Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Venez faire un tour ici une fois validé, vous serez bien accueilli !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Elementis
avatar

Salazar LazarusElementisMessages : 70
Date d'inscription : 19/07/2016


MessageSujet: Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]   Mar 10 Jan - 17:31

Appâtons le taureau avec du sang
Bon aller, aujourd'hui c'est le grand jour, on va commencer à se faire connaître, du moins rappeler à ce mec là qui se croit le boss qu'il ne sera que le deuxième tant que je serai vivant, je vais lui faire payer tout ce qu'il m'a fait, lui faire payer au centuple et pour ça j'ai été très patient, je sais exactement quoi faire pour bien me venger. En même temps c'est ça quand on aime être sur le devant de la scène, on s'affiche et donc on se rend vulnérable. Mariage, enfants, voilà la vie de ce mec, tout ça nous rend plus faible, nous fragilise et surtout ça donne un point faible énorme à une personne ; il suffit que je m'attaque à sa femme, ou bien à un de ses gosses, pour le faire venir à moi, lui créer une faille que je pourrai exploiter pour reprendre ma place du boss dans la ville. Pour ça que je ne m'entoure de personne, ni femme, ni famille, ni rien, tout ce que j'avais je l'ai déjà perdu donc je n'ai absolument plus rien à perdre désormais, du coup il n'y aura rien de plus simple pour moi de venir à bout de ce faux boss de la mafia. Puis d'après mes sources, aujourd'hui sa meuf est seule chez elle, donc c'est le moment parfait pour agir, surtout que l'autre serait à une réunion importante, ou un truc du genre, donc soit il vient jouer le chevalier servant et me laisse gagner du terrain, soit il perd sa femme, mais continue de jouer le gros dur qu'il n'est plus depuis bien longtemps.

Par contre je ne peux pas m'en occuper moi-même, du coup je vais devoir donner cette tâche à un de mes hommes pour aller chercher la meuf de l'autre mafieux, toute façon ce n'est pas dérangeant, je vais avoir l'honneur de la torturer moi même, enfin presque, en attendant que l'autre se ramène et là je pourrai m'amuser avec lui et lui péter la gueule comme il le faut. J'irai chercher la personne qu'il me faut pour après et surtout préparer un de mes entrepôts comme il faut pour cette petite séance pour qu'on s'amuse et surtout pour qu'on soit tranquille sans personne qui puisse venir nous faire chier. Mais avant cela, il faut que j'aille chercher les hommes pour leur dire quoi faire et j'ai la personne parfaite pour ce travail. Le connaissant, il doit sûrement être dehors entrain de s'amuser avec des membres du gouvernement, il ne vit que pour tuer donc s'il ne se fait pas des membres du gouvernement ou d'autre, il se sent mal, il suffit juste de trouver un endroit où ça cri ou suivre le sang, c'est assez simple comme ça après tout. Ce ne fut pas difficile de le trouver, et comme je l'avais prévu, il est entrain de se battre contre plusieurs membres du gouvernement, et même s'ils sont à trois contre, ils n'ont aucune chance les pauvres. Comme si de rien était j'avançais vers mon homme de main, sûrement l'un des meilleurs d'ailleurs, qui venait à peine de trancher les trois hommes d'un coup grâce à ses épées.

« Toujours dans le spectacle à ce que je vois Bradley. J'ai du boulot pour toi. Vas à cette adresse, kidnappe la meuf, laisse ce message, et amène là à l'entrepôt. Je la veux vivante, par contre les autres tu peux en faire ce que tu veux, je m'en fou. Prend des hommes avec toi, elle risque de poser problème. »
« Bien boss. Je m'en occupe immédiatement. »

On peut toujours compter sur lui, c'est l'avantage. Bon, par contre moi je vais m'occuper de l'entrepôt numéro 13 du port, il y a tout ce dont j'ai besoin là-bas, surtout que j'ai déjà un de mes hommes sur place qui sera ravis de s'occuper d'une nouvelle personne, une meuf qui aime torturer les autres, et surtout qui sait parfaitement comment faire ; surtout qu'il faut dire que là c'est juste torturer pour torturer simplement et non pour soutirer des infos, donc elle pourra s'en donner à cœur joie. Du coup pour le moment il faut simplement que je m'y rende pour préparer la pièce et surtout pour préparer ma zone de combat, après tout je suis sûr que l'autre va se ramène, c'est comme ça que fonctionne les faibles. Du coup je vais laisser Bradley faire ce qu'il a à faire et tout se passera bien. Je suis sûr qu'il fera son boulot convenablement et qu'il réussira, si lui n'y arrive pas, je ne vois pas qui pourrait y arriver, mais ce n'est qu'une femme après tout, et lui c'est un homme, un vrai, alors c'est légitime qu'il réussisse au plus vite son travail.

Bradley, de son seul œil valide, se trouva trois hommes pour se rendre au lieu que son patron lui avait indiqué. Une assez belle maison il faut dire, mais cet homme n'est absolument pas impressionné de tout ça, après tout il peut vivre dans les égouts que ça ne le dérangerait pas, du coup le luxe il s'en fou. Ses quatre épées dans leur fourreau, il savait qu'il ne les utiliserai pas, du moins il s'en doutait vu qu'il ne devait pas tuer, de toute façon il possède assez de force pour assommer une personne, au pire il utilisera un objet sur place pour la frapper à la tête. L'homme se frotta sa moustache, comme un petit rituel avant de commencer ce qu'il doit faire. Il se rapprocha de la porte, suivit par les trois hommes qu'il avait choisi pour cette mission. Il pourrait simplement frapper à la porte, ce qui serait sûrement l'action la plus basique qu'il pourrait faire pour attirer la personne à l'intérieur vers cette porte, mais ce n'est pas sa façon de faire. D'un violent coup de pied dans la serrure, les gongs sautèrent, faisant voler la porte dans la maison, puis d'un signe de main, il ordonna à ses hommes de rentrer dans la maison, pour ensuite rentrer, cherchant la femme qu'il était venu chercher pour son boss. Une mission plutôt simple, quatre contre un, ça sens la mission simple pour l'homme de main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kira SerykMessages : 2735
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]   Mar 10 Jan - 21:58



Appâtons le taureau avec du sang



E
ncore une journée dont les habitudes ne seraient pas perturbées puisque ses enfants étant à l'école et elle à la maison seule, la demoiselle aux cheveux roses allait devoir trouver un moyen de s'occuper durant les prochaines heures... Avec le froid naissant et la grossesses, Kira avait décidé de faire une pause dans son footing et donc elle devrait occuper ses journées d'une autre manière. Mais à force de lire et relire tous les livres de cette Bibliothèque, les jours commençaient à se ressembler et elle ne trouvait rien d'intéressant à faire.

Tic-Tac et le temps passe.

Allongée sur le canapé à regarder le plafond en attendant que le temps passe, un amas d'odeur retint l'attention de la demoiselle aux cheveux roses... Quatre pour être plus précis. Kira n'attendait pas la visite de quatre personnes et préféra donc miser sur la prudence en allant s'enfermer dans le bureau de son bureau de son mari ; peut-être qu'elle avait caché une ou deux dagues au cas où ce genre d'occasions se présenterait à la porte. Et quelle porte ! Voilà que celle d'entrée venait de se faire défoncer. Non cette fois c'était sûr, ils n'étaient pas venu pour une visite amicale et la Reine n'était le genre de femme à se cacher sans même chercher à se défendre.

Elle prit donc deux dagues en main et sortie du bureau discrètement, évitant de se faire repérer par les quatre hommes en train de fouiller toutes les pièces de la maison ; heureusement d'ailleurs qu'elle connaissait la l'habitat par cœur et que ses pas étaient aussi légers que ceux de son loup, évitant ainsi de se faire repérer. Cependant, sa grossesse lui rappela que se battre n'était pas ce qu'il y avait de mieux et fuir était sans doute dans la meilleure solution ; se dirigeant donc vers le jardin, Kira fut repérée par l'un des hommes avant d'avoir pu ouvrir la porte. Eh merde !

Passant par les différentes pièces pour tenter de leur échapper, la Rose monta les escaliers mais se stoppa dans sa course en voyant que l'un d'eux lui barrait le chemin plus celui qui venait de monter quelques marches pour la bloquer à son tour. Se tournant vers celui-ci qui était le plus bas, la demoiselle aux cheveux roses donna un coup de pied à celui-ci pour le faire dégringoler de quelques marches et voulu sortir de la maison par la porte d'entrée ; un autre homme arriva par derrière pour la chopper et l'éloigner de la porte mais Kira ne cessait de se débattre.

Près d'un mur, la demoiselle déplia d'un seul coup ses jambes forçant ainsi celui qui la tenait à reculer et elle donna un coup en arrière pour le forcer à la lâcher ; une fois débarrassée de cette entrave, la Rose planta sa dague dans l'épaule de l'homme qui lâcha un cri de douleur et préféra se sauver en voyant les autres arriver. La course poursuite dans la maison en devenait presque ridicule et elle eut même le temps de blesser un autre à la gorge, manque de pot et elle tomba finalement dans les pommes après un violent coup derrière la tête.

Kira releva finalement la tête, dont le mal lui rappela aussitôt les derniers événements. Elle était attachée à une pièce en plein milieu d'une immense salle dont l'odeur faisait penser qu'elle n'était pas loin du port ; la demoiselle pouvait effacer le Gouvernement de sa liste des suspects, elle se serait réveillée en prison et non ici. Sauf que si on ne l'avait pas tué, on avait encore besoin d'elle. Mais pour quoi ? Observant les alentours, il n'y avait personne dans les environs, elle en profita pour s'acharner sur les liens qui étaient malheureusement bien trop serrés pour rien et se stoppa en entendant la porte s'ouvrir.

Un homme plutôt grand et baraqué venait d'entrer dans la pièce et ni son odeur ni son visage ne lui disait quelque chose... Bon, qu'est-ce que tout cela signifiait maintenant ? Pourquoi est-ce qu'elle était là et dans venait-elle d'être embarquée ? Content de la voir enfin réveillée d'après ses dires, il s'approchait d'elle mais ce n'était pas pour autant que Kira tremblait. Non pas qu'elle faisait la maligne dans cette situation mais elle était bien loin d'être en larme et prier dieu de lui venir en aide.

- Qu'est-ce que je fais là ? Et qui êtes-vous ?!
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elementis
avatar

Salazar LazarusElementisMessages : 70
Date d'inscription : 19/07/2016


MessageSujet: Re: Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]   Mar 10 Jan - 22:55

Appâtons le taureau avec du sang
Bon alors, Bradley est parti faire son boulot et chercher la donzelle de l'autre bovin là, donc moi il faut que je me rende à l'entrepôt pour préparer la salle et surtout pour dire à la spécialiste qu'elle va avoir une nouvelle personne avec qui elle va pouvoir s'amuser et surtout qu'elle pourra s'en donner à cœur joie. Je suis très doué dans beaucoup de domaine, mais il faut dire que dans ce domaine, c'est la plus douée que j'ai eu l'honneur de rencontrer dans toute ma vie, je lui fais entièrement confiance pour ce domaine, elle saura très bien y faire. Après avoir quitté Bradley, le gouvernement va avoir de quoi faire pour nettoyer son petit carnage d'ailleurs, je pris le chemin du port, les mains dans les poches. Ce que j'aime quand tout ce passe bien, rien que le fait de savoir que je vais bientôt reprendre ma place me rend heureux, de voir l'autre avec sa tronche de merde perdre tout ce qu'il a, ça me procure une certaine joie, c'est fou de voir à quel point le malheur des autres peut me réjouir, c'est tellement intense de faire souffrir les autres, je ne me suis pas trompé sur ma vocation, ça c'est sûr, j'suis doué et ça me procure un plaisir fou de le faire.

Normalement il lui faudra quand même d'un peu de temps pour faire son boulot, alors je peux prendre mon temps pour me rendre au port, puis surtout ce n'est pas la porte à côté donc il faut bien que je fasse tout ce chemin. Tranquillement je me rends au port, la bonne odeur de poiscaille, les bateaux, dont certains qui m'ont été bien utile pour mes trafics, en tout cas j'ai bien fais de m'acheter un entrepôt, sous un faux nom bien sûr, puis ce n'est même pas moi qui l'ai acheté, je ne vais pas mettre mon nom sur un papier du gouvernement après tout, faut pas être con pour être fiché par eux. Je marche du coup entre les entrepôts jusqu'à trouvé celui qui m'appartient, le numéro 13, d'ailleurs il faudrait sûrement qu'il refasse un peu le marquage, parce que dès fois on pourrait croire que c'est le numéro B, mais bon, ce n'est qu'un détail, je m'en fou après tout, l'important c'est ce qu'il y a dedans. Plusieurs salles, après tout il faut bien ça, même si en réalité il doit en avoir trois ou quatre, j'ai jamais pris le temps de compter donc bon, surtout que c'est plus les autres qui l'utilise que moi, enfin surtout elle à vrai dire. Mine de rien, le calcul était parfait car au moment que j'arrive devant l'entrepôt, Bradley venait d'y arriver avec un homme, mais surtout une femme aux cheveux rose inconsciente.

« Très bon boulot, comme d'habitude. Installe là comme il faut à l'intérieur et tu peux y aller, le reste sera pour Sanako. »

Bradley acquisse d'un signe de tête, faisant rentrer la femme dans l'entrepôt, allant dans une salle prévue déjà pour tout ça pendant que moi je me rends dans une nouvelle salle pour retrouver une jeune demoiselle, enfin plutôt deux jeunes demoiselles car il y en avait une qui semblait être attachée à une chaise. Une jeune gamine, sûrement au lycée, les vêtements dans un piteux état, tandis qu'une autre s'amusait de la situation. Sanako est irrécupérable, elle doit toujours s'amuser à torturer les autres personnes, toujours avec un petit faible avec les jeunes demoiselles, les lycéennes, aller savoir pourquoi d'ailleurs. Je restais au niveau de la porte, regardant ce qu'elle faisait, c'est toujours très instructif il faut dire de la voir travailler. Même si la prisonnière suppliait comme elle le pouvait que je viennes l'aider, je ne faisais rien, hormis regarder avec un grand sourire sadique, il faut dire que c'est plutôt marrant de voir une personne supplier durant une séance de torture. La sadique s'amusait bien à fendre sa lame, son scalpel, c'est que mine de rien c'est un petit génie de la médecine, même si elle n'a aucun diplôme, elle apprend sur le tas si on peut dire, mais elle est plus spécialisé dans la découpe que dans le soin. Par contre il ne faut pas attendre trop longtemps, c'est qu'elle a une meilleure cliente qui l'attend alors je fini par enfin bouger de mon mur pour me diriger vers ma jeune collège.

« Bon aller ma petite Sanako, termine en avec elle. Je t'ai réservé une meilleure proie. Je te l'ai préparé dans la salle d'à côté alors dépêche toi de me rejoindre, je veux te voir à l’œuvre sur une personne de choix, la femme de l'autre enfoiré. »

Voilà, elle va en terminé avec la gamine pour ensuite me rejoindre avec tout son matériel dont elle a besoin pour son affaire, mais elle l'a déjà sûrement dans l'autre salle, c'est qu'elle est très minutieuse dans son travail. Je quittais donc la pièce pour me retrouver dans l'entrepôt, et apparemment la meuf de l'autre se réveille, enfin même si elle ne l'ai pas encore, m'entendre rentrer dans la pièce allait sûrement la réveiller, puis si je connais bien Bradley, il a dû la frapper et le temps du transport et le temps que j'ai mis avec les petites, elle devrait s'en remettre, sauf si je l'ai sous-estimé. Après tout, pour être la femme d'un mafieux, même si c'est un faible, il faut être plutôt endurant, plutôt costaud donc elle me décevrait, et décevrait ma petite Sanako si elle ne pourrait pas résister à la petite séance de torture. Je poussais donc la porte pour entrer dans la pièce où Bradley a attaché la femme aux cheveux rose qui semblait être perdu, même si elle faisait la forte, ce qu'elle devait être sûrement, mais elle ne fera pas la fière aussi longtemps, en tout cas elle pose des questions, alors on va lui répondre, après tout, je suis l'hôte le plus gentil qui soit, je sais me tenir.

« Tu es là pour qu'on s'amuse un peu le temps que ton enfoiré de mari ramène son cul. J'ai besoin de lui donner une motivation, de lui faire comprendre que ce n'est pas lui le boss de la ville, le vrai boss c'est moi, je l'ai toujours été. J'étais là bien avant lui et je vais le faire tomber de son piédestal. »

Je me rapprochais d'elle, m'armant de mon armure d'os, on ne sait jamais après tout, je sais bien qu'elle peut m'invoquer son putain de loup donc si jamais elle veut le faire, il va se péter les dents sur mon armure, enfin je ne vais pas m'épuiser pour le moment alors je me contente du strict minimum. Je vérifie qu'elle est bien attaché, je ne voudrai pas qu'elle se détache pour qu'elle se barre avant que la fête commence. Ses attaches semblent être bien faite, on peut toujours compter sur Bradley après tout, et cela m'étonnerai qu'elle soit armée, il ne l'aurai pas emmener avec des armes sur elle, toute façon elle ne peut pas bouger donc elle n'allait pas pouvoir l'utiliser même si elle en aurait, mais bon faut faire gaffe parce qu'au final il y a plein d'arme dans cette pièce, des choses qui peuvent facilement devenir des armes. Pendant que je vérifiais tout cela, la porte s'ouvrit de nouveau, Sanako venait de rentrer également dans la pièce, se rendant directement à sa grande table afin de préparer ses ustensiles de travail, ce n'est pas tous les jours qu'elle peut s'amuser sur une si grande personnalité après tout. D'ailleurs, par quoi elle va commencer ? Sûrement par ses bras et jambes, comme à son habitude, usant de son scalpel, elle adore ce genre d'arme, mais elle ira très vite avec ses autres outils je suis sûr, enfin, on verra bien après tout. Je laisse donc Sanako se préparer, regardant simplement la meuf aux cheveux rose, avec une certaine distance de sécurité, j'suis pas con non plus afin de lui parler un peu, autant récupérer des infos après tout.

« Il faut dire que cet imposteur c'est bien entouré, il s'est trouvé une bonne poule pour sa carrière. On va voir ce qui est le plus important pour lui, être le boss de la ville ou bien sa femme, si c'est une mauviette ou un vrai mafieux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kira SerykMessages : 2735
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]   Ven 13 Jan - 20:48



Appâtons le taureau avec du sang



D
ans quelle merde s'était-elle encore mise ? Pourtant elle n'avait rien fait de mal qui pouvait attirer ce genre de personne et se demandait ce qu'ils attendaient d'elle ; tout cas, celui qui avait l'air d'être le chef était bien loin d'être le genre d'homme qu'elle appréciait, même dans une simple relation d'amitié. Ce n'était même pas la peine de se demander si il ne s'était pas trompé de personne puisque des filles aux cheveux roses, ça ne courraient pas les rues.

- Tu es là pour qu'on s'amuse un peu le temps que ton enfoiré de mari ramène son cul. J'ai besoin de lui donner une motivation, de lui faire comprendre que ce n'est pas lui le boss de la ville, le vrai boss c'est moi, je l'ai toujours été. J'étais là bien avant lui et je vais le faire tomber de son piédestal.

Oui donc ce n'était pas elle qui avait de conneries du coup... Bien qu'elle ne se mêlait pas des affaires de son mari, sauf quand celui-ci se mettait inutilement en danger, la demoiselle aux cheveux roses arrivait quand même à être mêlée aux affaires sombres de la mafia. Pas la peine de demander comment se résolvaient les conflits entre mafieux, elle avait sa petite idée sur la question ; à coup de poing et d'armes jusqu'à ce que l'un d'eux meurt. Peut-être qu'elle ne faisait pas partie de la mafia mais elle savait comment ça marchait, pas la peine de lui faire un dessin et maintenant qu'elle était en plein milieu, Kira allait voir droit à une mise en scène de tout ceci.

Une femme entra finalement dans l'entrepôt et la demoiselle aux cheveux roses une petite idée du rôle qu'elle allait jouer dans cette histoire ; elle connaissait bien ce genre de personne et était capable de les reconnaître à plusieurs kilomètres. Effectivement, il ne rigolait pas trop. Il y a encore quelques années, Kira n'aurait pas sourciller et aurait même chercher à provoquer mais étant mère de trois enfants et enceinte d'un quatrième, elle ne voulait pas vraiment tenter le Diable.

- Il faut dire que cet imposteur c'est bien entouré, il s'est trouvé une bonne poule pour sa carrière. On va voir ce qui est le plus important pour lui, être le boss de la ville ou bien sa femme, si c'est une mauviette ou un vrai mafieux !

- Ce n'est pas parce que vous êtes incapable de combiner les deux que tout le monde est comme vous.


Depuis quand être un homme marié signifiait ne pas être un gros dur ? Il avait un sérieux problème à régler avec la gente féminine surtout vu le nom auquel elle a eu droit ; Kira ne savait pas combien de fille il attirait avec ce comportement mais il devait rencontrer des difficultés avec celles qui avaient du caractère comme la demoiselle aux cheveux roses ou bien sa meilleure amie.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elementis
avatar

Salazar LazarusElementisMessages : 70
Date d'inscription : 19/07/2016


MessageSujet: Re: Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]   Ven 13 Jan - 22:12

Appâtons le taureau avec du sang
Il faut dire qu'elle ne manque pas de cran la gamine, mais elle ne doit pas savoir ce qu'elle lui attend, sinon elle ne serait pas aussi confiante dans ce qu'elle dit. Même si habituellement ce qu'elle me dit m'aurait mit en colère, pour le coup ça ne me faisait rien parce que j'étais plus excité par voir arrivé l'autre enflure pour venir lui défoncer la gueule donc je m'en foutais complètement. Je regardais simplement ma petite collège entrain de préparer ses ustensiles, il faut dire que c'est passionnant de la voir se préparer, mais il faudrait que je me prépare pour son arrivé, au pire j'aurai attendu pour rien, mais ça me fera du bien de m'entraîner tout simplement dans le pire des cas ; de toute façon Sanako tuera la meuf une fois qu'elle aura terminé, je n'ai rien à craindre pour tout ça. Toujours aussi minutieuse, la petite Sanako prend bien soin de son scalpel, le stérilisant, elle ne veut pas que sa victime meurt trop vite, autant faire durer les choses après tout. Mais elle prépara plusieurs autres outils, pinces, ciseaux, scie, de quoi bien s'amuser avec une personne, même si elle fera tout le travail avec son scalpel comme d'habitude, elle aime tellement cet objet de chirurgie. Je me rapproche de l'otage, pour mettre ma main devant moi, celle avec mon tatouage.

« Je te dis adieu ma belle. Après ton mari, je m'occuperai de tes gosses, j'en prendrai grand soin, tu as la parole de Salazar sur ça, je vais détruire votre famille pour ce que ton enflure de mari à fait à mon frère ! »

Même si j'aimerai beaucoup voir comment Sanako va s'amuser avec sa nouvelle victime, je dois accueillir le véritable invité comme il se doit, il est à moi et à personne d'autre alors que les autres je m'en fou, je le laisse aux autres. Néanmoins avant de partir vraiment de la pièce, je voulais au moins voir comment elle va commencer, de toute façon il n'est toujours pas là donc je pouvais me permettre de perdre une minute pour regarder cela. Puis surtout je sais de quoi est capable cette meuf, enfin de réputation, donc si elle veut s'amuser à invoquer son loup, je veux être là pour protéger ma collège, même si elle peut se défendre toute seule, du moins un peu, elle ne pourra rien faire contre la Rose et un animal en plus alors du coup si elle s'amuse à l'invoquer ou si le loup s'amuse à venir protéger sa maîtresse, je serai là pour dompter cet animal, quitte à me faire mordre. Sanako se rapprocha de sa victime avec deux scalpels pour venir, d'un geste fluide dont on sent qu'elle a l'habitude de faire cela, fendre sur la peau et les vêtements de l'otage. C'est plutôt beau à voir de la voir travailler de la sorte, surtout qu'elle évite bien le visage, préférant s'attaquer aux extrémités pour le moment. Elle adore toujours ne pas toucher aux visages, aucune idée de pourquoi, mais elle ne touche aux visages qu'à la fin, juste avant de terminer le travail, et encore, si elle touche aux visages.

Bon, maintenant qu'elle a commencé, ça peut durer un bon moment alors je ne vais pas m'attarder ici très longtemps, j'ai d'autre chat à fouetter moi. J'ouvre donc la porte, sortant de la pièce, laissant les deux femmes à leur occupation, surtout que vu que je suis à côté encore, j'entends si jamais ça tourne mal donc il faudrait mieux qu'elle se tienne à carreau. Il ne me reste plus qu'à attendre que l'autre imposteur se ramène, ce qui ne devrait plus tarder vu qu'il a été plus ou moins prévenu que sa femme se trouve au port, surtout en voyant son chez lui défoncé, Bradley a dû bien faire les choses, voire même été prévenu, ou envoyé quelqu'un prévenir la cible qu'il devait au moins rentrer chez lui, ou bien de venir sauvé sa femme, en tout cas il ne devrait plus tarder. Je sais qu'il est faible alors il va laisser tomber ses affaires pour sauver sa famille donc je n'ai qu'à être patient et j'aurai enfin ce que je veux depuis tant d'années.

Sanako continuait son travail de son côté, entaillant de plus en plus sa victime, allant plus profondément à chaque fois dans ses mouvements pendant que moi je me préparais également à l'affrontement. Je sais que l'autre est costaud, il est fort, en même temps il ne se cache pas d'avoir un taureau et une force immense donc il faut que je sois à la hauteur, une chance pour moi, j'ai une bonne force de frappe et surtout une immense défense, mec tu auras du mal à me mettre KO, par contre moi je vais finir par te faire décoller la tête. Je commence donc à m'échauffer, me préparant comme il faut, en surveillant la grande porte pour bien voir l'autre imposteur rencontrer le sort qui lui attend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valet des Domae
avatar

Vilmos Desgoffe und TaxisValet des DomaeMessages : 422
Date d'inscription : 17/07/2014


MessageSujet: Re: Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]   Mar 17 Jan - 17:36

Appâtons le taureau avec du sang Ft. Salazar & Kira
En lisant la lettre que lui avait remise son cuisinier, qui était arrivé en trombe sur les lieux du travail de Vilmos, celui-ci ressentit un vent de panique s’installer en lui. Son pire cauchemar s’était finalement réalisé, et ce, par sa faute. Il avait pris toutes les précautions possibles pour que sa famille soit en sécurité, mais ça n’avait pas suffi. Trop inquiéter par ses problèmes avec le gouvernement, il n’avait pas vu l’insidieux serpent remonter jusqu’à lui pour le surprendre et mieux le prendre à la gorge. Incapable de parler, Vilmos dû écouter son cuisinier, qui était venu à l’heure habituelle pour préparer le dîner et s’était vu confronté à la porte défoncée de la maison. À l’intérieur, que des traces de batailles.

-Aucun signe de Madame, dit l’homme, sous le choc.

Vilmos ferma les yeux, cherchant sa contenance pour éviter de se laisser allez encore plus à la panique qui le rongeait. En suivant les indications sur la lettre, il sauterait à pieds joints dans un piège. On utilisait Kira pour l’atteindre, il en était conscient, et ça marchait bien. Il n’avait plus qu’envie de prendre son épée et sauver sa femme, mais il devait agir intelligemment, car il n’y avait pas que Kira qui pouvait servir de levier pour le toucher.

Il s’adressa d’abord à ses hommes de mains, en qui il avait confiance, pour leur ordonné de récupérer Thalia et Ewan de l’école, de retrouver Haizea  et les placer chez Bigby et Laelyss. Hors de question qu’ils retrouvent la maison dans son état actuel, saccagée par des inconnus qui continuaient de rôder dans le coin. Quant au casino, il était également une cible trop facile ; tout le monde savait qu’il travaillait là-bas. Au moins, Vilmos avait confiance en Laelyss et Bigby pour s’occuper d’eux et les défendre. Le Valet espérait seulement que ça n’arriverait pas, mais valait mieux se préparer, et être prudent.

Il ne comptait pas faire la même erreur deux fois.

Installé sur le dos de Gustave, chaque mètre le rapprochant du port faisait tambouriner son cœur un peu plus fort contre sa poitrine. Il ne pouvait s’empêcher de craindre le pire, mais dans une sorte de chance malsaine, s’ils avaient vraiment voulu tuer Kira, ils auraient pu le faire à la maison. Ils la voulaient vivante, et ça ne faisait que l’angoisser cent fois plus en songeant à quelles fins ces connards souhaitaient utiliser sa femme.

L’entrepôt numéro 13 se dressa devant lui, délabré, mais toujours debout. Un lieu sinistre et reculé du va-et-vient des matelots et des pêcheurs. Vilmos descendit de son taureau et trouva quelques hommes près de l’entrée de l’entrepôt, dont l’un avec un œil en moins. Celui-ci lui ouvrit la porte, mais pas avant de lancer un regard malsain en direction du Valet.

Dans la pièce se trouvait un homme que Vilmos aurait souhaité continuer de croire mort. Salazar Lazarus, celui-là même dont il avait tué le frère, refaisait surface dans sa vie comme un mauvais souvenir. Vilmos n’en croyait pas ses yeux, et la stupéfaction fit ensuite place à la colère.

Il dégaina son épée brusquement, et ancra ses pieds solidement au sol, prêt à se battre.

-Enculé. Sale fils de pute! Dis-moi immédiatement où est ma femme, ou je te coupe la tête et je la donne à bouffer aux requins!

Vilmos était si furieux de s’être fait avoir par ce vieux mafieux ressuscité d’entre les morts, que ses lèvres et ses mains tremblaient de colère. Il voyait rouge, il s’en voulait de ne pas l’avoir tué il y a longtemps. Depuis trop longtemps que Salazar lui filait entre les doigts. Dans un espoir désespéré, Vilmos cria le nom de sa femme, croyant l’Élémentis assez fou pour la cacher juste sous son nez. Si ça se trouve, elle l’entendrait et lui répondrait peut-être.

-Kira! Kira c’est moi! Où es-tu?

© 2981 12289 0


Je vous arnaque en #3399cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elementis
avatar

Salazar LazarusElementisMessages : 70
Date d'inscription : 19/07/2016


MessageSujet: Re: Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]   Mer 18 Jan - 15:05

Appâtons le taureau avec du sang
Bon alors, comment il va réagir l'autre là ? En tout cas s'il ne veut pas se retrouver avec une femme en morceau, il a intérêt de se ramener parce que Sanako elle ne va pas faire durer le plaisir durant une éternité. Cela va sûrement durer quinze minutes, peut-être vingt minutes si elle est de bonne humeur, mais ça ne va pas non plus durer très longtemps alors il a intérêt à se ramener très vite. En attendant, je n'avais pas grand chose à faire à par m'entraîner, faire des pompes, des tractions, frapper dans le mur, bref, l'entraînement de basse pour se maintenir en forme, mais surtout pour patienter. Même si je suis patient, après tout j'ai attendu bien longtemps pour ma vengeance, il faut dire que j'étais impatient pour le coup parce que je savais que l'heure était enfin arrivé. Normalement mes hommes auraient dû faire ce qu'il fallait pour le prévenir si jamais il ne venait pas chez lui pour voir ce qui s'était passer, à moins que sa femme n'est pas si importante que ça, du moins on ne devrait pas tarder à voir si sa femme est importante ou non, au pire, il tiendra sûrement plus à ses gosses qu'à femme.

Je commençais quand même à perdre un peu patience, Sanako devait bien s'amuse, mais moi je me faisais chier là à attendre tout seul comme un con. Du moins, cela s'arrêta très vite car la porte venait de se faire ouvrir par une personne que je n'avais jamais vu en vrai, mais que je reconnu immédiatement. Cet enfoiré de Vilmos, celui qui se fait passer pour le parrain sauf que c'est moi le boss ici alors il va falloir lui faire comprendre. Dès qu'il fut entrer, il se plaça correctement, bien sur ses appuis, dégainant une épée, plutôt imposante il faut dire, plus lourde que tranchante à tous les coups. Il voulait revoir sa femme, bah alors mon petit tu crois vraiment que vouloir allier une famille et fonder une organisation puissante était possible ? Si tu veux le faire, il faut être fort, chose que tu n'es pas vu que tu n'es qu'un imposteur. Je le laissais gueuler le nom de sa femme dans l'entrepôt, en même temps vu la taille, et surtout comment ça résonne, et surtout dû au fait qu'elle est dans la pièce d'à côté, cela ne sera pas très compliqué pour qu'elle entende que son chevalier est venu la sauver, faut espérer que Sanako ne lui a pas déjà priver de sa langue, sinon pour répondre ça va être un peu dur. De toute façon je suis là pour l'empêcher de nuire, pour le tuer avant qu'il n'atteigne son objectif. Je gardais le silence un petit moment, profitant de l'instant avec juste un grand sourire carnassier. Sachant qu'il y allait avoir un combat important, autant y aller fortement directement, retirant mon manteau, le jetant par terre.

« Si tu veux ta femme, tu vas devoir me passer sur le corps avant. Du moins si tu la retrouves vivante.. et entière surtout ! »

Je me fais craquer les poings, histoire de bien me préparer au combat qui va arriver. Même si je ne l'ai jamais affronter, tout le monde sait de quoi il est capable, en même temps il aime se montrer sous le feu des projecteurs donc ce n'est pas compliqué de savoir ce qu'il sait faire. Vu que je savais qu'il tape fort, autant se protéger directement, mettre une bonne protection, augmentant la densité de mon pouvoir pour être plus résistant ; une chance que normalement il ne connaisse pas mon pouvoir, du moins il n'a pas dû en entendre parler, surtout que théoriquement j'étais mort pour lui alors je peux très bien jouer sur cet effet de surprise, surtout que mon armure est invisible, du moins elle ne change pas la couleur de ma peau, sauf si on regarde bien et de près on peut remarquer une petite nuance, mais à distance ça sera dur de remarquer cela. En tout cas maintenant on va pouvoir s'amuse, je vais pouvoir me défouler et lui éclater sa sale gueule contre le sol, il suffit juste que je l'attrape pour ça, cela devrait être assez simple, je ne suis pas des plus agiles, mais je peux esquiver quand même ses coups, du moins tant qu'ils sont lent, mais vu comment il est, il ne doit pas être très rapide.

Maintenant que je suis paré, et qu'il est là, plus de temps à perdre, il faut y aller et lui péter la gueule. Toujours armé de mes lunettes, des mes poings, de mon armure, bref, je pouvais faire ce qu'il fallait pour l'exploser. Mais il fallait faire durer le plaisir, surtout que Sanako m'en voudrai si je ne lui laisse pas du temps pour s'amuse également, donc autant prendre son temps pour ça et commencer en douceur pour voir de quoi il vaut. Il est peut-être armé d'une épée, mais mes poings sont tout aussi efficace, voire plus d'ailleurs alors autant m'en servir, surtout que je cogne fort grâce à mon armure. Tel un boxeur, je me rapproche de lui, esquivant au cas où qu'il tente de me mettre un coup d'épée pour commencer à venir lui boxer la gueule, la tête, le corps, je ne cherchais pas vraiment à le tuer, non, je voulais juste le fatiguer, essayant de le frapper correctement histoire de lui faire un peu de dégâts, ne le lui laissant pas de temps libre pour éviter qu'il puisse me mettre un coup d'épée qui risque d'être violent si je me le prend en plein visage ou même ailleurs. En tout cas j'étais prêt à me prendre des coups, mais je n'allais pas le quitter aussi facilement, s'il veut sauver sa femme, il va devoir se battre jusqu'à la mort parce que moi je ne lâcherai rien tant qu'il ne sera pas mort à mes pieds !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kira SerykMessages : 2735
Date d'inscription : 15/08/2012


MessageSujet: Re: Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]   Mer 18 Jan - 22:55



Appâtons le taureau avec du sang



L
es bruits qu'elle entendait derrière elle n'avait rien de rassurants, la demoiselle aux cheveux roses se retrouvait quelques années plus tôt lorsqu'elle avait rencontré le Juge et Larxene pour un interrogatoire qui l'avait mit dans un bien triste état ; aujourd'hui, il était hors de question de terminer dans le même état. Mais avec l'homme en face d'elle et celle qui prenait son temps, Kira se doutait qu'elle n'aurait aucune chance face à eux.

- Je te dis adieu ma belle. Après ton mari, je m'occuperai de tes gosses, j'en prendrai grand soin, tu as la parole de Salazar sur ça, je vais détruire votre famille pour ce que ton enflure de mari à fait à mon frère !

Cette phrase eut le don d'énerver la demoiselle aux cheveux roses qui commença à se débattre pour se libérer de ses liens, il était hors de question qu'il touche à ses enfants ! Mais elle fut rapidement calmée par son acolyte qui s'amusait à enfoncer les lames doucement dans la peau de la demoiselle aux cheveux roses ; serrant les dents et les poings pour ne pas lui coller une de suite, Kira savait qu'elle n'était que l'appât et que le combat serait surtout entre les deux mafieux. Pourtant, de son côté, il était hors de question de se tourner les pouces et d'attendre qu'on vienne la délivrer comme une demoiselle en détresse.

Ce n'est que lorsqu'elle entendit la porte se fermer qu'elle décida de passer à l'action. Ses jambes détachées par l'idiote qui s'amusait à la torturer, la demoiselle attendit qu'elle s'approche d'elle pour lui donner un coup de pied dans le ventre afin de la faire reculer de quelques pas ; la demoiselle n'attendit pas une seconde de plus pour invoquer son loup afin qu'il puisse défaire les liens de la Domae. Evidemment, le temps n'était pas suffisant et la voilà de nouveau à la charge et non contente de s'être fait avoir de la sorte ; Astra laissant les liens de côté préféra s'attaquer la tortionnaire, laissant Kira terminer le travail pour se détacher de ses liens.

Tirant et forçant dessus, la demoiselle aux cheveux roses eut dû mal à se défaire de ses liens mais réussit tout de même à les enlever au bout d'un certain moment ; aller dehors était peut-être une bonne idée surtout avec elle qui allait la retenir alors la meilleure solution était de se débarrasser d'elle avant de s'enfuir. Tandis que son loup grognait et tentait de l'attaquer, Kira en profita pour arriver par derrière et commencer à l'étrangler mais elle planta son scalpel dans le bras de la Rose pour lui faire lâcher prise ; sous le coup de la douleur, la Reine fut forcée de la lâcher et recula quelques pas.

Kira retira l'arme du bras et se mit à saigner, elle n'avait pas l'habitude de se battre sans arme ou avec d'aussi petites que celle-là, mais elle devra se débrouiller pour l'instant. La demoiselle aux cheveux roses tenta donc de revenir à l'attaque avec le scalpel et malgré les quelques esquives de son adversaire, Kira réussit à lui planter dans l'épaule. Pour l'instant, la demoiselle avait plus l'impression de l'énerver et que ce combat allait durer une éternité avec ces petites armes ridicules mais elle finirait bien par l'avoir à un moment ou un autre... Il était hors de question de baisser les bras même avec toutes les blessures qu'elle avait déjà.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia




Je vous grogne dessus en darkblue.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valet des Domae
avatar

Vilmos Desgoffe und TaxisValet des DomaeMessages : 422
Date d'inscription : 17/07/2014


MessageSujet: Re: Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]   Mer 25 Jan - 15:44

Spoiler:
 

Appâtons le taureau avec du sang Ft. Salazar & Kira
Lazarus jeta son manteau sur le sol, prêt à en découdre. Vilmos commençait à croire que pour l’Élémentis, tout ceci n’est rien de plus qu’un jeu bien amusant.

- Si tu veux ta femme, tu vas devoir me passer sur le corps avant. Du moins si tu la retrouves vivante.. et entière surtout !

Le salaud!

Vilmos cru devenir fou en écoutant les menaces de son adversaire. Il rugit et fonça droit devant lui, l’épée levée. Il l’abattit de toutes ses forces, mais l’Élémentis s’esquiva et la lame fendit l’air d’un sifflement décevant. Vilmos voulu frapper de nouveau lorsque Lazarus cogna son poing contre sa tête. Un moment, il fut secoué. Rarement il avait fait face à un ennemi possédant une telle force. Pourtant, il était un Élémentis d’Os ; puissant, mais de force physique normale. Comment ce faisait-il que Lazarus était aussi résistant?

Aveuglé par la colère, le Valet recommença à balancer son épée de toutes ses forces en direction de son ennemi, mais ce dernier avait eu le temps de préparer sa vengeance. Il avait toujours un pas devant lui, soit il esquivait les coups, soit Vilmos réussissait à l’atteindre sans jamais faire de dommages. Et ça ne faisait que l’enrager d’avantage. Il ne réfléchissait même plus à sa stratégie, s’il en avait eu une. Frapper, cogner, sans raisonnement. À un moment, Vilmos en eu assez d’utiliser son épée. Il voulait arracher la tête de Lazarus de ses propres mains.

Tel un taureau dans une arène, il chargea son adversaire comme il l’avait fait au début de leur combat. Il était prêt à lui écrabouiller le crâne sur le sol de l’entrepôt, mais il était hors de question de battre Lazarus a son propre jeu. Vilmos reçu un violent coup dans le torse, ses côtes se brisants sous l’impact. Il eut le souffle coupé et recula de plusieurs mètres pour plier sous la douleur, et serrer les dents.

Dehors, Gustave se mit à devenir fou. Sans le voir, il avait ressenti que son maître était en danger. Les hommes de l’Élémentis retenaient la bête tant bien que mal, tandis que celle-ci frappait furieusement la porte du hangar de ses énormes cornes.

La respiration sifflante, Vilmos se doutait que cet enfoiré lui avait peut-être perforé le poumon. Il n’avait pas eu de fractures depuis au moins dix ans, et la douleur en était un rappel constant, et un certain retour à la raison. Il commençait à douter de pouvoir le vaincre seul, mais avec Gustave à ses côtés, la chance tournerait peut-être. À ce moment, Vilmos accouru vers les portes de l’entrepôt pour laisser Gustave y pénétrer. Sans doute, la force du taureau viendrait-elle à bout des portes, mais  le Valet n’avait plus beaucoup de temps devant lui.

© 2981 12289 0


Je vous arnaque en #3399cc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elementis
avatar

Salazar LazarusElementisMessages : 70
Date d'inscription : 19/07/2016


MessageSujet: Re: Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]   Jeu 26 Jan - 16:52

Appâtons le taureau avec du sang
Le style boxeur fonctionne parfaitement sur lui, en même temps comme ça je peux parfaitement le frapper tout en esquivant, lui infligeant des dégâts petit à petit jusqu'à finir par le tuer, rien de plus simple après tout. Du moins tout ça c'est possible tant qu'il s'amusera à vouloir me frapper avec son épée imposante. Je le frappais tout le temps, de plus en plus fort en augmentant mon armure comme il faut pour lui faire causer des blessures tout en me protégeant de ses attaques parce que mine de rien il arrivait quand même à me toucher malgré son épée imposante. On pourrait penser qu'il est lent, mais non il est plutôt rapide avec et fini plusieurs fois à venir abattre son épée sur moi. Pourtant cela ne me faisait rien, du moins presque rien, ça faisait mal certes, mais rien de bien grave vu que mon armure encaissait le choc à chaque fois et le peu que je subissais ne me faisais pas grand chose au final donc je pouvais continuer de le frapper encore et encore, le faisant souffrir à petit feu, tout comme sa femme de l'autre côté de la porte.

Il finit par lâché son épée, bah voilà, on va enfin pouvoir s'amuser, tu as compris que ta misérable lame ne pouvait rien me faire, aucune lame ne peut m'attendre, il faudra t'y faire mon petit, si tu veux me battre, ça sera sur mon domaine, le combat à main nu ! On commence à se battre comme deux vrais hommes, il faut dire qu'il sait se battre, même si sa technique est assez simple, on fonce dans le tas comme un taureau pour faire le maximum de dégâts, mais pour ça t'es mal tombé, j'encaisse très bien les coups, surtout comme ça. Même si j'en bave pas mal, je prend cher il faut dire, mais j'en fais baver d'avantage à l'autre imposteur, je lui en fais bien baver, sur l'endurance je gagne, j'ai une meilleure résistance que lui donc je finirai par l'avoir surtout qu'à chacun de mes coups j'ai la sensation qu'il devient de plus en plus faible, j'ai sûrement dû toucher un organe ou bien réussi à lui porter un coup qui pourrait lui être fatal si on continue de frapper dans ses côtés, c'est là où il semble souffrir. En tout cas ça va le faire, tu es pris au piège mon petit, tu es entre mes mains désormais alors tu es fini. Je continue de frapper cet homme jusqu'à qu'il fini par trouver une faille pour se rendre à la porte de l'entrepôt, tu veux faire entrer la vachette dans l'arène alors ?

J'essaye de le retenir, mais c'est qu'il est rapide pour fuir ce gars, en même temps cela ne m'étonne pas de lui, espèce de lâche ! J'essaye de lui bloquer le passage, lui mettant quelques coups, mais il finit quand  même par me faufiler entre les doigts pour finir par atteindre la grande porte et l'ouvrir d'un coup. La taureau de cet homme est là, juste à l'entrée et il semblait être bien énerver et prêt à venir aider son maître. Bon bah si tu veux, je vais me faire un taureau ce soir, j'avais comme une envie de rumsteak pour le dîner ! Je le voyais se préparer à me foncer dessus, alors je me préparais bien à recevoir cette bête me foncer dessus, trouvant une bonne prise sur le sol, augmentant mon armure au maximum sans risquer ma vie, prêt à subir le choc quand la bête prit son élan. Je ne bougeais pas, même si ses cornes étaient en première, mon armure allait être assez résistante pour qu'elle ne me pénètre pas, mais le choc va quand même être bien violent, mais je suis prêt. Au moment de l'impact, un hurlement sorti enfin de ma bouche, en même temps c'était vraiment violent, ce n'est pas tous les jours que je me prends un taureau en pleine charge dans le ventre. Je tente tant bien que mal pour stopper la bête, mais la douleur et la force de la bestiole est vraiment puissante, je suis mal barré.

J'essaye de tenir la bête de ma main, mais je n'y arrivais que très peu de temps, je commençais à glisser en arrière devant la force de l'animal pour finir par voler en arrière sous l'impulsion de cet animal. J'aurai sûrement pu voler très loin, mais je termina ma course contre la porte qui était juste derrière moi, celle qui donnait sur la pièce où était enfermer Sanako et sa victime du jour. L'impact fit d'ailleurs écroulé la porte, impossible de savoir si cela a touché quelqu'un vu que moi je fini par me renverser par devant dans un cri de douleur. Je ne sais pas mes organes sont touché, mais mes os sont toujours intact, mon armure est là, mais je suis vraiment dans un piteux état et ce n'est pas Sanako qui va m'aider, ce n'est pas un combattante et de toute façon c'est mon combat, personne n'a intérêt à venir m'aider ! Difficilement je me relève, J'ai mal, mais je ne vais pas me laisser abattre comme ça, s'il faut que j'augmente au maximum mon armure pour le vaincre lui et sa vache, je le ferai, je lui ferai payer tout ce qu'il m'a fait !

Une fois debout je me fais craquer les os de mes doigts pour venir foncer à mon tour sur la bête, venant planter mes crocs dans sa chair au niveau de la nuque, ça ne va pas tuer cette bête, mais ça va la blesser, ou bien la rendre folle et qui sait, se retourner contre son maître et qu'il ne compte pas que je lâche prise, une fois que je mords, je reste accroché quoi qu'il arrive, à moins que je lui arrache la chair. Je vais lui faire bien mal, l'autre étant trop occupé à se remettre également de ses blessures ou bien sauver sa femme qui devait sûrement être visible désormais. Du coup je peux m'occuper de sa bestiole et lui faire bien mal. Pour avoir une bonne prise de morsure, je suis même monté dessus, faisant du rodéo un peu particulier vu que j'avais la machoire planté dans le corps de ce taureau pour le faire enragé et espéré le contrôler un minimum pour le retourner contre cet imposteur, ou bien simplement lui faire faire écrasé la femme de son propriétaire, ça sera déjà ça et puis si Sanako y passe, je la remplacerai simplement ; le plaisir de tuer ce faux mafieux ou lui faire perdre sa femme sera supérieur à la perte d'un cloporte que je pourrais remplacer, même si c'est un génie dans son domaine.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appâtons le taureau avec du sang [PV Kira/Vilmos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Corbeille :: Les Rps 2017-