Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Venez faire un tour ici une fois validé, vous serez bien accueilli !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Fraicheur harmonieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Valet des Elementis
avatar

Stella OwensValet des ElementisMessages : 432
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Fraicheur harmonieuse   Mer 4 Jan - 15:26

Fraicheur harmonieuse...


Stella Owens | Judaï Walker


----------------------------------
Un des invités phare de cette soirée me retient quelques instants, insistant pour m'offrir une coupe de champagne que j'accepte avant de finir par continuer à me frayer un chemin parmi la foule. Tout le monde ne m'a pas encore aperçu de ce fait, j'en profite un peu. Car dès que les gens auront bel et bien notés mon arrivée, certains voudront sans doute me monopoliser un peu. Je m'approche du buffet, afin de venir déposer mon verre vide mais heurte quelqu'un au passage.

[Judai] – Désolé.

"- Je vous en prie, c'est également ma faute."

[Judai] – Vous avez réussi à vous reposer un peu ?

"- Je me reposerais une fois la soirée terminée. Disons que cette petite pause m'a permis de souffler un peu avant... ça."

Car oui, ça y est, cette fois je suis repérée. En même temps, l'organisateur de la soirée est de retour également et il vient de clamer mon nom tout haut alors forcément, cela n'aide pas pour la discrétion. Je peux apercevoir Monsieur Walker reculer et laisser place à la foule qui vient me féliciter de plus belle, me réclamant mon attention de toutes parts.

Me voilà de nouveau emportée dans cette danse qui suis toujours mes prestations scéniques. Je passe d'un homme à une femme, recevant éloges et félicitations tandis que je me vois offrir une coupe par ici, un canapé par là et, parfois même des invitations ou de nouvelles propositions pour de futurs concerts ou participations musicales. Ce soir-là, je reçois même un ravissant foulard, à la couleur de mon regard.

Parvenue au buffet et l'émulation de ma présence un peu dissipée, je parviens à respirer un peu. Je ne suis plus accompagnée que d'un admirateur prestigieux avant que l'organisateur ne vienne me rejoindre, demandant à me parler quelques instants. Et le voilà qui me raconte en effet l'épisode dont le représentant étrange m'a déjà parler. Ainsi donc, il est prince d'Australie. Enfin, je me contente de lui dire qu'ils m'ont déjà tous deux présentés leurs excuses et que de mon côté, je ne leur en tiens pas rigueur, ce qui semble le soulager.

Me laissant seule, je viens récupérer quelques bouchées encore présentes avant de remarquer les signes du garde du corps à mon égard. Peut-être s'inquiète t'il du fait que j'ai discuté avec l'organisateur. Alors, je me rapproche de lui et de son prince en souriant gentiment avant de m'adresser à lui.

"- Rassurez-vous, messire Léo. L'organisateur ne retiendra aucune charge contre vous. Si vous demeurez encore parmi nous quelques temps, vous aurez peut-être l'occasion de revenir m'écouter. Jusqu'au bout, cette fois."



~~ Je m'exprime en #009999 ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fraicheur harmonieuse   Mer 4 Jan - 16:49



Je prends mon temps pour manger en réfléchissant à différente chose. Une partie de tetrix commence dans ma bouche pour prendre un max de place. Ça m'occupe l'esprit. Je déteste ne pas avoir quelque chose à réfléchir. En temps normal je poserais mon échiquier et jouerais seul ou peut être quelques partis avec leo, mais j'ai oublié mon jeu de poche dans ma veste habituel que je n'ai pas. Je n'ai pas de livre non plus don  reste plus qu'à me goinfrer. Léo lève sa main et fait un geste à une personne. Il semble un peu mal à l'aise. Je me tourne légèrement pour regarder et vois Miss Owens arriver:

"- Rassurez-vous, messire Léo. L'organisateur ne retiendra aucune charge contre vous. Si vous demeurez encore parmi nous quelques temps, vous aurez peut-être l'occasion de revenir m'écouter. Jusqu'au bout, cette fois."

Je l'observe en silence. Cet impression de  fraîcheur revient et je termine ma bouche en avalant puis je me relève pour faire un peu plus poli et regarde Léo:

[Léo] - Avec plaisir. Je n'attends que ça! Lève toi Judai remercie la! 

J'hausse un sourcil ... C'est moi qui est tout arrange. Je la fixe en silence puis Léo, puis ce dernier me fait me pencher en mettant ma main sur ma tête:

[Judai] - Euh ... Merci je suppose.

Pourquoi je la remercie, je suis stupide. J'étais pas sanctionné moi. Enfin je laisse tomber ça pour qu'on puisse passer à autre chose et me redresse. Léo est content, il semble aussi très attiré par la demoiselle :

[Léo] – Vous travaillez sur des nouveaux morceaux actuellement ? 

Je n'écoutais pas vraiment le sujet terminant mon assiette de façon convenable sans me goinfrer devant la personne de cette soirée, puis je bois de nouveau alors que Léo a contre coeur vient dire :

[Léo] – Je vais allez me chercher quelque chose à manger avant qu'il n'y est plus rien ... 

Alors qu'il commence à se diriger vers le buffet, je lui lance un :

[Judai] – Remmène moi un verre aussi s'il te plait.

Me revoilà seul avec la demoiselle. Je me demande pourquoi le sort s'acharne à nous laisser à 2 chaque fois, alors que le reste des personnes ici le voudraient. Je viens m'essuyer la bouche avec une serviette :

[Judai] – Finalement j'aurais une question pour vous...

Oui sans crier garde, je commence la discutions de manière plutôt agressive je dois bien l'avouer. Mais je ne suis pas du genre à parler beaucoup et le peux que je le fais c'est direct, ça a son charme et ça met des barrières avec certains aussi :

[Judai] – Que ressens t-on quand on joue de la musique comme vous ? A quoi on pense à jouer ? Je ne pense que l'on pense aux notes. Elles doivent êtres gravé dans votre corps et vos doigts les connaissent par coeur. Ca ne serait pas aussi harmonieux sinon.

Je sais que certaine activité provoque des sensations uniques. On voit souvent un violoniste ou un pianiste pleurer, mais je ne comprendrais jamais pourquoi. Alors pourquoi ne pas demander directement à un génie de ce dernier. Je la fixe posant mon assiette sur un chariot.
Vraiment agréable comme instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Valet des Elementis
avatar

Stella OwensValet des ElementisMessages : 432
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Fraicheur harmonieuse   Mer 4 Jan - 18:31

Fraicheur harmonieuse...


Stella Owens | Judaï Walker


----------------------------------
[Léo] - Avec plaisir. Je n'attends que ça! Lève toi Judai remercie la! 

[Judai] - Euh ... Merci je suppose. 

"- Je vous en prie, je n'y suis pas pour grand chose. Je pense que votre intervention, par contre, a beaucoup joué en la faveur de votre ami."

Autant être honnête, je n'ai fait que répondre aux quelques questions que l'organisateur m'avait posé sans m'attarder plus que nécessaire. Je pense en effet que c'est son passage dans son bureau qui avait fait penché la balance en sa faveur. Enfin, nous ne sommes pas ici pour débattre de ce sujet non plus alors, pas besoin de s'y éterniser.

[Léo] – Vous travaillez sur des nouveaux morceaux actuellement ? 

"- Eh bien, oui. J'ai récupéré une partition assez peu connue de Tchaïkovski il y a peu alors maintenant, je suis en train d'en revoir l'interprétation."

Je ne peux pas non plus en dire davantage car cela fait aussi parti de mes petits secrets. Et puis, c'est aussi une façon d’appâter le chaland, ne pas trop en dire pour les laisser s'imaginer ce qui leur plait avant de venir voir ce qui, au final, sera la réalité.

[Léo] – Je vais allez me chercher quelque chose à manger avant qu'il n'y est plus rien ... 

[Judai] – Remmène moi un verre aussi s'il te plait. 

Et voilà donc le jeune intéressé qui nous laisse de nouveau en tête à tête. Ayant à peu près cerné le personnage qui se tient près de moi, je ne m'attend pas à l'entendre spécialement me parler. Visiblement, c'est une personne très haut placé et peu bavarde, sans doute avec pour seul intérêt la mission diplomatique qu'on lui a donné. Aussi suis-je un brin surprise de l'entendre m'adresser la parole de lui-même.

[Judai] – Finalement j'aurais une question pour vous... 

"- Je vous suis toute ouïe."

[Judai] – Que ressens t-on quand on joue de la musique comme vous ? A quoi on pense à jouer ? Je ne pense que l'on pense aux notes. Elles doivent êtres gravé dans votre corps et vos doigts les connaissent par coeur. Ca ne serait pas aussi harmonieux sinon. 

"- Eh bien, c'est assez... particulier. Je pense que chacun est différent aussi je ne pourrais pas parler pour tout le monde mais uniquement pour mon propre cas. "

Tout le monde est différent, il en va de même pour les artistes. Même si nous sommes souvent tous catégorisés parmi les personnes sensibles, cette dernière sensibilité est bien différente, unique pour chacun. Et puis, la musique est un art à part entière, tout comme la peinture, la sculpture ou le dessin.

"- Vous avez vu juste pour le coup des notes. En effet, ces dernières sont gravées en moi. Je les apprend par coeur mais une fois mémorisées, je n'en ai plus vraiment l'utilité. Car la musique ne se joue pas avec une partition, mais bien avec son âme. "

Forcément, ma main est venue jouer avec mon pendentif, le laissant glisser le long de mes doigts. Une seconde, je laisse le silence s'installer avant de reprendre la parole.

"- La musique, c'est plus qu'un simple alignement de notes. C'est avant tout une histoire que l'on raconte, une tranche de vie que l'on partage, des émotions, des sensations et des sentiments qui se transmettent. Je joue souvent les yeux fermés, pour mieux vivre et ressentir les battements  produits par l'instrument mais également les vibrations dans l'air. Qui sont toujours différentes suivant le public, le temps, l'ambiance et l'état d'esprit de l'artiste. Ce n'est jamais la même chose, bien que la mélodie soit écrite. Ce n'est qu'une base, sur laquelle l'artiste met son âme et son coeur à nu. C'est ce qui rend cet art aussi mystérieux.  "

Je pourrais encore parler de cela pendant des heures mais je crains de l'importuner. Il n'est pas bavard et il est possible qu'il n'ai posé sa question que pour remplir le vide, pas vraiment avec intérêt. Alors, autant ne pas trop en rajouter. En tout cas, je lui ai répondu avec sincérité.



~~ Je m'exprime en #009999 ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fraicheur harmonieuse   Mer 4 Jan - 19:05


"- Eh bien, c'est assez... particulier. Je pense que chacun est différent aussi je ne pourrais pas parler pour tout le monde mais uniquement pour mon propre cas. "

Je vois, c'est donc un sentiment unique à ce que je vois. Dommage, j'aurais bien aimé savoir ce que j'aurais pu ressentir à la place de se vide dans mon coeur. Ca fait quoi d'avoir une passion, qu'est ce que ça fait d'avoir son propre monde. Le mien se résume à un vide noir ou chaque moment ou j'avance, me fait découvrir un peu plus la noirceur de ce que je côtoie. Mais que se passe t'il dans un monde avec des couleurs et à découvert ?

"- Vous avez vu juste pour le coup des notes. En effet, ces dernières sont gravées en moi. Je les apprend par coeur mais une fois mémorisées, je n'en ai plus vraiment l'utilité. Car la musique ne se joue pas avec une partition, mais bien avec son âme. "

Un automatisme que l'on grave dans son âme et qui se joue en résonance avec. Je me demande à quoi son monde ressemble. Je dirais une forêt enneigé. Je la verrais bien jouer dans une forêt enneigé. Sur un piano blanc, je pense que ça serait encore plus magnifique à entendre. Léo revient avec la coupe et il me la tend. Je la saisis et bois en silence pendant qu'il nous écoute :

"- La musique, c'est plus qu'un simple alignement de notes. C'est avant tout une histoire que l'on raconte, une tranche de vie que l'on partage, des émotions, des sensations et des sentiments qui se transmettent. Je joue souvent les yeux fermés, pour mieux vivre et ressentir les battements  produits par l'instrument mais également les vibrations dans l'air. Qui sont toujours différentes suivant le public, le temps, l'ambiance et l'état d'esprit de l'artiste. Ce n'est jamais la même chose, bien que la mélodie soit écrite. Ce n'est qu'une base, sur laquelle l'artiste met son âme et son coeur à nu. C'est ce qui rend cet art aussi mystérieux.  "

Je vois, c'est donc une façon de s'exprimer comme une autre. Je ne vois pas la musique de cette façon, pour moi ça reste un son que l'on entend. Mais je suppose que pour léo, cette femme ou même l'organisateur ça à un signification différente. Léo lui c'est pour son plaisir et s'occuper. Miss Owens, c'est uen façon de vivre, s'exprimer. L'organisateur, un moyen de se faire du fric ou de se faire connaître. Pour moi, de simple vibration dans l'air agréable à entendre.

[Judai] – Je vois… je ne trouverais sûrement pas ce que je cherche dans la musique alors...

Je pose mes lèvres en silence sur le verre buvant le liquide pétillant dedans alors que Léo vient commenter :

[Léo] – Car t'as pas de coeur ou d'âme ? 

Il ricane doucement fière de sa connerie. Je redresse mon regard vers lui …

[Judai] – Tu veux vraiment savoir à quel point j'en ai pas ?

Je soupire doucement venant boire mon verre d'un coup, fermant les yeux pour avaler le tout. Pas vraiment terrible comme commentaire mais bon, ce crétin ne sait faire que ça des commentaires. Je rouvre les yeux regardant Miss Owens :

[Judai] – Mais je comprend l'idée. Votre corps réagit seul à ce que vous lui apprenez, plus précisément en musique. J'ai le même phénomène pour une autre activité. Malheureusement je n'y prend aucun plaisir et moi c'est plutôt maladif. A tel point que je souffre quand mon esprit n'est pas occupé à le faire….

Je partais un peu dans mon monologue et parlait un peu trop d'un coup. Je ne m'en rendais même pas compte alors que Léo vient me retirer la troisième coupe que j'attrape sur le plateau du serveur :

[Léo] – T'as déjà trop bu Judai. 

Je soupire doucement et regarde de nouveau la musicienne :

[Judai] – Enfin bref, je suis pressé d'entendre votre prochaine « histoire »

Mon regard était toujours vide, mon expression toujours froide, mais j'avais les joues légère rouge ce qui était assez particulier à voir.
Vraiment agréable comme instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Valet des Elementis
avatar

Stella OwensValet des ElementisMessages : 432
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Fraicheur harmonieuse   Jeu 5 Jan - 8:59

Fraicheur harmonieuse...


Stella Owens | Judaï Walker


----------------------------------
[Judai] – Je vois… je ne trouverais sûrement pas ce que je cherche dans la musique alors... 

[Léo] – Car t'as pas de coeur ou d'âme ? 

N'ayant pas entendu le garde du corps revenir à notre hauteur, j'avoue être un instant surprise. Du fait d'entendre sa voix mais surtout par le contenu de ses mots. Je le trouve plutôt durs, même s'il est évident qu'ils sont plus dit avec une certaine forme de complicité qu'une réelle méchanceté. Mais de la part d'un homme de sa condition, se permettre ce genre de remarque en public et au sujet de son prince, je trouve cela malgré tout déplacé. Ce ne sont pas les bonnes manières qui l'étouffent, ce Léo.

[Judai] – Tu veux vraiment savoir à quel point j'en ai pas ? 

"- Tout le monde en a un. Seulement, certaines personnes en ont oublié ou perdu volontairement le chemin..."

Je ne tiens pas à ce que la situation dégénère aussi, je me permets de placer mon grain de sel dans la conversation. Je ne sais pas comment se passent les choses en Australie mais visiblement, nous ne fonctionnons pas de la manière. Enfin, le Prince avale son verre, le vidant d'un coup, avant d'en revenir à notre discussion précédente.

[Judai] – Mais je comprend l'idée. Votre corps réagit seul à ce que vous lui apprenez, plus précisément en musique. J'ai le même phénomène pour une autre activité. Malheureusement je n'y prend aucun plaisir et moi c'est plutôt maladif. A tel point que je souffre quand mon esprit n'est pas occupé à le faire….

[Léo] – T'as déjà trop bu Judai. 

Intéressant. Ce Prince n'est donc pas sans faiblesse. Et malgré son allure et son ton franchement désinvolte, son garde du corps s'occupe quand même réellement de lui. Il a l'air de bien le connaître, assez pour lui éviter certains ennuis. Je repense un instant à cette pièce de jeu d'échec avec laquelle il jouait si naturellement un peu plus tôt mais n'en dit rien.

[Judai] – Enfin bref, je suis pressé d'entendre votre prochaine « histoire »

"- Je n'ai pas encore de date à vous donner mais si cela vous intéresse vraiment, je pourrais demander à ce que vous en soyez tenu au courant. "

La musique est en effet ma passion et mon métier mais j'ai aussi d'autres responsabilités dans la vie. J'ai ma famille à protéger et mon rôle de Valet à assurer, ce qui ne me laisse pas tant de temps libre que cela. Quand aux représentations, vu que celle de ce soir à remporté un franc succès, il n'est pas à exclure que je reçoive de nouvelles propositions de concerts rapidement.

"- Avez-vous une idée du temps que vous allez encore passer parmi nous? Votre pays est lointain et vous risquez de manquer à votre famille. Cet éloignement forcé n'est pas trop dur à supporter? "

J'avoue que la question m'intéresse. Ma Mère avait volontairement coupé tous liens avec les siens en les quittant mais mon Père n'avait jamais pu quitter sa propre famille très longtemps, raison pour laquelle j'étais née et avais toujours vécue ici. De plus, mis à part pour une tournée d'une durée limitée, je ne m'imaginais partir d'ici plus quelques jours. Peut-être quelques semaines? Enfin, chacun est différent à ce sujet-là.

"- Pour une personne comme moi, qui ne s'est quasiment jamais éloignée de sa Cité d'origine, ce genre de voyage que vous faites est très impressionnant. Je ne crois que j'en serais capable, personnellement. "



~~ Je m'exprime en #009999 ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fraicheur harmonieuse   Jeu 5 Jan - 14:58


"- Je n'ai pas encore de date à vous donner mais si cela vous intéresse vraiment, je pourrais demander à ce que vous en soyez tenu au courant. "

J'hausse les épaules, sachant que je n'avais pas besoin de répondre à la demoiselle. De toute façon, je sais que Léo allait répondre à ma place, donc comme je disais, trois, deux, un … :

[Léo] – Avec grand plaisir et nous viendrons voir !

J'aimerais dire une chose du genre « Comme il a dit » mais c'est pas mon genre. Mais je viendrais. Je n'attends pas avec autant d'impatience que le blond à côté de moi, mais je pense que ça vaut le coup de venir voir une deuxième fois cette demoiselle qui a un talent qu'on ne peut pas réfuter. Je viens manger encore un petit truc qui passe alors que la femme me demande :

"- Avez-vous une idée du temps que vous allez encore passer parmi nous? Votre pays est lointain et vous risquez de manquer à votre famille. Cet éloignement forcé n'est pas trop dur à supporter? "

Je redresse la tête et regarde la demoiselle. Est ce que ma famille me manque ? Non pas vraiment. Je n'ai pas ce sentiment de manque. Je ne l'éprouve pas du tout.La seule chose qui me manque … C'est m'occuper l'esprit. Je ne sais pas trop pourquoi elle devrait me manquer :

[Judai] – Non elle ne me manque pas. Pour le temps, je dirais que nous ne sommes pas près de partir.

Oui c'est mot était cruel et froid, mais c'était le cas. Je n'ai pas de souvenir de ma famille et en 2 ans je n'ai pas eu le temps de m'attacher à cette dernière. Je leur suis reconnaissant d'avoir prit soin de moi mais j'ai 28 ans. Je n'ai pas besoin d'être encore protégé par mes parents. Enfin je suis protégé par 4 gardes du corps … C'est peut être pas mieux :

"- Pour une personne comme moi, qui ne s'est quasiment jamais éloignée de sa Cité d'origine, ce genre de voyage que vous faites est très impressionnant. Je ne crois que j'en serais capable, personnellement. "

Léo s'éloigne légèrement en allant voir une personne qu'il semblait connaître. Je le fixe puis reporte mon regard sur la demoiselle. Elle est trop attaché à sa famille. C'est une force et une faiblesse à la fois. Comme ne pas y être attaché comme moi est une force et une faiblesse.

[Judai] – Si le coeur vous en dit, venez dans notre Pays en voyage. Je pense qu'il sera content d'entendre un talent comme le votre.  

C'était une invitation comme ça. Personnellement je ne sais pas si j'irai la voir si j'étais au pays. Peut être si je n'ai rien à faire. Trop de si dans ma tête faut que je pense à autre chose :

[Judai] – Qu'est ce qui vous rattaches autant à cette ville ? Personnellement rien de ne m'attache à mon pays. Je ne fais juste ce qu'on attend de moi. Je n'ai aucun souvenir de mon passé, je ne sais pas ce que j'aime, ce que je déteste ou encore ce que j'étais. Je sais juste que je suis doué pour négocier. Rien ne m'attache réellement à ma vie actuelle.

J'en profite pour prendre un autre verre pendant que Léo n'est pas la et je bois doucement en la fixant :

[Judai] – Vous devez me trouver horrible, froid et sans coeur comme Léo. Mais si je suis trop détaché des choses, il semble vous soyez trop. Et cela vous perdre, rien n'est éternel. Votre talent, vos souvenirs, votre vie, vos sentiments peuvent disparaître du jour au lendemain. Donc profité de les avoir encore et vous ouvrir au reste du monde.

Mon esprit est légèrement embrumé. Pourquoi je dis ça moi ? On parlait de quoi déjà ? Je ne sais plus. La musique je crois. Pourquoi je dérive sur ce genre de sujet ?
Mon regard était toujours vide, mon expression toujours froide, mais j'avais les joues légère rouge ce qui était assez particulier à voir.
Vraiment agréable comme instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Valet des Elementis
avatar

Stella OwensValet des ElementisMessages : 432
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Fraicheur harmonieuse   Jeu 5 Jan - 20:43

Fraicheur harmonieuse...


Stella Owens | Judaï Walker


----------------------------------
[Judai] – Non elle ne me manque pas. Pour le temps, je dirais que nous ne sommes pas près de partir. 

Au moins, cela à le mérite d'être clair. Je suis parfaitement fixée à présent. Remarque, il vaut mieux pour lui que les siens ne lui manque pas car s'il doit rester ici un moment, cela aurait pu se révéler problématique. Ainsi, il n'aura qu'une seule chose sur laquelle se concentrer: ses devoirs ici en tant que représentant de la famille royale d'Australie.

[Judai] – Si le coeur vous en dit, venez dans notre Pays en voyage. Je pense qu'il sera content d'entendre un talent comme le votre. 

"- Si l'occasion m'en est donnée, pourquoi pas. Ce serait un plaisir de pouvoir faire partager mon art avec de nouvelles personnes. Mais ne leur vantez pas trop mes mérites avant, ils risqueraient de se faire de grandes idées et au final, d'être déçus par ma prestation."

Profitant que son garde du corps se soit éloigné pour aller saluer une autre connaissance, voilà que le Prince se sert un nouveau verre. Il semblerait que l'alcool le rende loquace alors, je ne le retiens pas. Après tout, il n'en est pas encore à manquer de créer un incident diplomatique et le voir se débrider un peu devrait être assez intéressant. Si cela arrivait. Il est possible que la boisson se limite à lui délier la langue et rien de plus.

[Judai] – Qu'est ce qui vous rattaches autant à cette ville ? Personnellement rien de ne m'attache à mon pays. Je ne fais juste ce qu'on attend de moi. Je n'ai aucun souvenir de mon passé, je ne sais pas ce que j'aime, ce que je déteste ou encore ce que j'étais. Je sais juste que je suis doué pour négocier. Rien ne m'attache réellement à ma vie actuelle.

Aucun souvenir de son passé? C'est un cas assez rare en soi, même si les cas d'amnésies existent. En tout cas, voilà un détail qui pourrait en effet éclairer cette façon qu'il a de rester tellement détaché, si loin de tout. Comment apprécier quelque chose lorsque déjà, on ne sait pas ce que l'on est ni même qui l'on est ? Voilà une jolie question philosophique, peut-être aussi la raison de la grande proximité de sa garde. Au cas où...

[Judai] – Vous devez me trouver horrible, froid et sans coeur comme Léo. Mais si je suis trop détaché des choses, il semble vous soyez trop. Et cela vous perdre, rien n'est éternel. Votre talent, vos souvenirs, votre vie, vos sentiments peuvent disparaître du jour au lendemain. Donc profité de les avoir encore et vous ouvrir au reste du monde.

"- Vous êtes seulement différent, rien de plus. Et oui, je suis trop. Mais c'est ainsi que je me définie. Je suis trop impliquée, trop sérieuse, trop proche de ma famille. Mais je ne désire pas changer pour autant. Et si un jour, je devais en venir à perdre mes souvenirs, au moins j'aurais eu tout le loisir avant de profiter des miens et de faire ce que j'aime, telle que je suis. "

Je n'ai pas besoin de faire de grands voyages et d'abandonner tout ce que j'ai déjà créé avant pour m'ouvrir et découvrir de nouvelles choses. Je n'ai pas besoin de renoncer à ce que je suis pour enfin vivre pleinement. Et quitte à devoir perdre des choses, je le ferais en toute connaissance de chose.

"- Mon talent, mes souvenirs et mes sentiments pourront bien disparaître. Un jour ou l'autre, la mort et l'oubli viendront me prendre à leur tour. Mais en attendant, je ne me contenterais pas d'attendre que la vie passe. Je la vivrais, à ma façon, selon ce qui me fait plaisir et envie. En accord avec mes principes et mes valeurs."



~~ Je m'exprime en #009999 ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fraicheur harmonieuse   Jeu 5 Jan - 21:36


"- Vous êtes seulement différent, rien de plus. Et oui, je suis trop. Mais c'est ainsi que je me définie. Je suis trop impliquée, trop sérieuse, trop proche de ma famille. Mais je ne désire pas changer pour autant. Et si un jour, je devais en venir à perdre mes souvenirs, au moins j'aurais eu tout le loisir avant de profiter des miens et de faire ce que j'aime, telle que je suis. "

Je serre légèrement le verre dans ma main à sa phrase. Mon expression de change pas mais je ne sais pas pourquoi, je ressens quelque chose de désagréable en moi. Si un jour elle perdait la mémoire, vous ne le saurait pas si vous avez eu le loisir de profiter de votre vie. C'est ça le plus frustrant. Famille, ami, accomplissement, amour. Ca se je trouve j'avais une compagne, une famille proche et rien.

[Judai] – Le but d'une amnésie c'est de rien se souvenir. Croyez moi sur parole, la seule chose qu'on éprouve c'est une frustration sans non. Les seules choses qui réapparaissent sont les blessures du passé. Elle elles sont la pour vous frustrer encore plus.  

Oui, j'avais sûrement trop vu. Léo avait raison, mes paroles froides et si horrible sortaient d'elle même. A défaut d'occuper mon esprit on dirait que je me le vide. Je suis embrouillé et n'arrive plus à me retenir. Mon corps veut parler tout seul. Ce n'est pas moi pourtant, mais je ne sais pas pourquoi je n'arrive pas à m'arrêter de parler.

"- Mon talent, mes souvenirs et mes sentiments pourront bien disparaître. Un jour ou l'autre, la mort et l'oubli viendront me prendre à leur tour. Mais en attendant, je ne me contenterais pas d'attendre que la vie passe. Je la vivrais, à ma façon, selon ce qui me fait plaisir et envie. En accord avec mes principes et mes valeurs."

Mon regard se perd dans le fond de champagne qu'il reste dans le verre. La mort, on cherche tous à la fuir. Moi j'aurais préféré qu'elle me prenne, au lieu de ça, elle m'a abandonné ici en ne prenant que la moitié de mon corps et ma vie. Une partie de mes poumons, une partie de mon corps. Je n'arrive jamais à être totalement rassasié, j'ai toujours soif, la nourriture n'a plus de goût. Je ne peux même pas me souvenir de leur goût…

[Judai] – La mort ne fait pas la difficile, un battement de cœur et elle vient nous cueillir. Sauf qu'elle cueille celle qui la repousse. Quand on y tient ou qu'on se fiche de mourir elle ne vient pas nous chercher. Ironique n'est ce pas ? Ca sert à quoi d'avoir des principes et des valeurs ? Personne ne s'y tient. On a tous des secrets, on brise tous nos valeurs, nos principes et promesses.  

Je me tourne vers les invités et regarde en silence la foule, mes yeux vides bouges assez rapidement scrutant les personnes. Puis je viens pointer le verre vers un homme :


[Judai] – Lui, il est marié à la demoiselle à côté de lui. Il la trompe, son regard, sa position et sa façon de la regarder, tout le montre. Pourtant il a du faire la promesse de fidélité pendant le mariage. 

Je regarde en silence le reste de la salle. Je prends quelques personne comme exemple en donnant ce qu'elle cachait de ce que je pouvais voir de la. Je prenais plaisir à les découvris, voir la noirceur de l'homme. Car c'est dans sa nature d'être noir.

[Judai] – On a tous des secrets qu'il ne faut pas découvrir. Qui vont au-delà des principes, de nos règles et de ce qu'on s'impose. De plus dans cette ville, les chose à cacher doivent être encore plus grandes avec cette histoire de famille... 

Je repense à ce que la femme aux cheveux roses m'avait dit. J'aurais été roi d'une des familles puissantes de Quederla … Mouai difficile à croire quand même. Je regarde la demoiselle :

[Judai] – Après chacun à sa vision de la vie, vous la savourez, moi j'attends qu'elle s'épuise. On a chacun nos fardeaux. On a beau dire qu'on est tous égaux ça ne sera jamais le cas. Il y a les avantagés et les perdants, les loups et les moutons. Je préfère être un loup qui mange les autres qu'un mouton qui se laisse dévorer par des principes que personnes ne tient .

Léo était déjà revenu et il me prend le verre en marmonnant :

[Léo] – Arrête de boire … Tu sais que tu dois pas boire 

Il soupire doucement et boit son verre, je tourne la tête vers elle :

[Judai] – Mais le principal c'est que vous soyez contente de votre propre vie.




Vraiment agréable comme instrument.
Revenir en haut Aller en bas
Valet des Elementis
avatar

Stella OwensValet des ElementisMessages : 432
Date d'inscription : 14/07/2014


MessageSujet: Re: Fraicheur harmonieuse   Jeu 5 Jan - 22:22

Fraicheur harmonieuse...


Stella Owens | Judaï Walker


----------------------------------

[Judai] – Le but d'une amnésie c'est de rien se souvenir. Croyez moi sur parole, la seule chose qu'on éprouve c'est une frustration sans non. Les seules choses qui réapparaissent sont les blessures du passé. Elle elles sont la pour vous frustrer encore plus.  

Sur ce sujet, je ne peux pas le nier. Il a plus d’expérience que moi dans le domaine de l'amnésie. Mais je ne suis pas pressée de tenter le coup. Même si comme tout le monde, il y a des choses que j'aimerais pouvoir oublier, je n'en suis pas au point d'espérer perdre ma mémoire pour autant.

[Judai] – La mort ne fait pas la difficile, un battement de cœur et elle vient nous cueillir. Sauf qu'elle cueille celle qui la repousse. Quand on y tient ou qu'on se fiche de mourir elle ne vient pas nous chercher. Ironique n'est ce pas ? Ca sert à quoi d'avoir des principes et des valeurs ? Personne ne s'y tient. On a tous des secrets, on brise tous nos valeurs, nos principes et promesses.  

"- Ce n'est pas parce que personne ne s'y tient que cela ne sert à rien. C'est parce que les hommes sont persuadés d'avance que cela ne sert à rien qu'il refuse de faire l'effort de s'y tenir. "

[Judai] – Lui, il est marié à la demoiselle à côté de lui. Il la trompe, son regard, sa position et sa façon de la regarder, tout le montre. Pourtant il a du faire la promesse de fidélité pendant le mariage. 

Oh, intéressant. Mine de rien, cet homme est une véritable mine d'information et même si je ne laisse pas paraître, je me montrer très attentive à tout ce qu'il m'apprend. Certains des grands présents ce soir pourraient avoir maille à pâtir avec la Famille alors pêcher ce genre de nouvelles à leur sujet ne pourra que nous être bénéfique.

[Judai] – On a tous des secrets qu'il ne faut pas découvrir. Qui vont au-delà des principes, de nos règles et de ce qu'on s'impose. De plus dans cette ville, les chose à cacher doivent être encore plus grandes avec cette histoire de famille... 

"- Ah, vous êtes donc au courant de cela. "

Une seconde, j'hésite à lui demander de mes révéler mes propres secrets, voir si il est vraiment si fort que cela. Mais comme il le dit, il y a des choses que l'on ne voudrait pas se faire entendre dire devant tout le monde. Peut-être une autre fois car son garde du corps se rapproche et à mon avis, se doute de l'état d'ébriété léger de son cher Prince.

[Judai] – Après chacun à sa vision de la vie, vous la savourez, moi j'attends qu'elle s'épuise. On a chacun nos fardeaux. On a beau dire qu'on est tous égaux ça ne sera jamais le cas. Il y a les avantagés et les perdants, les loups et les moutons. Je préfère être un loup qui mange les autres qu'un mouton qui se laisse dévorer par des principes que personnes ne tient .

[Léo] – Arrête de boire … Tu sais que tu dois pas boire 

[Judai] – Mais le principal c'est que vous soyez contente de votre propre vie.

"- En effet, je suis contente de ma vie. Car j'ai appris à me satisfaire de ce que j'avais. Vous devriez essayer un de ces jours, plutôt que de vouloir vivre dans un passé qui visiblement se refuse toujours à vous...  "

Je termine mon verre, qui n'est que mon second, avant de le reposer sur la table proche. J'avale rapidement un canapé passant à proximité avant de revenir à mes compagnons de soirée. Le rouge qui colore les joues de ce Prince d'Australie me le ferait presque trouvé touchant. Il reste un homme comme tous les autres, avec ses failles, malgré cette froideur et cette neutralité qui ne le quitte malgré tout jamais.

"- J'ai vraiment été ravie de vous rencontrer, Messire Walker. Et j'aurais plaisir à vous croiser de nouveau si nos destins en décident ainsi mais pour l'heure, je vais devoir vous laisser. Je crois qu'il est temps pour moi de rentrer à présent.
Qu'en pensez-vous, Léo ?"


Non, je ne le chasse as. mais vu son état actuel, si il veut vraiment s'assurer de ne pas ruiner ses futures relations diplomatiques avec les grands de cette ville, il ferait mieux de rentrer se reposer et... Cuver un peu. Je n'ai pas d'ordres à lui donner mais son garde du corps devrait logiquement se ranger à mon avis, vu les dernières remarques qu'il lui a fait.

"- Léo, pourrais-je abuser de votre gentillesse pour me raccompagner jusqu'à l'entrée? En si noble compagnie qu'est la votre et celle de votre Prince, les autres invités ne chercheront pas à me retenir et je suis un peu fatiguée alors.... J'apprécierais votre geste."



~~ Je m'exprime en #009999 ~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Fraicheur harmonieuse   Jeu 5 Jan - 22:40


"- J'ai vraiment été ravie de vous rencontrer, Messire Walker. Et j'aurais plaisir à vous croiser de nouveau si nos destins en décident ainsi mais pour l'heure, je vais devoir vous laisser. Je crois qu'il est temps pour moi de rentrer à présent.
Qu'en pensez-vous, Léo ?"


Je ne dis rien restant dans ma pensée. Cette fin semble plus une fuite qu'autre chose. Qu'elle secret cache tu donc. Je pense pouvoir en trouver un si la demoiselle aux cheveux roses me disaient juste mais laissons passer. J'ai de plus en plus du mal à réfléchir c'est horrible.

[Léo] – Je pense que nous allons rentrer aussi.  

Je ne dis rien, je n'ai rien à dire, je ne demande que ça de rentrer, je ne voulais pas faire cet apéro mais faut faire plaisir aux amis … Au moins il a rencontré sa pianiste préféré je pense qu'il sera content.

"- Léo, pourrais-je abuser de votre gentillesse pour me raccompagner jusqu'à l'entrée? En si noble compagnie qu'est la votre et celle de votre Prince, les autres invités ne chercheront pas à me retenir et je suis un peu fatiguée alors.... J'apprécierais votre geste."

Je redresse ma tête vers Léo en restant dans mon silence. Ce dernier sourit et retrouve son sens du devoir tout à coup. Ah ouai il est plus sage quand faut obéir à une demoiselle ;

[Léo] – Avec grand plaisir mademoiselle. 

Alors qu'ils se dirigent vers la sorte, je suis derrière en silence continuant de réfléchir à tout cela. J'avais l'impression d'oublier quelque chose mais je ne sais pas quoi. Je déteste être bourré, je n'arrive plus à penser, ma tête est embrumé et ne veut rien d'autre que se reposer ou boire. C'est un supplique qu'il faudrait que j'apprenne à maîtriser car sinon il causera ma perte. Alors qu'on arrive à la sortie :

[Léo] – Ce fut un plaisir de passer cette fin soirée en votre compagnie Mademoiselle Owens.

Je le regarde et j'avais envie de sortir d'arrêter de draguer et qu'on rentre je veux encore dormir. Il ne fait que ça de draguer de toute façon. Je viens saluer la demoiselle d'un mouvement de tête et commence à rentrer main dans les poches. Léo soupire un peu en me fixant et se tourne vers elle :

 [Léo] – Excusez le. D'habitude il parle pas autant et ne se vide pas l'esprit aussi facilement même avec nous. Ne lui en tenez pas rigueur ! Sur ce, reposez vous bien mademoiselle Owens.

Lui aussi se tourne en silence pour me rejoindre afin de rentrer. Cette soirée était un peu intéressante. La première depuis que je suis ici.
Vraiment agréable comme instrument.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Fraicheur harmonieuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fraicheur harmonieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Archives~ :: Corbeille :: Les Rps 2017-