comme on le serra dans la suite des choses plus tard. Alors non, je n’ai pas de chance à lui redonner, j’ai essayé et il n’a jamais eu l’intelligence de l’accepter, alors qu’il aille crever la gueule ouverte ce singe.    

Je la fixe en silence, je ne sais pas pourquoi mais j’avais la tête qui bouillonnait de reparler de tout cela. J’ai horreur de parler de mon père encore moins avec elle qui est sont toutou intouchable. Je serre les dents :

–  Puis tu peux bien me faire la morale , mais toi ? Ta mère s’est excusé non ? Tu l’envoies pourtant chier sans lui avoir donner une seule fois la chance de s’expliquer !  .

Famille et emmerdes, nous voilà !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 467
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]   Jeu 16 Fév - 13:36

Roxane S. Sharpe et Louka H. JekyllJ'vous cause en crimson (#DC143C)
Famille et emmerdes, nous voilà !

- Je te retourne la question, Lucille a le droit à une seconde chance. Tu n’as jamais cherché la raison et tu l’as rejeté directement. Moi Azazel, j’ai cherché à comprendre son acte et au final il n’avait aucune raison. Donc ma colère et mon dégout pour lui est fondé...

- Mais Aza' n'a pas fait un autre enfant après t'avoir abandonné.


J'crois que c'est surtout ça que je n'ai pas apprécié à propos d'Lucille. Qu'elle veuille m'abandonner pour une certaine raison, passe encore, mais qu'elle fasse un deuxième enfant alors qu'il suffisait de v'nir me chercher à l'orphelinat ça je n'accepte pas ! J'peux pas en vouloir à Seb qui n'a rien demandé de tout ça, c'est d'ailleurs pour cette raison que j'cherche à me rapprocher d'lui mais ses parents n'ont pas à être pardonné. Au moins Louka avait sa mère... Moi j'n'ai eu personne pour moi, seule des amis qu'on m'forçait à considérer comme mes frères.

- Tu ne te souviens pas de m’avoir rencontré. C’est différent de ne m’avoir jamais rencontré. Je t’ai dit, Az t’a toujours surveillé comme si t’étais sa gamine à lui. C’est peut-être pour ça que tu me dégoutes... Je ne le répèterai pas … Mais je crois que je suis simplement jalouse de toi. C’est pour ça que je ne peux pas te piffer. Tu crois que tu es toujours seule au monde que personne n’a rien fait pour toi, mais Azazel a toujours été derrière ton cul sans que tu t’en aperçoives. Moi j’ai toujours tout fait pour qu’il me regarde mais il n’avait pas le temps entre ses missions et toi.  .

Baissant les yeux, j'pensais pas entendre cette phrase un jour... Comment est-ce qu'on peut être jaloux d'moi ? J'n'ai strictement rien de spécial et j'attire des ennuis à tout l'monde ; lui il a tout pour réussir. Il est intelligent, il a des diplômes, un bon métier et v'la qu'il vient m'dire qu'il est jaloux d'moi... Franchement, j'vois pas c'qu'il y a à jalouser. J'n'y peux rien si Aza' venait m'voir et s'occuper d'moi... J'n'ai rien demandé à personne.

- Az me remmenait avec lui quand il pouvait pour que tu essayes de te faire un ami quand on était gosse. Du coup, je ne dirai pas que je connais toute ta vie. Mais je connais ton enfance vu qu’on jouait déjà un peu ensemble, enfin ça reste à voir. Tu n’aimais pas mes jeux et les tiens je les trouvais stupide et épuisant. On est simplement né avec l’impossibilité de s’entendre. Ce sont des choses qui arrivent. Je te rassure, tu as vécu en ne te souvenant pas de mon existence et moi j’ai vécu en connaissant la tienne. On n’a pas besoin d’être ami ou s’entendre. On n’est pas forcé par les liens de « la famille » car dans le fond, à part leur repas merdique, on a rien d’une famille. .

Ça pour une fois, j'veux bien reconnaître qu'il a raison... On n'a strictement rien d'une famille, seulement des êtres unis par un pseudo lien d'sang qui n'se fait même pas ressentir. P't'être qu'Aza et Lucille devraient nous laisser en dehors de ces histoires d'famille et arrêter d'vouloir s'faire pardonner ; nous n'arriverons jamais à pardonner à nos parents respectifs mais ressentons d'la compassion pour l'autre. Au fond, on n'est p't'être pas si différents qu'ça tous les deux. Alors pourquoi on n'arrive pas à s'entendre ? Simplement parce que nos caractères sont différents ? J'refuse d'y croire. Bloodyne est l'opposée d'moi et pourtant on est BFF.

- Puis, tu ne t’ai jamais demandé pourquoi Az ne t’a jamais parlé de moi ? C’est simplement parce qu’il a honte de moi. Il a eu une relation avec une grande Domae, ce qui était très mal vu à l’époque. Alors pourquoi je n’aurai pas honte de cet homme qui dit qu’il y a des grands principes familiaux mais derrière il a honte de la sienne. Il m’écœure. Tout comme ta mère t’écœure. Tout comme ton père et notre tante sont écœurant. Et comme on le serra dans la suite des choses plus tard. Alors non, je n’ai pas de chance à lui redonner, j’ai essayé et il n’a jamais eu l’intelligence de l’accepter, alors qu’il aille crever la gueule ouverte ce singe. Puis tu peux bien me faire la morale , mais toi ? Ta mère s’est excusé non ? Tu l’envoies pourtant chier sans lui avoir donner une seule fois la chance de s’expliquer !

Fronçant les sourcils, j'arrive pas à croire qu'il m'r'balance cet argument en pleine poire après tout c'qu'il vient de dire. Il a ses raisons et j'ai les miennes, si il veut pas pardonner à Aza', c'est son blem maintenant... Mais qu'il ne vienne pas m'demander de pardonner à Lucille.

- Lucille n'a rien d'une mère. Elle m'a abandonnée directement après ma naissance, elle n'a même pas prit la peine d'me donner un nom ! Et devine quoi ? Deux ans plus tard, elle décide de faire un second enfant sans prendre la peine d'aller chercher la première ! Toi t'as eu ta mère pour toi et même si Aza n'était pas là à chaque fois il essayait, tu l'as dis toi-même ! Il t'emmenait me voir pour qu'on passe du temps ensemble. Qu'est-ce qu'elle a fait Lucille pour moi une fois déposée à l'orphelinat ?! Elle a refait sa vie simplement en m'oubliant complètement et tout ça pour quoi ? Pour une putain d'erreur de jeunesse ! J'suis qu'une simple erreur d'capote et ça, elle ne s'est jamais gênée pour m'le faire comprendre.

J'suis pas sûre qu'Aza considère son fils comme un accident ? J'sais à quel point les relations Domae et Elementis sont tendues mais j'suis pas sûre que son oncle l'ait considéré comme un accident sinon il n'aurait pas passé un peu d'temps avec. J'dis pas non plus que son comportement est à excuser et il est suffisamment grand pour comprendre l'erreur qu'il a commise.

- Tu t'es jamais dis qu'c'était pour vous protéger ? Une mère Domae et un père Elementis... Imagine la vie d'famille. Obligé d'vous cacher des uns et des autres, p't'être qu'il n'avait pas honte de vous mais plutôt peur pour vous ; c'quoi l'excuse de ma mère hein ? Elle et Thomas sont Elementis tous les deux... Eux n'avaient pas d'excuses.

Bay a bien réussi à s'en sortir. Mère célib de 17 ans, elle fait tout pour son gosse quitte à foutre ses études en l'air alors que Thomas et Lucille étaient légèrement plus vieux, ensemble, ils pouvaient très bien s'en sortir tous les deux au lieu d'me jeter dans le premier orphelinat qui passe.

- J'n'ai pas à payer pour les erreurs d'ton père. J'n'lui ai jamais demandé d'venir me voir à l'orphelinat ou d's'occuper d'moi.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]   Jeu 16 Fév - 14:20

Je continue de la fixer en silence. Certes sa mère l’a abandonné et sans nom ce qui est encore plus horrible et je concède que cette histoire est bien plus triste que la mienne sur ce point-là. Je ne cherche pas à défendre non plus Lucille. Mais là où elle me conseille de pardonner à Az, ce que j’ai essayé de faire, elle s’est bloquée tout de suite sur aucune chance, donc je ne vois pas comment elle peut me conseiller de pardonner à Az.

- Je ne dis pas qu’elle est excusable. C’est encore plus horrible que ce que j’ai vécu, je te l’accorde. Mais au moins, elle a l’honnêteté d’assumer son choix, même s’il n’y a rien à féliciter dans ce choix et qu’elle mérite d’être punie autant qu’Aza. .

Elle reprend soudainement la casquette d’avocate d’Az sur le fait qu’il voulait nous protéger car justement nos parents étaient de famille opposée. En quoi il nous a protégé ? Il a simplement fait ses missions et surveillé sa nièce car sa sœur lui avait tout de même demandé et que son devoir familiale le poussait à le faire. Ma mère qui était sa femme, il s’en occupait autant que nous, donc ça ne veut dire pratiquement pas :

- Et on en est où ? Luka est mort le crâne brisé en 2, moi je suis devenu taré, ma mère est malade. De ton côté, il n’a jamais été là pour sauver les personnes proches de toi. Je suis désolé mais le côté protecteur je le cherche toujours. Il a juste fui ses responsabilités car à par guerroyer, il ne sait rien faire d’autre. Il sourit, il fait l’adulte responsable mais j’ai ramassé derrière lui bien plus de connerie que tu le penses. Certes je ne me plaindrai pas d’avoir fait des études ou d’avoir réussi ma vie. Mais qu’il ne fasse pas le père que quand ça lui arrange ou il a besoin.  

Ouai peut être que je déverse ma colère sur elle sans raison. Je le sais dans le fond, mais c’est comme ça, engrenage de la vengeance y a toujours des victimes. Je sais que je ne pourrai jamais atteindre Az directement et je tape sur ce qui lui fait mal. Comme la dernière fois, ou il s’est énervé et m’en a collé une ou quand il a affiché son expression triste. Ça me faisait plaisir le voir souffrir, de tout façon c’est la seule chose qu’il mérite.

- Donc oui, je m’énerve et suis en colère contre toi pour rien, mais dans le fond ça me fait du bien. La dernière fois tu l’as vu, il était abattu et j’ai éprouvé du plaisir. Même si t’as mangée au passage, mais quand je t’ai vu contente ça m’a mis hors de moi, comme si tu te foutais de ma gueule en fait et je n’ai pas aimé ça. Et la suite c’est enchaîné, dans le fond peut être que je ne te déteste pas autant que ça, t’es juste le moyen que j’ai d’atteindre Azazel.  

Ouai pas en cool en soi, mais j’assume toujours. Je tape ou ça fait mal comme je n’ai pas le choix. Si elle n’est pas contente j’y peux rien, elle se trouve au milieu du chemin. La vie a fait que j’ai dû lui taper dessus alors qu’elle ne m’a rien fait jusqu’à maintenant, mais la vie est remplie de victime et de déchets.

- Enfin bref, désolé si c’est trop méchant, mais je n’arrêterai pas tant que ça touche mon père. C’est tout, ça m’est égale si tu me vois comme un connard ou autre, c’est comme ça..


Famille et emmerdes, nous voilà !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 467
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]   Jeu 16 Fév - 17:02

Roxane S. Sharpe et Louka H. JekyllJ'vous cause en crimson (#DC143C)
Famille et emmerdes, nous voilà !

Toujours à accuser les autres. J'dis pas que c'est d'sa faute, il est comme moi... Il n'a rien d'mandé à personne et tout lui est arrivé sur l'coin d'la gueule mais il continue d'se placer sous le panneau de la victime comme si ça allait arranger quoi que ce soit ! Qu'il grandisse un peu ! On n'voulait pas d'nous et faut apprendre à vivre avec ça maintenant mais comme j'viens de lui dire, j'n'ai pas à payer pour les erreurs d'son père. Je n'y suis pour rien dans ses choix.

- Donc oui, je m’énerve et suis en colère contre toi pour rien, mais dans le fond ça me fait du bien. La dernière fois tu l’as vu, il était abattu et j’ai éprouvé du plaisir. Même si t’as mangée au passage, mais quand je t’ai vu contente ça m’a mis hors de moi, comme si tu te foutais de ma gueule en fait et je n’ai pas aimé ça. Et la suite c’est enchaîné, dans le fond peut être que je ne te déteste pas autant que ça, t’es juste le moyen que j’ai d’atteindre Azazel.

- Donc parce que t'es malheureux, l'monde doit souffrir aussi ?!


Non mais... ! C'est la première fois qu'j'entends une connerie pareil ! Faut que je mette des vêtements noirs et que je hais la vie simplement parce que M'sieur a décidé que personne ne serait heureux ? Comment peut-il être aussi égoïste ?!

- Enfin bref, désolé si c’est trop méchant, mais je n’arrêterai pas tant que ça touche mon père. C’est tout, ça m’est égale si tu me vois comme un connard ou autre, c’est comme ça..

Ah c'est comme ça ? C'est comme ça donc j'dois fermer la ma gueule ? M'approchant de lui pour lui mettre une gifle, j'm'en fiche qu'il me tape une nouvelle fois ; j'n'hésiterai pas à utiliser mes flèches contre lui si il lève la main contre moi. Mais je ne peux m'arrêter là après c'que j'ai entendu, je continue d'lui donner des coups dans le torse pour l'faire reculer, comme la première fois où on tentait d's'expliquer. Mes coups ponctuant mes phrases dont mes mots s'enferment entre des sanglots.

- Comment peux-tu être aussi égoïste ?! T'es qui pour imposer le bonheur des autres ? Grandis un peu Louka ! On n'voulait pas d'nous alors au lieu d'te plaindre et rabâcher qu'ton père est un sombre connard, va d'l'avant et arrête de faire chier les autres avec tes problèmes ! T'as 25 piges aujourd'hui ! Tu comptes jouer les enfants malheureux jusqu'à la mort de ton père pour aller ensuite danser sur sa tombe ? Mais ça t'apportera quoi d'le voir souffrir hein ?! C'n'est pas ça qui va te rendre ton frère ou avoir l'attention d'Aza' !

Ma voix monte dans les aiguës à force de parler vite, mon souffle est saccadé par mes sanglots et ma colère me fait donner des coups encore de plus en plus durs pour le faire reculer ; j'n'voulais pas spécialement lui faire de mal mais lui faire comprendre que ça la vengeance n'sert à rien et ça j'l'ai bien compris depuis un moment ! Mais p't'être qu'au fond, ça fait souffrir Lucille d'me voir heureuse sans elle... Et si c'est l'cas, c'est que j'ai réussi là où j'voulais ! Et maintenant c'est à lui d'grandir un peu et d'arrêter d'se placer en victime.

- On n'a jamais eu besoin d'nos parents et ils n'ont pas eu besoin d'nous non plus, ça faudra t'le rentrer un jour dans ton crâne Docteur Jekyll !! Accepte c'que la vie t'a réservée et va d'l'avant au lieu d'te venger sur moi ! Qu'est-ce qui te différencie d'moi au fond hein ?! J'suis sûre que tu as été chez les Domae pour éviter de faire comme ton père et tu veux savoir quoi ? J'ai fait exactement la même chose d'mon côté !

J'veux pas spécialement qu'on devienne pote mais qu'il s'rende compte qu'il n'est pas le seul à vivre dans la merde et qui a souffert du manque de ses parents et pourtant on s'en remet ; on peut très bien vivre sans sa famille. Le foudroyant du regard avec mes yeux embués de larme, j'reprendrais bien la parole quand j'entends un groupe d'hommes s'approcher d'nous ; mes cris ont dû attirer les pochtrons du coin. Me tournant prêt à leur dire d'aller au diable, j'vois que certains ont des armes en main...

- Mais ce n'est pas ce cher Docteur Jekyll ? J'ai des comptes à régler avec toi pour c'que tu m'as fais l'autre fois ! Tu t'en souviens peut-être ?


Dit-il en pointant son œil fermé par une affreuse cicatrice qui passe par tout l'visage... C'est vraiment Louka qui lui a fait ça ? Reculant de quelques pas pour m'éloigner d'ces hommes, j'n'ai pas spécialement envie d'être prise dans une bagarre d'la sorte... Disons que j'suis censée être en mission pour les Domae là, le mieux serait peut-être de partir en fait et laisser Louka régler ses comptes. 1 contre 4 ça d'vrait le faire tranquille non ?

- Psst, c'est qui ?

Sûrement pas d'vieux copains hein ! Reculant en colère légèrement, j'suis stoppée lors que je heurte quelqu'un, me tournant pour observer la personne que j'ai bousculé, j'me rends compte maintenant que les problèmes me concernent aussi... J'crois qu'il est encore temps pour moi de disparaître.

- Eh Sharpe ! Tu sais que tu m'dois encore de l'argent ?!

- Mmh... T'es sûr que c'est moi ?

- Comment oublier une grande gueule comme toi ?! 5 000 derlas que tu m'dois !


Ah tant que ça ? J'pensais que j'avais déjà remboursé toutes mes dettes... Celle-là date de quoi ? Des années 2000 ?









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]   Jeu 16 Fév - 17:44

Je vois ma chère cousine s’avancer et me taper sur le torse, je ne bouge pas et la laisse faire pendant que je l’observe dit qu’il faut grandir. Que je dois pas vivre dans le passé et avancer, que je n’y changerai rien. Certes elle a raison, mais je n’ai pas envie d’avancer avec ça sur le dos et préfère régler tous les problèmes. Et alors ? Ça sert à quoi d’avancer et fermer les yeux aussi ? Ça ne règlera pas le problème et il se croira tout permis ? Non je préfère lui rappeler que c’est un père à chier. Il ne mérite pas qu’on l’estime. Il mérité juste autant de malheur qu’il cause. Si tu as décidé d’avancer et laisser tomber c’est ton problème, moi je ne compte pas laisser ça passer. Peut-être que je gâche ma vie. Mais justement, c’est ma vie et j’en fais ce que je veux. Commençant à reculer sous les coups de plus en plus forts, je viens mettre ma main pour les arrêter :

- Attention, il y a une limite à ne pas franchir. Arrête de me taper … Tu l’as dit c’est ma vie, si j’ai envie de l’utiliser pour gâcher celles des autres c’est mon problème. Oui je suis égoïste, mais ça ne me fait pas mal, encore moins de l’entendre de ta bouche. On est tous égoïste, la gentillesse ça n’existe pas, rien est gratuit. Il y a toujours une raison derrière une action qui nous profite.  

Je la regarde en silence. Ouai je suis égoïste je l’assume parfaitement. Je tourne la tête quand j’entends des bruits derrière moi, notamment des choses qui traînent au sol dans un bruit de grincement vraiment casse-couille. Je vois le mec qui me connais les couilles la dernière fois à rire avec ses potes a 3 heures du matin sous ma fenêtre. Il semble vouloir régler les comptes :

- Eh franchement …. Casse-toi, je ne suis pas d’humeur. Si tu me fais chier, ta tête va finir dans son cul à lui.

Je montre son pote à côté qui avait vraiment une sale gueule lui aussi. Roxane me demande c’est qui. J’hausse les épaules doucement. Je ne connais pas son identité, je sais juste qui m’a cassé les couilles en pleine nuit et que j’étais mal luné ce jour-là, arriva ce qui arriva, Hyde lui a éclater la gueule pour être sûr qu’il la ferme, mais apparemment c’était pas assez fort.

- Un mec qui m’aime pas, Un nuisible qui m’a empêché de dormir.

Je me retourne quand j’entends encore une nouvelle personne parler derrière nous. C’était un des créanciers de Roxane, qu’elle n’avait pas remboursé, pourquoi cela ne m’étonne pas en fait ? Je soupire et regarde, on n’est pas en position de pouvoir s’en tirer va falloir combattre. Tant mieux je suis énervé, j’ai parlé de mon père j’ai horreur de ça.

- et toi ? Encore un créancier que tu ne payes pas. Je te félicite pas on est d’accord ?

Ouai un petit pic, mais on ne peut pas dire que je pouvais ouvrir ma grande gueule, enfin si moi je reste dans la légalité en éclatant la gueule de l’autre punk. Surtout du fait que je suis ghost. Je craque mes poings doucement en silence fixant le balafré :

- Je te jure que je vais te renvoyer chez ta mère en pièce détacher si tu te barres pas d’ici dans les 5 secondes.  

Ouai, je ne vais pas m’incliner devant une bande clan, les fixant avec un regard assassin, ils se mettent à rire.

- Cette fois on est attentif tu nous n’auras pas par surprise !

J’arque un sourcil amusé par cette remarque ? Oh, donc ils ne se feront pas surprendre par moi une seconde fois ? Je pointe du doigt une chose derrière eux :

- -  Sur ? ATTAQUE KURO  

Mon animal sort de la pénombre et vient attraper le mollet d’un des mecs du groupe assez férocement, le faisant tomber puis le tire vers la ruelle ou on entend des cris …

- Dis-moi si tu veux de l’aide Roxane, je dois me défouler, je vais pas bien la ….

Ouai moi aussi je montre les crocs.



Famille et emmerdes, nous voilà !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Roxane S. SharpeMessages : 467
Date d'inscription : 27/07/2015


MessageSujet: Re: Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]   Jeu 16 Fév - 18:20

Roxane S. Sharpe et Louka H. JekyllJ'vous cause en crimson (#DC143C)
Famille et emmerdes, nous voilà !

- et toi ? Encore un créancier que tu ne payes pas. Je te félicite pas on est d’accord ?

- La ferme. T'es pas en position d'me juger actuellement.


Non mais, m'sieur se permet d'aller casser des gueules à j'sais pas quelle heure du matin et il s'permet de faire une réflexion sur mes soucis d'argent ? D'accord, j'lui ai p't'être piqu... emprunté un peu d'argent. C'était à une période où j'galérais un peu et que j'n'avais toujours pas d'coloc' donc ça r'monte à loin maintenant... On n'pourrait tout simplement pas oublier et repartir sur de bonnes bases ? Vu sa tête et ceux d'ses copains j'pense que c'est mort pour oublier. J'leur ai pris d'l'argent à eux aussi ou le simple fait d'taper sur une meuf leur fait plaisir ?

Reculant pour m'éloigner d'mes problèmes, j'm'avance vers de Louka qui n'sont pas franchement mieux... Et si j'me barrais tout simplement et que je le laisse s'débrouiller ? Ben oui, c'est un garçon, il sait sûrement mieux s'battre. J'panique un peu quand je vois les trois gars baraqués avancer vers moi, haches en main prêtes à fendre mon p'tit crâne de rousse en deux... Pourquoi tant de haine ? J'fais tomber une caisse en bois histoire de les retarder mais ils en ont rien à faire ; même la poubelle (bon le couvercle) que j'ai lancé en pleine poire de leur a rien fait. En fait, ils l'ont utilisé comme frisbee pour m'le renvoyer.

Tournant au coin d'une ruelle pour m'barrer de la grande avenue comme une lâche, j'peux pas faire trois pas avant qu'un autre homme ne vienne me barrer la route ne se gênant pas pour me mettre une patate en pleine tête. J'tombe sur le côté avec l'impact du coup et, avant que les autres ne m'encerclent complètement, j'me relève rapidement pour sauter et attraper le tuyau se trouvant sur le côté de la maison pour me hisser jusque sur le toit ; j'donne des coups de pieds au gars qui tente de me rattraper et arrive en hauteur où j'peux observer toute la ruelle.

Je jette un coup d’œil en bas pour remarquer que les gars tentent de faire la même chose que moi mais avec leur grosse bedaine, c'est un peu plus compliqué. Au moins j'suis en sécurité maintenant. P't'être que je devrais attendre la fin du combat ou sauter de toit en toit et atterrir plus loin pour courir chez moi ; tant pis pour la mission, le Domae la fera tout seul. Et pour Louka ? J'suis sûre qu'il ne ferait pas mieux pour moi de toute façon. Tant qu'il peut m'faire souffrir et puis c'est un grand garçon alors il s'en sortirait p't'être avec une ou deux côtes cassées et v'la.

Courant donc sur le toit pour prendre de l'élan, j'arrive à passer sur un autre et atterrir avec douceur mais je n'arrive pas à continuer... Me voilà figée et à regarder derrière moi. Est-ce que j'suis sérieusement en train d'hésiter ? J'sais parfaitement qu'il ne bougerait même pas le p'tit doigt pour moi alors pourquoi devrais-je le faire pour lui ?! Parce que je ne suis pas comme lui... Je ne peux pas le laisser contre 8 hommes... Me maudissant intérieurement, j'reprends de l'élan pour sauter sur le premier toit et m'approcher du boire où j'vois que Louka est dans une mauvaise position avec mes hommes et les siens.

L'un d'eux l'a choppé par l'épaule, tentant de le tenir pendant que l'autre s'apprête à lui refaire le portrait ; trois autres sont sur son cabot l'empêchant de lui v'nir aider. M'emparant d'une de mes flèches et mon arc, j'prends une grande respiration pour ne pas louper la cible et décoche la flèche dans la main de celui qui le retenait avant d'en lancer une autre dans la nuque de celui qui allait le frapper. Posant mon carquois, je prends une autre flèche avec dans l'idée de rester en hauteur pour le soutenir, j'serais plus utile là-haut qu'en bas.

Mais alors que je m'apprêtais à décocher une autre flèche, j'sens quelque chose entourer ma cheville et me tirer d'un seul coup faisant tomber mon arc et ma flèche par terre. Dérapant sur quelques centimètres, j'ai rapidement la tête en bas, secouée dans tous les sens par une sorte de liane... Les Elementis de plantes, je les déteste ! A croire que c'est toujours eux que j'me coltine. Me secouant dans tous les sens, j'remarque mon arc au pied d'la maison et j'aurais vraiment besoin d'aide... Pourquoi Chips n'est pas là quand on a besoin de lui ? Joignant mes mains, je ferme les yeux et me concentre pour faire apparaître le raton mais toujours.

- LOUKAAA !!!!! Comment tu invoques ton animal ?!









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]   Jeu 16 Fév - 19:48

Alors que je me prépare à déglinguer la gueule de ses putains d’emmerdeur, je me retrouve en entendant des mecs crier « elle est partie là-bas ». Oh elle préfère prendre la fuite, tant qu’elle n’est pas dans mes pattes ça devrait aller alors. Kuro sort de la ruelle le visage plein de sang et montrant les dents, il n’est pas content lui non plus. Je commence à me défendre en silence regardant à gauche puis à droite pour esquiver les coups qu’ils essayent de me donner avec leur objet, ça a du bon d’être domae entre les réflex, agilité, rapidité et vision amélioré. Je regarde et viens mettre un coup de coude dans l’estomac d’un pote du balafré et lui écrase la main par terre pour être sûr qu’il ne reprenne pas son objet. Le craquement de ses os réveille un sentiment très agréable au fond de moi, signe qu’Hyde voulait s’amuser un peu aussi.

Pourtant, mon avis change radicalement quand soudainement, l’autre groupe revient vers moi en déclarant que puisqu’elle ne veut pas payer et que je la connais … Je vais payer pour elle. Je tourne mon regard vers l’homme qui me déclare ça sans pression, comme si on était ami moi et cette rousse. Hyde était en train de taper un petit gros qu’il tenait par le col pendant qu’un gorille vient baraqué vient le choper par derrière l’immobilisant, surpris, il lâche le petit gros et donne un coup de tête en arrière pour calmer le sans couille qui ose le chopper par derrière et en profite pour péter le nez du petit gros :

- Je te rassure, tu seras toujours aussi moche même avec le nez cassé ….

Je lui crache dessus pour lui montrer mon mécontentement, quand j’entends un couinement et je vois trois mec assis sur Kuro pour l’immobiliser, voyant rouge, je me dirige pour aller leur éclater la gueule. Quand je me fais attraper à la jambe par le petit gros et qu’un de ses potes monsieur muscle arrive avec une barre en verre et vient m’en donner un coup, je fous ma main devant moi pour me protéger et sans le coup résonner dans tout ce dernier hurlant un peu avant de me faire immobiliser. Je gigote en voyant qu’il faisait du mal à Kuro. J’étais dans la merde la, je commence à m’exciter. Quand soudainement je vois une flèche arrivée dans la main du mec qui me tient, je sursaute sur le coup ayant peur que ça soit pour moi. Mais je vois que c’est Roxane qui est revenue et m’aide …  Ça me fout les boules de l’admettre mais heureusement qu’elle était là. Le mec m’ayant lâché, je ramarrasse une barre en fer qui trainait et l’éclate en pleins sur la gueule du mec qui m’a bousillé la main.

- Va crever fils de pute …

Je lui redonne un coup dans la gueule pour être sûr qu’il ne revienne pas me faire chier et avance vers les mecs qui osent s’asseoir sur mon animal. Je lance la barre en fer dans la gueule du premier qui tombe en arrière pendant que les 2 sautent sur le côté pour esquiver. Ils ont eu peur de ça ? Mais ils sont cons, ils ont oublié que c’est eux qui retenait mon coywolf. Kura qui se redresse vient sauter à la gorge du premier à sa portée lui arrachant pas content du tout d’avoir été pris pour un canapé. Approchant du troisième en sortant un scalpel de ma veste, ce dernier prend la fuite comme une tafiole. Je craque mon coup doucement et entend Roxane hurler, voyant qu’elle allée tomber du toit je regarde qui pousse un petit couinement pour dire qu’il avait compris. Je me mets devant le toit et laisse mon animal courir vers moi puis sauter pour prendre appuie sur moi et sauter sur le toit.

– J’ai pas besoin de l’appeler justement. Il sait quand j’ai besoin de lui et inversement.
Coupant la liane avec le scalpel, Kuro vient doucement tirer par son haut Roxane pour ne pas qu’elle s’éclate comme une merde sur le sol. Après cela je regarde le balafré qui me cherchait des noises. Je me demandais ce que j’allais lui éclater la … peut être les deux yeux, je suis sûr qu’il pourra plus venir me faire chier.

- Tiens Roxane, si on lui arrachait le foie et ses yeux pour rembourser ton créancier ? Ce n’est pas mal comme idée …

Quoi que le mec doit tellement être pourrie que personne ne voudra de ce qu’il a.



Famille et emmerdes, nous voilà !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Famille et emmerdes, nous voilà ! [PV Louka]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Corbeille :: Les Rps 2017-