Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Venez faire un tour ici une fois validé, vous serez bien accueilli !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Un premier rendez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

avatar

Haizea Ariya-SerykMessages : 361
Date d'inscription : 18/11/2015


MessageSujet: Re: Un premier rendez-vous   Sam 21 Jan - 21:58

Un premier rendez-vous

Feat.... Nemeroff Dreiden

- Oui nous tous !
Tenez ..madame


Visiblement, les enfants ne sont plus très pressés d'un coup de nous laisser goûter. Enfin, je comprend. On est blessé tous les deux, j'ai encore pas mal de sang sur mes affaires alors, cela doit leur faire un peu peur. En plus, je suis une inconnue ici alors c’est normal. En tout cas, maintenant que j'y goûte, ils sont tous contents. Et ils se battraient presque pour que je mange un peu de chacune de leurs créations.

- Nous on a mit beaucoup de viande pour être fort comme Yabuza !

Chacun y va de son commentaire et je les remercie à chaque fois que j'en goute une nouvelle. Saï profite de la présence des enfants pour faire une réserve de câlins et papouilles. Il adore ça, un vrai doudou quand il s'y met. Je trouve ça drôle. Mais maintenant, lui aussi veut goûter la pizza. Alors, sur chacun de mes parts, je lui en laisse un morceau.

"- Elle est surprenante Alice ! Très bonne " 

- Ton amie aussi veut goûter ?

"- Hum? Bien sur. Merci Alice. "

Je n'avais pas tout suivi car entre Saï qui fait un peu le singe, le ballet des enfants, les pizzas qui passent toutes sous mon nez, j'avoue que j'en ai presque la tête qui tourne. Je viens passer ma main sur la joue de la fillette pour la remercier avant de goûter cette nouvelle part. Et finalement, c'est plutôt sympa comme mélange. Même Saï apprécie, il en mange presque plus que moi du coup.

- Allez les enfants, laissés les manger tranquillement ! Y a de la vaisselle à faire !

Oh là, c’est vraiment la fin de la fête. Les enfants soufflent et grognent un peu. De la même façon que font Ewan et Thalia quand il est l'heure d'aller se coucher et qu'ils ne veulent pas s'y rendre. Ils n'empêchent, ils obéissent tous, mêmes si c'est à contre-cœur. Lenka sors en dernier avec Alice.

- Pas de bêtise les tourtereau

"- Tais toi !" 

-Qu'elle bêtise ?

"- Ils se font des gros calin alors qu'ils sont blessé c'est pour ça. " 

Et vlan! Moi qui avait réussi à retrouver une couleur normale, eh bien c'est raté. Evidemment, à cette simple allusion, me voici de nouveau devenue entièrement pivoine. J'ai baissé un peu la tête, mal à l'aise même si en même temps, je souris toujours. Saï est plutôt amusé par la situation lui.

"- Ils sont adorable ... "  

"- Ils me font penser à Ewan et Thalia. "

Sur le coup, mon sourire se fait un peu lus triste malgré tout. Je ne me rend compte que maintenant que eux aussi, j'aurais pu ne pas les revoir. Ne plus partager nos repas, nos discussions et même nos disputes. Je retiens une larme parce que c'est idiot. Un peu plus et je n'aurais même pas pu connaitre mon futur petit frère ou petite soeur. Il faut vraiment que moi aussi, je m'améliore encore.

"- En tout cas, il sont l'air de beaucoup t'apprécier, tous autant qu'ils sont. Alors,... Tu vas devoir te reposer correctement... pour qu'ils puissent de nouveau jouer avec toi et tout."

Ma main vient chercher la sienne, doucement même si encore un peu timidement. Je récupère aussi mes carnets que je viens ouvrir sur mes genoux. Derrière tous les croquis pour la décoration possible de sa chambre, il y a un autre dessin. En couleur celui-là. Qui représente l'arbre de Noël de cette année avec les cadeaux, avant le passage de la tornade des mes cadets.

"- Tiens, tu voulais voir comment... je m'tais améliorée en dessin?... Bah voilà un aperçu...
Mais j'en fais pas tant que ça en couleurs. Alors ce n'est pas parfait."


Je lui passe mon carnet pour qu'il puisse le regarder à sa guise, sans se faire mal inutilement. Je suis assez fière de ce dessin, je comptais le faire accrocher dans ma chambre. Derrière, il y a un dessin d'un paysage de forêt et un autre de Saï au bord de la rivière. Et encore derrière, en noir et blanc...

"- Euh... C'est fini... il n'y a plus rien après..."

A part deux dessins de Nemeroff. L'un ou il porte la veste de majordome de Jason, le soir de la fête des écoles. Et l'autre, qui vient d'un souvenir ancien. Lorsque l'on avait rédigé ensemble l'exposé sur les volcans ensemble, chez lui.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nemeroff DreidenMessages : 258
Date d'inscription : 06/07/2016


MessageSujet: Re: Un premier rendez-vous   Sam 21 Jan - 23:26

Un premier rendez-vous
F. Haizea
J'écris en Firebrick

Mmhh...

Je regarde Haiz quand elle me dit :

"- En tout cas, il sont l'air de beaucoup t'apprécier, tous autant qu'ils sont. Alors,... Tu vas devoir te reposer correctement... pour qu'ils puissent de nouveau jouer avec toi et tout."


Je ne sais pas. A mon arrivé je leur faisais un peu peur d'après ce qu'Alice me racontait. Peut être que je faisais flippé. Haiz me l'a dit, j'ai changé cette nuit la. Peut être que je me suis calmé avec le temps. Je souris un peu et remarque qu'elle a un sourire triste je viens doucement caresser son dos en voyant ça. Je ne savais pas à quoi elle pensait mais ça devait être horrible. J'ai envie de la prendre dans mes bras et la serrer fort, mais mon ventre me fait trop mal pour l'instant. Il a du mal à m'obéir … Bouge satané corps, elle a besoin de moi. Mais rien. Je sens la main d'Haiz sur la mienne soudain et la regarde, toute timide. Je souris un peu et écarte mes doigts pour prendre les siens entre les miens. Je repense au fait qu'elle pensait à ses frères et sœurs. Moi je pense au mien et je me demande… Non je préfère ne pas y penser.

"- Tiens, tu voulais voir comment... je m’étais améliorée en dessin?... Bah voilà un aperçu...
Mais j'en fais pas tant que ça en couleurs. Alors ce n'est pas parfait."


Je regarde les dessins, je ne suis pas d'accord, ils sont déjà très bien. Je me demande comment elle a obtenue autant de dextérité et de talent. Je trouve l'arbre de noël superbe et ça me fait penser que j'ai passé mon noël à l'hopital … Je baisse un peu la tête avant de découvrir le reste doucement. C'était vraiment cool comme … J'en serais presque jaloux. Moi quand je dessine c'est des hommes bâtons.

"-T'es vraiment devenue une dessinatrice remarquable Haiz. Je suis fière de toi ! "

"- Euh... C'est fini... il n'y a plus rien après..."

Tiens ? Pourtant il reste 2 pages. Je tournes quand même par curiosité voir si elles étaient vraiment blanche et je découvre 2 dessins hyper cool de moi. Je reste silencieux. Surpris mais une autre chose me frappe devant ses dessins. Quand j'étais petit je semblais plus heureux et joyeux. Adulte je semble bien plus triste et … Je sais pas. J'ai un léger sentiment de malaise en pensant ça de moi même en fait. Est ce que ça fait la même chose à mes proches ? Je montre le dessins du moi actuel ;

"-Je suis vraiment aussi cool que ça en vrais ? Je m'habillerais sérieux plus souvent alors ahah "

Mon rire est léger, peut être car j'ai plus trop envie de rire maintenant. Mais je ris légèrement et le fait de rire me fait mal au ventre et je manque de faire tomber le carnet d'Haiz que je rattrape de justesse. Je viens le fermer et le poser à côté de nous. Je me baisse doucement et pose ma tête sur les genoux d'Haiz, je ne sais pas pourquoi je sens légèrement les larmes monter à mes yeux. Je regarde en silence le sol :

"-Dis Haiz … j'ai besoin de me confier... "

J'ai du mal à en parler même avec elle, ça ne veut pas sortir. Mais plus j'attendrais et plus ça sera dur non ? Je n'ai pas envie de couper le peu de lien qu'il me reste avec mon frère. Mais j'avais personne à qui en parler, ici ils ne le connaissent pas. Haiz lui si :

"- Le soir ou … Yona est morte. J'ai aussi blessé la copine de mon frère qui a voulu m'arrêter..."

Mon coeur se serre à cette pensée. Je viens poser ma main sur ma poitrine en silence serrant mon T-shirt. Comment va t'il réagir si un jour il apprend ça. Je voudrais m'excuser mais j'ai peur, je n'y arrive pas à chaque fois je bloque.


"- Il n'est pas au courant je crois, mais j'arrive pas à lui parler. Je bloque je m'en veux énormément … Et je ne lui es pratiquement pas parlé depuis."

Je ne sais pas quoi dire. Je me trouve stupide à raconter ça et avoir peur de ça mais pas d'un assassin qui en veut à nos vies. Très paradoxale tout ça, j'ai peur de la peur elle même, mais pour mon frère j'aurais peur de le perdre ou de me brouiller avec :

"- Je sais pas quoi faire..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Haizea Ariya-SerykMessages : 361
Date d'inscription : 18/11/2015


MessageSujet: Re: Un premier rendez-vous   Dim 22 Jan - 11:12

Un premier rendez-vous

Feat.... Nemeroff Dreiden

"-T'es vraiment devenue une dessinatrice remarquable Haiz. Je suis fière de toi ! "

Son compliment me fait vraiment plaisir. C’est aussi un peu grâce à lui que j'ai pu autant m'améliorer. Je ne pense pas que de mi-même j'aurais demandé à prendre des cours de dessin mais quand son frère me l'avait proposé, j'avais vraiment été contente. Et maintenant, il peut aussi en voir le résultat. Bon, moi je ne suis jamais satisfaite de mes œuvres mais si ça lui plait, ça me suffit.

Par contre, je ne suis pas assez rapide pour l’empêcher de tourner les 2 dernières pages. je rougis un peu, gênée qu'il voit ça. Oui, c'est lui. Je sais que je n'ai rien à me reprocher, je n'ai rien fait de mal, juste dessiné mais bon, quand même. Après tout, il ne m'a jamais donné son autorisation pour que je puisse l'ajouter à ms dessins alors, j'espère qu'il ne sera pas fâché.

"-Je suis vraiment aussi cool que ça en vrais ? Je m'habillerais sérieux plus souvent alors ahah "

"- Eh bien... Oui, ça t'allait vraiment bien. Victor et Marie en ont encore reparlé il y quelques jours. "

Pour le coup, je rigole presque un peu, soulagée qu'il ne m'en veuille pas. Mine de rien, j'y tiens aussi à ces dessins-là. Il faudra que je les range à la maison, dans ma pochette spéciale. Nemeroff rattrape mon carnet qui a manque de tomber et le redépose à côté de nous avant de venir poser sa tête sur mes genoux, ce qui m'inquiète une seconde. Est-ce qu'il aurait de nouveau mal?

"-Dis Haiz … j'ai besoin de me confier... "

"- Bien sûr, je t'écoute.... "

"- Le soir ou … Yona est morte. J'ai aussi blessé la copine de mon frère qui a voulu m'arrêter..."

Sur le coup, je ne sais pas ce qui me surprend le plus. Qu'il prononce son prénom aussi naturellement alors que la dernière fois, elle semblait presque tabou. Que j'apprenne que quelqu'un d'autre était avec lui à ce moment-là. Que ce soit justement Lyana. Pour le coup qu'elle ait été blessée... Je revois la rivière et ma course, les Ombres qui m'attaquaient sans réfléchir et du coup, je frissonne un peu.

"- Il n'est pas au courant je crois, mais j'arrive pas à lui parler. Je bloque je m'en veux énormément … Et je ne lui es pratiquement pas parlé depuis."

Son malaise est palpable, bien visible même s'il est presque dos à moi. bêtement, ma main vient passer sur son dos, doucement. Le caressant comme le faisait maman lorsque j'étais petite et que je me sentais mal. Je ne vois pas quoi faire d'autre.

"- Je sais pas quoi faire..."

"- Si pour commencer... Tu prenais aussi un peu de temps pour toi?... Je veux dire, il s’est passé.... Beaucoup de choses aussi et... peut-être que si tu parvenais à te poser un peu... Pour y réfléchir calmement... "

Le pauvre. Depuis la mort de Yona, il n'a connu que des épreuves. même avec moi, à chaque fois quasiment, ça se termine de manière compliqué et... douloureuse. Dans le sang ou les larmes alors, je ne suis pas certaine d'être la mieux placée pour l'aider. Mais je le voudrais vraiment, l'aider à se sentir soulagé, à aller mieux.

"- Tu as déjà pu en reparler avec Lyana? Comme c'est elle qui a été blessée, si déjà elle te pardonne et accepte tes excuses.. tu ne crois pas que cela serait plus facile après, d'aller voir ton frère? "

Ma main passe de son dos à ses cheveux, l'autre toujours dans la sienne. Saï est venu se blottir contre moi mais en même temps contre Nemeroff, comme pour essayer lui aussi de le consoler, de le rassurer. Si seulement les choses étaient aussi faciles que cela, il n'y aurait plus besoin de cette satané guerre.

"- Nashoba est quelqu'un de bien. Il sait aussi pour ton élément... Qu'il est instable, que tu as du mal avec, que tu es trop jeune pour le maîtriser alors... Je suis persuadée qu'il pourrait comprendre... Que tu ne voulais pas faire ça... Et puis, il a confiance en toi alors, être honnête avec lui... c'est aussi lui prouver que toi aussi, tu tiens toujours autant à lui..."

Moi aussi, je vais devoir rentrer et raconter tout ça à Kira. Cela me fait peur mais si je ne lui dit pas, qui sait ce qui pourrait se passer? Et puis, même si c'est difficile de dire la vérité, j'ai souffert trop longtemps de tout garder pour moi, de ne pas m'autoriser à partager quoi que ce soit avec les autres. C'est aussi un poids et une douleur en soi, dont il n'a absolument pas besoin, encore moins maintenant.

"- Au pire, est-ce que... tu voudrais que... J'aille le voir, pour lui en parler?... Si ça peux t'aider, ça ne me gêne pas, moi..."





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nemeroff DreidenMessages : 258
Date d'inscription : 06/07/2016


MessageSujet: Re: Un premier rendez-vous   Dim 22 Jan - 13:14

Un premier rendez-vous
F. Haizea
J'écris en Firebrick

Mmhh...

"- Si pour commencer... Tu prenais aussi un peu de temps pour toi?... Je veux dire, il s’est passé.... Beaucoup de choses aussi et... peut-être que si tu parvenais à te poser un peu... Pour y réfléchir calmement... "

Sur ce coup la elle n'a pas tord. Ca fait un moment que je n'ai pas pensé à moi ou pris du bon temps, sauf les quelques moment passés avec Haiz mais je ne sais pas vraiment si j'y ai le droit pour le coup ça me gêne vraiment d'être heureux alors que mes proches pourraient être malheureux par ma faute, je tourne ma tête doucement pour regarder en haut, pour pouvoir voir le visage d'Haiz un peu mieux quand même.

"- Tu as déjà pu en reparler avec Lyana? Comme c'est elle qui a été blessée, si déjà elle te pardonne et accepte tes excuses.. tu ne crois pas que cela serait plus facile après, d'aller voir ton frère? "

Je détourne le regard doucement. J'ai essayé mais je n'y arrive pas non plus. Je sais qu'elle ne m'en voudra pas, la preuve c'est elle à la fin de ce cauchemars qui c'est occupé de moi quand j'ai perdu connaissance. Mais je ne peux pas, je bloque psychologiquement, la prochaine fois qu'est ce qu'il se passera pour elle.

"- J'ai essayé mais je n'y arrive pas aussi … Ca fait comme mon père j'ai du mal à le regarder depuis l'incident, même si c'était un connard, ça restait mon père … C'est pour ça que je suis venu ici au début, ne plus croiser leurs regards."

Ce n'est pas dire la vérité le problème, c'est plutôt affronter leurs regards. Je vais pas dire «  Désolé je suis un peu fou dans ma tête du coup dommage collatéral » c'est plus compliqué que ça. Même Haiz à eu un petit temps d'adaptation et un peu de mal. Faut dire que je m'exprime tellement mal quand je ne me sens pas bien dans ma peau et je comprends tout de travers que c'est pas pratique il faut l'avouer. Je continue a dire que c'est stupide d'avoir peur pour ça et peut se jeter contre un assassin plus fort que moi mais bon, je suis pas rond dans ma tête comme je disais.

"- Nashoba est quelqu'un de bien. Il sait aussi pour ton élément... Qu'il est instable, que tu as du mal avec, que tu es trop jeune pour le maîtriser alors... Je suis persuadée qu'il pourrait comprendre... Que tu ne voulais pas faire ça... Et puis, il a confiance en toi alors, être honnête avec lui... c'est aussi lui prouver que toi aussi, tu tiens toujours autant à lui..."

A t-il vraiment confiance en moi ? Je ne sais pas. Mon absence n'a pas l'air de le déranger. Je ne lui en veux pas, c'est moi qui suis parti. Mais je voudrais tellement lui reparler de tout est n'importe quoi comme avant. Mais au final peut être que je m'en prive tout seul et qu'elle a raison, c'est peut être moi qui le boude de peur qu'il le fasse. Je ne sais pas c'est compliqué dans ma tête et j'ai l'impression de m'emmêlée dans tout ça.

"- Au pire, est-ce que... tu voudrais que... J'aille le voir, pour lui en parler?... Si ça peux t'aider, ça ne me gêne pas, moi..."

Non, ça serait pire. Ca ferait lâche et ce n'est pas à Haizea d'affronter mes démons et mes peurs. Mais je suis content qu'elle me le propose, elle est vraiment gentille avec moi. Je viens lever ma main doucement pour caresser sa joue et me redresse avec un peu de mal pour l'embrasser doucement :

"- Merci de la proposition … Mais je refuse. Ce n'est pas à toi d'affronter mes bêtises et mes démons."

Je caresse encore un peu sa joue. Oui ce n'est pas à elle de s'excuser pour moi et ça ne serait qu'être pire que je n'assume pas moi même. Je ne le permettrais pas, surtout que même si j'étais pas moi même ça reste grave. Hors de question que je lui fasse porter ça pour moi.


"- Je te remercie je vais y réfléchir un peu quand même ..."

Je me redresse totalement et la regarde. Un rougissement et un sourire m'échappe un peu bêtement. Une pensée me traverse l'esprit et je me dis qu'elle est de plus en plus vrais. Et que je dois lui lire :

"- Je suis vraiment heureux de pouvoir t'avoir à mes côtés Haiz, je suis peut être le mec le plus chanceux de la ville en ce moment ahah "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Haizea Ariya-SerykMessages : 361
Date d'inscription : 18/11/2015


MessageSujet: Re: Un premier rendez-vous   Dim 22 Jan - 16:29

Un premier rendez-vous

Feat.... Nemeroff Dreiden

"- J'ai essayé mais je n'y arrive pas aussi … Ca fait comme mon père j'ai du mal à le regarder depuis l'incident, même si c'était un connard, ça restait mon père … C'est pour ça que je suis venu ici au début, ne plus croiser leurs regards."

Ah, je comprends mieux la raison de son déménagement. Je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé entre eux mais ce n'est pas le moment de poser cette question. Je me contente de l'écouter me parler, avant de venir lui donner calmement mon avis.

Je ne sais pas vraiment si cela pourra l'aider mais au moins, j'aurais essayé. Je ne suis pas à sa place mais maintenant que j'ai moi aussi réussi à mettre certaines choses au clair avec moi-même et les autres, cela va mieux alors, je lui conseil de faire pareil.

"- Merci de la proposition … Mais je refuse. Ce n'est pas à toi d'affronter mes bêtises et mes démons."

"- Je comprends, c'est normal.  "

"- Je te remercie je vais y réfléchir un peu quand même ..."

Sa main sur ma joue est agréable et douce, chaleureuse aussi. Mais il a du mal à bouger, je le vois bien. Ce n'est pas sérieux, je devrais lui dire d'arrêter de forcer et de se reposer mais en même temps, je suis bien là. Je n'ai plus peur pour le moment et je n'ai pas hâte que cela prenne fin. Moi aussi, je crois que je suis égoïste à ma manière. Mais le voir sourire et rougir, je préfère ça.

"- Je suis vraiment heureux de pouvoir t'avoir à mes côtés Haiz, je suis peut être le mec le plus chanceux de la ville en ce moment ahah "

"- Je me demande ce que ce sera quand tu seras entier en plus. "

Oui, c'est idiot mais cela me fait doucement rire quand même. Parce que malgré tout, je suis touchée par ses mots. On est passé à presque rien de la catastrophe, c'est lui qui a le plus subis de dégâts et malgré tout, il est simplement heureux d'être avec moi. Alors que tout ce qui s'est passé aujourd'hui est ma faute. Il se considère quand même chanceux alors, je n'ai pas de raison de me plaindre, encore moins d'avoir peur.

"- Moi aussi, je suis contente que tu sois là."

Un peu bêtement, je me demande si il n'y aurait pas une place pour moi aussi mais déjà, je repousse l'idée. Ma famille aussi a besoin de moi et pour le protéger, je dois être prêt d'eux. Encore plus pour les mois à venir. Saï vient s'installer de nouveau entre nous, visiblement bien content de sa situation tandis que je reprend mon carnet pour montrer à Nemeroff les essais de décoration dessiné pendant son sommeil.

L'heure continue ainsi de tourner, tranquillement, laissant la nuit tomber dehors et l'heure du dîner arriver. Je ne suis pas pressée de rentrer même si je commence à y penser. Kira risque de s'inquiéter et ce n’est pas le but. En même temps, Nemeroff est toujours très blessé et même si je sais qu'ici, ils prendront soin de lui, je me sens toujours responsable.

Des coups frappés à la porte nous ramène sur terre. Cette fois, nous nous tenons seulement la main alors pas tout va bien. L'homme qui rentre ne m'est pas très familier même si je crois bien l'avoir déjà vu ici. Un coup d'oeil vers nous et en soupirant, il s'adresse à moi.

"- Bon, je dois te raccompagner apparemment, donc faisons ça vite"

"- D'accord... Euh... Merci, c’est gentil."

Je termine de refermer mon carnet à dessin avant de le ranger dans mon sac avec tous mes crayons. J'ai du mal à lâcher la main de Nemeroff et me lever me tire une grimace. Ma cuisse se réveille et mon épaule aussi du fait que je ne suis lus au repos mais je n'ai pas le droit de me plaindre. je n'ai quasiment rien.

"- Fais bien attention à toi, Nemeroff. Repose-toi et... Pense un peu à toi.
A très vite, en cours."


Saï lui fait un signe d'au revoir de la main, perché sur mon épaule valide, tandis que je rejoins mon garde du corps de la soirée. Oui, je suis rassurée de ne pas rentrée seule mais quand même, je reste un peu inquiète. Un dernier sourire en direction de mon petit ami et puis, nous nous mettons en route pour de bon. Allez, respire Hai', arrête de sursauter au moindre bruit. Tout ira bien sur le trajet, tu ne crains. Au moins ce soir...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nemeroff DreidenMessages : 258
Date d'inscription : 06/07/2016


MessageSujet: Re: Un premier rendez-vous   Dim 22 Jan - 16:58

Un premier rendez-vous
F. Haizea
J'écris en Firebrick

Mmhh...

"- Moi aussi, je suis contente que tu sois là."

Je rougis encore un peu et viens mettre ma main sur la sienne. Je suis vraiment heureux en ce moment-là. J'ai beau avoir mal et me dire qu'on n'aurait pas pu se dire tout ça, je n'arrive pas à retrouver la tristesse qui m'avait gagné il y a quelques minutes. J'ai l'impression que je peux le dire et elle arrivera à toujours me réconforter. C'est vraiment agréable de ressentir qu'une personne est là pour vous. Mon cœur se réchauffe bien plus et me conforte dans l'idée que ça ne m'aurait pas gênée de donner ma vie pour sauver celle que j'aime et que je recommencerai indéfiniment pour la sauver. C'est ma princesse ainsi que mon autre moitié dans ce monde. Donc pourquoi je laisserai tomber Haiz. Je ne sais pas ce que les gens lui veulent ou ce qu'elle a fait, mais s'il vienne de nouveau s'en prendre à elle, ils me retrouveront sur leur chemin. Un jeune homme ayant touché le fond des ténèbres et qui n'aura pas peur de tout faire pour la sauver, même si je dois ouvrir les portes de l'enfer sur eux. On dit que l'amour peut faire, faire n'importe quoi, je suppose que c'est vrais au vu de mon parcours et ça risque de continuer, mais pour l'instant, je préfère échapper à cette fatalité et profiter du temps qu'il me reste en compagnie de ma chérie qui me montre les croquis qu'elle a faits. On en discute un peu et je lui montre ce qui m'intéresse en détail dans un peu tous ceux qu'elle m'a faits, il y a des bonnes idées, ainsi que des moins bonnes dans tous les dessins. Le plus fort, c'est que j'arrive à bien visualiser avec ses dessins.

Le temps passe assez vite apparemment, je vois Haiz regarder la porte soudainement et je me doute qu'on ait dû frappé ou autre donc je lève ma tête vers cette dernière et je vois Yabusa rentrer. Yabuza est le garde de l'orphelinat. Quand ce n'est pas les enfants qu'il doit surveiller, il est très fainéant. C'est dommage, c'est un des meilleurs combattant que j'ai jamais vu. Même Aurora ne gagne pas contre lui. Je me demande ce qu'il donnerait avec un peu plus d'entrain et d'envie de se bouger le cul.

"- Bon, je dois te raccompagner apparemment, donc faisons ça vite"

"- D'accord... Euh... Merci, c’est gentil."

Je vois il est déjà si tard. Mais c'est normal puis elle doit avoir envie de rentrer chez elle, je peux comprendre. Je la laisse ranger ses affaires en la regardant, me relevant doucement pour être debout. Malheureusement je ne peux pas avancer. Je reste donc debout en souriant à Haizea mettant mes mains difficilement dans mes poches.

"- Fais bien attention à toi, Nemeroff. Repose-toi et... Pense un peu à toi.
A très vite, en cours."


Saï aussi me fait au revoir de la main. Je souris grandement et fait un mouvement de ma tête, je suis pas sur de pouvoir agiter la main en fait, c'est surtout ça :

"- Faite attention sur le retour. Je compte sur toi Yab. "

Ce dernier gigote la main en baillant. Je ris légèrement, y a intérêt sinon blessé ou pas je te fais ta fête s'il lui arrive quelque chose. Bon je me ferais encore plus vite étaler que contre l'assassin mais c'est beau de rêver non ? Je les vois partir et je me sens un peu triste j'étais bien avec Haiz la. Alors qu'il parte je me laisse tomber légèrement vers l'avant épuisé, quand la motivation vous quittes votre corps flanche totalement avec autant de dégâts, pourtant je suis retenue par la directrice :

- Tu veux qu'on fasse des recherches sur cet homme ?

Je reste silencieux à la question. Est-ce que c'est utile. Je n'ai pas vraiment envie d'en savoir plus sur lui, car la prochaine fois que nos chemins se croiseront, une de nos vies prendra fin, j'en fais la promesse devant tout ce que j'ai de plus chère. Puis je me fais raccompagner dans ma chambre par la directrice qui me gronde d'être encore rentré dans un état pas possible, qu'elle avait promit à ma mère de faire attention et tout un blabla … Je disais que ma famille me manquait ? J'ai l'impression que celle ici me gronde un peu trop en ce moment …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un premier rendez-vous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un premier rendez-vous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Corbeille :: Les Rps 2017-