Les groupes "Gouvernement" et "L'Ordre" sont à la recherche de membres.
veuillez les privilégier, si cela vous convient bien sûr !
Ou bien choisir un prédéfini !
Le forum dispose de Discord !
Venez faire un tour ici une fois validé, vous serez bien accueilli !
Nous sommes actuellement à la recherche du Maire de Quederla.
Si ce poste vous intéresse, faites-le nous savoir !

Partagez | 
 

 Wilson Perceval Higgsbury

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gouvernement
avatar

Wilson P. HiggsburyGouvernementMessages : 132
Date d'inscription : 12/08/2015


MessageSujet: Wilson Perceval Higgsbury   Lun 17 Aoû - 17:18

Wilson P. Higgsbury

PETITE PRÉSENTATION
NOM : Higgsbury
PRÉNOM(S) : Wilson, Perceval
SURNOM : Wil si vous êtes gentil, le Nain si vous l'êtes moins
DATE DE NAISSANCE : 08 Avril
ÂGE : 36
SEXE : Homme
CAMP : Gouvernement
CAPACITÉ : Ombre
SITUATION : Célibataire
PERSONNAGE AVATAR : Wilson Percival Higgsbury (Don't Starve)
QUESTIONS
DE QUAND DATE VOTRE ENTRÉE DANS LA FAMILLE ?
Aux alentours de 17 ans, par intérêt scientifique à l'égard de ces éléments manipulés par l'homme. C'est Wilson lui-même qui a pris contact avec le Joker Élémentis de l'époque afin d'en faire la demande.

QUELS SONT VOS LIENS AVEC ELLE ?
Tendus ? Être laissé pour mort au cours d'une mission, sans que l'on ait pris la peine d'envoyer le moindre secours pour s'en assurer, a le don de ruiner les franches camaraderies et la confiance accordée à ses supérieurs.

TATOUAGE/MARQUE ?
Une marque sombre, comme une tâche noire indélébile de six ou sept centimètres, est située en dessous de sa clavicule gauche.

POSSÉDEZ-VOUS UNE ARME, SI OUI LAQUELLE ?
SON CERVEAU ! Et il pince très, très fort.


PHYSIQUE
Wilson, petit Wilson... c'est un bon début. Ce garçon est ridiculement petit, prenez garde à ne pas lui marcher dessus par inadvertance. Un mètre cinquante-deux de pur complexe, trainé depuis une bonne vingtaine d'années sur une silhouette aux muscles portés disparus, bien qu'il ne désespère jamais de subir une détonante poussée de croissance du jour au lendemain. En attendant ce miracle, tâchons de gratter quelques centimètres avec une coupe de cheveux qui défie la gravité. Noirs et bouclés, ils sont coiffés en trois espèces de cornes au sommet de son crâne, pour lui donner une illusion de grandeur. De quoi allonger les traits de son visage triangulaire, au nez et au menton pointus. La fréquence de ses virées en bord de mer résulte en un teint terreux on ne peut plus rafraîchissant, rehaussé par de coquettes cernes qui soulignent admirablement bien ses yeux sombres. Rien n'y fait, même en essayant de vendre un peu de rêve autour, il conserve cette triste face de rat de laboratoire.

Fin, tout blanc et avec une touffe sur la tête. Ce mec est un coton-tige ! Pour habiller ce bâtonnet, un ensemble chemise blanche et veston rouge à fines lignes verticales est habituellement de rigueur. Les manches retroussées laissent quant à elles apparaitre de longues mitaines noires, en accord avec la couleur du pantalon et des chaussures en cuir. Avoir le sens de la mode ne fait pas partie de ses attributions. Dans le cadre de manipulations de produits dangereux, respectant "scrupuleusement" les règles de sécurité, Wil sera amené à s'affubler d'un sarrau et de lunettes de protection. Quoi qu'il n'est pas rare de le voir arpenter les couloirs dans cette tenue, uniquement pour le plaisir de renvoyer cette image de scientifique assidu, même si son travail actuel consistera à aller chercher du café pour un collègue. La couronne de fleurs est une option pour les jours où il sent ses pensées lui échapper.
CARACTÈRE
Aimable, serviable pour ne pas dire servile, doué de bonnes manières, la classe anglaise subsiste dans ce petit être défrisé. Un gentleman scientifique, tel qu'il aime se faire connaître. On ne peut effectivement lui enlever une certaine façon de se tenir. Quand on descend d'une bonne famille, on se doit d'en conserver un minimum d'éducation.

Mais au-delà du petit doigt en l'air en tenant sa tasse de thé, il s'agit surtout d'un bonhomme frappé d'une sévère anxiété, agité pour un rien et pour tout à la fois. On lui connait notamment trois peurs précises, qui sont le noir, les araignées et pire que tout, les araignées dans le noir. Bien qu'il conserve une attitude fermée au quotidien, Wilson s'avère en réalité être un grand émotif, capable de s'emporter à la première difficulté ou joyeuseté insignifiante aux yeux des autres. Sans ces accès d'émotions ponctuelles, on aurait plutôt tendance à penser qu'il ne ressent rien, passablement ennuyé de ses journées.

Sauf en ce qui concerne le domaine scientifique. Tant qu'il baigne dans son élément, sa passion rayonne comme un soleil. Créatif, extrêmement curieux, il supporte assez mal de ne pas trouver de réponses à ses interrogations. Tout doit forcément avoir une explication logique et si ce n'est pas le cas, il est de son devoir de lui en inventer une. Connu pour parler seul, en apparence, Wil n'est pas un inapte social pour autant. Du moment qu'on ne l'approche pas trop brusquement, ou qu'on le charrie sur sa taille à tout bout de champs. Attention aux vannes à ce propos, si vous ne souhaitez pas avoir de bleus aux tibias.
PÈRE CASTOR RACONTE NOUS UNE HISTOIRE !
La mention d'une enfance relativement solitaire ne devrait étonner personne, ce doit être écrit en assez grosses lettres sur son visage de toute manière. Les amis n'étaient pas légion, mais rester enfermé chez soi à dévorer des livres dans la grande bibliothèque familiale n'aide généralement pas à s'en faire beaucoup. Les contes et les coloriages, très peu pour le tout petit Wilson. Ne l'intéressaient que les bouquins des plus grands, se découvrant assez tôt un intérêt appuyé pour les sciences.

Les livres de grandes personnes ne sont pas connus pour éveiller l'imagination infantile ; pour cette raison, Wilson ne trouve refuge qu'en la compagnie de sa propre ombre comme seule projection d'ami imaginaire. Celui-ci n'est pas très amusant, il aurait d'ailleurs tendance à l'embêter, à lui donner des idées de bêtises à faire, pour attirer l'attention des adultes et surtout les problèmes. "Perceval" n'a jamais été un prénom qu'il appréciait, alors il s'en est servi comme surnom pour cette ombre... Ouais, je me suis senti vexé au début aussi, mais j'ai fini par m'y habituer. Après tout, nous savons tous les deux qu'il ne peut plus se passer de moi trente ans plus tard. La preuve, c'est à votre humble serviteur Percy qu'incombe la tâche ingrate d'étaler sa vie. Ne me remerciez pas, il fallait bien que quelqu'un s'y colle.

Que dire de sa famille ? Je vivais sur de magnifiques sols en marbre ainsi que sur du papier-peint raffiné. J'ai accompagné ses repas apportés par des domestiques dans un service en porcelaine, et ses leçons délivrées par les professeurs les plus brillants de la région. J'étais celui qui le taquinait sur ses yeux de merlan frit lorsqu'il les posait sur sa nounou puis, plus tard, sur le jeune jardinier embauché pour la période estivale. Le seul dans la confidence à propos de son scepticisme religieux, grandissant au fil des ouvrages scientifiques parcourus dans le dos de ses pieux progéniteurs. Celui avec lequel il ne se sentait plus seul, même les dimanches passés en présence de tous les parents éloignés, disséminés aux quatre vents, et pour lesquels ses connaissances n'étaient ni plus ni moins que des élucubrations outrageantes.

Les Élémentis, ces êtres capables de maîtriser les éléments variés de la nature du bout des doigts, voilà un casse-tête scientifique que le petit bonhomme ne pouvait laisser passer. Pourquoi eux ? Parce qu'à l'époque, les Domae lui semblaient être de simples dompteurs d'animaux, bien en deçà de leurs rivaux qui défiaient toutes les lois de la physique pour créer et diriger la matière à leur guise. Au diable les études de droit soigneusement préparées par papa et maman, leur adolescent rebelle prendra part aux conflits qui déchirent la ville. POUR LA SCIENCE !

C'est qu'il l'attendait avec impatience, ce moment où il bénéficierait d'une capacité, à l'idée d'être aux premières loges pour comprendre le fonctionnement de cette cérémonie si secrète. Son élément ? Une ironie pareille, c'est un thème de comédie. Replacez le contexte si vous le voulez bien : un jeune homme de 21 balais, qui ne saurait passer une nuit tranquille sans une veilleuse allumée, écope après injection de la maîtrise de l'ombre. Personnellement, j'aurais demandé à me faire rembourser. Enfin, on dira que la crainte du noir rend justement service à ce pouvoir, dans la mesure où il ne peut s'accorder à se séparer de la moindre source lumineuse, ne serait-ce qu'avec la flamme d'une allumette. Pas d'ombre sans lumière, pour une fois qu'une phobie peut se montrer utile.

Différentes missions lui sont confiées par les Élémentis. Loin d'être taillé pour le combat avec sa quarantaine de kilos tout mouillé, il est généralement placé sur des missions d'éliminations sommaires, tirant partie de l'obscurité pour se dissimuler, ou en soutien dans un groupe composé d'éléments plus offensifs. Sa dernière tâche à effectuer pour le compte de la Famille le conduit à traverser la forêt Silva, les détails m'échappent mais puisqu'on s'en fiche royalement, autant se rendre directement à l'essentiel, c'est-à-dire au moment où la situation devient critique. Il marche, il revient sur ses pas, il tourne en rond, en carré et en trapèze devant les mêmes arbres. Aucune doute possible, il s'est bel et bien perdu.

Ça lui fait quoi, 34, 35 ans ? Ce n'est décidément plus un âge pour se laisser tomber en position fœtale sur les feuilles mortes et chialer toutes les larmes de son corps. Bon d'accord, les petits animaux inoffensifs de la forêt sont devenus difformes et monstrueux, sans parler de la végétation, et de ces maudits pins qui n'ont de cesse de le suivre partout où il va. C'est la folie ici, on ne peut plus pisser tranquille ! Blague à part, j'en viens à me demander si ces hallucinations finiront par s'en aller. Quel dommage que ce petit intello ne se soit jamais particulièrement penché sur la psychologie, auquel cas j'aurais pu essayer de faire le rapprochement entre ces troubles perceptifs et son anxiété qui crève le plafond. En attendant, il s'enferme dans son propre monde, et à en juger par son comportement anormal, il n'est pas très accueillant.

C'est en cette période de confusion mentale que je négocie mon grand retour à la surface, des tréfonds de sa mémoire d'enfant solitaire et ennuyeux, histoire de lui tenir un peu compagnie dans cet environnement ô combien hostile... je parle de sa caboche bien sûr, non de la forêt. Elle est certes immense, bien fournie et sans repères, mais de là à la considérer comme un endroit dangereux, mesurez donc vos accusations. Les monstres, les arbres galopant, ces griffes tapies dans les ténèbres qui grattent le sol en sa direction et que seule la chaleureuse lumière d'un feu de camp peut stopper, ces voix vulgaires qui le rabaissent plus bas que terre. Tout n'est que le fruit de son imagination confinée, mise à mal au point que nos discussions ne suffisent plus à lui faire garder la tête hors de l'eau. Ma silhouette dansante au rythme des flammes se fige : au bout de ce qui forme mon bras, une matière noire s'extrait du sol et façonne une main tendue. Très approximative, peu solide, elle suffit néanmoins à Wilson à se persuader de serrer la main de quelqu'un, une façon de se sentir moins esseulé. Solitude quand tu nous tiens, tu es capable de nous abrutir comme personne.

Quelques jours, deux semaines, plusieurs mois ? Qu'en sais-je du temps passé dans cette forêt, je ne suis jamais qu'une ombre, et la désorientation aussi bien spatiale que temporelle de ce Robinson Crusoé n'est pas pour m'aider à en faire une estimation. Toujours est-il qu'il doit son retour à la civilisation à un couple de randonneurs, nettement plus compétents en ce qui concerne les promenades dans les bois que la boule de nerfs qu'ils raccompagnent aux portes de Quederla. Et qu'il a mis plus de temps que je n'oserais l'admettre à dépasser cette expérience fort déplaisante entre les quatre murs de son studio, retrouvant les miettes de ses esprits au fin fond des boîtes d’anti-dépresseurs. Jusqu'à ce qu'il se décide enfin à reprendre sa vie en main. Qui l'a abandonné dans cet enfer forestier et mental, laissé courir à sa perte, les ongles en sang de ne plus pouvoir arrêter de les ronger ?

C'est en tant qu'ancien Élémentis que Wil remet sa personne entre les mains du Gouvernement. Prisonnier dans un premier temps, il les convainc pourtant de sa haine dégoulinante pour sa Famille, au moyen de tous les renseignements utiles qu'il possédait en stock : état du Conclave actuel, leurs éléments, la localisation du QG, toute donnée susceptible d'intéresser les gardes dans leur enquête, en veux-tu en voilà. Sans oublier de les informer sur le cours de ses recherches perpétrées depuis des années autour des capacités propres aux membres privilégiés des deux clans, obsédé à l'idée de découvrir le moyen de posséder ces secrets pas le biais de la science. Une façon pour lui d'emporter la victoire sur les Familles et leur magie. Alors, Élémentis, vous êtes absolument en droit de l'exécrer profondément pour toutes les informations qu'il a pu cracher afin de fournir son dossier de candidature.

Monsieur travaille au service du Gouvernement désormais et possède même son propre laboratoire. Enfin, depuis l'arrivée de l'armée, et des remaniements budgétaires consacrés qui en découlent, il me paraît nécessaire de préciser que les fonds attribués à ses recherches sont en chute libre. En lieu de laboratoire, puisqu'il n'a pas de local à proprement parler, Wilson est obligé de se déplacer régulièrement de bureau en bureau, avec tout son petit matériel, dès qu'une place se libère ; jusqu'à ce que quelqu'un la revendique et le fasse déménager à nouveau. Que ce soit pour une embauche, une promotion, un licenciement... ou dans des cas plus rares, la désintégration totale ou partielle de son bureau suite à de violents coups de foudre sur l'hôtel de ville.


Et en vrai ?

PRÉNOM/SURNOM : J / Big' / Monseigneur
ÂGE : Éternellement 21
COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ ICI : Boah j'habite ici maintenant, quand est-ce qu'on mange ?
UN COMMENTAIRE ? UNE IDÉE ? : Accroche tes mains à ma taille ♪
LE CODE DU RÈGLEMENT : Lucy2 est passé par ici, il repassera par là ♪



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Wilson Perceval Higgsbury   Lun 17 Aoû - 17:37

Flemme de changer de compte et de toute façon je ne peux pas valider vu que tu appartients à la Sainte-Ana' qui est partie prendre sa douche Razz
Bon re-bienvenue o/
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Gaara IshikawaMessages : 800
Date d'inscription : 21/04/2014


MessageSujet: Re: Wilson Perceval Higgsbury   Lun 17 Aoû - 17:39

ReBienvenue le nain ^^



Merci à Laelyss pour l'avatar et la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Wilson Perceval Higgsbury   Lun 17 Aoû - 17:43

Re-bienvenue toi Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Wilson Perceval Higgsbury   Lun 17 Aoû - 18:43

Re-bienvenuuuuueee ♪
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Wilson Perceval Higgsbury   Lun 17 Aoû - 19:21

Re-bienvenue :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

InvitéInvité

MessageSujet: Re: Wilson Perceval Higgsbury   Lun 17 Aoû - 21:36

Bon alors pour le personnage je n'ai pas grand chose à te dire, tout est en ordre et naturel. Puis on s'est déjà arrangé sur l'entrée au gouvernement et aussi sur le pouvoir donc normalement tu es au courant de ce que tu peux et ne peux pas faire donc il ne devrait pas avoir de problème. Si jamais tu as besoin, demande et je réponds si tu peux ou ne peux pas le faire.

Par contre pour te valider je dois rajouter un truc.
Comme il était convenu, on acceptait le multicompte, si tu en abandonnais un. Donc je valides ton compte, mais interdiction de RP avec tant que Lou n'est pas abandonné, c'était les termes du contrat Rolling Eyes

Bref, voilà parmi nous... Again !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Wilson Perceval Higgsbury   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wilson Perceval Higgsbury
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quederla :: Pour commencer~ :: Présentations :: Fiches de présentations validées :: Gouvernement Validés-