Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Venez faire un tour ici une fois validé, vous serez bien accueilli !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 The shadow scientist rises ❖ Wilson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Harley H. QuinnMessages : 111
Date d'inscription : 06/11/2015


MessageSujet: Re: The shadow scientist rises ❖ Wilson   Sam 29 Avr - 1:08

Billet sans retour pour les enfers

Pour une fois qu'un jouet a un minimum de résistance il serait dommage de ne plus pouvoir en disposer à sa guise. Même s'il n'était pas en accord avec cette suggestion, tu étais bien loin de vouloir lui laisser le choix. Deuxième personnalité ou non, rien ne pouvait y changer, même les supplications aussi agréables fussent-elles à entendre ne pouvait arranger quoi que ce soit. Voilà un point entre le nain de jardin et son double qu'ils avaient merveilleusement bien en commun pour ton plus grand plaisir. Cependant, la victoire semble de courtes durées alors que les mêmes ombres que précédemment s'enroulent une fois encore autour de tes membres. Même au sol, cette personnalité s'acharner à être infernal. C'est qu'à le voir, il tenait bien plus à la vie que son propriétaire qui se laissait simplement marcher dessus, à moins qu'il n'était simplement fou en se croyant tout permis maintenant qu'il avait un corps accessible. La prise fut forte et le temps de réaction un tantinet trop lent pour réagir est reculé. Ni une ni deux, te voilà projeté en arrière et coller contre un arbre dont les écorche te tailler légèrement le dos. Mais ce qui te souciait le plus était bien l'emprisonnement de Joky qui au son de son faible couinement était plus désagréable que le tien. Un fait de plus qui s'ajoutent sur la longue liste de choses à lui faire regretter.

Mais pour l'heure c'est sa présentation que tu écoutes attentivement. Voilà qu'il avait un nom peu commun et pourtant, il te semble l'avoir lu dans son dossier ou du moins sa connotation similaire. S'il était porteur d'un deuxième prénom, qui plus est, provenant du propriétaire du corps, selon toi ils étaient bien plus liés que cela. Des détails qui forcément n'étaient guère inscrits dans les notes. L'avait-il déjà remarqué où était-il réellement incompétent dans son domaine ? Mais là n'était pas la question, ni l'attention première pour le moment. Les mots qu'il laissait sortir sans crainte avaient bien plus de valeurs. Le nain de jardin lié au Ténébreux, qui l'eût cru ? Il était peut-être moins frêle que tu ne le pensais, même si honnêtement tu avais du mal à comprendre ce qu'il lui voulait ou même ce qu'il pouvait lui trouver de si particulier. Est-ce qu'il parlait affaires et destruction de la ville, ou bien, était sa “petite affaire” à lui qu'il exposait ? Dure à savoir. Enfin, un rire franc s'échappa de tes lèvres contenues depuis trop longtemps. C'était à mourir de rire, la meilleure blague que tu n'avais entendue jusqu'à présent.

« ━ Je vais te dire un secret, tout ce que tu viens de me dire est rentré par une oreille pour ressortir de l'autre. Mais je te remercie infiniment de m'avoir avertie. »

Tu prends note des avertissements mais n'en disposes que très peu. Il était rempli de confiance comme s'il pensait s'en sortir impuni, la chute allait devenir si agréable pour toi et douloureuse pour lui que tu étais presque impatiente. Mais, pour pouvoir exécuter ces faits, il fallait d'abord te débarrasser de ses liens de malheurs. Étant trop loin et incapable de le toucher d'une quelconque façon, c'est de manière totalement inattendu que tu tentes le tout pour le distraire ne serait-ce que cinq secondes. Après une grande inspiration, c'est un crachat des plus glamours qui vient s'écraser soudainement en plein dans son visage. De quoi l'obliger à porter son attention ailleurs et reprendre suffisamment de force sur son emprise pour t'en libérer. Ta hyène fut plus rapide et sous ton ordre, elle se rua sur sa jambe gauche la mordant à pleine dent comme un chien enragé. Tu espérais qu'il avait mal, car ce n'était que le début. Tirant sur les ombres, celle-ci te lâcha assez facilement, puis d'un coup sec sans perdre de temps, ton genou alla s'écraser entre les côtes dudit Percy. Tu espérais que malgré cela elle n'avait pas encore eu le temps de lâcher prise, il n'était pas question de le porter sur le dos jusqu'à une infirmière, ni même de le traîner par les cheveux, même si cette méthode restait assez envisageable.

Le poussant sur ses épaules, il tomba à la renverse. Ton familier s'amusait avec sa jambe comme s'il s'agissait d'un vulgaire os en caoutchouc. Tandis que tu t'installes tranquillement sur le haut de son torse. Battou pris place sous sa gorge, coinçant chaque extrémité de celui-ci par un pied, forçant avec joie l'étranglement.

« ━ Oh trésor, ne joue pas au grand méchant avec moi. Tu es encore loin du compte. Et il se trouve que tu n'es guère intimidant. Un vulgaire pingouin lâcher en pleine nature qui apprend à mordre. »

Il était là depuis peu et surement se voyait-il comme le prochain maître du monde, fort heureusement tu étais présente pour remettre les pendules à l'heure. Pas le temps de s'attarder, un coup de coude se dirige brutalement contre son nez. Tu jurerais avoir senti l'os se briser.

« ━ Mais il se trouve que tu m'as mise de bonne humeur. Et, j'ai hâte, oh oui, vraiment hâte de voir ce qu'il va suivre avec toi, Percy. La plus belle partie de chasse de ma vie. »

Sa double personnalité promettait d'être agréable à croiser. Et qui sait, peut-être que le battre à mort ne serait pas la première idée qui te traverse l'esprit, même s'il y avait de quoi en douter. Pencher au-dessus de son visage, la langue sortie finit par lécher le sang coulant le long de ses lèvres avant d'y apposer un tendre baiser, même si, celui-ci n'était aucunement partagé, tu y prenais un grand plaisir à l'offrir. Mais peut-être fallait-il le laisser respirer un minimum avant que la couleur bleue n'atteigne le haut de son cerveau, ce serait une fin des plus ennuyeuses et déprimantes qui soit. Battou retrouvant sa place initiale, le nain de jardin put à nouveau profiter de l'air tout autour, tandis que tu abandonnes son corps sans ajouter un mot supplémentaire. Joky quant à elle, à bien du mal à laisser derrière elle son os du jour. Il te faut sifflet à plusieurs reprises pour qu'elle décide d'enlever ses crocs et te suivre gentiment.

C'est donc en sifflotant gaiement, que tu le laisses planter au sol. Peut-être allait-il perdre connaissance, ou tout simplement se relever sans problème, l'un comme l'autre cela n'avait guère d'importance maintenant que tu étais en possession de quelque chose d'intéressant. Ton jouet excellait de surprise en surprise et une fois qu'il avait repris du poil de la bête, tu savais parfaitement qu'en faire.
Patience tu allais bientôt le dévorer tout cru.













 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 130
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Re: The shadow scientist rises ❖ Wilson   Sam 29 Avr - 16:15


The shadow scientist rises

Le petit scientifique n'avait pas l'air de se rendre compte de l'influence, de l'importance surtout qu'il devait revêtir aux yeux de l'Ordre, suffisamment pour qu'on lui octroie plus de moyens pour se protéger que ce que le Gouvernement n'aura jamais été en mesure de lui apporter ; aussi, pourquoi ne pas s'en servir ? À croire qu'il ne mesurait pas la chance qu'il avait de posséder dans son camp le plus puissant des individus de cette ville. Certes, celui-ci ne lui avait guère laissé d'autres choix que de se rallier à sa cause par le biais de ses recherches, mais ce n'est pas comme s'il s'agissait de la première fois qu'il se faisait exploiter de la sorte. Forte de ces réflexions que Wilson ne s'était jamais faites, sa nouvelle facette aurait toutefois gagné à ne pas baisser sa garde aussi facilement... une confiance excessive dont il ne tarda pas à payer le prix. Et cela commença par un crachat en pleine figure.

L'attaque fut suffisamment déstabilisante pour détourner son attention sur cet infect concentré de germes qui s'écoulait sur sa joue, mais avant qu'il puisse se frotter énergiquement la peau dans l'espoir d'enrayer les microbes, une vive douleur à la jambe manqua de lui faire perdre sa posture. Comprenant que l'animal s'était libéré de ses liens, il ne fallut plus de quelques secondes pour que sa propriétaire en fasse de même et aille le gratifier d'un coup de genou, qui lui coupa aussitôt le souffle. Une simple poussée le mit alors à terre, à chercher sa respiration que les crocs de la hyène lui volaient en le faisant gémir de douleur, quoi que la blonde eût encore la délicatesse d'en rajouter une couche en venant l'écraser aussi bien de son corps entier que de sa batte. Mains sur cette dernière qui lui barrait la gorge pour essayer d'y faire opposition, à défaut de pouvoir gesticuler assez en dessous de la Domae pour la faire dégager, il ne desserra les dents que pour tousser de précieuses quantités d'air et répliquer, face à cette comparaison animalière :



« T'en fais pas pour moi... j'apprends vite. »

Bientôt, il mordra, lui aussi. Mais en attendant ce jour, le petit brun paya son insolence d'un violent coup dans le nez, si brusque qu'il put voir des étoiles dans les larmes qui lui montèrent rapidement aux yeux à la suite de ce choc. Une sensation à la fois humide et chaude, bien distincte des sueurs froides que le manque d'air lui infligeait, recouvrit progressivement le bas de son visage avec ce qui devait être le sang issu de son nez fracassé. Presque assommé, il ne continua que très mollement de se débattre, sans doute gardé en éveil que par la souffrance causée par les mastications de l'animal sauvage sur son mollet. C'est tout juste s'il distingua avec un minimum de clarté le visage d'Harley se rapprocher du sien, pour lécher tout d'abord le sang qui s'écoulait avant de l'embrasser. Ce nouvel obstacle le fit lutter avec grande difficulté pour s'approvisionner correctement en oxygène, peinant à trouver son souffle avec la bouche de la blonde contre la sienne, entre autres étranglement et nez congestionné ; si bien que ses plaintes étouffées tendaient à s'atténuer, comme prêt à tourner de l’œil d'une minute à l'autre, si ce n'était pour cette libération inespérée.

Sitôt soulagé d'une somme de poids considérable, Percy inspira péniblement, encore tiraillé par les mâchoires de la hyène jusqu'à ce que celle-ci s'accorde également à le relâcher. Tremblant mais conscient, il pouvait enfin cracher ses poumons à loisir, ainsi que cracher tout court dans l'herbe les réminiscences de ce baiser volé, dans une teinte de rouge décoloré. Il se releva ensuite faiblement sur les coudes, de quoi apercevoir le dos de la Domae qui s'en allait maintenant sans se retourner sur son cas, largement traité pour aujourd'hui au vu de son état général, puis força encore sur sa poitrine pour tâcher de se faire entendre :


« J'espère... que tu as bien pris ton pied, parce que c'était la dernière fois : je serai prêt pour la prochaine entrevue... »

Une énième quinte de toux conclue ses avertissements, sans pour autant lui faire lâcher ce sourire effronté et solidement accroché à sa figure ensanglantée. Puisqu'il semblait avoir gagné les faveurs de l'horripilante blonde, en dépit de la violence avec laquelle elle traitait les choses qui la mettaient de bonne humeur, il allait pouvoir utiliser ce sursis à bon escient. En commençant notamment par se sortir de cette forêt et s'occuper de ses blessures, ce qui ne s'annonçait pas être une mince affaire après tout cet acharnement. Se rasseoir sur l'herbe avait été une première épreuve tandis qu'il essayait de plier sa jambe endolorie avec précaution pour réussir à se mettre debout, mais s'accorda finalement à rester sur le sol un peu plus longtemps, d'ici que sa tête ait cessé de tourner. Penché en avant, le petit brun occupait donc ce bref moment de repos en retroussant le bas de son pantalon déchiqueté, de sorte à former un garrot de fortune au-dessus de la plaie. Une petite pluie rougeâtre sur ses mains actives au travail le força malgré tout à interrompre ses soins pour en placer une sous le nez, avant de bougonner derrière ses doigts.



« Bon par contre, est-ce que ça va arrêter de pisser le sang à un moment donné ?... »

Quelque chose lui disait que ce n'était pas forcément une bonne chose que de se vider lentement mais sûrement, aussi après s'être essuyé les lèvres du mieux qu'il put, le petit amoché s'obligea à se remettre sur pieds, ou plutôt sur celui qui ne le relançait pas en le posant par terre, afin de boiter tant bien que mal en direction des portes de Quederla, tout en s'aidant occasionnellement des ombres pour ne pas s'écarter du droit chemin. Du reste, il trouverait bien le moyen de se débrouiller pour soigner ses petits bobos avant qu'un certain scientifique ne reprenne sa place.


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The shadow scientist rises ❖ Wilson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Corbeille :: Les Rps 2017-